MAGAZINE

News

10/05/2008   par Plongeur.com

L'épuisement de l'oxygène des océans destabilise l'habitat marin

La température des océans du globe en 2001, prise par MODIS, un capteur qui équipe de nombreux satellites dont Landsat.Une équipe internationale d'océanographie physique a découvert que des Zones de Minimum d'Oxygène, ou OMZ (open-ocean oxygen-minimum zones), des régions tropicales des océans sont en expansion. Cela limite les secteurs dans lesquels les poissons prédateurs et d'autres organismes marins peuvent vivre ou venir y trouver de quoi se nourrir. Ces résultats confirment les prévisions des modèles informatiques Les chercheurs ont découvert par l'analyse d'une base de données que le niveau d'oxygène dans les régions tropicales à une profondeur de 300 à 700 mètres (985 pieds à 2300) a diminué au cours des 50 dernières années.  Cette diminution pourrait avoir des impacts écologiques importants mais aussi des conséquences économiques majeures. Ces secteurs sont associés à des zones où la remontée des eaux froides profondes, riches en nutriments remontent vers la surface de l'océan. Leur étendue augmente en été pour se réduire en hiver. Elles restent plutôt mal connues, bien moins en tout cas que les régions froides, plus riches en poissons et d'intérêt économiques plus grand.  "La question de savoir si ces changements observés dans l'oxygène peut être attribué au réchauffement de la planète à elle seule est encore en suspens. La réduction de l'oxygène mai également être causée par des processus naturels sur les échelles de temps plus court." a déclaré Lothar Stramma de l'Institut Leibniz des sciences de la mer (IFM-GEOMAR) à Kiel, en Allemagne.  En un demi-siècle, les OMZ  se sont agrandies dans le plan vertical, vers la surface et vers le fond, tandis que les teneurs en oxygène se sont affaiblies. En valeur relative, le maximum de l'appauvrissement atteint 15%, dans l'Atlantique, au nord de l'équateur et à l'ouest de l'Afrique. « Les résultats ont dépassé nos suppositions » confie Janet Sprintall un océanographe de Scripps Institution of Oceanography à l'UC San Diego. Lire l'étude en anglais publiée par Scripps Institution of Oceanography

  • Biologie sous-marine, Faune et Flore


SUR LE MÊME THÈME