MAGAZINE

News

17/06/2007

Herbert Nitsch : Record du monde en no limit -214m

static.jpgnitsch214nl-aida.jpgHerbert Nitsch a réalisé samedi 16 juin 2007 en Grèce, le nouveau record du monde en no limit en descendant à -214 mètres. Il a battu ainsi son propre record de -185 mètres, soit 29 mètres de plus, établi deux jours auparavant. Le profil de la plongée a été enregistré à l'aide de trois ordinateurs SUUNTO, dont le détail est visible ici.

Qui est Herbert Nitsch ?

Herbert Nitsch “the flying fish” Herbert Nitsch est né en 1970 en Autriche, où il vit encore. Il exerce à mi-temps le métier de pilote de ligne, ce qui lui confère, outre des billets d'avion bon marché, du temps pour s'entrainer et participer aux différentes compétitions. Ces deux "activités" sont d'ailleurs à l'origine de son surnom "The flying fish" soit, le poisson volant. Son talent pour la plongée libre se révéla en 1999. Parti en Egypte pour un séjour de plongées scaphandre, il a été contraint de pratiquer l'apnée, tout ses bagages ayant été perdus. Moins de trois ans après, Herbert Nitsch réalisait son premier record du monde en apnée. Depuis 2001, il est à l'origine d'une douzaine de record du monde.

Records du monde actuels

No Limit : -214m Poids Constant : -111m Statique : 9min 4sec Dynamique : -214m Apnée libre : -100m Dynamique sans palme : 134m Poids constant sans palme : -66m Le révolutionnaire EqEx, qu’Herbert a utilisé pour la première fois, lors de son précédent record du monde No limit à -183mLors de son record du monde en no limit à -183m, Herbert Nitsch a utilisé pour la première fois son révolutionnaire EqEx. Le "Equalisation Extension tool", est une sorte de petit ballon qui lui permet d'égaliser au-delà des -120m. Il le remplit à l'aide de l'air de ses poumons entre 15 et 30 mètres. Dès lors, pour équilibrer, il utilise l'air qui se trouve dans cet outil.

Compétition juin 2007

Cette année, la compétition a eu lieu sur l'île de Spetses, située à 2 heures du Port de Piraeus en Grèce. Herbert et toute son équipe sont arrivés sur cette magnifique île le 3 juin dernier afin de s'acclimater et de tester leur dernière invention "fait maison" le "CH.

Qu'est-ce que le CH ?

ch1.jpgLe CH est un objet solide non compressible (mousse solide) et s'attache au traineau, à ne pas confondre avec le "ballon" ou lift-bag qui lui, ne donne pas la vitesse et la sécurité désirées. L'apnéiste est quant à lui attaché au CH et la ligne de sécurité à la corde de dessus.

Parlons sécurité

Un sonar a été utilisé pour "voir" le traineau ainsi que l'apnéiste. Il a également scanné le milieu marin avant la plongée. Le traineau, quant à lui, a été envoyé sans plongeur une première fois, juste avant la tentative d'Herbert, et ce afin de tester tous les systèmes. Le contre-poids est électronique et conduit par deux moteurs électriques de 4,5 chevaux chacun avec une source électrique indépendante. La vitesse de remontée est ajustable de 0 à 3m seconde. En cas de panne du traineau et des deux sources électroniques, un contrepoids additionnel permet de remonter le plongeur à une vitesse de 2m/sec. La distance entre le traineau et le contre poids est de 10 mètres. Le CH assure une protection en cas d'une collision malheureuse avec le contrepoids. En cas de panne général, une libération peut être activée par le plongeur. Dans ce cas le CH se sépare du traineau et de la corde. Le CH reste attaché uniquement à l'apnéiste, lequel a une ligne de sécurité détachable. Une bouteille de mélange à l'heliox est une autre option en cas de grave danger, et que le plongeur peut utiliser pour finir sa plongée. Deux plongeurs scaphandres au nitrox étaient immergés à 30 mètres, et deux autres en sécurité surface. Quatre apnéistes de sécurité étaient dans l'eau. Deux personnes étaient chargées du système du contre-poids, du levier ainsi que du sonar. Un coordinateur dans et dehors du bateau. Pour stopper le traineau à 20 mètres lors de la remontée, il n'y avait pas seulement un "stopper" sur la ligne mais également un poids suspendu au bateau de 40 kg, avec deux cordes de sécurité. Ces cordes se trouvent à 25 mètres de profondeur ainsi qu'à une distance de 5 mètres de la corde principal. De ce poids, situé à 25 mètres, une ligne horizontale est attachée avec un mousqueton à la corde principale. Cela réduit l'impact de l'arrêt du traineau sans interférer avec le contre poids.

Les autres règles

  • être en parfaite santé, s'hydrater..
  • moins d'air dans les poumons, grâce au système "EqEx"
  • vitesse de remontée de 3m/sec en dessous de 70 mètres
  • pas de temps d'arrêt avant la remontée (pas de remplissage du ballon)-
  • la vitesse de remontée est ralentie après les 70 mètres, un stop complet à 20 mètres, actionné par l'apnéiste, est effectué; mais dans tous les cas, ce stop est réalisé grâce au système du poids suspendu (voir ci-dessus).
  • un stop d'une minute pour décompression est réalisé à 10 mètres
  • après le protocole de surface, l'apnéiste descend à 6 mètres avec une bouteille d'O2
  • en cas de remontée trop lente, en dessous de 2,5m/sec, le résultat n'est pas validé et l'apnéiste descend avec une bouteille de nitrox à une profondeur de 30 mètres pour terminer sa plongée puis est mis sous oxygène pendant une heure.
En cas d'urgence, un caisson de décompression existe au centre de plongée d'Alkis. Le bateau de sécurité en attente peut atteindre le centre en 5 minutes où sont présents, un médecin et du personnel médical. DAN aurait également été informé. Ce nouveau record pousse encore davantage les limites de ce que le corps est capable de supporter, bravo Herbert et bravo à toute son équipe, pour ce fabuleux exploit. Une pensée va tout naturellement à Loïc Leferme, recordman en no limit, qui nous a quittés lors d'une plongée le 11 avril dernier, ainsi qu'à sa famille et ses amis.

Herbert Nitsch en image

lors de son record à -183m

[youtube ck1SobK2WPU]

le film du record à -214 m

  • Apnée
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME