MAGAZINE

News

10/05/2007

Grande Barrière : le danger du réchauffement climatique

survol de la grande barrièreQuarante huit récifs coralliens dela Grand Barrière, s'étendant sur 1 500 kilomètres ont été étudiés par une équipe de scientifique australo-américains. Leur recherche a été menée su une période de 6 ans. Leur enquête confirme les propos du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat publiés fin janvier 2007. La Grande barrière risque de subir très prochainement les effets du réchauffement climatique. « Nos résultats laissent à penser que le réchauffement climatique pourrait accroître la gravité de maladies dans l'océan, provoquant une détérioration de la santé des écosystèmes marins et la perte de ressources et des services que les êtres humains en tirent », écrivent les chercheurs. « Chaque année, les espèces coralliennes sont contaminées par un plus grand nombre de maladies, provoquant une perte générale de coraux et le déclin d'autres espèces importantes qui dépendent des récifs », explique John Bruno, de l'Université de Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Le lien entre blanchiment du corail et le réchauffement climatique ne fait plus de doute. Cette fois, "une relation très significative" a été démontrée de façon scientifique.

  • Biologie sous-marine, Faune et Flore
  • Environnement


SUR LE MÊME THÈME