MAGAZINE

News

16/01/2012

Plongée et grossesse, faisons le point !

GROSSESSE ET PLONGEE
14ème édition du salon de la plongée est dédiée aux femmes. Dans ce cadre, le docteur Philippe Ferry, titulaire du MF1, gynécologue et obstétricien à l’hôpital de La Rochelle a donné une conférence, ce matin, sur le thème « Plongée et grossesse : oui ou non ? ».   Officiellement, de nos jours, on ne plonge pas quand on est enceinte. Dans la pratique, quelques plongeuses prennent parfois le risque. D’un point de vue théorique, l’état de grossesse rend difficile ou dangereux la plongée. En effet, la fréquence des nausées, l’essoufflement ou encore l’envie d’aller aux toilettes sont difficiles à gérer dans le cadre de la pratique de la plongée. Au-delà de ce problème, l’azote dissous circulant dans le corps de la femme diffuse à travers le placenta jusqu’au fœtus. Chez les adultes, les poumons filtrent ces bulles circulantes ce qui n’est pas le cas chez le fœtus. La présence de bulles dans le corps de ce dernier peut alors endommager un organe en formation (cerveau, membres…). Il est d’ailleurs très déconseillé de plonger à cette période de développement, c'est-à-dire entre la 3ème et la 8ème semaine.
GROSSESSE ET PLONGEE
Ainsi, la grossesse expose la femme à un sur-risque d’accident dont la prise en charge elle-même sera difficile. Le docteur Philippe Ferry recommande de ne pas plonger en bouteille pendant la grossesse. En revanche, l’activité physique modérée est conseillée. Le palme-masque-tuba est alors une bonne alternative ! Texte et photo Anne-Kristell Jouan pour Plongeur.com

  • Plongeur.com
  • Santé, Accidents


SUR LE MÊME THÈME