Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Scubaphil

Membres
  • Compteur de contenus

    3 853
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    47
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Scubaphil a gagné pour la dernière fois le 5 août

Scubaphil a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 337 Excellent

3 abonnés

À propos de Scubaphil

  • Rang
    Génération bleu
  • Date de naissance 9 mars

Informations personnelles

  • Localisation
    Guadeloupe
  • Profession
    Médecin spécialiste hospitalier

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM/CMAS
  • Niveau en plongée
    MF2 - Nitrox conf
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

1 058 visualisations du profil
  1. Oui, en effet. Mais il ne s'agit néanmoins pas d'un barotraumatisme. Et sans rapport avec le retrait du masque. Lien très intéressant, excellente synthèse thématique.
  2. Aucun risque sur le plan barotraumatique. Pour que survienne un barotraumatisme, il faut un volume gazeux. Les lentilles sont collées à l'oeil via un film liquide de sécrétion lacrymale, donc pas de gaz. Dans ton masque, la pression s'équilibre avec le milieu extérieur. Si un "plaquage de lentilles" devait survenir (hypothèse nulle), il apparaitrait dans le masque, dés la descente, et non pas au retrait du masque.
  3. 1° Vouloir faire 1M de test par semaine (population et gouvernement, l'un pour calmer son angoisse, l'autre pour soigner sa popularité) n'est pas incompatible avec le fait que les laboratoires qui réalisent concrètement ces tests atteignent leurs limites de faisabilité. 2° Le problème c'est de faire des tests utiles à la collectivité. Les tests au hasard, les tests pour voir comment c'est, pour se la péter auprès des copains, pour se rassurer parce qu'on a croisé le voisin dans la rue, parce ce que la grande tante a voyagé en Chine l'an dernier, parce qu'on a mangé au restaurant mexicain, ou car les enfants ont repris l'école il y a 2 semaines ... ça ne sert à rien. Le problème c'est qu'ils sont probablement nombreux. Et du coup, participent au ralentissement du système, au détriment de ceux qui doivent aller vite, comme le traçage des cas et des contacts. C'est un effet pervers du système mis en place. Pas simple à résoudre, j'en conviens. Mais un problème quand même.
  4. Si être confiné consiste à sortir de la chambre pour aller croiser 20 ou 30 personnes sur le bateau de plongée (+ les différents personnels de service), je ne vois pas trop l'intérêt de cet "isolement". En croisière, le bon sens voudrait que l'individu en attente du résultat du test soit limité à sa chambre (seul) jusqu'au résultat du test. Ce qui impliquerait aussi de devoir rentrer au port pour déposer le plongeur si le test s'avérait positif.
  5. Scubaphil

    Passer le PE40

    Oui, parfaitement réglementaire. La FFESSM n'impose aucun nombre de plongée en la matière. Peu importe. Tu peux faire PE40 et PA20 dans 2 clubs différents, tout comme tu pourrais faire N3 et N4 dans 2 clubs différents. Ta formation PA20 prendra le nombre de plongées qui sera nécessaire pour que tu acquiers les compétences. Il n'y a pas de nombre de plongée universel. Bien sûr, les centres vont te vendre des formations avec un nombre de plongée déterminé, mais la bonne pratique, c'est l'évaluation initiale et continue du/des formateurs. Le nombre de plongées de ton PE40 pourrait avoir un impact sur celui de ton PA20, mais les plongées que tu feras entre tes 2 formations (ton expérience donc) en aura probablement beaucoup plus.
  6. Merci @caolila pour ce retour d'expérience. Toute la discussion a tourné autour de l'assurance annulation et de ses errements. Mais par rapport au remboursement des pertes liées à l'annulation, vu que celle-ci est directement liée à l'accident de la voie publique, ne serait-ce pas plutôt à la responsabilité civile de celui qui t'a renversé de te dédommager ?
  7. Félicitations ! Je suis persuadé que ça c'est avéré plus facile que tu ne le pensais, non ?
  8. Réglementée, je ne suis pas contre, mais c'est déjà le cas. Et pour la plongée en structure en France, on atteint des sommets. Et des sommets inégalés dans TOUTES les autres activités et dans le monde. Alors quand suite à un simple incident sans gravité (rapporté par ce fil) on réclame une nouvelle obligation, je ne suis pas d'accord. Et ce n'est pas une question d'ego, ne t'en déplaise. Derrière ma position de cadre et formateur bénévole, la somme des obligations (du CDS et autres), on a déjà du mal à toutes les prendre en compte en permanence tant elles sont nombreuse, subtiles et nichées dans les recoins. Pour reprendre l'exemple du parachute, je préfère de loin un vrai travail de fond visant à conscientiser les pratiquants de l'intérêt de l'accessoire pour tous, plutôt qu'une nouvelle ligne obligatoire, qui plus est, qui pourrait s'avérer inutile dans certaines situations (faut-il équiper les baptêmes, les plongeurs en formation et les plongeurs encadrés d'un parachute ?). Rassurez-vous, le législateur (ceux qui font les lois) n'y est pour rien dans la mise en place des règles que vous connaissez en plongée, en France. Elles sont issues d'un Arrêté, c'est à dire un texte rédigé directement par les services d'un Ministère et signé par le ministre. Ce n'est pas une loi votée au Parlement. Effectivement, il n'en n'a quasi aucun. Juste des Directeurs et Conseillers Techniques qui font l'articulation avec les fédérations. Mais ces personnes sont souvent bien éloignées des considérations basiques de terrain du licencié. Et pour la FFESSM, le DTN est bien plus centré sur les activités réellement sportives (NAP, NEV, Tir, Hockey, Apnée ...) que sur les considération réglementaires autour du vulgum pecus. Autrement dit, la partie plongée du CDS a été écrite par un simple fonctionnaire du Ministère, probablement sur la base de l'ancien texte et de suggestions de la fédération pour "l'améliorer", mais c'est tout. D'autres ici pourront vous dire que la modification du CDS "plongée" en 2012 (alors qu'il avait déjà été repris en 2010) avait sans doute d'autres motivations moins glorieuses, comme celle, sous prétexte du nombre de décès élevé, de permettre au dit fonctionnaire de pouvoir prendre du galon dans les arcanes du Ministère ...
  9. Non, pitié, pas de nouvelle réglementation ! On est déjà saturés de ces contraintes. Je rappelle quand même que dans sa forme actuelle, notre Code du Sport rend obligatoire ce parachute en fosse ! Il impose un minimum de 1 parachute/palanquée. C'est un minimum, pas un maximum. Il n'interdit pas d'en avoir plus. Libre à chaque pratiquant, chaque DP, chaque club, chaque formateur d'en prendre/demander/imposer/suggérer plus quand nécessaire. Que chacun assume et qu'on arrête de demander à l'Etat de tout gérer, jusqu'au nombre d'accessoire pour la pratique d'une activité de loisir pas franchement de masse.
  10. Il n'a pas tout compris à la hiérarchisation des priorités ce DP ! Comment peut-il justifier de prendre un risque pareil, pour régler un petit incident ? Navrant.
  11. Scubaphil

    PE20 en piscine

    Je réponds juste pour le PA12. Pour moi, un PA12, 2 plongées après le N1, ça fait très bien l'affaire. Il ne faut pas se laisser impressionner par la forme du nouveau MFT ! Il y a beaucoup de pages, pas mal de bla bla, mais au final pas tant de choses que ça. Dans le PA12, beaucoup de notions ne sont que des éléments de la pratique qui vont être simplement vérifiés, précisés ou ajustés dans le flot du déroulement de l'activité, sans constituer nécessairement un exercice ou un temps supplémentaire.
  12. Waouh ! Rien que ça ? Hé bé ...
  13. A condition de considérer que tous les fragiles sont morts, ça marcherait ... Ce qui est une curieuse façon sociale de considérer les choses, un peu dire que chez les survivants, 100% des gens sont en vie ... Mais avec moins de 20% de la population touchées par le virus lors de la 1ère vague (en France), on a encore beaucoup de potentiel pour aggraver franchement le score. Et puis ne pas croire que la Covid-19 n'emporte que des individus qui étaient déjà à l'article de la mort. Mourir à 70 ans alors qu'on avait juste une HTA, parfaitement actif sur le plan social, avec plus de 10 ans d'espérance de vie, franchement ... Si j'étais directement concerné, j'aimerais bien pouvoir l'éviter. Et tous les morts de la 1ère vague n'auraient aucun impact pour réduire ce risque.
×
×
  • Créer...