MAGAZINE

News

15/01/2012

Les femmes, leurs spécificités et la plongée

FEMMES ET PLONGEE
La 14ème édition du salon de la plongée est dédiée aux femmes. Dans ce cadre le docteur Philippe Ferry, titulaire du MF1, gynécologue et obstétricien à l’hôpital de La Rochelle a donné une conférence ce matin sur le thème « Femmes en plongée : quels problèmes ? ». De son avis, la plupart des études menées sur la pratique de la plongée et les accidents qui surviennent ont été faites sur des hommes. Or, l’organisme féminin n’est pas tout à fait pareil. Les femmes ont une moindre force physique dû à une masse musculaire réduite et une masse graisseuse plus importante. Leur corps ne réagit donc pas de la même manière. La graisse est connue pour stocker d’avantage l’azote, vecteur d’accident. Théoriquement, elle devrait avoir plus d’accidents que les hommes, mais en pratique, leur prudence les sauve !
PHILIPPE FERRY
Philippe Ferry
Côté physiologie, « nous avons étudié 5000 plongeuses pendant 3ans et nos résultats sont clairs : les femmes sont plus sujettes aux accidents de plongée et de décompression quelques jours avant et après leurs règles » explique Philippe Ferry. Plus généralement, le matériel est souvent peu adapté aux femmes, ce qui pourrait être source d’accident. « Près de 70% des plongeuses confirmées doivent commander une combinaison sur-mesure. Un équipement pourtant essentiel pour le confort et la sécurité » rappelle le docteur. Mais, une nouvelle fois, leur prudence les préserve, par rapport aux hommes, d’un bon nombre d’accidents. Anne-Kristell Jouan pour Plongeur.com

  • Plongeur.com


SUR LE MÊME THÈME