MAGAZINE

News

07/05/2019   par Plongeur.com

Revivez l’enquête sous-marine d’Objectif Atlantide aux Philippines 2019

L’enquête sous-marine Objectif Atlantide 2019 s’est déroulée à Puerto Galera (Philippines) du 14 au 20 avril derniers.

Pour la première fois cette année, 2 champions d'apnée se sont mesurés aux plongeurs bouteille sous les couleurs de l’office du tourisme des Philippines : Arthur Guérin Boéri, 5 fois champion du monde d’apnée et Alice Modolo, vice-championne du monde d’apnée.

 

 

Avoir les mêmes contraintes que les plongeurs en scaphandre n’était pas une mince affaire. Ils ont relevé le défi muni d’un appareil photo sous-marin avec brio. Le suivi médiatique permanent et la multiplicité des immersions pendant plus de 2 heures par jour ne leur a pas facilité la tâche pour tenter de gagner, mais la découverte des fonds sous-marins des Philippines leur a apporté une expérience naturaliste unique, hors des sentiers battus pour des apnéistes.

L’office du Tourisme des Philippines soutien fortement le développement des activités pour les apnéistes. Alice Modolo est restée plusieurs semaines supplémentaires aux Philippines pour se préparer à de futurs records.

 

Chronologie d’une intrigue

Commençons par rappeler que l’enquête Objectif Atlantide 2018 – menée à Cabilao (Bohol) – avait démontré que la mort d’Omer Lanfry, individu soupçonné de divers trafics liés à la vie marine, était accidentelle. Puis, tentons de résumer la chronologie de l’intrigue…

  • Mi-février 2019, le Commissaire Hallonau Nô (qui avait dirigé l’enquête 2018) est informé qu’un étrange biologiste mène à Puerto Galera des activités sous-marines à la fois discrètes et douteuses. Il se rend sur place et découvre que cet homme qui se fait appeler Lucas Billot-Saleh est bel et bien O. Lanfry, qui n’était donc pas mort !
  • Le 1er avril, après deux semaines de filature, le commissaire Nô tente l’arrestation de L. Billot-Saleh, mais ce dernier parvient à s’enfuir. Il oublie cependant son sac à dos, ainsi que quelques papiers dans sa chambre qu’il a visiblement vidée à la hâte avant de disparaître.
  • Le 14 avril, les « inspecteurs subaquatiques stagiaires intérimaires » (ISSI) sont là, prêts à entamer les investigations sous-marines pour lesquelles le commissaire Nô les a sollicités.

 

 

Mais que faisait Omer Lanfry / Lucas Billot-Saleh à Puerto Galera ?

Pour répondre à cette question, les enquêteurs sous-marins ont disposé de nombreux indices et informations rassemblés en cours d’enquête, dessinant progressivement plusieurs pistes plus ou moins concurrentes. Mais que d’interrogations à lever !

Pourquoi L. Billot-Saleh détenait-il des documents concernant un vol de Schmilblicium, minéral du groupe des terres rares particulièrement rare et précieux qui aurait été caché sous la mer ? Quelle était sa relation avec un certain Butwhere Craps, anglo-libanais et truand notoire, propriétaire d’un empire de boîtes de nuit ? Pourquoi s’intéressait-il aux associations interspécifiques sous-marines, au groupe des poissons Tétraodontiformes ? Que signifiaient les étranges hiéroglyphes multicolores dont il détenait une copie ? Pour quelles raisons son ex-femme, Sue Chiffrais, l’avait-elle contacté ? Pourquoi postait-il des images sur un concours photo en ligne ? Pourquoi faire appel aux services de Priyaipoor Noupov, pêcheur, et ne plonger que sur deux sites, Coral Cove et Monkey Beach ? Quels animaux rares ou protégés collectait-il lors de ses plongées ?

 

 

Durant quatre jours intenses, les inspecteurs stagiaires ont abondamment cogité, observé, photographié sous l’eau pour tenter de démêler l’écheveau des informations disponibles, mais aussi identifier et comprendre les organismes marins et leurs interactions, aidés en cela par les biologistes que le commissaire Nô s’était adjoints pour l’occasion : l’épatante (quoique parfois râleuse) Annie Melcapo et le désormais trop bien connu Louis Dzilepatt.

C’est finalement une perquisition dans un des établissements de Butwhere Craps à Sabang (Puerto Galera) qui apportera le fin mot de l’histoire, et permettra de décider quelle équipe d’investigateurs sous-marins a réalisé le meilleur travail d’enquête. Aurélie et Pauline se verront ainsi proposer l’honneur d’intégrer (à nouveau ! *) la prestigieuse BIIP (Brigade d’Investigations Infralittorales et Périmaritimes) et, accessoirement, de recevoir un superbe cadeau de la part du Département du Tourisme des Philippines.

* Pauline et Aurélie avaient déjà gagné l’édition 2018 de l’Enquête Objectif Atlantide. Tout le monde pensait que c’était un coup de chance, mais peut-être pas, finalement ? Les détrôner sera l’un des challenges de l’édition 2020 !

 

 

Objectif Atlantide remercie ses partenaires :

  • L’Office du tourisme des Philippines #itsmorefuninthephilippines #divephilippines
  • Le Resort El Galleon - Puerto Galera
  • Asia Divers – Puerto Galera

Crédit photo : Kamel Benabid




SUR LE MÊME THÈME