MAGAZINE

News

01/02/2008

Des plongeurs offshore attaquent l'Etat norvégien

tuyau.jpgL'Etat norvégien est accusé par 24 plongeurs, qui disent souffrir de graves séquelles après avoir travaillé en mer du Nord à la fin des années 1960,de les avoir utilisés comme cobayes médicaux. Dans les années 1960 et 1970, ils ont plongé jusqu'à des profondeurs de 400 m. Aujourd'hui, ils disent souffrir de troubles physiques et psychologiques. En france, de nombreux plongeurs ont les mêmes troubles. Les plongeurs réclaments réparation à l'Etat norvégiens. Ils estiment avoir participé à l'enrichissement de ce pays en contruisant des installations pétrolières offshore. Ils ont été amenés à évoluer à de grandes profondeurs alors même que, selon les plaignants, les autorités se doutaient des effets nocifs de telles plongées sur la santé. "L'Etat s'est livré à des expériences médicales sur tout un groupe. Cette affaire constitue un test concernant le respect et l'application des droits de l'Homme par les autorités norvégiennes. La question centrale est de savoir si l'Etat était conscient des risques encourus par les plongeurs", ", a affirmé Marius Reikeraas, l'avocat des plaignants, cité par l'agence NTB. Selon les médias norvégiens, l'actuel Premier ministre Jens Stoltenberg, l'un des ces prédécesseurs, Mme Gro Harlem Brundtland, et le directeur général de Norsk Hydro, Eivind Reiten, comptent parmi la soixantaine de témoins appelés à la barre dans un procès qui devrait durer jusqu'en mai. La justice norvégienne a déjà condamné l'Etat à verser entre 3,1 et 6,5 millions de couronnes à quatre autres plongeurs pour des faits similaires. L'Etat avait fait appel. Il se défend pour sa part en rappelant qu'il a consenti en mars 2004 à verser jusqu'à 2,5 millions de couronnes (288.684 euros de l'époque) aux plongeurs souffrant d'une incapacité de travail totale ou partielle liée à ces faits.   Aujourd'hui, en France, il ya aussi des plongeurs qui souffrent de troubles physiques graves. Ces hommes, des aventuriers de la plongée profonde faisaient ce métier par plaisir. L'amour de la plongée et l'esprit d'équipe qui régnait sur ces chantier exeptionnel leur faisait ignorer les risuqes encourus. Il y avait le gout du voyage et l'esprit d'explorateurs. Chauqe plongée permettait de mieux gérer les principes de la décompression. De c ette période, ils leur restent leurs souvenirs de ces plongées et les moments partagés avec leur binome. Mais leur souffrance les accompagnent au quotidien. Ce n'est pas les très faibles pensions qui compensent ces troubles. Pour rédiger cette article, j'ai eu la chance d'échanger avec un de ces plongeurs. Quand il a abordé cette période, il y avait encore beaucoup d'enthousiasme dans sa voix: les voyages, les plongées, les moements entre amis. Mais....il y a 40 ans, il plongeait à 400 M... aujourd'hui sa necrosse osseuse à l'épaule ne lui permet pas de dépasser les 10 M....

travaux de peinturecloche de plongée

copyright : Richard Martinez ex plongeur off shore- son blog : LES PLONGEURS DE PAGURE

 

Laissez vos commentaires sur le forum
 

  • Santé, Accidents


SUR LE MÊME THÈME