Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

topdive

Membres
  • Compteur de contenus

    14
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de topdive

  • Rang
    Poisson clown

Informations personnelles

  • Localisation
    Aix en Provence
  • Profession
    Ingénieur

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Salut et merci des conseils, effectivement, la recherche avec un fil attaché à un piquet est d'une efficacité redoutable et plus facile à mettre en oeuvre que le détecteur de métal Mais n'existe-t-il pas un magasin ou louer ce genre d'équipement sur la côte méditerranéenne?
  2. Bonjour, auriez vous des adresses pour louer un détecteur de métaux afin de remettre la main sur un appareil photo perdu dans les possidonies? Nous devons plonger vers l'île des embiez afin de récupérer nos précieuses photos Merci de vos retours! ludovic
  3. Oui il est neuf, acheté au vieuxplongeur à Marseille. Je pense que je vais aller l'échanger ;o)
  4. Bonjour à tous, voila, j'ai eu pour mon anniversaire un det beuchat vx 40 accompagné de son octo. J'étais parti sur l'achat d'un Legend LX ACD (le haut de gamme quoi) j'imagine bien que le vx 40 ne joue pas dans la même catégorie, alors j'aurai avoir votre avis sur ce det pour savoir si je retourne au magasin pour l'échanger contre le legend (en rajoutant un peu bien sûr) ou si je peux garder le vx 40. N3, je plonge au mini une fois par mois, mais je ne dirai pas que je suis un plongeur régulier (en passe de le devenir peut être ;o) Merci de vos retours!
  5. Julienboys85, il n'était pas prévu que je retourne le materiel moi même car je travaillais le lendemain de la plongée. J'ai donc appelé le loueur le lendemain matin afin de lui expliquer ce qui m'est arrivé, donc je n'ai pas testé le matériel avec lui, mais mes amis qui sont allés le rendre m'ont indiqués qu'il avait fait le test qu'il décrit dans son post sans déceler la moindre fuite. Je ne peux que le croire. Dans tous les cas, à voir le dernier post de encoreplus2, il s'avère que ces problèmes de petites saletés qui gènent le bon fonctionnement d'une soupape peuvent arriver, et c'es
  6. J'entends par sport extrême le fait que c'est accessible à n'importe qui, comme l'escalade peut l'être du moment qu'on sait faire un noeud, ou comme le kite peut l'être à tout pequeno qui achète du matos et regarde les autres faire mais là où ça devient extrême c'est qu'il faut savoir quoi faire en cas de problème et surtout, savoir comment les éviter... :o)
  7. Bonjour à tous, de retour de Rep Dom (où finalement je n'ai pas pris le temps de plonger), je viens de prendre connaissance de toutes vos réponses. Je suis un peu navré de la tournure des événements et je ne m'étendrai pas dessus, mais j'aimerai faire une mise au point finale pour ma part : -je ne passerai pas voir le loueur à moins ce celui ci m'en fasse la demande, car je ne veux pas ajouter de l'huile sur le feu, même si je trouve qu'en parler avec lui aurait pu être très instructif, mais je suis simplement déçu de sa réaction à mon égare, je ne me suis jamais pris pour un grand pl
  8. Oui, j'avais bien deux premiers étage, donc j'avais de l'eau dans les deux 2ème étages, c'est une certitude, d'une, car l'eau sur le det principal est arrivée petit à petit (pas à toutes les inspirations au début, sinon je pense que je me serai arrêter avant d'aller plus bas) jusqu'à ce que cela ne soit plus supportable, et de deux, même si lorsque j'avais l'octopus en bouche au bout de quelques secondes, j'étais bien paniqué, et donc je ne peu pas être objectif à 100%, après être remonté, j'ai testé l'octopus dans 50cm d'eau en revenant au bord, et à chaque inspiration, un peu d'eau s'infiltr
  9. Tu as mal compris, j'ai loué le matos dans un club "réputé" sur la côte, donc, une fois de plus, j'ai fait confiance au matos. Les plongées hors club sont choses "communes" dans le coin, en ce qui me concerne c'était une première, et peut être une dernière, mais je ne pense pas pour autant que ceux qui pratiquent cela soient des inconscients complets. J'ai tout (palme, masque, tuba, compas, dive alert, masque de poche, chausson, ordi) sauf un stab, un det/octopus, un bloc, une combi et des plombs. Jusqu'à présent je pratique la plongée pas régulièrement, surtout quand
  10. C'est une évidence trop souvent négligée je pense, même pour un N3 (cela devrait l'être pour un N2 ou pour tout le monde, car rarement les clubs vérifient le matos à ce point...). Pour ma part, cela me servira de leçon et je vérifierai de manière détaillé mon matos, surtout si c'est de la loc... Il est clair que j'aurai du y porter plus attention, je ne l'oublierai jamais maintenant. Le loueur m'a indiqué que le matériel était sorti ce week end et qu'il n'y avait pas eu de problème... je lui ai dit que sur l'Octopus, je ne pensais pas qu'on pouvait supposer qu'il marchait b
  11. OK pour le second degré +2, j'avais commencé à comprendre après coup en voyant tes autres postes Je suis tout à fait d'accord sur le fait que l'ordi ne dispenses pas de la nécessité de connaître le principe et l'utilisation des tables, chose que je ne maitrise pas sur le bout des doigts comme beaucoup (selon moi) malheureusement... Concernant la formation, je pensais au fait que je trouve que la plongée aujourd'hui, et plus une histoire de business pour beaucoup de club, du coup, la qualité de la formation s'en ressent et ne forme pas comme elle le devrait les plongeurs. C'est la m
  12. Dois-je plonger sans Ordi car à ton époque ça n'existait pas ? Dois-je skier hors piste sans mon ARVA car à ton époque ça n'existait pas ? Dois-je ne pas porter la ceinture de sécurité car à ton époque ce n'était pas obligatoire ? Dois-je utiliser une aile de Kite Surf des années 2000 parce qu'aujourd'hui les ailes plates c'est pour les "tafiootes" ? Bref, je pense que la plongée s'est démocratisée en partie grâce au matériel qui a évolué dans le bon sens. Les formations sont ce qu'elles sont, il est vrai qu'elles pourraient être plus poussées, mais cela se ferait au détriment de l'
  13. J'ai à mon actif 58 plongées, surtout en eau chaude en Polynésie, dérivantes à Rangi, épave profonde (45m) en Martinique, tombant à Marseille 40m... J'ai "oublié" de le faire fuser. C'est en effet une erreur de ma part, étant donné mon état d'essoufflement presque avancé. Cela dit, ça n'empêchait pas le fait que cet octopus m'a donné l'impression de prendre encore plus d'eau que mon principal!!! constatation faite en surface, à moindre échelle évidemment. Et, j'ai vu et senti la différence avec l'Octopus fraichement acheté par l'autre membre, j'ai là aussi pas du tout pensé à
  14. Bonjour à tous, pour évacuer un peu le stress de la plongée d'hier pendant laquelle je suis passé très proche d'un début de noyade, je trouve bon de pouvoir en parler à vous tous et à mon entourage. Plantons le décors : Je viens de passer mon niveau 3 et pour fêter l'occasion, avec mon binôme, nous avons décidé de faire une plongée depuis le bord (une première pour moi) dans la calanque de Méjean à Marseille. Je ne possède pas encore mon propre matériel, et j'ai toujours fait confiance aux clubs auprès desquels je le loue. J'ai donc loué, un détendeur principal, un Octopus, un stab
×
×
  • Créer...