MAGAZINE

News

13/08/2011

Platypus

Platypus – une machine du futur pour explorer les petits fonds
A première vue, on dirait un gros pédalo. Puis on remarque les personnages assis, équipés de masques et de narguilés qui ont basculé sous l’eau. Et là, on se dit « waouh ! – quelle invention géniale ! ». Et c’est une invention française ! Le platypus (du nom anglais pour l’ornithorynque, une drôle de bestiole australienne) a été conçu par François-Alexandre Bertrand lors d’une plongée sur la grande barrière de corail en Australie. Pour le dessiner, il s’est adressé à Philippe Roullin, célèbre architecte navale. Son idée d’origine était de disposer d'une plateforme électrique lui permettant de transporter facilement ses bouteilles de plongée d'un site à l'autre, en évitant de les trainer à la nage ou de remonter à bord d'un pneumatique plusieurs fois par jour – une manière courante de plonger en Australie.
Platypus – une machine du futur pour explorer les petits fonds
Le platypus est un catamaran muni d'une nacelle au milieu qui peut basculer sous l’eau. Les moteurs électriques sont situés à l’intérieur des flotteurs, où, François-Alexandre nous assure, il reste beaucoup de place pour stocker également ses affaires sèches, son pique-nique, voir même une réserve de bouteilles de plongée si l’on veut partir plus loin. La nacelle du Platypus en mode sous-marin se trouve à 1.5 mètres de profondeur : parfait pour une initiation à la plongée, la handiplongée, une exploration de fonds autour d’un resort ou d’une base de loisirs, sans problèmes de décompression.
Platypus – une machine du futur pour explorer les petits fonds
François-Alexandre prévoit aussi que le Platypus résistera à la haute mer et sera équipé en conséquence de sonar, d’éclairage, de gilets de sauvetage, d’ancre, etc... comme un bateau. Il imagine son embarcation utilisée pour le nettoyage des fonds, pour les travaux sous-marins et la photographie. Il coûtera entre 50 000 et 80 000 euros, selon les équipements. Comme tous les inventeurs, il a hâte de voir son prototype à l’eau. Il s’imagine déjà en train de discuter avec son binôme par le moyen de masques faciaux, tout en se promenant au-dessus du récif dans une mer tropicale magique, quelque part dans le monde. Dommage qu’il faille encore attendre un peu pour se joindre à lui ! [youtube x-yt-cl=84503534&x-yt-ts=1421914688&v=LRUzps-dw00#t=15 Platypus] [nice_link]La page Facebook de Platypus[/nice_link]

  • Matériel, équipement, infrastructures


SUR LE MÊME THÈME