MAGAZINE

News

25/05/2009   par Plongeur.com

Plonger au Mexique : le destin d

Vos prochaines vacances au Mexique ? Si certains paniquent en imaginant que ce qu’ils voient à la télé est vrai, d’autres, plus malins, réservent dès aujourd’hui ! Et ils ont bien raison. carole-1.jpgFaut-il comparer ce qui se passe en ce moment autour de l’épidémie de grippe A au Mexique avec l’épidémie de chikungunya à la Réunion il y a quelques années ? Ou encore avec le tsunami en Thaïlande, les cyclones aux Antilles, et le SARS en Asie ? Pour ceux qui travaillent dans les structures touristiques dans les pays concernés, peu importe la catastrophe naturelle ou sanitaire qui frappe la destination, le résultat est le même : pas de touristes, pas de boulot, pas de sous. L’économie locale s’effondre, les commerces ferment et la population se déplace à la recherche de travail ailleurs. Et puis, parce que heureusement la mémoire est courte, on oublie, et les touristes reviennent pour découvrir une région souvent appauvrie en infrastructures mais qui n’a rien perdu de son attrait d’origine. Dans ce sens, pour les fabuleux monuments mayas du Mexique, il vaut mieux un problème sanitaire passager – comme la grippe – qu’un tremblement de terre ou autre cataclysme. Imaginez le désastre si un déséquilibré décidait de dynamiter Chichen Itza, une des sept nouvelles merveilles du monde. On devrait pouvoir rassurer les futurs visiteurs en comparant le peu de fatalités dues à la grippe A avec le nombre de morts chaque année causées par la grippe ordinaire dans leurs pays, mais cela ne fonctionne pas parce que ça leur rappelle que n’importe quelle grippe peut avoir des conséquences graves. Pour les touristes présents au Mexique le 11 mai 2009, le gouvernement mexicain, les autorités sanitaires, les consulats de divers pays et les offices de tourisme leur assurent que la plupart des musées et zones archéologiques, dont Chichen Itza, fonctionnent normalement, les parcs d’attractions de Cancun et de Riviera Maya sont ouverts, ainsi que les cafés et restaurants. Les frontières ne sont pas fermées, le nombre de cas de grippe déclarés baisse régulièrement et même les écoles, lycées, tribunaux et bureaux administratifs ont rouvert. Mais comment faire venir de nouveaux touristes ?

carole-4.jpg

Il y a quelques années, j’ai loué une maison au Mexique, à Playa del Carmen où je travaillais pour passer mon Divemaster. Pendant mon séjour, et d’autres auparavant, j’ai plongé sur les fabuleux récifs de Palancar autour de Cozumel, j’ai survolé les tortues qui broutaient sur Tortugas Reef, admiré les requins qui se reposaient sur le mur d’El Cantil et découvert le monde mystérieux des cenotes. J’ai été surpris par une raie manta, j’ai trouvé un poisson rare à quelques mètres de la plage et j’ai emmené mon fils pour sa première plongée sur une épave. Depuis près de 15 ans je conseille à tout ceux qui veulent bien m’écouter d’aller au Mexique. Les plongées sont extraordinairement variées, l’ambiance et le climat chauds, la cuisine excellente, la population accueillante et les sites archéologiques vraiment passionnants. De plus, et c’est un argument très fort, ce n’est pas cher. Imaginez-vous sous une ombrelle de paille, sur une plage de sable blanc, à quelques mètres de la mer, de votre hôtel et du centre de plongée, en train de siroter une bière et grignoter des nachos en vous demandant si le banc de tarpons était plus ou moins énorme que le banc de barracudas, ou si vous n’avez pas rêvé la beauté féerique du cenote Chac Mool.

carole-3.jpg

Si vous ne me croyez pas, il y a deux choses à faire. Allez d’abord vérifier ce qui se passe dans le pays sur les sites suivants : www.mexico-update.com et www.visitmexico.com. Pour des informations actualisées sur le virus de la grippe A H1N1, vous avez la page du Centre de Contrôle et Prévention des Maladies. Et puis, allez voir au Mexique par vous-mêmes, vous ne serez pas déçu !

carole-2.jpg  carole-5.jpg  carole-6.jpg  carole-7.jpg

photos : PhoceaRivieraMaya et O. Ersen

Le coup de gueule des professionnels !

Martine et Didier tiennent un centre de plongée sous-marine au Mexique - Phocea Riviera Maya - et on décidé, étouffés comme tant d'autres par "l'affaire de la grippe porcine" de publier ce coup de gueule aux médias :

"MEXIQUE, LE GACHIS ECONOMIQUE POUR UNE SIMPLE GRIPPE"

Apres l’attaque mediatique demesuree sur le Mexique, suite a l’epidemie de grippe porcine, qui a provoque le blocage de la destination  par le plus grand nombre des Compagnies aeriennes et les T.O Francais, et qui a cause moins de deces que n’importe quelle grippe “banale” tous les ans en France, mais qui par contre, porte a l’agonie une economie mexicaine jusque la bien resistante face a la crise mondiale.

La Riviera Maya represente des centaines de milliers d’emplois tant dans l’hotellerie que dans la plongee, et la psychose creee par toutes ces informations qui n’ont d’objet que d’affoler la population du monde est aujourd’hui la cause d’une destabilisation de l’economie touristique de la region. Des centaines de travailleurs sans emploi et sans revenu, et la, pas question d’indemnites chomage. Toute une economie paralysee sans etat d’ame. Plus un touriste n’arrive a moins d’avoir une volonte de fer et de braver bien des obstacles mis en travers de son chemin pour parvenir jusqu’au Mexique. Plus un seul bateau de croisiere a Cozumel, meme le passage d’un ouragan ne fait pas autant de degat economique. Mais quand les gens vont ils ouvrir les yeux ? Aujourd’hui, seul le sensationnel serait il vendeur ? Une simple epidemie de grippe, qui cela interesserait il, d’ailleurs en France parle t on de l’epidemie de grippe annuelle qui tue chaque annee des dizaines de peronnes et qui traverse les frontieres? Parle t on pour autant de pandemie !! Interdit on aux touristes chaque hiver de venir en France ? Les place t on en quarantaine quand ils rentrent de France dans leur pays? Le matracage televisuel irresponsable d’informations alarmistes, met en peril tout une economie. En ont ils mesure les consequences? ceci en arrangent ils certains ?

Aujourd’hui les politiques ne repondent pas quand on leur parle de la gravite surevaluee de cette grippe, alors que les medecins reconnaissent a demi mots que le virus a ete surestime, et qu’il n’est pas aussi dangereux qu’on aurait pu le craindre.

Comment peut on si vite prendre des decisions aussi radicales vis a vis d’un pays et le condamner a l’enfermement, avant meme de chercher a comprendre. Pour la grippe aviaire on a attendu 20 jours avant de declarer la fermeture des frontieres, pour le Mexique 10 jours alors qu’aucune mesure n’a ete prise a l’encontre des Etats Unis pourtant egalement touches fortement par ce virus, c’est a peine si on commence a parle d‘isoler l’etat de New York qui recense le plus de cas suspects, alors que la majorite des compagnies francaises ont annule tous les vols a destination du Mexique, sans distinction, quelqu’en soit l’etat. La Riviera Maya est a 2000 Kms de Mexico qui a declare le plus de cas, et comble de l’ironie la seule compagnie francaise a continuer ses liaisons va a Mexico. Pourquoi un tel acharnement sur le Mexique. Nos politiques n’auraient pas ete assez bien recus ? N’auraient ils pas obtenus ce qu’ils souhaitaient de leurs homologues ? Cela n’aurait il pas comme idee cachee de garder les francais en France ? C’est vrai cette grippe a fait 15 morts a Mexico, mais pourriez vous me rappeler le nombre de mort que la grippe fait en France chaque annee?

Venez expliquer a ces centaines de Mexicains qui viennent aujourd’hui de perdre leurs emplois que ce n’etait qu’une alerte qui aurait servi d’exercices !!! Un peu dur a avaler, ne trouvez vous pas ? Imaginez la situation inverse…mais, biensur, impossible, en France on a au moins un minimum de revenu et on n’hesite pas pour une”alerte d’exercices” a mettre en arret maladie 7j payés par la Securite Sociale des personnes ne presentant aucun signe…. mais rentrant de vacances au Mexique. Tres belle operation “preventive “pour le regime social francais, il est vrai, lui, en tres bonne sante, n’est ce pas?

C’est vrai, l’impuissance d’un peuple devant un phenomene de stupidite, enerve, agace, mais vous savez quoi ? Eux meme pas, ils subissent, placides, fatalistes, solidaires, mais ceux sont nous les etrangers vivant au Mexique qui sommes outres pour eux, outres et fatigues de manoeuvres politiques devinees venant de pays dont nous sommes originaires, dont nous ventons les merites et que nous representons dans ce beau pays d’accueil que nous avons choisi et qu’est le Mexique.

Alors arretons cette paranoia injuste et injustifie et laissons vivre le Mexique en paix afin qu’il puisse retrouver son economie touristique et redonner du travail a sa main d’oeuvre.

Et n’hesitez pas a revenir des maintenant a Playa del Carmen, Cozumel ou Cancun, TOUT VA BIEN,

REQUINS BALEINE, RAIES MANTAS et DAUPHINS se sont bien moques de ce virus et de tout ce deferlement mediatique et VOUS ATTENDENT.

Plongeurs, ne tardez plus et renseignez vous aupres de votre T.O prefere et passez des vacances de reve, en famille ou entre amis au bord de la mer des Caraibes.


  • Voyages, séjours
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME