Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

te nohu

Membres
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de te nohu

  • Rang
    Hopu iti

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. te nohu

    Fop

    Ressent on quelque chose si on a un FOP ? (Hormis un ADD) y'a t'il un moyen de sentir cette "petite" dérivation ?
  2. te nohu

    Fop

    En fait c'est pas tant une ouverture, c'est une perméabilité ? Y'a pas de "déchirure", mais un "écartement" temporaire ?
  3. te nohu

    Fop

    Effectivement bloop, le sujet FOP à été traité de nombreuses fois...(Merci pour les liens) Cependant, sur le FOP, quand cette "ouverture" apparaît, c'est une déchirure ? Ca se recicatrise après ? j'ai cru comprendre que ça pouvait être temporaire ? J'ai lu que cela pouvait arriver après un vasalva, pourquoi ? L'effort du au vasalva est suffisant pour créer une "ouverture" ? Il me semblait que soulever une ancre en fin de plongée est quand même un effort bien supérieur ? (voire un bloc pour le sortir du bateau) Voila quelques questions...Je ne crois pas qu'elles aient déjà été posées... Merci d'avance de satisfaire ma curiosité !
  4. te nohu

    Fop

    Bonjour à tous, après avoir lu plusieurs messages relatifs à une A.D.D. liée à un F.O.P., j'étais curieux de savoir comment il était possible de détecter cette ouverture ? Radio ? ultrasons ? Est ce une pathologie fréquente ?
  5. te nohu

    Ia Ora de TuNui Tané

    Ia ora na, maeva ia 'outou
  6. te nohu

    niveau II

    Pour reprendre le post initial et les remarques réalisées...Quand on parle de difficulté à réaliser des remontées assistées, il s'agit bien sûr des premières expériences...Il n'y a rien d'insurmontable et rien ne remplace la pratique... Mais il est probable que dans les trois ou quatre premières remontées, il y aura (dans le désordre) une descente en dessous de la profondeur initiale, une vitesse de remontée excessive, un plafond crevé (voire une sortie des genoux hors de l'eau) et un palmage important... Peut être même tous ces petits défauts en même temps ! Mais on progresse rapidement, grâce à l'encadrement et à l'apprentissage de ces sensations, ce qui fait qu'au bout de 4 ou 5 remontées le coup de palme est pris... En tout cas, ce que je recommande, c'est de ne pas rester scotché à son ordi, mais plutôt d'observer son environnement (bulles, oreille, plancton, surface, autres plongeurs) et de rassurer son "assisté"... Le NII ce n'est pas difficile ! L'autonomie c'est quelques contraintes (cf. waterplouf) mais c'est surtout que du plaisir ! L'essence même de notre activité !
  7. te nohu

    niveau II

    Effectivement je pense, comme chon, que la principale difficulté réside dans la remontée assistée...Qui te permettra de porter assistance à ton binome en cas de soucis. C'est l'inconvénient de l'autonomie tu ne peux pas t'appuyer uniquement sur l'autre, par contre quel plaisir de ne pas avoir quelqu'un qui t'indique ce qu'il faut faire...Dès que tu es autonome tu as l'impression de découvrir un nouveau monde. (sous réserve que le DP le veuille bien) Après, il est bien de réaliser des remontées régulièrement, car on oublie vite...Comme ça quand tu passeras le niveau supérieur, ça sera frisou !
  8. De toute façon si le chocolat rentre (ce dont je doute), il n'y restera pas longtemps ! C'est vrai qu'il faut éviter le jus d'orange, en plus lorsqu'il ressort l'acidité est extrêmement désagréable... Je rejoins l'avis de Tomek sur le thé (sans lait) avec des petits lu : c'est pas mal ! Par expérience, sur un bateau à voile, le mal de mer disparait au bout de 48 longues heures...
  9. En tout cas ce qu'il faut absolument éviter c'est l'alcool et le chocolat !
  10. te nohu

    Durée Palier profond

    C'est bien vrai, cela dit il m'arrive de faire une simple plongée dans les 30 (à l'air) sans déco et d'être fatigué l'après midi ! C'est vrai qu'avec le Nitrox la fatigue disparait très notablement, mais bon, c'est pas toujours possible. A l'air faire un palier profond (mi prof, 2-3 min) peut sans doute se traduire par une diminution de la fatigue même sans déco ! Non ? PS : HKBM = Hamilton-Kenyon Bubble Model
  11. te nohu

    Durée Palier profond

    Excellent Jacques, cela dit il va me falloir un peu de temps pour digérer ! En lisant Pyle, il s'est aperçu que lorsqu'il plongeait autour des 60-70 un ou plusieurs paliers profonds lui permettaient de sortir de l'eau avec beaucoup moins de fatigue... Question est ce également valable pour une plongée dans les 30-40 ? L'avez vous testé ? (Je parle pour des plongées à l'air)
  12. te nohu

    Durée Palier profond

    Merci à tous et à toutes. Rubis, j'ai trouvé tes liens particulièrement intéressant. Par contre, notre ami Pyle précise qu'il faut s'arrêter 2-3 minutes aux paliers profonds. Est ce que les algorithmes intégrant des paliers profonds indiquent toujours 2-3 minutes ? Ou la durée peut-elle varier en fonction de la profondeur du palier ? PS : Je vais continuer à lire les nombreux liens, la réponse y est probablement indiquée...Cela dit si quelqu'un à une idée...
  13. Bonjour à tous, j'ai lu plusieurs articles sur l'intérêt des paliers profonds, y compris pour des profondeurs d'une trentaine de mètres... Malheureusement, je n'ai pas trouvé de règles quant à la durée de ce palier ? Des idées ?
  14. Je suis d'accord avec JLo, le meilleur plan, c'est sans doutes les autres plongeurs !
×
×
  • Créer...