Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 21/08/2019 dans toutes les zones

  1. 8 points
    Te dire comment régira le gars que tu auras en face, c'est pas facile. Au Maldives, il y avait un club où, qq soit la carte présentée, c'était "check dive" d'abord! Avec une carte N3 CMAS***, on peut aussi te donner les prérogatives d'un divemaster ailleurs... Enfin, il y a quand même pas d'endroit, où quand tu es français, que tu présentes une carte de plongée à 60m et que tu demande de louer des blocs d'air pour plonger en autonomie (alors que 95% des plongeurs du coin prennent du Nitrox), tu as le gérant qui commence à suer à grosses goutes. En plus si tu as un gros couteau et une grosse.... Solution, faire une spé nitrox, et prendre un S80 de N32 le rassurera certainement... ou prévoir une carte PA40 ? Nicolas, on est bien obligé de descendre à 60m avec une 12L d'air, pour avoir des stats d'accidents de plongée semblables à ceux que vous avez de votre côté de l'Atlantique, où le suivi médical des plongeurs est quasi-inexistant, où un moniteur fait 4 baptêmes en même temps,.... Si en France, on limitait la plongée à l'air à 40m on se retrouverait avec 2 à 3 fois mois d'accidents de plongée que les américains, ce serait franchement pas juste. Avec l'évolution de la masse lipidique et des cardiopathies du plongeur américain moyen, je me demande même si on va pas être obligé de passer à 70 pour ne pas perdre le rythme
  2. 7 points
    On peut se permettre de critiquer mais il est préférable de le faire sur des bases solides et des affirmations vérifiées. Ce qui est loin d'être ton cas comme nous le constatons régulièrement. L'échange est intéressant quand il est profitable pour les deux partis et qu'il nous permet un enrichissement partagé. Mais pour qu'il y est enrichissement faut-il encore que les deux partis aient des éléments tangibles, objectifs et authentiques à faire valoir. En matière de système RSTC tes argumentaires s'appuient essentiellement sur des affabulations basées sur des bribes d'informations glanées ici et là sans la moindre connaissance ou vérification. Clairement tu n'as jamais lu ni même entrevue le programme de formation de l'OWD. Commençons par cette première affirmation globale : un OWD est un N1. Dans le système français, qui dit premier niveau dit obligatoirement encadré et donc non autonome. Cette philosophie propre à la France s'éloigne singulièrement du système CMAS ou RSTC ou les niveaux d'entrée sont appelés à devenir des autonomes. Malheureusement, du point de vue français, une autonomie ne peut s'acquérir que via un diplôme mais en aucun cas par l'expérience (OWD ou CMAS 1* avec expérience). Si tu t'intéressais un tant soit peu à l'environnement fédéral tu te serais certainement posé quelques questions au sujet du niveau 1 français VS le CMAS 1*. Tu sais cette double face que l'on donne d'office à nos niveaux 1 piscine. Ce n'est pas faute d'en avoir parlé sur ce forum mais il va de soit que ce n'est surement pas le type de sujet que tu abordes sereinement. Cela te serais d'un grand secours car les programmes de l'OWD et du CMAS 1* sont proches. Voici les compétences du CMAS 1* (à ne pas confondre avec le Niveau 1 français) : https://www.cmas.org/technique/one-star-diver-training-programme Competencies of a certified CMAS One Star Diver : 4.1 A CMAS One Star Diver shall be trained such that when assessed by a CMAS Instructor, he shall be deemed to have sufficient knowledge, skill and experience to procure air, equipment, and other diving services and to plan, conduct, and log open-water dives that do not require mandatory inwater decompression stops, without the supervision of a CMAS Instructor or CMAS Dive Leader, when properly equipped and accompanied by another certified diver of at least the same level, provided the diving activities undertaken, the diving conditions and the diving area are similar, equal or better to those in which training was received. Mais revenons plus précisément à l'OWD. Tu affirmes qu'il n'est "absolument pas autonome" et "ne sait pas non plus gérer de paliers et planifier sa plongée". Tout ces points font partie intégrante de son programme au même titre que le niveau 2 français ou du CMAS 1* (dans sa vraie définition). C'est justement les points principaux qui font la différence entre le niveau 1 français et l'OWD/CMAS 1*. L'OWD voit dans son programme toutes les notions d'autonomie, de planification (table RDP et ordi) de la plongée avec gestion du binôme. Il apprend, bien sûr, à gérer sa décompression et réaliser ainsi qu'effectuer des paliers de sécurité voire des paliers obligatoires en cas de faible dépassement d'une limite. A l'inverse du niveau 1, il assiste son binôme du fond à la surface et même une fois arrivé en surface jusqu'au bateau. Pas de nounou pour prendre le relai au fond. Pour de plus amples informations, je t'invite à passer en revue le programme du CMAS 1* comme de l'OWD. Je me doute bien cependant que cela ne t'intéresse aucunement. Un dernier point intéressant est la fameuse "remontée assistée", saint Graal de l'autonomie à la française. Après plus de 20 ans d'enseignement de la plongée dans le système français et PADI je me suis quelques temps posé la question de l'utilité réelle de cette remontée, beaucoup moins aujourd'hui. Tous les ans nous faisons des révisions pour les niveaux 2 lors de la formation Rescue PADI + RIFAP. Idem pour les formations N3 et de même pour les préparations niveau 4 (assistance à 40 et/ou démo technique au gilet). Dans tous les cas si je prends les N2 un an plus tard après leur passage de brevet les premières remontées sont globalement catastrophiques. Soit nous sommes satellisés vers la surface soit on se retrouve à labourer les posidonies. Pour les N3 le résultat n'est guère mieux et cela dans seulement 20m d'eau. Pour les prépa N4 (niveau comité départemental ou régional) les résultats sont plus mitigés mais les surprises sont tj au rendez-vous avec de franches rigolades. Dans la vrai vie il est clair que nos sauveteurs en herbe n'auront pas 4 ou 5 essais devant eux pour réussir leur remontée. Donc au final qu'en retenir, si ce n'est que la meilleure option reste tout de même de revenir en surface même si cela doit se faire un peut rapidement. Il est tj mieux d'aller au caisson que de se noyer. Et pour en revenir à notre OWD ou CMAS 1*, on se passera allègrement de cette assistance et on lui demandera tout simplement d'aider son binôme à regagner la surface et d'appeler les secours, au besoin. Bref tout ce qui fait parti de son programme. Les formations RSTC avec les (vrais) CMAS doivent représenter bien plus de 90% des formations dans le monde si ce n'est pas plus. Aurons-nous, nous petits franchouillards, la prétention d'affirmer (sur quelle bases ?) que seul le plongeur français est capable de plonger en sécurité grâce à sa p... d'assistance ô combien salvatrice ?
  3. 3 points
    Salut Paulo Laurent t'as répondu, Je l'entendais effectivement dans le sens ou tu n'as pas à te soucier de ta consommation. Dans mon cas, je peux facilement faire 2 bonnes plongées sans me soucier de gonfler. Je pourrais même dans certains cas en faire une troisième, mais c'est un peu limite à mon gout. Tout juste pour la PPO2, on surveille régulièrement, voir tout le temps. Sur le JJ, tu as une alarme qui clignote rouge sur ton HUD, ce dernier étant juste devant ton œil. A moins de plonger les yeux fermés, impossible à louper, même pour un gros distrait comme moi mais je regarde régulièrement ma console également. En ce qui concerne les Bail-Outs, tu as tout juste également, ton temps fond ne se calcule pas avec l'autonomie de ton recycleur, mais avec celle de tes BO. En fin de compte, pour un gars qui connait rie au recycleur, tu te débrouilles pas mal. J'ai vu que tu étais passé au SM, t'as plus qu'acheter un Triton. A+ Paulo, Un exemple, dernier plongée. 42m en pointe (environ 17 mns entre 35 et 42) 75 mns temps total de plongé DTR max de 7 mns Sortie avec 0 minute de palier car effacé pendant ma deuxième partie de plongée dans la zone des 20 m J'ai du consommer 60 bars de diluant et 50 bars d'oxy et encore, j'ai fait un ou 2 exercices de rinçage. Quand je dis que c'est magique !! A+
  4. 3 points
    En tout cas, pour une fois que j’y suis pour rien...
  5. 3 points
    Je voulais vous faire un petit message pour remercier tout le monde pour les retours majoritairement positifs sur le nouveau forum. Je dois dire que la dernière migration avait été assez dure a vivre pour moi avec pas mal de retours critiques et que j'avais parfois beaucoup de mal à comprendre. Du coup j'appréhendais pas mal celle-ci. Bon cela dit vbulletin (l'ancien moteur de forum) était clairement en bon de cycle et je dois dire que la première fois que j'ai vu le nouveau moteur, je me suis dit qu'il y avait vraiment 20 ans d'écart... Bref, merci, et désolé pour tous les petits soucis qu'on essaie de résoudre petit à petit...
  6. 2 points
    Un détendeur c’est simple, ça marche , ça marche pas. Tu peux te tromper de bouteille, avoir une bouteille pourrie avec du co dedans mais globalement c’est rare. Un recycleur peut fonctionner « à moitié », tu brasses du gaz mais celui ci n’est pas bon et il peut t’empoisonner sans que tu te rendes compte. Pour une hypercapnie (intoxication au co2) ton corps te signale que tu as un problème, pour une hypoxie, tu n’as aucun signe, tu perds connaissance et c’est fini. On se dispute régulièrement pour savoir quelle machine est la meilleure, en réalité ce débat est vain. Tu peux préférer l’ergonomie, avoir un meilleur contact avec un moniteur, etc...mais ça n’a en réalité aucune importance. Pour moi ce qui est important c’est de bien connaître les points faible de sa machine(elles en ont toutes) . Mais il ne faut pas s’arrêter à ça, ce sont des machines fabuleuses qui permettent de faire des plongées extraordinaires. Pour moi c’est plus pour un passionné qu’un « expert ». Il faut accepter di consacrer du temps et de l’argent.
  7. 2 points
    Bonjour, Même ressenti que Ophrys, un seul contact l'année dernière, mais pas vraiment engageant. nous étions trois autonome, moi et deux amis de Perros, arrivé sur le parking de la cale, nous étions en train de nous équipé tranquillement lorsque ce monsieur arrive et viens nous voir , "vous ne faites pas partie de mon groupe ? " nous dit il avec un air inquiet ? Nous lui répondons que non et que nous plongeon entre nous ! "Ce n'est pas possible la plongée ici est interdite, il vous faut une dérogation" nous dit il ,nous lui demandons d'où il tient cette information, il nous répond que c'est un arrêté municipal, et que c'est du à la présence du canot de sauvetage qui peut sortir à tout instant !! La réponse de l'un de mes amis ne tardas pas !! en lui demandant ou était affiché cet arrêtè, puisque le panneaux d'information sur la règlementation et les conseils de circulation piétonnière sur l'espace protège était juste derrière nous !! Silence de sa part, mais il nous affirme avoir lui seul l'autorisation de plongée ici !! La conversation ce termina plus que rapidement lorsque mes deux amis ont sortis simultanément leurs cartes de membres de la SNSM de Perros Guirec !! .....................
  8. 2 points
    Au cours de notre long voyage, ma binôme et moi nous sommes arrêté 1 mois en Polynésie. Pour ceux qui veulent des informations sur ce qu'il y a à faire sur terre et plus de photos vous pouvez aller voir ici: https://oneshotonetrip.wordpress.com/ Huahine : Nous resterons à Huahine 6 jours en tout. Ici nous n’avons eu qu’un aperçu vu que nous n’avons fait que 2 plongées dans la passe. Nous plongerons avec Mahana dive. Le contact avec Annie a été top. Elle est très douce et pédagogue. On l’a vu brieffer une plongeuse peu expérimenté qui n’avait pas plongé depuis un moment et franchement elle est rassurante. Plongée en petit comité, je crois qu’on part à 4 plongeurs maximum sur le bateau (à confirmer). Niveau plongée visi pas terrible dans la passe mais nous verrons quelques raies aigles, quelques requins gris et pointe blanche, un beau barracuda…bref bonne mise en bouche même si rien d’exceptionnel. Pour le logement nous avons séjourné chez Guynette qui est franchement abordable et placé en plein centre du village. Laurence est très pro et bien intégrée dans la vie locale. Elle n’est pas avare de conseils/recommandations…franchement rien à dire. La cuisine commune permet de se faire à manger pour pas trop faire péter le budget mais les roulottes du coin ne sont pas très chères et la bouffe ultra abondante… en bonus le coucher de soleil juste de l’autre côté de la rue quand les nuages sont cléments. Fakarava : C’est donc plein d’étoiles dans les yeux et impatient que nous débarquons à l’aéroport de Faka. Nous allons camper pour 12 jours dans la partie nord de l’île à Tekopa village. Pour nous c’est clairement un coup de cœur. Le cadre est exceptionnel. Pour moi le meilleur que j’ai vu sur l’île, dans la partie nord (après j’ai sans doute pas tout vu). La cuisine commune ouverte avec vu sur le lagon est un espace agréable et convivial. Juste que l’eau de la douche ne sens pas super bon (le souffre j’imagine) et est un peu salée mais bon difficile de trouver de l’eau potable pour les douches sur un motu (apparemment c’est la même chose dans des hôtels plus cher…à confirmer). Niveau plongée nous plongerons avec Kaina plongée vu que O2 est fermé. L’organisation est simple : une plongée le matin et une plongée l’après midi en fonction des marées. Mais pas pour le premier jour car le premier jour c’est passe sud et son réputé mur de requins gris. Nous partons donc pour 2 plongées le matin pour profiter du courant rentrant dans la passe. Dès la mise à l’eau c’est le choc : le bleu profond et la visibilité incroyable…magnifique ! Le mur de requin est bien là, vraiment chouette. On croisera également des Tapetes. Sur terre, le coin est également magnifique (sables roses et le village Tetamanu). Ca vaut le coup quelques jours si vous avez le budget je pense. Bref la réputation du coin n’est pas usurpée. Nous ferons 10 autres plongées dans l’énorme passe nord et le premier constat est : « ben y a autant de gris ici en fait ?! ». En effet, le long du tombant dans les bons jours, il y a énormément de gris. De toute façon les requins (gris, pointes blanches, dormeurs) sont omniprésents pendant la plongée, du coup on n’a pas ressenti le besoin de retourner au sud (et c’était de toute façon complet…). On croisera également régulièrement thons, barracuda, Napoléons et autres chirurgiens…Les passages par Alibaba sont magnifiques. Dommage qu’il n’y ait que du corail dur. Nous aurons deux surprises : le passage d’une manta et les dauphins au palier (de loin) qui partirons rapidement. A noter que nous avons régulièrement tapé les 10 minutes de paliers dans le groupe des confirmés mais bon dans les endroits comme ça aucun problème. Pour le club, c’est le moins cher du coin et les guides connaissent super bien le coin (plus de 10 ans sur place). De toute façon ici pas mal de guides sont indépendants et bossent dans plusieurs clubs donc tu peux changer de club et retrouver le même guide. Bonne organisation et matos correct. Pas grand-chose à dire. Le seul truc que je trouve dommage c’est que ça manque un peu de vie/ambiance. J’aime bien tailler un peu le bout de gras après la plongée et là ce n’est pas trop le cas. Après le boss était en vacance donc si ça se trouve ça joue. Bref je recommande le club sans soucis…en plus on a eu un super tarif au final. Petit point organisation pour un passage à Fakarava : En parlant de l’absence du boss du club petit aparté sur la fréquentation de l’île. Nous y sommes allé mi mai qui était apparemment une période creuse. Du coup O2 fakarava était fermé…or il n’y a « que » 4 clubs dans le nord et du coup 3 sur la période. Or il semblerait qu’avec l’arrivée de French bee, la fréquentation était importante cette année. Du coup il y en a certains qui se sont retrouvé le bec dans l’eau à ne pas pouvoir plonger car il y a eu des journées où les clubs étaient complets…Pour la passe sud c’est encore pire vu que les clubs du nord n’y vont que si les conditions de marées sont bonnes donc il vaut mieux contacter les clubs avant de prendre ses billets d’avions si vous ne voulez pas la manquer. Pour info en 12 jours il y a eu 2 sorties à la passe sud.
  9. 2 points
    Rangiroa : C’est maintenant la dernière étape en Polynésie. C’est Cindy de « Rangiroa plage » qui vient nous chercher. Nous dormirons cette fois ci en chambre avec salle de bain privée. Premier choc : l’île est beaucoup moins paradisiaque que Fakarava et encore plus du côté de la passe d’Avatoru où nous logeons. La pension est agréable et Cindy, très pro et dynamique, gère bien tout ça. Concernant la plongée, je voulais plonger à la base avec Y AKA Plongée. Mais des collègues m’ont offert 2 plongées avec « Rangiroa plongée » donc nous plongerons pendant 5 jours avec eux. Autant le dire tout de suite c’est un vrai coup de cœur ! Claudio et Alexandra ont repris le club il n’y a pas longtemps et nous avons adoré plonger avec eux. Le club est très proche de la passe de Tiputa et dispose de 2 zodiacs. Peu de navigation à prévoir. Les palanquées sont faites au maximum par niveau. Quand nous avons eu des personnes un peu moins expérimentées avec nous, on leur à mis des 15L…plutôt cool et prévoyant. 2 palanquées par zodiac maximum. Franchement par rapport aux autres zodiacs bien chargés dans la zone, c’est plongée en petit comité. Pour info, nous avons fais quasi la moitié des plongées juste à deux (avec le guide)…du luxe. Après je sais pas comment ça se passe en haute saison. Seul bémol (qui n’en est pas un pour moi) pour ceux qui ne veulent rien faire…il faut porter sa stab et son détenteur sur le zodiac et gréer son bloc soit même (ils sont dispo s’il y a besoin d’aide bien sur…). Bon et sinon question plongées, qu’est ce ça donne ? Perso j’ai adoré Rangiroa. J’ai trouvé ça beaucoup plus excitant que Fakarava. Même si on plonge les mêmes sites, on ne sait jamais ce qu’on va voir. Tout est possible. En plus des classiques : banc de barracudas, requins gris, Napoléons et autres chirurgiens, les trois premiers jours nous verrons un espadon voilier, les dauphins qui feront des passages sans venir nous voir, une manta passer vers la marche océanique puis une deuxième. On apercevra également un requin tigre au loin au dessus. On arrive au 4ème et avant dernier jour et les dauphins ne sont toujours pas venus nous voir de près…ce matin à 8h l’autre palanquée les a vu…zut. Nous replongeons l’après midi mais la palanquée de 10h les as vu aussi… On commence à désespérer et à se dire qu’on va faire parti du club des plongeurs confirmés qui passe 1 semaine sur place sans les voir… Revirement cet après midi, peu après la mise à l’eau, 5 dauphins viennent nous voir de près et restent un moment…spectacle incroyable où le temps s’accélère et les quelques minutes magiques semblent durer quelques secondes…en arrivant vers la passe, je spotte 3 raies aigles énorme au fond et d’un coup sans vraiment comprendre pourquoi, tous les requins gris qui sont au fond remontent à notre niveau et nous tournent autour…impressionnant ! On terminera la plongée sur le côté de la passe où l’on croisera une carange géante suivie par 7 pointes blanches à la file. Bref une de mes meilleures plongée. On attaque donc ce dernier jour en petit comité (nous deux et le guide sur le zodiac). On est en avance ce matin mais comme tout le monde est prêt on part vers 7h45/50 (avant les autres clubs). On se met à l’eau et 2 minutes après les dauphins nous foncent dessus et vont rester avec nous pendant 10 minutes à nous tourner autour…je me suis retrouvé en face à face à un adulte (énorme !) en position verticale, il a baissé sa tête vers moi et on s'est regardé…instant surréaliste, hors du temps où on se sent tout petit. Un des meilleurs moments de ma vie. Au bout d’une dizaine de minutes ils s’en vont. On croisera un requin bordé puis plus tard le groupe d’une quinzaine de dauphins passent au loin…superbe pour la dernière journée de plongée… On se dit, en blaguant, qu’il ne manque plus que le requin marteau et on partirait comblé. L’après midi, en arrivant au dessus de cette fameuse marche océanique, je scrute le fond. Au milieu de la masse de requin gris, je n’en crois pas mes yeux, je distingue un imposant requin marteau…l’adrénaline monte et je lâche un cri (non volontaire) dans mon détenteur qui alerte ma binôme qui voit la bête. Bref nous avons adoré les plongées à Rangiroa. Franchement on a vraiment vibré. C’est une vraie montagne russe. Tout est possible à Tiputa. Je recommande également grandement Rangiroa plongée. Autant humainement que professionnellement je ne regrette pas mon choix du tout.
  10. 2 points
    Oui, je suis au courant et je connais très bien le RGPD (allez dans ma fiche et regardez un instant ce que je fais dans la vie...). Ceci dit, le RGPD n'a aucun rapport avec le blocage du site de la SQDC en France.
  11. 2 points
    J'ai pas mal étudié Buhlmann, VPM et un peu RGBM et je n'ai jamais vu de référence dans les sources originaux à une limite au nombre de plongées par jour. Citer plongée plaisir comme référence sérieuse, fallait oser.
  12. 2 points
    Je vous ai pas dit mais après plongeur.com et plongee-loisir.com mon plan secret diabolique c'est de reprendre ffessm.fr Pour leur société, c'est dans les conditions générales :
  13. 2 points
    Grosso modo en finir avec la fable comme quoi qui plongerait en logique d'équipe (team), prenant en compte une assistance potentielle entre les membres de l'equipe (volumes de gas suffisant, LH, procedures précises et entraînées pour etre efficaces, etc...), serait en fait en train de deleguer sa sécurité sur les autres, au lieu d'etre autonome. C'est une fausse conception. Vu que les membres d'une equipe optimisée comme il se doit, sont chacun d'eux aptes et capables, et comptent avec la meme redondance en gas et materiel qu'en plongee solo. Avoir ajouté a cela des procedures precises pour optimiser le fait de ne pas etre seuls (procedure de team), et un plus, un ajout a leurs aptitudes individuelles et autonomes et non l'inverse. -- plongeur solo en cave, embarque au minimum minimum: 2 bouteilles avec detendeurs (courts si seul ?), gas aux 1/3, 3 lumieres, elements de ligne de securite, elements de coupe, instruments profondeur temps deco... Et surtout il sait utiliser seul cette configuration ! Ce qui bien souvent n'est pas le cas... (exemple de la video avec les exos du "regulator of death") -- plongeur team: bah exactement la meme chose! Et les memes aptitudes et techniques individuelles indispensables! Il ajoute a ses aptitude des moyens de bosser a plusieurs de manière optimisée : LH pout donner du gas le cas echeant (peu probable, mais bien factible), procedures d'equipe (s-drill, communication, ordre, gestion lumière...) = > Le plongeur team ne soustrait pas de sa securite et de sa redondance individuelle pour plonger en groupe, au contraire il ajoute des procedures et techniques pour un plus de securite (plus de gas dispo, plus de cervelles aptes a prendre une bonne decision, etc...) Bref l'adage de certains de dire que plonger en team c'est déléguer de ses moyens de securite et redondance est fallacieux ! Salut!
  14. 2 points
    Ziva mec , fait péter le tuto, je suis preneur .... Et enfin sur quel bouton cliquer pour aller au premier des posts non lus et non pas à la fin du post ....
  15. 1 point
    Ni ordre ni injonction. Du regret car comme je l'ai dis je t'ai déjà vu être capable de faire des messages très instructifs et du coup c'est décevant. (Petite parenthèse reconnais qu'on peut aussi trouver le ton de ton message assez moyen). Non tu n'as aucune obligation d'intervenir jusqu'à épuisement total, mais en fait tu n'as aucune obligation d'intervenir tout court... Si tu n'as pas le temps ou l'envi, ce qui se comprend, bah abstient toi. On se retrouve une page plus tard pas plus avancé qu'avant. Quel était donc l'objectif recherché ? Ça fait juste message pédant de celui qui pense tout savoir mais qui prend les autres tellement pour des cons qu'ils ne pourraient pas comprendre, qui demande aux autres des pages de justification mais qui lui ne justifie rien. D'ailleurs rien ne t'obligeait à passer 3h à argumenter. Rien que dire en quoi tu n'es pas d'accord est déjà un début car ça pourrait guider une réflexion ou une recherche. Il me semble que tu es moniteur, tu as du faire un peu de pédagogie. Juste dire à quelqu'un "c'est faux j'ai rarement vu une telle bêtise" ça n'a pas vraiment d’intérêt. Si tu penses que quelqu'un se trompe et que tu cherches honnêtement à lui faire comprendre c'est quand même mieux d'orienter un minimum. D'autant plus que tu sembles dire que la dizaine de contributeurs avant toi ont dit des conneries et que tu es le premier à ne pas être d'accord, ce qui semble dire que trouver une raison de penser différemment ne sera pas si simple puisqu'une recherche risque d'assez facilement mener vers la même réponse. Comme le dit @shapeshifter personne ne répond en pensant dire quelque chose de faux. Les réponses données par les membres, que ce soit sur ce topic ou un autre, le sont au regard d'un apprentissage, d'une expérience et d'une réflexion personnelle qui sont ce qu'ils sont. Alors certes le résultat n'est pas toujours correcte, mais si seul les chercheurs en médecine hyperbare répondent, le forum ne va pas être très animé (euphémisme). Tu sembles penser comme @Scubaphil et @nanobulle que beaucoup de choses dite sont des "vérités" fausses non argumentés, mais encore une fois (comme quoi il n'y a pas que ceux qui se plaignent de passer leur temps à se répéter qui se répètent) on ne sait toujours pas pourquoi. Alors qu'on est plusieurs à être sincèrement prêt à écouter et pourquoi pas être corrigés et apprendre quelque chose, aucun de vous trois (ou un autre qui penserait pareil mais ne répond pas) n'a donné ne serait-ce qu'une ébauche d'explication, ce qui au regard du temps passé à dire que vous n'avez pas le temps ou le courage de le faire est assez dommage. Pour autant que l'on sache c'est vous qui donnez des vérités fausses non argumentées. Sauf que l'on ne sait même pas quelles sont ces vérités. Je ne sais pas si le ton de mon message semble violent, si c'est le cas je m'en excuse car ce n'est pas ma volonté. Je trouve ça dommage de continuer à polluer ce topic pour ne rien dire et j'espère sincèrement que les prochains messages seront plus intéressant que les 15 derniers (y compris les miens d'ailleurs).
  16. 1 point
    J'avoue que ça ne soulève guère les passions... Tenez, parce que je suis tout de même - malgré les rumeurs - sympa, je vous donne la nouvelle adresse des gens qui étaient derrière MBW: Otter Bay Wetsuits 201 Hoffman Avenue Monterey, CA 93940 831-333-0234 main line 833-333-0234 toll free 866-312-4713 fax cricket@otterbaysuits.com Si vous vous demandiez qu'est-ce que ça veut dire MBW, c'est pour Monterey Bay Wetsuit... Je sais, je sais, mais n'essayez pas de faire la même chose à la maison, je suis un professionnel... La page linkedin de la proprio: https://www.linkedin.com/in/cricket-limes-68388113/ Et son twitter: https://twitter.com/justicelimes Maintenant, vous savez tout!
  17. 1 point
    1 litre d'eau pèse un kilo...ça doit pas être trop dur de trouver un rapport qui tienne la route entre volume et masse ....... .... Bon...j'l'ai bien cherché quand même Je doute qu'il y ai beaucoup de glycogène, de minéraux et d'acides aminés dans la sueur et l'air expiré... A te lire Scubaphil, je me rends compte d'un truc sur le protocole de perte hydrique tel que je l'ai fait pour le sport et qu'a donné Nicolas en pdf. Ca marche pour le sport, mais pas pour la plongée. Pour la plongée il faudrait aller uriner avant de se peser avant la plongée, et uriner avant la pesée au retour de la plongée...pour prendre en compte la diurèse d'immersion, non ?
  18. 1 point
    Hummm j'aime pas trop dans ma SF-Tech
  19. 1 point
    "Pro" ne signifie pas que "moniteur" - les fabriquants le sont aussi.
  20. 1 point
    Alors une première fournée de correctifs viennent d’être apportés : Quand on ajoute un centre (ou qu'on le modifie pour les propriétaires) on peut ajouter beaucoup plus d'info (la fédération, les gaz disponibles etc...). Depuis "l'espace membre" il est désormais possible de supprimer une plongée (oui c'etait un oubli gênant). Quand on consulte une plongée depuis la partie "consultation", on a un bouton pour la modifier. Le problème des étoiles est reglé (je n'ai pas pu verifier). Quand on consulte le carnet de plongée depuis un mobile et qu'on a beaucoup de plongées, on peut descendre dans la liste (avant il y avait un bug et on ne pouvais voir que les plus ancienne du coup). Il reste encore quelques soucis identifié : Inverser l'ordre d'affichage des plongées (ou mieux choisir en cliquant sur les titres des colonnes),la reprise des buddies externes, le problème de l'export pdf ...
  21. 1 point
    Normalement c'est ton ordre le plus logique mais ça a été une vrai galère avec les vols inter-iles...du coup pas pu prendre un pack et ça m'a couté plus cher mais bon je regrette pas une seconde! Attend je fais le CR des Galapagos et après c'est bon tu peux y aller
  22. 1 point
    C'est bien pour toi, mais il y a quelques semaines j'ai plongée quelques fois avec un couple de "PADI" lui pas de soucis ça allait mais elle… wouah… sans le guide qui la surveillait et intervenait elle serait morte 10 fois au minimum… à partir de la 2eme plongée ont était a 6... Nous avec notre guide favori "le PADI" qui nous profitait des talents de notre guide pour dénicher les trucs a voir un second guide qui n'avait une seule et unique fonction s'occuper de "la PADI" par moment il la promenait en la tenant par le robinet du bloc…. Imagine une OW en autonomie en binôme avec OW pas mieux le tout avec 4 voir plus binomes et 1 guide qui guide et ne fait que guider… sur un tombant tu auras toute les chances d'avoir un carton... Les "pas (encore) bons" tu en trouveras partout mais je critique l'encadrement proposé par PADI... Perso même si c'était son job, je plaignais intérieurement le pauvre guide qui devait se farcir cette PADI.. Mais bon elle avait une carte de crédit donc il fallait la faire plonger…. Pour moi elle aurait surtout du utiliser la carte pour refaire une formation..
  23. 1 point
    On est bien d'accord que PADI n'en a rien a foutre de ce que conseille la fédé ??
  24. 1 point
    Alors la, si j'aurais jamais pensé trouver un lien vers parismatch.com sur plongeur.com
  25. 1 point
    Oui, enfin .... presque : Perdrix : 845 € https://www.innodive.com/store/achat/cat-ordinateurs-60.html Galileo : 433 € https://www.palanquee.com/ordinateur-galileo-luna-scubapro Donc à 400€ près c'est effectivement moins chère
  26. 1 point
    C'est ce que tout le monde disait ici et ça n'a pas empêché les succursales de la SQDC d'être en rupture de stock à travers la province 48 heures après leur ouverture... Remarque, c'est peut-être pour ça qu'on est constamment mélangé entre le métrique et l'impérial...
  27. 1 point
    j'ai appris hier par le comité historique de Marseille qu,un budget sera demandé afin de faire l'analyse de ce scaphandre. pour l'histoire le scaphandre a été exposé à l,exposition coloniale de 1922 a Marseille, il faut du temps pour mettre la main sur ce document, , ce qui est sur 1922 n'est pas 1880 , car il manque l,année de la découverte de ce scaphandre et le lieu de sa découverte. On dit petit train va loin, on va continuer a fouiller, les résultats ne peuvent qu'arriver.
  28. 1 point
    * J'ai plongé avec un Aladin Pro de marque Beuchat (de 1989) jusqu’à ce printemps (mars 2019). J'aimais bien sa simplicité, sa lisibilité (malgré l'absence d'éclairage intégré) pour mes yeux de quadra, sa pile changeable qui dure longtemps. * J'ai utilisé l'Aladin Prime (format montre) de ma femme pour sa fonction Nitrox. En point positif : sa pile changeable facilement (il vaut mieux), la liaison PC (infrarouge!). En négatif : je n'arrive pas à me faire à l'organisation des infos sur l'écran (ressenti personnel), je n'y vois rien et chaque fois que je veux l'utiliser la pile est à plat. La liaison infrarouge ne fonctionne plus. * Maintenant (depuis avril) j'ai un Mares Quad Air avec une sonde, je me régale avec, ultra lisible grâce à son grand écran. Je ne suis pas très exigeant mais il regroupe tout ce qu'il me faut pour mon usage loisir.
  29. 1 point
    En fait comme je te disais, a priori la 2f impose pas mal de choses dans les statuts, du coup peut être que ça inclut les contraintes du code des impôts... Cela dit comme toujours a la fin c'est l'administration qui a raison...
  30. 1 point
    Stop j'ai fait 2 baptêmes "PADI" le premier bof bof… je ne me sentais pas encadré du tout. Et la seule préparation aura été de respirer quelques minutes bloc sur le dos dans 1 m d'eau en piscine. Très mauvais souvenir. Le second baptême a été plus "sérieux" j'étais seul avec le patron du club pas de piscine avant. Simplement en mer. Je ne sais pas trop à combien on a été, mais je suis certain que nous avons largement dépassé les 10 m vu les souvenirs que j'en ai (ca fait 10 ans). Lorsque je revois les images dans ma tête, je ne serais pas étonné si nous étions a 20 vu le décor. J'en garde un excellent souvenir, j'ai vu des requins, je suis passé sous une grande arche … bref tout ce que tu n'as pas le droit de faire en France. Je ne sais pas trop comment le gars aurait géré la situation si j'avais paniqué mais je ne pense pas que cela aurait sans risque. Il ne me tenait pas, nageait a coté de moi… Bref tout s'est très bien déroulé… heureusement. Dans aucun des 2 baptême il n'y a eu de "formation", explication des risques "Surpression Pulmonaire" par exemple, bref PADI = Baptême Pas Sérieux pour moi.
  31. 1 point
    C'est sûr que des recycleurs non CE, on n'en voit pas en Europe
  32. 1 point
    GALILEO SOL (avec sonde de pression) depuis 2011, je ne l'ai pas acheté, c'est la fédé qui me l'a offert ... Avant j'avais un Aladin Smart Pro, et encore avant un DC12 de Scubapro.
  33. 1 point
    Depuis 2007 je plonge avec un OSTC 2 dont l'écran OLED a été changé sous garantie en 2015. Depuis j'ai un 2C que j'utilise indifféremment en OC et en CC. J'ai découvert le Petrel de chez Shearwater, car connecté à ma machine. Je dois avouer que c'est super bien foutu et intuitif. L'Ostc me sert désormais de back-up.
  34. 1 point
    il y en a une paire de sérieux dont au moins un géré par une association de consommateurs bien connue RyanAir ferme sa base à Gérone (Barcelone) parce que les pilotes basés ont réussi à se syndiquer.. "vous comprenez, on ne peut plus exploiter les pilotes, en droit espagnol, ça va nous coûter cher". du coup, ils veulent ouvrir une base à Beauvais, et vont obtenir un "allègement du couvre-feu", pour permettre le déplacement de leurs avions pendant la nuit. les riverains ne sont pas heureux. les voyageurs vont pouvoir continuer à aller loin pour 19 € le vol, plus les bagages et les taxes.
  35. 1 point
    Marès Nemo Wide 2, depuis 6 ou 7 ans, il commence à devenir limite (écran LCD) dont certains signes commencent à être difficiles à lire.
  36. 1 point
    Moi aussi le Téric, même si c'est une machine de guerre qui en fait dix fois plus que ne nécessite mon programme de ... plongeur du dimanche
  37. 1 point
    Bien entendu qu'il faut rentrer dans le débat de la reconnaissance des compétences. Cela fait partie du sujet. Mais encore faut-il aller plus loin dans l'analyse de qui en sera le juge pour cerner la question. L'Etat et ceux qui le conseillent ont décidé d'un mode de formation qui sanctionne des compétences acquises et habilite des professionnels selon une méthodologie qui lui semble pertinente. On peut la critiquer voire lutter pour la faire évoluer ou changer mais c'est un système en place pour le moment. Cela n'enlève en rien le focus que l'on pourrait porter sur les autres questions posées concernant les connivences et réseaux d'entraide ou de démolition sur lesquels, je note, que peu de plongeurs, ayant pignon sur rue, s'expriment ... C'est là (aussi) qu'il faut aller fouiner pour comprendre les systèmes parallèles qui se sont mis en place, comme c'était prévisible, du fait du carcan réglementaire, fiscale et aussi de l'appât du gain parfois. Pas d'inquiétude. Ce que tu as exprimé est parfaitement légitime et s'entend/se discute de multiples façons différentes que l'on soit d'accord ou pas. Ce n'était pas toi qui invitait le bon peuple de la plongée, qui n'a par définition aucun avis méritant, à circuler et à se taire à jamais
  38. 1 point
    Comme toujours, avec le changement on est un peu perdu, et comme toujours, il y a des trucs qui étaient mieux sur l'ancienne version Mais franchement au global par rapport a vbulletin en terme de confort d'utilisation c'est le jour et la nuit. D'ailleurs les retours sont majoritairement positifs, ce qui n'a pas du tout été le cas lors du passage de vbulletin3 a vbulletin5. Bon bien sûr certains "gadgets" des logiciels communautaires modernes sont discutables (réputation, d'autres systèmes comme les avertissements,...) Mais il faut aussi vivre avec son temps, et si ça s'est imposé partout c'est que ça ne doit pas être si pourrit que ça.
  39. 1 point
    Dans le forum. Mais je n'accédais qu'au carnet donc je ne l'ai pas vu. Mais étant sur P.com, j'avais eu l'info ici contrairement à ceux qui ne vont pas/plus sur p.com et utilise le carnet PL.
  40. 1 point
    Attention quand même, K2000 a été diffusé entre 1982 et 1986 aux US, mais jusqu'en 2000 au Québec ! https://fr.wikipedia.org/wiki/K_2000_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e)
  41. 1 point
    Plonger en alternence, quand un plonge, l'autre pouponne... ça marche partout autour du monde !
  42. 1 point
    http://www.deeplife.co.uk/or_files/RB_Fatal_Accident_Database_100725.xls Tu suis le lien(c'est un excell), tu vas directement à la ligne 301 et tu lis le descriptif de l'accident. l'équipe en question est surement la meilleure équipe du monde en matière de procédure/organisation de plongée et ils ont quand mêmes réussit à se planter. l'erreur humaine fait partit du jeu, c'est un jeu risqué il ne faut pas se cacher. Dés que tu commences a toucher à autres choses que de l'air et/ ou a rentré dans la zone des paliers le pourcentage de risque n'est plus du tout le mêmes. Dans ce que tu écris, la possibilité de faire une erreur je l'accepte, l’erreur est humaine, mêmes si je vais tout faire pour minimiser le risque. Dans ton cas précis, "qu'est ce que je respire ? , pour moi il y a 2 solutions, ou tu es seul sans autre gaz et dans ce cas la tu n'as pas le choix, tu remontes et tu peux envisager de prendre ta deco plus profond que prévu à 1.7/1.8 et finir avec un gaz que tu connais ou tu es avec un copain, il te passes son LH et vous rentrez sereinement à la maison.
  43. 1 point
    Je rejoins La Philoche, quel est l'intérêt de plonger avec un manifold fermé ? A part compliquer les choses et les protocoles…. Je ne vois pas ?! Et je ne parle même pas du délire d'avoir 2 gazs différents dans chaque fut (perso, jamais vu ni entendu). En ce qui concerne l'ouverture du manifold avec un écart conséquent entre les 2 futs, idem DuboisP, Il se passe quoi quand ton gonfleur balance l'air de ses tampons dans ton bi vide ? A+
  44. 1 point
    Pour clôturer cette discussion ouverte il y a près d'un mois par mes soins, mon choix s'est porté sur la Nomad LS de Dive Rite qui a connu son baptême il y a trois heures à la source de Marchepied. Pour ceux qui seraient intéressés par cet équipement, n'hésitez pas à me poser vos questions. Bonne soirée. PS : aucun LH n'a été maltraité lors de cette plongée, mes flexibles ne dépassent pas 70 cm !
  45. 1 point
    D'accord sur les variations de "sensibilité" d'un individu à l'autre. Par contre, le coup des otites à répétition dans l'enfance, ça n'a rien à voir (mais alors rien du tout !) avec les otites externes dont il est question dans ce fil. Une fois de plus, on mélange allègrement otite externe et otite moyenne, dont les localisations et les mécanismes sont radicalement différents. Je ne peux que vous orienter vers cette petite synthèse que j'avais déjà faite antérieurement.
  46. 1 point
    https://stephanie-koca.com/stephanie-koca-contact/initiation-recycleur-avec-christophe-rambaud-17-mars-2016-aquadomia-et-vincent-defossez/
  47. 1 point
    Et oui, je me souviens d'un gars PN1 à sa première fosse, en remontant le mf1 lui dit "mais tu compenses jamais" et l'autre "non mais c'est bizarre mes oreilles faisaient pshiit tout le temps"...je crois qu'on lui en veut encore
  48. 1 point
    Plongeur.com continue sa tournée des nouveautés du Salon de la plongée 2019 avec les deux poids lourds que sont Aqualung et Scubapro et les projets innovants vus l’année dernière. https://www.plongeur.com/news/salon-...seconde-partie Vous noterez que cette fois ci il n'y a pas un mois avec la news precedente .
  49. 1 point
    Voici mon retour sur le Teric que je teste depuis début juin. L'ordinateur m'a été prêté jusqu'à fin juillet, date à laquelle je devrai le rendre. Ou pas ... ​​​​​​​ Le Teric est l'ordinateur de plongée au format montre proposé par Shearwater. Ce modèle a surpris pas mal de monde, moi le premier. Comment un fabricant d’ordinateur TEC réputé peut-il s’aventurer sur ce terrain ? Du coup, je me suis posé 3 questions : 1 - ayant déjà eu des ordinateurs au format montre, et l'âge aidant :/, la lisibilité n'est pas le point fort d'un tel format. Qu'en est-il du Teric ? 2 - le Teric est prévu pour la plongée loisir comme pour la plongée Tec. Comment s'en sort-il dans ces deux domaines. 3 - ce format est-il aussi à l'aise dans l'eau qu'en soirée ? Je vais essayer d'y répondre. 1 - Le Teric est-il lisible ? Avant d'en parler, je précise que j'ai déjà utilisé par le passé deux ordinateurs au format montre. L'un que je regrette, le Mares Nemo titanium. A l'époque, je le trouvais beau, vraiment pas imposant au poignet, un affichage complet et lisible. Mais pétri de défauts de conception, il était constamment en SAV. ​​​​​​​ Le deuxième, un Suunto D6 que je ne regrette pas, parce qu'imposant, un affichage qui n'utilise pas toute la surface de l'écran (une hérésie à mon sens), un affichage matriciel grossier et un contraste faible au détriment de la lisibilité. ​​​​​​​ Qu'en est-il du Teric ? Eh bien, autant le dire tout de suite, la lisibilité est bluffante !! Que ce soit sur terre ou sous l'eau, l'écran AMOLED 400x400 pixels est splendide. En terme de densité d'affichage, cet écran est quasi au niveau Retina (287 DPI), celle que vous retrouvez sur vos écrans de smartphone ou tablette. C'est bluffant et vraiment agréable à lire. A titre de comparaison, la définition de l'écran du Perdix ou des Petrel est de 320x400 avec un écran bien plus grand (DPI de 213 - Petrel et 232 - Perdix) ... Ou encore l’OSTC 4 qui a le plus bel écran de tous les ordinateurs actuels du marché avec une résolution de 800x480 et un DPI à peine supérieur à celui du Teric (291). Les couleurs d'affichage sont toujours personnalisables, bien que le choix des couleurs soit limité, c'est dommage. Les réglages d'écran sont quasi identiques à ceux que l’on retrouve sur les Perdix et Petrel. Quelques images sous l'eau ​​​​​​​ Ou issues du film du fabricant, qui reflètent bien la réalité. ​​​​​​​ ​​​​​​​ A titre d'exemple, alors que l'on s'immergeait dans un lac sombre et froid il y a quelques semaines, un de mes amis s'interrogeait sur la lisibilité du Teric. A plus de 60m de profondeur, la question ne se posait plus : mon ami lisait sans difficultés les informations à environ 2 mètres de distance. L'intensité d'affichage peut être réglée en surface ou sous l'eau selon 4 niveaux, depuis la très faible intensité spécifique aux plongées sombres comme la plongée en lac ou souterraine jusqu'à la haute intensité en cas de soleil intense. Autre point fort de ce modèle de mon point de vue : l'intelligence du fabricant ​​​​​​​ En effet, Shearwater a mis en adéquation la forme de la montre avec les fonctions proposées (style Bauhaus) : le modèle est rond, tous les affichages proposés utilisent ce format. La démarche du fabricant est cohérente depuis le matériel jusqu’au logiciel. C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi, ça veut dire beaucoup :o En aparté : quelles que soient les montres (mécaniques ou autres), je ne comprends pas comment un fabricant peut proposer une forme de boitier (ronde, carrée, tonneau) avec un mouvement ou un affichage de forme différente. Incohérence, facilité ou mépris du client ... Ce n’est pas le cas avec Shearwater, bravo à eux. Pour en revenir au Teric, les tailles de caractères sont bien choisies, les possibilités de personnalisation intéressantes. Seules deux informations sont affichées en taille maximale : la profondeur en haut de l'écran et le temps d'immersion en bas de l'écran. Que ce soit en mode loisir ou en mode TEC, il est possible de personnaliser l'affichage au milieu de l’écran. Sur une seule ligne (mode grande taille) : les informations de déco sont présentées par défaut (DTR, temps et durée de paliers). Les autres informations (plafond, ppO2, température de l'eau, prof max, boussole) défilent via le bouton droit du bas ​​​​​​​ Sur deux lignes (mode standard) : les mêmes informations de déco sont présentées sur une première ligne. Sur une deuxième ligne, sont présentées une à trois informations choisies par le plongeur. Le reste des informations est accessible via le bouton droit du bas. Mais dans ce mode, les informations de déco restent tout le temps affichées. Ce mode reprend en partie la personnalisation de l’affichage connue les Petrel et Perdix. ​​​​​​​ ​​​​​​​ Pour le coup, Shearwater a fait fort. Rares sont ceux les fabricants à proposer un écran couleur aussi bon et aussi bien utilisé. Dans ce format, je ne connais que le Garmin Descent Mk1 avec un écran bien moins défini (240x240 pixels). Mais il propose d'autres fonctions (GPS notamment) en sus de la plongée. ​​​​​​​ En résumé, malgré ma presbytie avancée et mes craintes initiales, je n'ai eu aucun problème de lisibilité. C'est la vraie surprise de ce test 2 - Le Teric, un ordinateur de plongée pour tous ? Là-aussi, je ne vais pas tergiverser : oui, il est fait pour tous, plongeur loisir comme plongeur TEC. En tout cas, tout autant qu'un Petrel, un Perdix, ou un concurrent comme les OSTC et consorts. Les fonctionnalités en plongée sont quasiment identiques à celles de ses cousins, Petrel ou Perdix, je ne vais pas en faire l'article détaillé. Les modes Loisir (REC) ou Technique (TEC) sont proposés avec les mêmes possibilités de pré-réglages ou de réglages GF. 5 gaz possibles en mode REC ou TEC. La création et la sélection des gaz sont simplifiées par rapport à ses cousins qui m’avaient un poil dérouté à l’époque. Un seul mode liste (pas de mode radio) pour créer ou sélectionner un gaz. ​​​​​​​ Liste des gaz actifs (en blanc) ou inactifs (violet) Le mode Recycleur (CC) permet d'utiliser le Teric avec une ppO2 fixe basée sur deux réglages de Setpoint (bas et haut), la bascule entre setpoints peut être manuelle ou automatique. 5 gaz prévus pour le recycleur et 5 bailouts. Comme toujours, une fonctionnalité que je trouve indispensable : la possibilité d'activer ou désactiver un gaz, préalablement paramétré, sous l'eau. Cette fonctionnalité permet de plonger en multi gaz avec plusieurs stratégies selon le besoin et le milieu : - mode prédictif qui calcule la DTR sur la base du gaz respiré et des gaz de déco déclarés et actif. - mode relatif qui calcule la DTR uniquement sur le gaz en cours. La DTR est recalculée à chaque changement de gaz. J'ai utilisé le Teric en mode REC et mode TEC. Désolé, je ne plonge pas en mode recycleur, je n'aurai donc pas un avis pertinent sur ce domaine. Mode REC ou TEC, j’ai retrouvé les réflexes que j'avais avec le Petrel en son temps. L'ergonomie est bonne mais j'aurai préféré que certaines fonctions soient accessibles plus rapidement sous l'eau. Par exemple, pouvoir régler un cap sur la boussole ou démarrer un chrono. Mais le Teric offre la possibilité de programmer un accès rapide à une fonction via le bouton droit haut. Le plongeur peut choisir d’atteindre rapidement le menu de choix des gaz ou celui des réglages de boussole (la meilleure boussole embarquée que j'ai rencontrée, j'y reviens plus tard) ou celui du chrono ou celui permettant de poser des marques sur le logbook ou le menu simulateur (je ne vois pas l'intérêt sous l'eau mais passons …) Pour ma part, j'ai paramétré ce bouton avec le menu de choix des gaz ou le menu de réglage de la boussole selon les besoins. Et c’est plutôt bien venu car il faut : 1 appui sur le bouton au lieu de 3 appuis sur différents boutons pour atteindre la liste des gaz, 1 appui sur le bouton au lieu de 5 appuis sur différents boutons pour atteindre le menu boussole. Dommage qu’on ne puisse affecter qu'un seul raccourci menu à ce bouton. Parce qu’il faut choisir le raccourci avant de plonger : soit le menu des gaz, soit le menu boussole. Et quand on veut les deux ? ... Par comparaison avec d'autres marques, je pense que l'ergonomie des menus peut encore être améliorée, pour faciliter l'accès sous l'eau à certaines fonctions importantes à mon goût : changement de gaz, boussole, chrono. Le modèle de déco embarqué est bien connu, c'est du Buhlmann ZHL-16C + GF. Pas de VPM même en option, les capacités du processeur doivent être limitées, VPM étant très gourmand en calculs. Les GF sont évidemment réglables en mode TEC, mais aussi en mode REC !! 3 pré-réglages de GF sont proposés en mode REC comme d’habitude. Mais ils sont modifiables. Ce qui est une vraie bonne surprise pour moi, mon Petrel v1 ne le permettait pas à l'époque. ​​​​​​​ Mode Rec avec GF personnalisés Le mode REC est aussi accompagné d'un réglage de palier de sécurité dont la durée peut être fixée entre 3 et 5 minutes ou s'adapter au profil ou être désactivé. Le mode TEC n'a pas de réglage de palier de sécurité, les plongeurs tek n'aiment pas les paliers de sécurité ​​​​​​​ Le Teric est-il adapté à un usage loisir ? Sans aucun doute. Tout autant que le Perdix ou le Petrel, adoptés par un nombre grandissant de plongeurs cherchant un ordinateur fiable, facile et lisible. Le Teric est une possibilité de plus pour ceux qui recherchent autre chose qu’une brique sur le poignet (Petrel) ou qu’un boitier conformiste comme celui du Perdix. Le Teric est-il adapté à un usage Tec ? J’avais des doutes au départ, à cause du format, ma presbytie, la taille des boutons avec des gants étanches… Et franchement, après une vingtaine de plongées, je n’en ai plus aucun. Oui le Teric me semble parfaitement adapté à un usage Tek. Parce qu’il partage les mêmes fonctions, les mêmes possibilités (VPM en moins) et les mêmes limitations que le Perdix ou Petrel : 5 gaz, profondeur maxi de 200m pour le Teric, 140m pour le Perdix et 300m pour le Petrel. Parce qu’il est fiable et simple, même si j’aurais aimé une ergonomie encore simplifiée Fin de la partie 1
  50. 1 point
    Salut, Bon ben du coup je penses que vous pouvez oublier toutes vos croyances sur le recycleur! Exemple: https://www.facebook.com/marketplace/item/147281096137034 2250€ pour une machine super fiable et super sécurisante qu'on peut réparer soit même. (c'est celle que j'ai) Pour aller plonger avec tu fais un stage de 4 jours si t'es bon, ou une semaine si t'es une brêle. Pas besoin d'être ingénieur à la NASA... Plonger? Tu mets des piles neuves dedans, tu mets de la chaux neuves dedans... une bouteilles d'O2, une d'air... un test de dépression... une calibration des cellules... et voilà, 30 min? Au bord de l'eau, y a juste à refaire le test de dépression et le bordel check tes cellules et ça roule. (ouvrir l'oxy... sinon, ben tu meurs... ) mettre du gaz dans les faux poumons... ben oui, parce que plus tu déscends plus ils s'écrasent et moins tu peux respirer! (un ADV est là pour en rajouter mais le moniteur te le fait désactiver pour savoir gérer... ) Après la plongée, tu dévisses les tuyaux et les inflateurs, tu rinces... suivant la plongée, y a même pas à regonfler... tu peux faire 2 plongées avec la même config sans gonflage et sans démontages de rien du tout. (donc, on gagne du temps par rapport aux circuits ouverts!) C'est juste que le CCR c'est pour les grandes personnes, ceux qui arrivent à pas se dire "oui, c'est bon, j'y vais quand même" Tous les accidents, viennent de gens qui ont fait n'importe quoi... ou qui ont commis des fautes d'étourderies... (je pars sans la chaux, j'ouvres pas l'oxy... ) Pour la plongée, ça fait 2 paramètres à gérer en plus, la PPO2 et l'absence de poumon balast qui, c'est vrai, est assez déroutante au début... mais on s'y fait très vite et c'est en fait très confortable. Bon, ok, un sauvetage en CCR, en étanche, en souterraine... (donc 2 CCR, 2 étanches et 2 gilet à gérer...) c'est un sacré exercice de style mais vous êtes pas obligé de faire votre formation CCR en sout ... Les gars, 3H d'autonomie quelque soit la profondeur! Du nitrox à 1.4 de PPO2 pendant toute la plongée... et le trimix ENFIN accessible! Le confort respiratoire est quasi meilleur qu'avec un détendeur. Une machine neuve est très cher... oui, mais une d'occaz, non. Cela prends pas plus de temps que de monter un bi12 en config DIR... et c'est moins lourd dans l'eau. L'autonomie apporte un confort psychologique énorme. Le gonflage? 3 litre à 200b... et l'Oxy fait facile 3 plongées. Y a aucun pb à plonger partout si tu prends une 7 litres avec un détendeur de secours... puisque tu as un matériel en règle et homologué. (un circuit ouvert à dispo) Le soucis vient du binôme qui te fait remonter trop tôt... mais ça, si on est un peu bon, c'est tout le temps... même en ouvert... Perso. je plonges seul en CCR comme ça le problème est résolu. (oui, je sais... mais en sout, on plonge souvent seul de toute façon) L'idéal est d'avoir un pote avec une machine.... et de plonger avec. J'ai acheté un recycleur latéral pour plonger en sidemount avec... (pour aller au mexique avec) Là, oui, j'en ai bavé... Les 2 premières heures je me suis vraiment demandé pourquoi j'avais acheté cette merde aussi cher et pk je faisais un stage où j'arrivais pas à respirer... avec sensation d'étouffement toutes les 30 s... Et puis ça vient... et on y prends gout... mais effectivement, faut pratiquer parce que fatalement la plongée de reprise aprés des semaines d’arrêts est pourrit... (pas en recycleur dorsale, là, c'est juste 20min pour retrouver sa respiration recycleur) mais on sait tous qu'une plonge de réadaptation ne fait de mal à personne. Bref. Comme bcp, on vous a raconté pas mal de conneries... sans mauvaises arrière pensées mais juste parce que les mecs veulent se faire mousser ou n'y connaissent rien... Je prétends pas du tout être un "bon" en recycleur... loin de là, mais j'ai compris que fallait surtout pas s'en faire une montage. [edit] la chaux est trouvable au bons endroit TRÈS facilement... Le gonflage se fait PARTOUT... La formation coûte moins de 500€ ... l'ordi CCR 450 (seawooch) ou 500 pour un PREDATOR avec prise fischer d'okkaz... L'inspi Classic est une E-CCR... qui se pilote aussi en manuel, d'ailleurs, tu DOIS gérer ta machine en manuelle... à l'aide d'inflateurs, un pour l'oxy , un pour le diluant (air ou trimix) ... la console ou ton ordi connecté, t'indique la PPO2... jamais en dessous de 0.8 et jamais au dessus de 1.6... soit tu mets de l'oxy, soit tu mets du diluant... en gros, c'est ça... c'est pas non plus de la physique moléculaire...
×
×
  • Créer...