MAGAZINE

News

02/02/2010

Salon de la plongée 2010 : bouffée de bulles en plein paname

C'est seulement 2 jours avant son ouverture que je décide de faire le voyage Tahiti - Paris pour le 12e salon de la plongée 2010 de Paris Porte de Versailles. 20.000 km pour un week-end, c'est sans doute risquer l'ADD, mais j'opte pour la narcose. Air Tahiti Nui la première compagnie aérienne partenaire d'un media plongée me permet en 24h de boucler cet aller-retour express, et obtenir mon sésame pour ce 1er rendez-vous Plongeur.com de l'année.

Arrivée tahiti

Samedi 16 janvier 2010 - 10h30 Impossible de rater le hall 6 du parc des expositions : une procession de palanquées citadines s'affichent en plein paris, 3° à l'extérieur, avec l'apparat indispensable pour prouver l'appartenance à la grande communauté des plongeurs : sacs Aqua..., Scuba..., Cres..., Beuch.., de très grosses montres étranges au poignet... et la banane au visage ! Il est relativement tôt, et l'impressionnante file d'attente me fait penser au premier jour des soldes devant les grands magasins ! Cela promet déjà ! Les gens patientent, avides d'odeur de néoprène, mais doivent pour l'instant se contenter d'un joli crachin bien local. Et oui, on ne refait pas Paris en Janvier, même avec le climat qui fout le camp. Le sas de sécurité est un peu imposant, on s'attend à la fouille corporelle, mais finalement un courant fort pousse rapidement tout le monde à l'intérieur. L'entrée est une fourmilière, et en pénétrant l'antre du parfait plongeur, il apparaît à vue de masque que le salon affiche complet. Les stands sont pris d'assaut par les plongeurs dont on sent l'excitation d'une reprise de saison imminente. Carole Matinaud, qui m'a si gentiment permis d'arriver sain et sauf au salon, me lâche avec Patrick Venturini dans la première passe venue : culbute arrière, je m'embarque dans une première dérivante dans les allées. Valérie (Manta) est aussi là, avec Philippe (Raie Man), mais pas pour modérer le salon, rassurons-nous, ils ont déjà les services d'ordre, imanquables :)

Krol55 et raieman Carole et Philippe L'organisation d'ensemble des stands rend la visite agréable. On peut juste regretter l'absence de touche particulière malgré un thème annoncé "les îles". Le thème aurait dû envahir tout le salon, du sol au plafond, des toilettes aux bars, tous les stands, une opération lourde, mais indispensable pour afficher la couleur. Le hall est réduit, plus petit, mais pas plus mal et donne à l'ensemble une bonne cohésion. C'est un bon équilibre pour les visiteurs, voir les stands sans se sentir seul dans l'allée, avoir une vision plus rapide des exposants. Les stands les plus denses semblent être ceux des revendeurs de matériel photo (Plongimage et Photo-Denfert) : les visiteurs font la queue façon Sécu, manipulent et partent avec des équipements de pros, des étiquettes à 4 chiffres. La crise n'était qu'un prétexte pour mieux sauter ! Pour le matériel, tendance confirmée : il y a de nombreuses possibilités de partir léger avec l'équipement complet et c'est un marché très concurrentiel. Tous les produits se modernisent, on le voit chez toutes les marques, et ce n'est pas qu'une question de couleur, de rose ou de blanc... :) Les fabricants ne sont pas tous présents mais c'est habituel car l'expression d'une stratégie des marques. Ceux qui sont venus ont mis les moyens sur la présentation. Aqua Lung s'est appliqué à créer un vrai village, regroupant autour de son enseigne les centres partenaires et une fosse mobile mise à disposition librement pour essayer le matériel. Aqua Lung travaille clairement sur l'identification du matériel, les codes couleur, les noms des produits et développe énormément tout ce qui est associé au voyage. De son côté, Scubapro s'est dédoublé et offrait un stand séparé pour sa nouvelle marque Sub Gear. D'un côté la marque et son matériel de prestige, du matériel dont le design est travaillé, le soin de fabrication poussé au bout, des produits connus et reconnus. De l'autre côté, le stand Sub Gear est plus discret, la marque fait sa place sur un marché différent, et a besoin de communiquer. Les équipements sortent des mêmes chaines de production, mais avec des économies substantielles sur les finitions permettant finalement de proposer du matériel quasi "Scubapro" avec un tarif attractif. Il est intéressant d'ailleurs de souligner le développement par cette marque d'une gamme plongée complète enfant. Mares est positionné à l'entrée du salon, sur un stand plus dense, et développe toute sa communication autour de l'ordinateur ICON HD, avec son écran couleur, ses cartes téléchargeables, le profil visualisable en plongée, ... seul bémol sur la gestion d'air qui arrivera en téléchargement au printemps 2010. Un produit aux caractéristiques attirantes, sans doute le précurseur de la tendance des grands écrans couleurs aux fonctions étendues. La plongée continue et j'arrive devant le stand de la FFESSM. Je suis bouche bée, un espace immense et ouvert est occupé par la fédération. Ils ont mis de gros moyens pour un stand résolument moderne, très aéré et lumineux. L'effort pour moderniser la fédération est palpable, ce grand appel du bout des palmes que beaucoup attendent, semble arriver. La nouvelle maquette de Subaqua donne déjà la note et sort enfin de son look administration française. On applaudit. Les TO sont tous là, on en découvre même un tout nouveau : Tropicalement Vôtre, qui se glisse dans la brèche plongée, et vient ajouter sa touche perso à une offre marché déjà très complète. Et pour ceux qui pensent qu'il n'y a pas que la mer rouge dans la vie, Tropicalement ne semble pas dépourvu d'imagination ...

Je me retrouve enfin devant le désormais traditionnel bassin, dont chacun dira que sa température affichée est surestimée (ceux qui plongent bien sûr). Essais de recycleurs, baptêmes, il n'y a pas de temps mort visiblement pour ceux qui veulent piquer une tête. L'ambiance est très sympathique. Tiens, Carole est déjà dans l'eau...

Bassin salon

Des treillis bien portés et un kayak camouflé annoncent la présence de la légion mais pour bien plus intéressant que des revues d'armoires : des essais de recycleur (frog), encore un engin de l'espace sur lequel Carole s'est jetée pour un essai (à moins que ce ne soit les légionnaires, mais c'est une autre histoire) Tout le monde ou presque est là, toutes les figures incontournables du milieu. Je m'attèle à rendre visite à ceux que je connais, l'occasion aussi de remercier certains d'entre eux pour les excellentes relations entretenues avec Plongeur.com : Aldo Ferrucci, Albert Falco, Dominique Serafini, François Saranno, René Heuzey, Daniel Méouchy, Phil Simha, Aqua Lung, Mares, Scubapro, Subaquadis,... une liste trop longue pour énumérer tout le monde. Un merci en particulier quand même à Manuel Cabrère (Aqua Lung) pour avoir été très à l'écoute des membres de Plongeur.com présents à cette festivité. Carole Pither et Brigitte Thouvenot, fidèles journalistes pour le magazine en ligne Plongeur.com étaient aussi présentes ce week-end, un déplacement fort sympathique pour de belles rencontres, tout comme Philippe (Raie Man) qui venait d'au delà les frontières. Plongeur.com est une belle équipe, je vous assure, et le salon en était le lieu approprié !

Patrick venturini, carole pither, matinaud, fab Patrick Venturini, Carole Pither, Carole Matinaud, Fab C'était l'occasion pour que nous organisions avec Patrick Venturini et au nom de Plongeur.com un pot dans les allées, avec les champagnes Bourdelat, le bar à bulles désormais indissociable de Plongeur.com. Un verre pour célébrer l'amitié et le professionnalisme qui nous unit aux nombreux membres de la communauté, aux partenaires et à l'équipe du forum qui s'était rendue sur place.

 Patrick venturini, carole pither, valerie, fab. Patrick Venturini, Carole Pither, Valérie, Fab. Cette présence sur Paris était aussi l'opportunité d'afficher la couleur sur le lancement du nouveau magazine Plongeur.com, projet auquel collabore Francis Le Guen et bien d'autres grands de ce monde sous-marin. Un nouveau magazine, une nouvelle maquette, un nouveau contenu et un support très moderne, voici en substance ce que nous préparons. La sortie est annoncée pour le 9 février 2010. Alors à vos agendas !

Il faudra désormais compter sur "Plongeur.com Magazine" pour alimenter vos tablettes tactiles !
Crocodile vert : fab, rené heuzey, francis leguen
Crocodile Vert : Fab, René Heuzey, Francis Le Guen
Pour le samedi soir, Carole Matinaud avait assuré l'organisation du repas Plongeur.com 2010, au "Crocodile Vert", un petit bar à Tapas bien sympa du 15e, loin des brasseries fades, et offrant une promiscuité appréciable. Les membres du forum ne s'attendaient pas à la surprise du chef : nous comptions parmi nos invités Francis Le Guen (Carnets de Plongée, Carnets d'expédition, et maintenant Plongeur.com Magazine), mais également René Heuzey (caméraman pour le film Océans) puis Daniel Meouchy (Objectif Atlantide) et une partie de l'équipe du tournage de Océans. La fête était à son comble, punch à gogo, superbe ambiance, et les plongeurs ont tenu au moins jusqu'à 3h du matin !  
Daniel meouchy Croyez moi, Daniel Meouchy ... c'est lui !
Le lendemain, après une nuit très courte et même si les cheveux tiraient un peu, je repartais avec Patrick, Carole et Philippe à l'assaut des allées. Avec ma charmante escorte de vigiles, nous avons enchaîné de nouveaux des rencontres intéressantes tous les 10 mètres, un vrai régal. Les rencontres... c'est là que le salon prend toute sa valeur, car si chacun sait à peu près ce qu'il va y trouver, c'est surtout et avant tout un prétexte incroyable pour tout le monde de la plongée de se retrouver et de se rencontrer. Et finalement, c'est aussi pour cela que je suis venu. Malgré un marathon physiquement éprouvant, je ne suis pas prêt d'oublier ce superbe week-end, pour les aspects humains bien avant les aspects techniques. Le Salon de la Plongée Sous-Marine 2010 était une réussite et une belle organisation. Une expérience qui me laisse vous chuchoter "à l'année prochaine au salon !"  

  • Championnats, compétition, salons


SUR LE MÊME THÈME