MAGAZINE

News

21/10/2008   par Plongeur.com

Plonger à l

Bonjour à tous,

C’est un compte-rendu un peu particulier que je vous propose aujourd’hui. Je suis inscrite sur Plongeur.com depuis février 2003 alors que je vivais encore sur l’île de La Réunion, si proche de l’île Maurice que j’en avais fait mon aquarium d’entraînement pour mes plongées répétées. Entre Réunion et Maurice mon cœur balançait, et si je vante toujours l’extraordinaire richesse touristique de La Réunion, mes plongées favorites restent liées à Maurice, parce que bien plus diversifiées (je vais me faire des ennemis là…).

Plonger à l’île Maurice…

Depuis 2003 je me suis réinstallée en France, et j’ai continué à voyager beaucoup. Mais l’océan indien garde une grande place dans mes souvenirs et quand on m’a proposé de revenir passer dix jours à Maurice en juin dernier, je n’ai pas hésité : en moins de quarante-huit heures le voyage était organisé et j’atterrissais à Plaisance, l’aéroport mauricien situé au Sud de l’île.

Si la plupart des plongeurs ayant testé l’île Maurice connaissent bien l’Ouest et le Nord-Ouest, moins nombreux sont ceux ayant trempé leurs palmes à l’Est, et c’est la raison pour laquelle j’ai eu envie d’en parler ici, pour vous inciter à découvrir des plongées moins connues, dans une région moins fréquentée de cette île sur laquelle on pense pourtant avoir souvent tout dit…

Belle Mare plage

J’ai vécu un an sur l’île Maurice, à Pointe Aux Canonniers, situé entre Grand Baie et Trou Aux Biches. Localisation idéale lorsqu’on plonge dans le Nord-Ouest, chez le plus réputé parce que le plus passionné (et passionnant), j’ai nommé Hugues Vitry pour Blue Water Diving Center. Je le cite ici pour qu’on ne m’accuse pas de favoritisme dans les lignes qui suivront, et je précise que j’ai aussi plongé avec d’autres tel Christophe Pélicier que je recommande aussi chaudement, trop discret, et grand plongeur également.

 

Jean-Michel LangloisJ’ai rencontré Jean-Michel Langlois en plongeant chez Hugues Vitry, il y a près de douze ans de cela. A l’époque Jean-Michel s’était lancé dans la peinture subaquatique et son enthousiasme était égal aux cris de Hugues lorsque des éclats de peinture à l’huile mouchetaient le bateau dès qu’une toile remontait à bord ! Quelques années plus tard Jean-Michel a ouvert son propre centre, mais à l’Est, là où les plongées sont moins fréquentes. Et c’est à l’Est que je l’ai retrouvé en juin.

Il subsiste aujourd’hui très peu de centres indépendants de structures hôtelières sur Maurice, et Blues Diving est un centre de plongée situé à l’intérieur de l’hôtel Belle Mare Plage, non loin de la célèbre île aux Cerfs. Notez qu’il est possible de plonger chez Blues Diving sans être client du Belle Mare Plage, il suffit pour cela de contacter le centre par téléphone ou par email et Jean-Michel vous accueillera bien volontiers.

Blues Diving - Ile Maurice

Mais pourquoi plonger dans l’Est de Maurice ?... L’Est est la région soumise aux vents, et la plongée y est parfois aléatoire : quand le vent souffle trop fort quelques jours par an, vous aurez du mal à rester sur votre chaise longue sur la plage, et les bateaux de plongée ne pourront pas sortir du lagon pour entrer dans le grand bleu. Mais quand le vent se calme, et quand il n’y a plus de vent du tout, quel bonheur !...

Barracudas - Ile Maurice

Vous aimez le grand bleu, vous aimez le gros, vous aimez les surprises ?... Plongez à l’Est.

Vous aimez les conditions parfois bretonnisantes, vous aimez les sensations fortes sur les bateaux, vous aimez être un peu chahuté pour vous sentir exister ?... Plongez à l’Est.

Et paradoxalement, vous aimez aussi la prise en charge totale, vous aimez qu’on porte vos bouteilles mesdames, vous aimez les petites attentions ?... Plongez à l’Est.

Enfin, si vous aimez l’exclusivité, les toutes petites palanquées, voir un moniteur par personne,… plongez chez Blues Diving !

Canyons Ile Maurice

En choisissant l’Est pour votre prochain voyage sur Maurice vous plongerez différemment, forcément. Fin juin je suis arrivée au début d’un bel anti cyclone (je n’ai pas dit cyclone, juin n’est pas la saison !) et les vents persistants ont empêché la sortie du bateau pendant quatre jours. Déception pour une plongeuse, mais une déception qui m’a permis d’aller chercher ailleurs d’autres plaisirs : j’ai revisité l’intérieur de l’île, redécouvert le marché couvert de Port-Louis et son quartier chinois, arpenté les routes de l’Est pour rencontrer de nouvelles personnes et revoir d’autres lagons, photographié les champs de canne à sucre et écouté le blues mauricien…

Ancre Ile Maurice

 

Puis un matin Jean-Michel m’a dit « prête pour une sortie en mer ? », j’ai observé l’écume visible au loin sur le récif, j’ai noté la petite étincelle de plaisir anticipé dans son regard et l’impatience de ses moniteurs privés de sortie depuis quatre longs jours. Et j’ai dit oui !

Ce jour-là nous n’étions que deux plongeurs (pour trois moniteurs…) à grimper dans le semi-rigide (plus souple sur mer forte) amené presque sur la plage. Le lendemain nous étions trois plongeurs, le surlendemain de nouveau deux. Ce n’est pas un manque de succès, mais une méconnaissance du touriste plongeur ajouté à une saison basse. En juin les plongeurs ne se bousculent pas, parce que ce n’est pas une saison touristique : les Réunionnais voisins ne sont pas en vacances (scolaires) et les Français ne sont pas encore en vacances (scolaires toujours…). Si vous voulez mon avis, partez en mai et juin pour Maurice si vous pouvez éviter juillet et août, en plus l’eau y est plus chaude !

Je n’avais pas idée d’écrire sur Plongeur.com un compte-rendu de mes plongées à l’Est quand je suis partie en juin, j’ai donc tout raconté sur mon blog, plongée par plongée. Je ne fais pas ici de promo pour mon blog, d’ailleurs certains d’entre vous ont déjà lu mes récits sur l’Est de Maurice. Mais étant déjà concentrée ces jours-ci sur un autre projet de départ, je ne me sens pas l’énergie (ni la malhonnêteté) de faire un copié-collé ici de ce que j’ai déjà raconté ailleurs. Je vous invite donc à lire, si vous le souhaitez, le récit de chaque plongée, en suivant les liens que je vous indique ci-dessous :

Plongée dans la passe de Belle Mare

Avec les requins de l’île Maurice

Requin - Ile Maurice

Plongée à l’Est d’Eden

Plongée au Coin de Mire, île du Nord de Maurice

La recette du cari poisson mauricien

Mes photos sur l’île Maurice

Si vous ne souhaitez pas lire le récit détaillé de mes plongées à l’Est de Maurice, sachez encore que le centre de Jean-Michel Langlois est réputé pour la qualité de ses prestations :

  • matériel et équipement ultra récents,
  • bateaux constamment entretenus,
  • rinçage, séchage et stockage de votre matériel sur place,
  • douche possible sur place,
  • accès à la superbe plage du Belle Mare Plage et à son restaurant près de la piscine (pour les gourmands gourmets !),
  • formations en piscine ou en lagon,
  • personnel très compétent (skippers, assistants).

Et en parlant de personnel il me faut évoquer les moniteurs de Blues Diving : Mauriciens pour la majorité, ultra compétents, extrêmement attentionnés (qui passerait sa plongée sans masque pour avoir prêté le sien à une plongeuse en panne ?...). Des moniteurs qui portent les bouteilles des dames (je ne fais pas partie de ceux qui ont besoin de se faire du mal pour pouvoir dire qu’ils aiment la plongée et j’apprécie qu’on porte ma bouteille hors de l’eau !). Des moniteurs qui plongent toujours en petits comités (pas plus de quatre plongeurs maximum par moniteur) et dans des palanquées équilibrées (pas plus de deux niveaux 1 par moniteur et par plongée). Des moniteurs qui surveillent votre équipement, qui vérifient avec vous, qui comprennent qu’en sortant d’avion ou au saut du lit vos neurones ne sont pas forcément reconnectés le matin et que vous êtes faillible.  Des moniteurs qui n’attendent aucune performance de votre part, qui se soucient d’abord de votre confort, ensuite de votre plaisir, et surtout de votre sécurité. Intransigeants sur ce dernier point, ils ne se laisseront pas corrompre par une supplication (« c’est ma dernière plongée ! ») ni par une complaisance. Enfin des moniteurs qui savent et qui prennent le temps de vous faire participer sous l’eau tout en respectant leur environnement : si l’un d’entre eux joue avec un poulpe pour vous permettre de mieux le découvrir, il le redéposera très vite devant un trou qui permettra à cette « zourite » (en créole dans le texte) de se dissimuler aussitôt. Chez Blues Diving vous ne verrez personne sonder un trou avec une baguette pour en faire sortir la murène, la crevette, le poulpe. Ici, on respecte… parce qu’on aime.

Christophe V. NaikenJ’ai une petite préférence pour Christophe Naiken, parce que je le connais depuis longtemps, parce que c’est un géant serein, et parce que (pour une photographe) c’est une « gueule », un vrai visage mauricien fendu par un sourire aussi large que ses épaules. C’est aussi le chef des moniteurs, sans doute parce qu’il est le plus qualifié (dois-je parler de ses certifications multiples ?), mais aussi parce qu’il inspire confiance juste par sa façon d’être.  Vous appréhendez votre première plongée de réadaptation ? Plongez avec lui, vous pourrez vous accrocher à son bras sans qu’il ne bronche ou ne se moque. Il ne dira jamais oui s’il pense non, ou alors son grand éclat de rire le trahira.  Je l’apprécie aussi parce qu’il est pour moi « le roi des nudibranches ». Vous aimez ces petites bestioles fragiles et multicolores ? Il les trouvera pour vous !

Mais Blues Diving, au-delà du concept simple (mais pas simpliste) du « faites-vous plaisir en toute sécurité » c’est un état d’esprit insufflé par Jean-Michel Langlois, son directeur. Jean-Michel est une énergie vive avec une paire d’yeux dont la couleur rivalise avec celle du lagon, avec un accent mauricien parfois à couper au couteau, avec un enthousiasme qui ferait prendre des risques à un bernard lhermite ! Jean-Michel ne tient pas en place, c’est un créatif, jamais à court d’idées nouvelles, toujours en recherche d’un nouveau plaisir : des plongées Père Noël pour les enfants (devinez quand ?...) aux pique-niques sur un atoll entre deux plongées, Jean-Michel cherche sans cesse l’originalité qui fait les plongées d’exception. C’est un hédoniste, qui ne transige pas avec l’hygiène et la sécurité dans son centre et avec ses hommes.  Et puis c’est un passionné, branchez-le sur les coquillages, sur l’histoire navale de l’île Maurice, sur les trésors engloutis et sur les épaves, peut-être se fera-t-il un peu prier, mais sans doute vous fera-t-il rêver un peu aussi. Et en fin de journée, proposez-lui du chocolat, du vrai, ou un bon vin. Et il vous indiquera le meilleur restaurant de l’île, le meilleur musicien créole, l’artiste peintre en vogue.

Ce n’est sans doute pas un compte-rendu comme les autres, comme ceux que les plongeurs ont l’habitude de laisser ici en racontant leur déroulé de séjour, jour après jour, j’en suis consciente. Mais j’avais envie de vous donner envie de découvrir ces plongées à l’Est sans parler forcément des requins que j’ai croisés là-bas ou des sensations vécues en bateau et sous l’eau. Peut-être aurais-je pu parler aussi de ces entre-deux plongées quand on file vers les îles du Nord grâce à l’autre centre tenu par Jean-Michel, Cap Divers, quand vous êtes rassasiés des plongées de l’Est ou que le temps se fait capricieux. L’entre deux plongées c’est un temps de pause que l’on partage à bord en croquant des biscuits, du chocolat et autres gourmandises en attendant que le temps passe, à observer les paille-en-queue qui se posent sur l’île Coin de Mire, à regarder le dauphin, la raie ou la tortue qui passe en surface, et à se raconter des histoires de requins…

La prochaine fois que vous irez à Maurice, allez donc plonger à l’Est… [nice_link] Plus d’infos sur la plongée à l’Est avec Blues Diving :
http://www.bluesdiving.net ou par email : bluesdiving@intnet.mu

Pour résider à l’hôtel Belle Mare Plage :
http://www.bellemareplagehotel.com/?sel_lang=fra[/nice_link]

  • Voyages, séjours


SUR LE MÊME THÈME