MAGAZINE

News

13/09/2010   par Plongeur.com

Naissance d

Plongeur.com a décidé de vous faire plonger dans l’univers prestigieux des montres de plongée. Vous allez découvrir l’histoire de cette montre, ses caractéristiques et pour vous mettre l’eau à la bouche, une petite sélection de ces « plongeuses » les plus prestigieuses de 2010 ...

Histoire de la montre de plongée

C’est au début du XXe siècle, avec l’expansion du sport de loisir et la naissance des montres-bracelets que l’exigence de l’étanchéité a vu le jour. En effet, portées au poignet, les montres-bracelets se devaient de résister à d’autres contraintes que les montres de poche. Parallèlement à l’antichoc, le besoin d’étanchéité se fit peu à peu sentir, en particulier dans les pratiques sportives aquatiques comme la natation ou le water-polo. L’histoire des montres de plongée va s’inscrire dans celle de la conquête de l’étanchéité. Les principales marques horlogères s’intéressèrent au problème à partir des années 30 et créèrent, dans leurs gammes de produits, un certain nombre de modèles étanches. Publicité align =C’est ainsi qu’en 1927, Rolex démarra sa fantastique carrière de « sportive » de luxe à toute épreuve, en présentant l’Oyster : le 1er boitier de montre étanche qui a fait ses preuves au poignet de la jeune secrétaire Mercedes Gleitze, lors de sa traversée de la Manche à la nage en 15 heures et 15 minutes.  
Oyster de rolex - 1927Publicité height  =
 
En 1943, les inventions capitales du détendeur et de la bouteille d’air comprimé, fruits de la rencontre à Paris entre Jacques-Yves Cousteau et Emile Gagnan de la société Air Liquide -spécialisée dans les gaz industriels- vont jouer un rôle capital dans la naissance de la plongée de loisir qui se répand peu à peu à travers le monde. La plongée rencontre, tout d’abord, un succès particulier aux Etats-Unis. Si bien que les Américains deviennent bientôt les plus grands amateurs de montres de plongée. C’est pour accompagner l’engouement naissant pour cette nouvelle pratique sportive aquatique que les manufactures horlogères relevèrent tour à tour le défi dans le marché porteur de la montre de plongée. Commence alors une véritable course à l’instrument qui sera étanche à 100, 200… et même 10916m !! Mais pas seulement… Les autres propriétés comme la résistance aux chocs, aux champs magnétiques, la précision, la fiabilité, la lisibilité, le confort au poignet et les autres fonctions utiles (alarme,…) sont aussi au centre des préoccupations. Très rapidement, les grands noms de l’horlogerie, proposant des montres de plongée au design très soigné ont conquis un public plus étendu que la communauté de plongeurs.  

N’est pas montre de plongée qui veut…

Depuis sa naissance, la montre de plongée s'impose comme la montre idéale pour les vacances. Inutile de penser à l'enlever avant d'aller se baigner, et son étanchéité la protège également du sable, de la poussière et des embruns. Mieux encore, elle permet la pratique de presque tous les sports sans risque d'endommager son mécanisme puisqu’elle est conçue pour résister aux chocs et aux champs magnétiques. Mais les montres de plongée pour être labellisée « de plongée » doivent répondre à la norme Iso 6425 qui en définit très précisément les critères. L'instrument doit être doté de fonctions spéciales et passer une batterie de tests sous-marins sans faillir pour pouvoir prétendre être une « plongeuse ». Parmi les plus importants, sachez qu'un tel instrument doit être étanche au minimum à 100 mètres, disposer d'un système de contrôle du temps (en général, une lunette tournante unidirectionnelle), d'un indicateur de marche (par exemple, une trotteuse), être lisible dans l'obscurité à 25 centimètres et être pourvue d'une échelle de temps de 30 minutes divisées en périodes de 5 minutes. Et oui, n'est pas montre de plongée qui veut… Pratiquement toutes les grandes manufactures proposent de tels modèles à leur catalogue.  

Un bel éventail…

Souvent de prix plutôt élevé, ces montres de plongée prestigieuses qui rivalisent en technologies de pointe, en performances fonctionnelles, chronométriques et en look ultrasophistiqué sont de véritables « bijoux de l’extrême » qui séduisent par leur côté « aventure ». En s’imposant comme montres d’action, la terre ferme est bel et bien conquise, heureusement car la plupart d’entre elles ne verront jamais le fond de l’Océan…   ? Une invention qui fera date pour le modèle « Diving Pro » de Jaeger-LeCoultre : le profondimètre mécanique qui s’affiche distinctement dans le caisson sur le flanc extérieur du boîtier. Cette prouesse technique, qui permet de mesurer des profondeurs de 0 à 80 mètres, équipe toute la dernière génération de montres de plongée mécaniques de la maison : Master Compressor Diving. Etanche de 300 à 1.000 m selon le modèle. Entre 10.000 et 6.500 euros selon le modèle.
Montre de plongée jaeger-lecoultre - master compressor diving gmt lady céramiquemontre pro geo navy seals
Et pour mettre fin au dilemme entre performance et raffinement, , sertie de diamants, qui associe la céramique noire à l'or rose. Elle affiche la date et un second fuseau horaire sur 24 heures. Etanche jusqu'à 100 m. 12.800 euros.
Montre de plongée jaeger-lecoultre - master compressor diving gmt lady céramique
? Après un retour relooké remarqué en 2009, l’Omega Seamaster Ploprof 1200M, s’affiche toute de blanc vêtue (lunette, un cadran et un bracelet) pour 2010. Ce garde-temps emblématique des années 1970, de design original possède toutes les qualités d’une « plongeuse » : une lunette bidirectionnelle (verrouillable) garnie de matière phosphorescente blanche à chiffres arabes chromés, une valve à hélium automatique. Etanche jusqu'à 1.200 m (120 bars). 6.200 euros.
Montre border =  Montre border =  Montre border =  Montre border =
Publicité montre de plongée omega seamaster ploprof 1200
 
Montre align=? La Rolex Oyster Perpetual Submariner Date, la plus célèbre des montres de plongée (la création de la 1ère Submariner date de 1953), est proposée cette année en acier avec une nouvelle lunette tournante munie d’un disque Cerachrom noir, dont la résistance aux rayons ultraviolets, à la corrosion et aux rayures est inégalée. Etanche jusqu'à 300 m. 5.555 euros.
Montre de plongée rolex - oyster perpetual submariner date  
? Alors qu'en 1967, la première Aquatimer présentait une lunette tournante interne, cette version chronographe (44 mm de diamètre), IWC Aquatimer Chronographe, a tout de la montre de plongée contemporaine avec un boîtier en acier fin avec lunette tournante externe. Et pour cette édition « Jacques-Yves Cousteau », créée à l’occasion du 100eme anniversaire de la naissance du « Commandant au bonnet rouge », son portrait est gravé sur le fond du boîtier. Etanche jusqu'à 120 m. 4.640 euros.
Montre align =Montre de plongée iwc aquatimer édition cousteau 2010
? Bell & Ross BR 02-94 Carbone Chronographe, la montre des grandes profondeurs, se démarque par la finition noire de type « carbone sous vide » de son boîtier (44 mm de diamètre). Les indications et les aiguilles utilisent un revêtement photoluminescent pour optimiser la lecture de nuit. Etanche jusqu'à 500 m. 4.100 euros.
Montre align=Montre de plongée bell&ross - instrument br02-94 chronographe
  ? Enfin, à un prix beaucoup plus abordable, la série des modèles Traser P6504 Diver a été spécialement conçue pour les plongeurs professionnels avec un boîtier robuste en acier affiné, une couronne vissée avec protection sur les côtés et un fond vissé.
Et même dans l'obscurité la plus profonde, la source de lumière standard à base de gaz tritium garantit une très bonne lisibilité sans avoir recours à aucune source d'énergie supplémentaire ou à une recharge par la lumière. Etanche jusqu'à 200 m (20 bar). 339 euros.
Montre de plongée traser p6504 diver - dans la lumièreMontre align =
  Bien-entendu, la liste n’est pas exhaustive et ce n'était que pour vous mettre l'eau à la bouche...

  • Matériel, équipement, infrastructures
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME