MAGAZINE

News

20/09/2010

Formule H2O

Formule H2O – la course en scooter sous-marin !
Il manquait quelque chose dans la panoplie d’activités qu’il est possible de pratiquer en plongée. Très loin de la photo/bio/archéo de nos clubs français, un nouveau sport est né. C’est la course en scooter sous-marin : la FORMULE H2O. La plupart des plongeurs français n’ont jamais vu un scooter sous-marin ailleurs que dans un magasin ou dans une revue. Et puis, on n’en a pas l’utilité, ça coûte cher, ça fait du bruit dans un monde de silence… c’est un jouet de luxe – les protestations se font déjà entendre avant la fin du premier paragraphe !
Double propulsion, attention les bras  ! Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
Le scooter sous-marin est utilisé couramment par les professionnels du cinéma, les spéléologues, les scaphandriers et ceux à qui il manque l’usage de leurs membres pour se déplacer sous l’eau. C’est un engin en forme de torpille qui tire le plongeur par les bras ou qui le propulse par sa bouteille. Un scooter sous-marin de base, prévu pour une utilisation récréative, lors d’une plongée qui dure entre 30 et 40 minutes, coûte environ 250 € donc c’est tout à fait accessible si l’on compare son prix avec celui d’un ordinateur de plongée, par exemple. Les modèles utilisés par les professionnels ont la capacité de remorquer un plongeur tech équipé de plusieurs bouteilles pendant trois ou quatre heures, mais coûte plus de 5000 €.
Un peu d'épaves, un peu de Mad Max, un peu de plongée, beaucoup de sensations !Formule H2O – Vivona Race Vivona Race - Photo de Don Kincaid
“Comment se fait-il que personne n’avait pensé à organiser une course de scooters sous-marins avant 2010 ?” Sûrement parce que c’est tellement évident ! Pourtant donnez deux engins qui roulent à deux gosses et ils feront la course avec : c’est inné. L’histoire de la Formule H2O est toute récente. Il y a dix ans, un groupe d’américains de divers milieux connectés à la mer forment une association pour créer un récif artificiel avec le Vandenberg, un navire militaire déclassé. Le récit de son naufrage se trouve sur cet article de Plongeur.com.
Allumez la sono ! Depuis le temps qu'on dit que la plongée peut se rapprocher des sports de glisse ! [video http://www.plongeur.com/media/h2o.flv nolink]
Non seulement le récif artificiel attire tellement de plongeurs dans la région que de nouveaux centres de plongée ouvrent leurs portes, mais l’épave se colonise et le corail commence à la recouvrir. En juin 2010, pour marquer le premier anniversaire de son sabordage volontaire, Dave Sirak et Joe Weatherby, deux membres de l’équipe fortement impliqués dans l’histoire du Vandenberg, cherchent à créer un événement et imaginent... une course en scooters sous-marins.
Une course qui rameute tous les types de plongeurs Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
La première édition a eu lieu autour de l’épave, avec les spectateurs au milieu, positionnés sur le pont du navire coulé. Ce fut un succès immédiat. Cette première course s'est déroulée entre une dizaine de copains.
des loisirs, des pros Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
Pour la seconde, il y avait quatre classes et la compétition est devenue sérieuse. Dave Sirak raconte : « Nous avons étudié et comparé tous les modèles sur le marché pour permettre aux concurrents d’avoir une réelle chance de gagner. Au début, entre amis, c’était pour rire mais maintenant on nous appelle toutes les semaines pour dire : Ça y est, j’ai ma certification DPV*, je voudrais participer à la prochaine course. Et ce n’est pas Monsieur Toutlemonde sur la ligne de départ : pour se trouver sous l’eau, tenant un scooter dans les mains, prêt à partir comme une fusée dans le grand bleu, il faut avoir un grain. C’est du hard ! »
Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
Dave Sirak court dans la première catégorie, celle des engins récréatifs. Ensuite, viennent les engins d’expédition, les gros scooters utilisés pour remorquer une caméra sous-marine, un spéléologue équipé ou un scaphandrier qui inspecte les piliers de ponts submergés, par exemple. La troisième classe est celle des engins bricolés ou fait maison et la quatrième celle des apnéistes qui concourent par équipe de deux sur le même scooter.
Image de synthèse ou évadé Roswell ? Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
Les apnéistes sont venus se joindre à la fête par le biais de ce petit film génial qui circule sur Internet : « Defending the Vandenberg.» Les organisateurs de la Formule H2O sont très clairs sur certains points, surtout sur la sécurité et la protection de l’environnement.
Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino
Dans la pratique, la profondeur idéale pour une course se situe entre 10 et 20 mètres parce que le risque d’embolie gazeuse est plus grande à moins de 10 mètres. La plongée dure environ 30 minutes, dont 10 minutes de préparation pour descendre du bateau accompagnateur et aligner les concurrents, entre 5 et 10 minutes de course et 10 minutes pour récupérer puis remonter.
Formule H2O – Sirak Rising Sirak Rising - Photo de Don Kincaid
Le circuit est, pour l’instant, le tour d’une épave mais les organisateurs imaginent déjà des courses dans des lagons, des lacs et même dans une carrière qui se trouve à l’intérieur du circuit de Daytona, d’où a été extraite la terre qui a servi à créer les courbes du célèbre circuit automobile ! L’essentiel pour eux est de ne pas utiliser un vrai récif ou une structure naturelle qui pourraient être endommagés.
Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Don Kincaid
Le gagnant de la deuxième course était David Ulloa, vidéographe professionnel et personnage haut en couleur connu par le surnom de « Shark whisperer » (l’homme qui murmure dans les oreilles des requins). Son scooter porte le numéro 1 parce que les requins sont les numéros un de la chaîne alimentaire.
[video http://www.plongeur.com/media/FH20-Press.flv nolink]
C’était la première fois que David participait, dans la classe des professionnels : « J’allais tellement plus vite que les autres que j’élargissais mon circuit de plus en plus mais je les dépassais toujours ! Les spectateurs au milieu font du bruit avec des klaxons et tellement de bulles qu’ils marquent le parcours. L’ambiance est électrique – au fond et en surface. On a monté une caméra sur l’épave avec un émetteur et nous avons transmis la course en direct à terre. Heureusement, d’ailleurs, parce qu’il ne restait plus une seule place à bord de tous les bateaux du coin ! »
Formule H2O – le grand vainqueur, David Ulloa  Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! à gauche : Le grand vainqueur, David Ulloa Photos de Joe Marino
Les courses prévues pour l’automne 2010 sont le « Wes Skiles Memorial Shootout » à Key Largo du 1er au 3 octobre (Wes Skiles était un photographe du National Geographic qui est mort en plongée en janvier 2010) et le « Quest for Atocha Gold » en novembre. L’Atocha est l'épave d'un galion espagnol qui a sombré au large de la Floride en 1622 avec sa cargaison comprenant 40 tonnes d’argent, d’or et d’émeraudes. Ensuite, le calendrier pour 2011 est en préparation mais il y aura une course en Europe, près de Rome au mois de juin.
Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino

Pour les anglophones, ce site est indispensable pour se tenir informé. Pour les autres, et encore mieux, www.plongeur.com parce que nous n’avons pas fini de parler du Grand Prix de la Formule H2O.

Plongeur.com soutient la plongée sous-marine sous toutes ses formes et soutient la Formule H2O !

Formule H2O – la course en scooter sous-marin ! Photo de Joe Marino

  • Plongée Tech, Spéleo, Epaves
  • La Une
  • Championnats, compétition, salons


SUR LE MÊME THÈME