MAGAZINE

News

28/12/2010

Livre : L

Livre : L’Alose, cent ans dans la vie d’un sous-marin

En 1975 Jean-Pierre Joncheray a découvert l’épave d’un sous-marin planté debout dans la vase par 53 mètres de fond au large de Saint-Raphaël. C’est le début d’une histoire extraordinaire qu’il raconte dans son dernier livre.

Heureusement qu’il existe des passionnés comme Jean-Pierre Joncheray pour nous faire revivre notre Histoire. Sinon, le tube en acier qui décore le parking de la Comex à Marseille aurait pu rester à toujours un vieux tas de ferraille sans âme pour ceux qui le croisaient. En fait, ce tube est un sous-marin, l’Alose, lancé à Toulon en 1904, coulé en 1917 par le commandant Le Prieur, retrouvé en 1975 par l’auteur, renfloué en 1977 et déclaré monument historique en 2008.
Alose, un siecle d´histoire
Il aurait été facile de faire un fascicule sec et ennuyeux sur ce genre d’objet - c’est clair qu’un sous-marin torpilleur datant du début du siècle n’est pas le plus sexy des sujets pour un livre - mais Jean-Pierre arrive à le rendre vivant et fascinant. Ce n’est pas spécialement le récit de comment il a trouvé l’épave, ni comment il a déL’Alose : cent ans dans la vie d’un sous-marincouvert le lien avec le commandant Le Prieur – même s’ils sont captivants - qui rendent le livre si agréable, c’est plutôt le volume de documents extraordinaires qu’il contient.

L’Alose faisait partie d’une série de vingt petits sous-marins appelés « les Naïades », dont l’utilisation principale était la protection des entrées de ports. Longs d’environ 24 mètres, ils embarquaient néanmoins un équipage de 5 à 12 personnes qu’il fallait caser dans la minuscule coque, avec les moteurs et le ballast. A l’époque les sous-marins passionnaient le grand public, faisaient la Une des magazines et figuraient sur une série de cartes postales. Ce sont justement ces cartes postales, et d’autres photos datant du début du siècle, sur lesquelles figurent les marins sur le pont de leur embarcation dans divers ports français qui entraînent le lecteur dans une rêverie.

Alose a quaiAujourd’hui, avec l’information disponible instantanément sur Internet, il est facile d’oublier les années de recherches minutieuses qu’il a fallu à Jean-Pierre Joncheray pour rassembler tous ces documents. Et en regardant les photos de l’épave lors de sa découverte, ou pendant son renflouement, on peut justement être impressionné par la quantité de travail qu’il a fallu pour nettoyer, comprendre et rendre justice à ce petit tube en acier.

L’aventure du sous-marin Alose, un siècle d’histoire Jean-Pierre Joncheray, conclusion de Henri-Germain DelauzeAlose, un siecle d´histoire Editions Gap, 20 € On peut aussi le commander directement chez l’auteur avec une dédicace personnalisée sur demande. Frais de timbre et enveloppe cartonnée 5 € en plus, soit 25 € par chèque à : Cahiers d’Archéologie subaquatique 1637, Avenue de Lattre de Tassigny 83600 FREJUS


  • Plongée Tech, Spéleo, Epaves
  • Tv, films, livres, medias, jeux, cuisine


SUR LE MÊME THÈME