MAGAZINE

News

26/02/2010

Lenaïg alias "Tiptup" en direct de l'Antarctique (Final)

En exclusivité pour Plongeur.com, Lenaïg alias "Tiptup" nous fait partager les derniers moments de sa mission sur la base Dumont D’Urville en Terre Adélie (Antarctique) TiptupBonjour les ami(e)s !! Ca y est, mon séjour en Terre Adélie prend fin. J'ai fait ma dernière sortie pêche et ROV vendredi. Depuis samedi, nous rangeons : le bateau, le labo dans lequel nous trions les retours de pêche, le bureau, la chambre ... tout en préparant un diaporama de notre mission pour expliquer à toute la base notre travail. Entre temps, j'ai pu voir ma quatrième espèce de manchot, un gorfou de schlegel. C'est un manchot qu'on ne trouve habituellement que sur les îles Macquaries, au sud de la nouvelle zélande. Mais celui-là, un jeune, a décidé de venir se balader dans le coin et va d'ile en ile. Les gorfous sont reconnaissables à leurs longues plumes jaune vif sur le dessus de la tête. Pour certaines espèces, les plumes sont plaquées contre la tête et l'oiseau paraît gominé (c'est le cas du schlegel), pour d'autres, les plumes forment deux épis de chaque côté de la tête.

Gorfou

Toujours à mes préparatifs et en revenant au labo après être allée voir le gorfou, je me suis arrêtée dans ce qu'on appelle le pré : une large zone jamais déneigée entre une anse de l'île principale et 2 îlots adjacents. C'est la zone préférée des phoques de Weddell qui viennent s'y reposer, ou plutôt s'y vautrer. Une dizaine d'individus sont régulièrement là à dormir et je n'étais encore jamais allée les voir de près.

 phoque de weddell

Voici des adultes, ils sont impressionnants ! bien 2m à 2,5m, pour quelques centaines de kilos de muscles et de graisse. Je ne faisais pas trop ma fière à côté de ce beau spécimen et je n'ai pas vraiment osée m'approcher à plus d'une longueur de phoque. Il avait clairement identifié ma présence qui semblait le déranger (vu comment il remuait la tête pour observer tous mes gestes). Mes derniers jours sur la base m'ont aussi permis de mieux observer un oiseau très intéressant, le Pétrel géant. C'est un oiseau de la même famille que le petit pétrel des neiges mais il est, comme son nom l'indique, plus grand ... 8-)

Pétrel géant

Je ne connais pas son envergure exacte mais elle semble s'approcher de celle d'un albatros. Dans tous les cas, c'est impressionnant à voir. Celui de la photo est venu se poser à côté du seatruck un jour où nous étions en manip' de pêche. Il est resté un moment posé sur l'eau à côté de nous avant que le moteur du bateau ne redémarre. Il a alors pris son élan et s'est envolé. Très beau spectaque que celui de cet oiseaux. Ils sont malheureusement de plus en plus rares dans l'archipel. L'île des pétrels porte son nom grâce à eux, mais ils sont très sensibles à la présence de l'homme et des 5 couples qui demeuraient encore sur l'ile il y a 10 ans, il n'en reste plus un seul. Ils nichent tous maintenant dans les îles aux alentours dont l'accès est réservé uniquement aux ornithologues et le survol interdit à l'hélico. Je vais finir mes présentations animalières avec celle du Skua. C'est un oiseau assez gros, qui ressemble à un goéland de couleurs ocre-brun. C'est l'oiseau le plus agressif du secteur car il est très territorial. Lors que sur notre passage les manchots se contentent de fuir (ou chouiner un peu pour les plus courageux), les Pétrels des neiges et les Damiers du cap de crier et les Océanites de voler dans tous les sens, le skua commence par crier en écartant les ailes, puis il décole et fonce en piqué droit sur la tête des promeneurs. De face mais surtout de dos, il vous donne un coup de pattes sur le crâne et repart avant que vous ayez pu le toucher. Les plus énervés vont même jusqu'à lâcher une bonne bombe verdâtre puante ... adorable !

Skua

Ils réagissent de cette manière dès qu'une personne empiète sur leur territoire. Ils sont encore pires si il y a un oeuf ou un poussin dans leur nid. Maintenant que les poussins sont grands et commencent à s'émanciper, les parents deviennent un peu moins agressifs. Cet oiseau est le prédateur n°1 du manchot Adélie, surtout des poussins. Il repère les poussins laissés un peu à l'écart des autres et pour lesquels les parents ont baissé le niveau de vigilance.  Le skua lui fonce dessus et si les manchots ne le chassent pas à coup de bec et d'aileron, il repart avec le poussin entre les griffes pour le déchiqueter un peu plus loin. Ces scènes ont été dures à voir quand j'ai débarqué sur l'île mais au bout de quelques jours, je m'y suis habituée. Maintenant, les poussins d'Adélie font entre 3 et 5 kg (soit à peu près le poids du prédateur) ce qui semble les protéger.

Ballon météo Laché de ballon météo: entre autre, il contribue à avoir une prévision météo fiable à 3 jours Il faut maintenant penser au départ et au fait de quitter toute cette faune sauvage. Et partir d'ici ne va pas être si simple car la météo peut rapidement devenir chaotique. Vendredi, dernier jour de pêche, il faisait beau (avec une bonne houle en mer). Samedi le vent est monté un peu pour s'accentuer dimanche avec le retour de l'Astrolabe. Lundi, il soufflait régulièrement au-delà de 100 km/h et aujourd'hui il n'y a quasiment plus de vent mais énormément de neige. Or, demain on nous promet maintenant la tempête (vents à plus de 150 km/h !). Du coup, le déchargement va être sportif. Il faut débarquer tout le matériel d'hivernage : le carburant en barils, les vivres et tout le reste du materiel. Puis il faut recharger les déchets de l'hivernage passé, les malles de matériel scientifique et toutes les affaires personnelles des hivernants sur le départ ... et je suis du voyage !

Merci a tous pour le suivi attentif et en ligne de cette aventure.

Au revoir Terre Adélie et à très bientôt en France.

Credits photos: Lenaïg Hemery

[nice_sticky]L’expedition de Tiptup en Antarctique se termine. S'approcher de l’immensité sauvage de la Terre d’Adélie et partager les moments exceptionnels vécus par un membre du site sont pour nous des situations importantes qui doivent rythmer la vie de P.COM. Encore un grand merci à Lénaïg pour avoir pris le temps de nous envoyer ses comptes rendus. Un grand merci aussi à Patrick pour le suivi assuré pendant toutes ces semaines de communications hachées et difficiles. Tiptup fera une escale de 3 semaines en Australie avant de revenir parmi nous. Elle pourra alors continuer à partager en "live" photos et passion autour de cette aventure.[/nice_sticky]
 

  • Voyages, séjours
  • Biologie sous-marine, Faune et Flore


SUR LE MÊME THÈME