MAGAZINE

News

21/05/2008   par Plongeur.com

Quebec : une nouvelle campagne de sécurité des espaces nautiques

sécurité en merPour sa 19e campagne de sensibilisation à la sécurité nautique, qui aura pour thème « Peu importe l'embarcation, partageons les plans d'eau en toute sécurité ! », le Conseil québécois du nautisme (CQN) souhaite responsabiliser les plaisanciers sur le partage des plans d'eau du Québec. Comme sur la route, le CQN rappelle qu'il y a des règles à respecter et des attitudes à adopter. En date d'aujourd'hui, on compte déjà cinq noyades, dont quatre ne portaient pas de vêtement de flottaison individuel (VFI) et la saison n'est même pas encore commencée !

Le CQN espère que la saison 2008 ne sera pas à l'image des dernières semaines. Par ses campagnes, le CQN rappelle certaines règles de base en matière de sécurité nautique et contribue ainsi à réduire le nombre d'accidents. Pourtant, chaque année, des situations inconcevables surviennent et sont souvent lourdes de conséquences. « En effet, certains s'aventurent sur l'eau sans savoir nager et sans porter de VFI », note Monsieur Vahé Vassilian, président du Conseil québécois du nautisme.

Quelques statistiques

Parmi l'ensemble des activités nautiques, la navigation de plaisance représente celle qui entraîne le plus de noyades. En 2007, toutes les victimes étaient des hommes dont la moyenne d'âge était de 53 ans et 83 % d'entre eux ne portaient pas ou portaient incorrectement le dispositif de flottaison. Selon l'Institut national de santé publique du Québec, plus de 50 % des décès en embarcation de plaisance sont associés à l'absence du port d'un VFI lors du chavirement de petites embarcations ou d'une chute par-dessus bord.

Toujours en 2007, 12 personnes ont perdu la vie sur les plans d'eau du Québec. En ce qui concerne les causes des noyades, le chavirement arrive au premier rang avec 92 % et la chute par-dessus bord au deuxième rang. Selon les chiffres préliminaires obtenus par la Garde côtière canadienne,  plus de 1 000 incidents nautiques reliés à la plaisance ont eu lieu. Il s'agit d'une hausse de 12,5 % comparativement en 2006.

« Les plaisanciers doivent connaître un certain nombre de règles élémentaires de sécurité nautique comme  porter son vêtement de flottaison, ne pas consommer d'alcool lorsqu'ils conduisent une embarcation, possédé une bonne formation en sécurité nautique, préparer chaque sortie sur l'eau, », mentionne monsieur Vassilian.

À propos du CQN

quebec sécurité merDepuis 1989, le Conseil québécois du nautisme (CQN) œuvre à sensibiliser la population à la sécurité lors de leurs activités de plaisance et les responsabilise sur l'importance d'adopter de nouvelles attitudes lors de la pratique d'activités nautiques. La prévention et la sensibilisation sont au cœur de leurs interventions. Il regroupe la majorité des organismes qui interviennent dans le domaine de la sécurité nautique, dont l'Association Maritime du Québec, Boater Exam.com, le Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada, le Centre de formation Aquanaute, le Centre de formation en motomarine, le Conseil canadien de la Sécurité nautique, les Escadrilles canadiennes de plaisance, la Fédération du canot et du kayak, la Garde côtière auxiliaire canadienne (Québec), le magazine L'Escale Nautique, le magazine Les Plaisanciers, la marina de Sogerive, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, le Regroupement des plaisanciers du Québec, le Service hydrographique du Canada (Pêches et Océans Canada), le Service de Police de la ville de Montréal (SPVM), la Société de sauvetage et la Sûreté du Québec (SQ).

Source : Vahé Vassilian, Président, Conseil québécois du nautisme (CQN)


  • Nautisme


SUR LE MÊME THÈME