Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

chaps31

Membres
  • Compteur de contenus

    134
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de chaps31

  • Rang
    Plongeur en haute mer

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. chaps31

    1er voyage en Egypte

    OK... pas de p'tite laine
  2. chaps31

    1er voyage en Egypte

    40 !!! Non c'est pas possible, ho j'y crois pas, même sur le bateau à St John's reef ??? C'est sûr que l'on va boire !
  3. chaps31

    1er voyage en Egypte

    Bigre gérard95 comment tu sais que j'ai une 7 mm... Bon je ne vais peut-être pas amener ma souris par contre all-in. Donc à priori qques euros pour les pourboires et pas de petite laine J'espère voir du gros
  4. chaps31

    1er voyage en Egypte

    Bonjour à tous, Je plonge depuis 4-5 ans, niveau 3, un peu plus de 100 plongées. Jusqu'à maintenant c'est Cavalaire, Marseille, Espagne (Estartit..), et voilà (enfin) premier voyage en Egypte en Juin. Le plan : Hamata 50% à terre - 50% bateau à St John's reef. Auriez-vous des conseils à me donner, pour les plongées, ou des expériences qui vous ont fait penser "ho merde j'aurais dû...", genre tiens la nuit il fait frisquet au final... Parce-que mis à part quelques dizaines d'euros en espèces pour des frais imprévus, et mes caleçons, je ne vois pas trop ce qu'il y a de spécial, mais on ne peut pas dire que j'ai beaucoup voyagé Et si certains ont des expériences sur Hamata bien sûr je suis preneur. Merci de me faire partager vos histoires et expériences. En espérant qu'un certain volcan ne décide pas de tout annuler...
  5. Bigre, un monopole pour la plongée niçoise... Sinon pour revenir au sujet, mis à part sous les tropiques, apprendre en mer en plein hiver... Pas certains de l'effet bénéfique, j'ai appris en piscine et je me souviens en formation N1 de ma joie de retrouver les membres du club 2 soirs pas semaine et d'emmener un bloc sous l'eau voir les carreaux. Après une fois bien formé le premier plouf te fais découvrir pourquoi tu as appris tout ça... et que ça valait la peine
  6. Merci beaucoup, mais difficile de trouver les mêmes formules qu'à Toulouse, à Nice on retrouve plutôt des formules "bords de mer" à 250 - 300 euros que des club à l'esprit associatif, à coût raisonnable avec formation sur l'année en piscine... Mais je persévère...
  7. Bonjour à tous, Je suis N3 à Toulouse, j'ai fais toutes mes formations au sein du même club en région Toulousaine, avec formation sur toute l'année puis stage en juin j'en suis très heureux, très bonne ambiance coût très raisonnable... Mais que fais-je ici dans la rubrique "débutant" ? Ca vient : Une de mes Nièce niçoise a envie de se mettre à la plongée, quelle bonne idée !!! J'ai dû trop lui répéter que "la plongée c'est la vie, le reste n'est qu'intervalle de surface" mais sa mère n'a pas beaucoup de moyens financiers, associé à une crainte pour cette "activité à risque" elle n'est pas très motivée. J'aimerais trouver à Nice un club associatif qui forme sur l'année (1 à 2 séances par semaine) pas trop cher, vous en connaissez ? Avec une bonne ambiance ? A titre de comparaison, à Toulouse le club forme en piscine, il y a un compresseur dans un local attenant et un bar 172 euros par an avec la formation (en sus : le stage de fin d'année pour N2 et +, et le week-end premier plouf pour les N1). Vous avez des adresses ? C'est affreux en bord de mer je ne vois que des club commerciaux à 350 euros le N1 en une semaine... pas du tout ce que je lui cherche... Merci par avance Bonnes bulles à tous et ne restez pas trop à 1 bar de pression c'est pas bon pour le moral
  8. En effet ce ne devait pas être sur le tombant Est, pour moi c'était plutôt 45-47 m. Mais avec une pelle les 50 on les touche Plus sérieusement les 65 m ce devait être un peu plus loin vers le bleu.
  9. C'est fou quand même et à -45m. une raie manta a été vue (pas par notre groupe et pas cette année) avant les railleries prévisibles, parait-il qu'il y a une raie manta endémique de méditerranée, article dans la presse locale, confirmation indépendante par 2 clubs et photo. Bientôt des pointes blanches et des poissons pierre au fond ?
  10. Puis y'en a qui narcosent plus que d'autres... "Moi, dans les coursives à massacrer les gorgones ?? Pff... mheu non je m'en souviendrais"
  11. Pour les photos je n'ai pas tout rapatrié, mais je peux fournir 2 échantillons :
  12. Tiens, tu y étais aussi ce week-end non ? En effet on ne passe plus dans les coursives, elles sont tellement envahies de gorgones que tu ne peux pas y passer sans en casser... D'où l'interdiction, dixit le club qui nous a acceuilli, Aventure Bleue à Bormes, au passage équipe très sympa, très bien organisé, matériel impec, bateau pas très confortable mais larguage, récupération et connaissance des sites vraiment très bien, seul bémol dès que tu rajoutes un peu d'O2... c'est plutôt cher... Sinon dans les prix du coin.
  13. J'oubliais, la dernière plongée. Le lendemain matin après ma dose de caféine On part pour le Grec, pas une triste mine sur le bateau vu le week-end que l'on passe... mer d'huile, grand soleil... Décidemment.... le Var est accueillant en Octobre... On arrive sur site et là 3 bateaux sur le Grec, rien sur le Donator... On hésite, on tergiverse, on vote... 50-50... on papote, une tentative de coup d'état "on va sur le grec", échec. Bon on revote le Donator l'emporte d'une voix ! Il faut avouer que par les temps actuels il est rare d'avoir un choix de vote cornélien attiré par les 2 bords de manière égale tant la qualité des programmes proposés est alléchante Après cet entrée en matière, on saute à l'eau, vite le bout avant de se retrouver je ne sais où... et ben pas de problème pas un poil de courant... surprise ! On descent en bas, pas de courant ! Enfin si peu qu'il faut se concentrer pour le sentir, et ... personne sur l'épave où des Dantis énormes ont repris leur droit et nous laissent poliment venir nager tout contre eux entre les plaques de toles... Un coup d'oeil sous la poupe, toujours impressionant, et rebellotte on repart en visite mais cette fois sans courant, nous permettant de rester un peu plus et d'aller sans encombre où l'on veut, le donator est toujours aussi magique et son courant imprévisible. Au passage n'oublions pas que le passage dans les coursives est interdit ainsi que celui entre l'hélice et le safran, sous peine de renvoyer la colonisation par les gorgonnes en un coup de palme, 5 ans en arrière, là où ceux qui vous racontent que ça passe, passaient... Remontée tranquille dans le bleue vers les paliers et la fin du week-end... que c'est triste... On resterait bien la semaine PS : J'ai lu des sujets ici et je comprend mieux pourquoi ce week-end on était pas seuls
  14. Donc la gabinière l'après-midi. Je me disais, la Gabinière je connais, que de plaisir en perspective... et là j'avais raison et tort, j'avais raison que de plaisirs en perspectives, et tort je ne connaissais pas si bien que ça un p'tit coup de bateau et nous y voilà, tous bien motivés on se jette à l'eau avec le briefing en tête. Max 45 m. là à 12m. une famille de mérous, là à 35m. une autre famille, là-bas des éboulis à fouiller et parfois à cet endroit des Barracudas. On s'immerge et on ne met pas longtemps à trouver la première famille de mérous, la gabinière, fidèle à elle-même, des mérous, castagnoles partout, murènes...etc...etc... je vais vite mais c'est toujours aussi bon . Allez on file roche main droite et là devant 3 plongeurs, derrière qui arrivent 4 plongeurs, bon donc, on file main gauche,... La Gabinière et sa vie, on avance, on photographie on papote, et je m'éloigne dans le bleu à la recherche de barracudas il m'a semblé voir un truc au loin... Je m'éloigne un peu et un barracuda en piqué, 2 autres derrières, là encore un, je me retourne fais signe et on se dirige en gros en biais dans le bleu la roche pas bien loin, et là.... Pas 1 pas 2 mais rapidement, 10, 50, 100, 500 barracudas, la mer est remplie de Barracudas, je n'ai jamais vu ça je suis scotché je prend une immense claque, à en pleurer... des barracudas partout, je dirais des milliers, la mer en est remplie c'est incroyable, pas un endroit où le regard ne tombe pas sur barracudas avec derrière des barracudas, au-dessus, en-dessous, à droite, à gauche, et ils passent à 10 cm de nous. Evidemment tout le monde est là assez rapidement de -12 à -40 m. des plongeurs englobés dans un banc gigantesque, dantesque, fantasteque, je manque de mot... On en voit pas la limite, on en fait partie. Réellement incroyable et des barracudas d'une taille et d'un diamètre inoui ! Ils mangent quoi ici ? Aussi long que ma jambe, un diamètre similaire aux mollets de jeannie Longo... Autant dire que toute la plongée c'est passé au milieu d'eux... des barracudas j'en ai vu, en banc, en train de faire la ronde, éparpillés... Mais comme ça jamais ! Bon sang c'est incroyable... Je baisse la tête et là on se croit au stade pour ceux qui y vont les flash crépitent en tous sens au-dessous de moi... Je n'en revient encore pas, et chasse de mon esprit que ce sont des prédateurs.... La plongée finira par prendre fin mais je pense que je ne suis pas près de revivre des instants pareils... Sur le bateau... Des plongeurs au regard digne d'une consommation de substances hallucinogènes , on en parle et reparle, ou bien on s'isole pour se repasser le film... Le temps d'un retour à terre... Nom de Dieu... c'est pour ça qu'on plonge !
  15. Ah le beau week-end à rallonge... Oui il n'y a pas de jour férié je sais, mais c'est pas grave on le rallonge quand même Direction Bormes ! A 25 et venant de Toulouse on allait pas y passer qu'un après-midi tout de même... Demandez le programme.... Le Rubis , l'Espingole, Le Donator, le Grec, la gabinière... Et on a fait : Le Rubis, la grande Quairolle (me demandez pas pourquoi je vais m'énerver...), le Donator et.. le Donator... Comme d'hab' programme respecté Faut dire entre une deuxième fois le Donator avec personne dessus ou le Grec avec déjà 30 plongeurs.... 5 plongées, mais je voulais surtout vous parler d'une, allez j'en rajoute une deuxième, bon 3 mais pas plus... Premier jour Rubis, grande Quairolle, le deuxième jour on se lève, on petit dèj' copieux la tête dans le café (toujours pareil en ce qui me concerne avant ma dose de caféine), puis direction le port et 45 min. de bateau pour le Donator. Mer plate soleil, le matin, que du bonheur, ça fait du bien, on arrive sur site et plein de petits bateaux entourés de pleins de petits parachutes .... C'est plus une mer mais un champs de carottes.... Bon on ne se démoralise pas, on y va, direction le bout pour la descente. Et là arrivé à 1 m. du Bout on a beau palmer, ben on avance plus... Ah oui le courant, je l'avais oublié celui-là... Hop on attrape le bout (enfin hop, plutôt hophophophophop), et on descend fissa, en drapeau . Au fond toujours du courant mais gérable, et juste ce qui faut de narcose pour être béat, et comment ne pas l'être, déjà on est estomaqué par le monstre qu'est le Donator, et vient le spectacle de la vie, Gorgonnes à foisons, Dantis énormes, un mur de Sars, castagnoles en train de tourner synchrones dans le courant. On ne sait plus où donner des mirettes... fabuleux !!! Balade dans les cales pour ceux qui veulent (y compris ceux qui sont remontés avec des paliers à 12m... ) et plus haut dans la vie foisonnante qui envahie toutes les compartiments et les coursives du Donators, j'en ai un peu oublié mon mano, le DP a dit 100 bars on remonte, tu as 100 bars ? Ok, ok, hum on remonte ok, ok, hum? hum... mes réflexes sont un tantinet émoussé... excuse moi on décolle, j'ai 90 bars... Pas la catastrophe mais je vais m'acheter un bi, c'est trop court, et à peine décollé on voit le Donator qui s'échappe vitesse grand V, sauf que c'est nous qui empruntont le courant et nous éloignons, superbe image ! On remonte sur le bateau, heureux, direction port Cros, le resto, les mojitos... Enfin une bière pour moi. Un petit somme rapide et on repart, la Gabinière, cap à l'Est... Et là... bon sang ... là j'en suis encore tout émotionné... Je raconte la suite dans 5 minutes....
×
×
  • Créer...