Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 01/21/2022 in all areas

  1. BINGE DIVING J-1 ! Mardi 28 janvier 2020 : la journée s'annonce belle, le matériel est monté et chargé dans le bateau, le petit-déjeuner est avalé et l'île de Yeben s'éloigne à la poupe ! Je m'organise pour plonger en grand angle le matin, 2 plongées espacées d'une heure et demie d'intervalle de surface sur une petite plage tranquille à manger des gâteaux et discuter avec les autres plongeurs : allemands, américains, brésiliens, australiens et suisses la 2ème semaine. C'est cosmopolite (et friqué, faut dire que les tarifs piquent un peu quand même !). Je suis en binôme avec une allemande très sympa. Première mise à l'eau et une impression très agréable : l'eau est chaude (29°C), claire, la visibilité est bonne et la vie pullule ! Je profite que le bateau soit en train de larguer les derniers plongeurs pour le mettre dans le cadre ! Les patates de corail sont couvertes de coraux durs, mous, souples, de toutes les couleurs, de toutes les formes... Je ne sais plus où donner de la tête et du flash et ... j'en profite pour faire comprendre à mon guide qu'il va devoir garder un œil sur moi s'il ne veut pas me perdre ! Pas de soucis de ce côté-là, à l'issue de la journée de plongée (j'ai été terrible l'après-midi ), j'aurai un guide pour moi tout seul ! Deuxième plongée et déjà nous voilà sur le site à Mantas... Ca semble bien commencer d'autant plus que le site n'est pas très profond (15m) et que l'on va donc pouvoir y passer du temps... Sauf qu'il n'y a pas de mantas et que l'on va parcourir le site en zigzag et s'éloigner pour essayer de les chercher ! Quelle idée ! Alors qu'il y a ces 3 grandes cheminées couvertes de coraux ou d'éponges bleus qui sont ultra-photogéniques ! Heureusement, autour ce n'est pas que du sable... il y a toujours "un peu" de vie. Et même lorsqu'il y a du sable, il a des zones recouvertes de vie ! L'après-midi pour moi c'est macro en général et sur des sites plus proches de Yeben. Il y a un peu plus de vent (c'est très supportable) et la mer clapote un peu : Y a des coraux et plein de poissons dessus, dessous, dedans... J'essaye de soigner les arrière-plans et d'éviter d'avoir des fonds tous noirs. A la suite de cette plongée, que j'ai faite avec un guide différent de celui du matin... j'ai eu droit à un guide expérimenté, avec de bons yeux pour le petit et pour moi tout seul Il faut dire que quand il m'a montré l'hippocampe pygmée bargibanti, je me suis "tranquillement installé" pour tenter de le prendre en photo (trop de courant, pas de belle photo...) alors que lui continuait... Après 10 minutes, je l'ai vu revenir en arrière tout étonné que je sois encore "sur" la gorgone. Je lui ai fait signe que tout allait bien, mais que j'avais un appareil photo et que je n'étais pas venu pour courir un marathon et que voir des trucs c'était bien, mais les prendre en photo m'intéressait aussi beaucoup... Ils ont du convenir entre eux, que je serais plus facilement gérable seul avec un guide qui aime la macro... je n'ai surtout pas tenté de leur faire changer d'avis ! Et le soir, comme je n'étais pas trop fatigué... j'ai décidé de remettre ça pour une plongée de nuit ! Je pense que mon guide a pris des vacances après mon passage Je suis seul - je suis le seul binge-diver du groupe... - et le briefing est simple : mise à l'eau au niveau du ponton, pas plus bas que 10m et on parcours 20m dans un sens puis 20m dans l'autre. 45 minutes max. Bon ok... Et c'est donc 77 minutes plus tard, après avoir largement dépassé le temps et la profondeur que nous remontons ravis de cette première plongée de nuit ! Je moucate gentiment le guide en lui disant "10m et 45min, hein ?!". Il me répond avec le sourire "Bah, y'avait plein de trucs, c'est cool hein !" Tout le resort est déjà en train de manger et quand j'attaque mon entrée, ils sont au dessert. Ils me pressent de questions pour voir ce qui me fait rester si longtemps et si souvent sous l'eau. C'est la première fois qu'ils voient un extraterrestre dans mon genre ! Moi j'apprécie d'avoir un public friand d'images sub comme ça. Du coup, j'ai passé une bonne partie de mes repas du soir sous l'eau et je les rattrapais au dessert, et à la fin du repas, je leur montrais mes photos sur l'écran de l'appareil. Cette nuit là, entre autres : J'adore les caprelles, je trouve qu'elles ont toujours des têtes marrantes. celle-ci à une tête de chèvre Ce ptéroïs aurait mérité un fond noir... Cette crevette rouge à points jaunes a voulu s'enterrer dans le sable quand elle m'a vu arriver... J'ai été plus rapide qu'elle ! Quelques nudibranches très sympathiques aussi ! Plein de ces mini seiches qui se camouflent dans le sable. Heureusement que le guide a de bons yeux ! Il y a également du trop gros pour mon 85mm. Qu'à cela ne tienne ! La première photo des wobbegongs, les fameux requins-tapis, sera un détail de leurs barbillons, j'aurai bien le temps de les prendre avec le 10-17 plus tard ! La nuit, les poissons dorment (moi aussi, après ces 4 plongées je vais bien dormir !) Et une belle surprise avant de sortir de l'eau : un très joli gaterin arlequin juvénile, juste sous la jetée et pas trop planqué dans un trou ! Ca bouge à toute vitesse ce truc ! Je me suis souvenu d'une photo de Sir Alex Mustard en vitesse lente, j'ai donc augmenté la vitesse jusqu'à 1/5ème de secondes et essayé de ne pas trop bouger... sauf que ma lampe est une "RAFO" (Auto Flash Off)... qui s'éteint donc avec la détection du flash... ce qui fait qu'il n'y a pas plus de lumière, donc de filé que si j'étais resté à 1/250 ! Les flashs sont chargés, le caisson est sous vide et la loupiotte témoin est au vert... Demain c'est mercredi, jour de l'excursion hebdomadaire dans l'archipel des Fam. Au programme, plongée sur des sites de renommée internationale et visite terrestre avec Piaynemo - la vue emblématique - et le star lagoon ! Tout un programme ! Et on verra si j'ai encore une petite faim pour une plongée de nuit après Ce qui est sur, c'est qu'après 4 plongées je n'ai aucun mal à trouver le sommeil !
    8 points
  2. @ Doumé : tu as l'air triste, mais, prioriser est une obligation. si tu n'as qu'un seul lit d'hopital de dispo, entre un vieux, un retraité et un ado, qui choisis tu ? entre un mec de 50 ans qui fume et qui boit et un autre qui ne fume pas et qui ne boit pas, qui choisis tu ? je ne te parle meme pas du tri sur un accident... lui, il est mort, au suivant... lui, il a une jambe arrachée, dans 2 minutes, il se sera vidé de son sang, au suivant lui, il a l'air choqué, il survivra, au suivant lui il a une plaie saignante, mais, avec un pansement compressif (un tee shirt, ça fait l'affaire), il tiendra jusqu'à l'arrivée des secours lui, il a la main arrachée ; une ceinture ou une cravate, un garrot et il tiendra.. il y a des moments, c'est criminel de ne pas reagir quand tu es du bon coté du pansement et quand tu es du mauvais coté du pansement, dis toi qu'on t'a offert une chance et que d'autres ne l'ont pas eu. Quelque part, tu leur doit d'etre en vie, donc faut arreter les conneries. et, je ne te parle pas des internes, des stagiaires, des débutants qu'on envoie sur le carton qui font un massage cardiaque (pardon des compressions thoraciques) pendant une heure ; la victime est foutue et meme morte, mais, eux ont besoin d'apprendre pour les suivants et ne pas se louper. Et il faut faire un peu de "cinéma" pour les familles (qui ne comprendraient pas que, une fois penché sur la victime, tu leur dises qu'il est mort et qu'il n'y a rien à faire (cas d'une hémorragie interne massive). Les gens ne sont pas prets à entendre ça. donc, le tri, il existe et quand on fait partie des chanceux, on peut aussi se dire que ça ne se renouvellera pas, donc soyons prudent pour l'avenir.
    6 points
  3. Samedi dernier, je sors d'une sympathique librairie spécialisée dans les polars et je tombe au milieu de la manif des anti-vax, étonnant mélange de maurassiens (je sais ça n'existe plus, disons Zemmouriens) de gilets jaunes et de mélenchonistes et bien plus à gauche si j'en crois les pancartes que j'a lu...En fin de cortège, j'aperçois un copain de club, plus vu au club depuis un bail d'ailleurs. Il me dit en substance: "j'adore la plongée, mais jamais, tu entends, jamais je ne montrerai un pass de je ne sais quoi pour aller plonger, la liberté est bafouée etc, etc..." Avant que la conversation ne dégènere dans cette foule remontée, je le quitte souriant et en l'assurant que j'avais fait une sympathique plongée le matin et qu'il devrait peut-être reconsidérer sa position vu qu'il n'avait pas plongé depuis 2 ans bien qu'il adore la plongée... Et je pensais en lui disant ces paroles inutiles pour un antivax mais que je voulais apaisantes, que ne pas vouloir montrer un pass dans une activité ou on doit d'office montrer au minimum 3 ou 4 cartes avant de plonger ou que ce soit (oui sauf hors structure je sais), niveau, adhésion fédé, carte d'encadrement (il est moniteur), nitrox, certificat médical, assurance et patin couffin, qui étaient déjà de telles restrictions de liberté au principe "je prends mon bloc et je saute à l'eau" que c'était vraiment un supplice qu'il s'infligeait par rapport à la pratique d'une activité finalement archi contrainte en soi (le gars ne plonge qu'en structure). Je sais on pourrait discuter des privations de liberté longtemps, et du pass vaccinal encore plus...
    6 points
  4. voilà, encore un problème d'apprentissage des langues étrangères. il a entendu Patrick Sébastien chanter "le petit bonhomme en mousse" et n'a pas su interpréter le titre, il l'a pris au sens argotique de la traduction.
    6 points
  5. Bon, reprenons dans l'ordre, et désolé pour ceux qui l'ont déjà lu par ailleurs, il n'y aura pas beaucoup de nouveautés ! En 2019, j'ai eu une proposition pour aller plonger dans l'un des plus beaux endroits dans le monde. Une Mecque de la plongée. Une destination qui met des paillettes dans les yeux en 1 lettre et 1 chiffre. Un temple de la Biodiversité encore protégé des turpitudes du monde moderne. Le genre de proposition à laquelle "on ne peut pas dire non". Seules contraintes imposées : c'était un séjour en resort, donc pas une croisière et des plongées "limitées géographiquement" et je n'étais pas complètement maitre des dates pour partir. Ayant une certaine latitude pour poser des vacances et étant encore "quasi-vierge" de ce coin là du globe, je n'ai pas hésité longtemps ! Renseignements pris, j'opte pour la période "fin janvier / début février" 2020. Direction donc l'île de Yeben, Raja Ampat, Papouasie Occidentale, Indonésie, depuis La Réunion via Maurice, Singapour, Jakarta et Sorong à l'aller, et avec un petit détour aérien par Makassar entre Sorong et Jakarta au retour. 3 jours pour y aller, 2 pour en revenir (merci les fuseaux horaires !) Hasard du calendrier et du planning des vols, je me retrouve à faire une escale de 34 heures à Singapour en plein nouvel an lunaire chinois. Une bonne occasion de profiter un peu de cette ville que je n'ai qu'entraperçue lors de mon précédent passage ! Les affaires de voyage (c'est rapide : j'y vais pour du binge diving !), les affaires de plongée et de photo (ça c'est plus long, parce qu'il faut tout caser dans un sac à dos et un sac en soute...) sont prêtes et le moral est gonflé à bloc ! Et ce ne sont pas ces quelques nouvelles d'une espèce de rhume bizarre sorti d'un pangolin chinois qui vont me faire peur ! ... même si mon périple m'en rapproche inévitablement et que la perspective de passer le nouvel an lunaire chinois à Singapour peut - a posteriori - sembler incongru ! En voici un petit récit agrémenté de photos en dessous et au dessus de l'eau de ce qui est pour le moment un des - si pas le - plus beau voyage que j'ai eu l'occasion de faire ! Escale à Singapour Après un Réunion - Maurice rapide et tranquille, une courte escale à Maurice et un vol Maurice - Singapour plein à craquer, me voilà dans la citée-État, la ville-pays aux 63 îles, celle de presque tous les superlatifs si l'on en croit le paragraphe introductif de sa fiche Wikipédia ! 34 heures donc à passer à SIngapour, avec une arrivée le samedi 25 au matin et un départ le dimanche 26 dans l'après-midi. Ce qui laisse une grosse journée pour faire un peu de tourisme dans une ville étonnante mêlant architecture ultra-moderne de buildings immenses, architecture traditionnelle de vielles bâtisses rénovées et des jardins luxuriants et étendus ! J'adore l'aéroport de Singapour. C'est une petite ville à lui tout seul et malgré son immensité, il est propre, bien organisé et relativement silencieux. Le service étant efficace, les bagages sont prêts à être récupérés une fois le kilomètre de distance effectué entre l'avion et les formalités douanières. La baie des taxis est efficace et j'arrive rapidement à l'hôtel choisi : Le Swisshotel Merchant Court, idéalement situé à côté de la Singapor river entre les quartiers de Clarke Quay, Chinatown et du Downton Core donnant sur le Raffles et la Marina Bay : tout un programme ! - Hôtel Swisshotel Merchant Court L'hôtel est top, mais je n'y ai pas passé beaucoup de temps : casquette, crème solaire (il fait super beau et chaud !), sac à dos léger avec de l'eau et me voilà parti à pieds avec un itinéraire simple : à la sortie de l'hôtel vers la mer et après : en fonction de mes pas ! Cette technique de déambulation semi-organisée m'a permis de parcourir une bonne partie de Chinatown, du Downtown Core, des quais du Raffles et m'a emmené jusqu'à Marina Bay et les Gardens by the Bay, l'immense jardin situé derrière l'hôtel le plus célèbre de cette partie du globe - hôtel dans lequel je me suis promis de venir un jour... ça tombe bien, il reste 2 ans avant mes 40 ans, ça laisse le temps de pouvoir revoyager ! J'ai été impressionné et ravi de voir ces grandes allées et ces buildings qui reflètent le soleil et sont intégrés dans la végétation - Croisement de New Bridge road et de Merchant road J'y ai croisé de panneaux de signalisation qui ne laissent aucun doute sur le fait que si la ville est sympathique et que l'on s'y sent en sécurité, ce n'est pas sans raisons... Suite de la déambulation dans le quartier du Raffles et du centre historique : - Les quais de la Singapore River où j'ai essayé de manger du crabe au poivre noir... mais n'ayant emporté que peu d'argent liquide et pas ma CB... il était au dessus de mes possibilités ! De plus, ayant eu un peu l'impression d'être tombé dans une zone très touristique (sans déc'!) et d'avoir été pris pour un touriste (j'comprends pas !) je n'ai pas insisté et j'ai mangé autre chose... Bref, encore une bonne raison d'y retourner ! - Musée de Singapour et des arts d'Asie du Sud-Est dans un bâtiment municipal restauré datant de 1929, très joli bâtiment historique. - Le Padang : le terrain de criquet (1930) autour duquel s'est construit Singapour En revenant sur ses pas vers les quais, on se retrouve dans l'Esplanade Park. En traversant l'Esplanade Bridge on se retrouve devant le "Merlion", le symbole de Singapour : l'animal à la tête de lion et au corps de poisson (Mermaid + Lion) qui crache de l'eau dans la Marina Bay. (Pour ceux qui comme moi ne savaient pas : Singapura signifie « la cité du lion », et la statue symbolise l'évolution de ce qui fut jadis un village de pêcheurs du nom de Temasek qui est devenue Singapour l'immense citée-Etat) - De gauche à droite : Esplanade, Singapore Flyer (la grande roue), ArtScience Museum (en forme de fleur), le Marina Bay Sands, le quartier du Raffles et qui traversent : les Esplanade Bridge et Anderson Bridge. - Fullerton, Raffles et Anderson Bridge - Depuis Esplanade : ArtScience Museum, le Marina Bay Sands, le Raffles et les Esplanade Bridge et Anderson Bridge - Le Merlion, l'emblème de Singapour Passage ensuite par le quartier de Chinatown (c'est quand même le nouvel an lunaire chinois ce soir !) et de ses bâtiments et pagodes bien moins modernes, mais colorées. - le Temple de la relique de la dent de Bouddha C'est l'année du rat et ça se voit ! - Quelques belles trouvailles de street-art sur les murs : Une longue traversée en plein soleil ensuite jusqu'aux Gardens by the Bay, l'immense parc derrière Marina Bay et le Marina Bay Sands : l'ombre fait du bien ! On se baignerait (presque !) - la promenade sur le chemin le long des berges du Dragonfly Lake permet d'admirer outre l'arrière de l'incroyable édifice hôtelier, des œuvres d'art étonnantes comme cet immense champ d'œufs flottants qui s'illuminent la nuit tombée : Ou ces super-arbres métalliques et leur chemin aérien du OCBC Skyway. La encore, je me maudis de ne pas avoir emmené de CB... les points de vue doivent valoir le détour ! Fin des jardins au niveau de la Floral Clock et des serres de The Canopy : le Dôme Floral et son immense serre aux plantes exotiques et Cloud Forest : un jardin botanique dans un serre moderne. Retour vers le centre-ville par l'immense Helix Bridge : un pont piéton reprenant la structure en double-hélice des brins d'ADN. L'occasion de traverser Marina Bay et d'avoir une vue imprenable sur l'ArtScience Museum : un musée d'expo de design, de science et de technologies en forme de fleur : Retour à l'hôtel pour profiter un peu de la piscine et me reposer de cette petite excursion piétonne à travers la ville ! Ce soir, c'est nouvel an lunaire chinois et j'ai bien l'intention de siroter un Singapore Sling devant le feu d'artifice ! Le passage par la piscine de l'hôtel m'ayant bien rafraichi après cette journée de déambulation, je me sens de nouveau d'attaque pour aller profiter des festivités du nouvel an lunaire chinois et tester ce fameux "Singapore Sling" qui - selon la légende - se déguste au bar du Raffles, tel qu'il m'avait été vanté ! Ayant plus ou moins repéré le quartier dans la journée, je me construis un petit itinéraire passant par le quartier chinois (tant qu'à faire !) et aboutissant aux quais pour y chercher un bar et siroter devant le feu d'artifice. Par rapport à ce matin et cet après-midi : y'a du monde, des illuminations et des rats ! Comme prévu, mes pas m'amènent sur les Quais du Fullerton. La nuit est belle et les lumières sur les buildings donnent un autre aspect que celui de la journée. Le Marina Bay Sands est toujours là, encore plus imposant qu'en journée ! Un très bon coin pour s'arrêter et chercher un bar (c'est facile, il y en a plein dans le coin !), avec de la place (c'est plus compliqué...) Un petit bar en terrasse avec une place libre et une belle vue sur la baie et les immeubles fait tout à fait l'affaire ! Le temps de se faire servir un Singapore Sling... et le spectacle commence ! Timing parfait ! Magnifique feu d'artifice au dessus de la baie ! Avec un deuxième Singapore Sling pour faire bonne mesure (et aussi parce que c'est hyper bon !) Une fois l'excitation du feu d'artifice retombée et la foule bourdonnante remise en mouvement, il est temps de se chercher un coin pour manger ! Mes déambulations m'ayant fait passer devant un food-court, j'en retrouve facilement le chemin. Lau Pa Sat hawker center c'est bien plus authentique que le midi... et bien moins cher aussi ! Bref, une très bonne soirée, et un dessert sous forme d'une gelée fluo... pas dégueu ! Et il est temps d'aller se coucher, demain, le vol n'est qu'en fin d'après-midi !
    5 points
  6. Merci @caolila, je venais justement sur le sujet pour poster le même lien. C'est un article posé, mesuré, de très bonne facture avec une analyse froide et lucide de la situation, sans emballement. Il faut le lire en intégralité et le prendre dans son ensemble, sans s'arrêter sur une demi-phrase à ériger en dogme anti-truc ou pro-machin.
    5 points
  7. Sur les yeux bleu je ne sais pas, par contre ceux qui ne fument pas ont clairement des "priorité" en ce qui concernent certains soins. Lorsque les places sont rares, et qu'il nécessitent un arbitrage (et ce n'est pas si rare que ça), je ne donne pas grand espoir au fumeur, vis a vis d'un non fumeur, a (dossier semblable bien sur ... car d'autres paramètres rentrent aussi en jeu) Exemple concret, un fumeur cancer des poumons, vis a vis d'un ancien mineur cancer silicose, pareil pour un buveur, avec un foie en mauvais état, qu'une personne n'abusant pas de la dive bouteille ... si vraiment tu en avais pas conscience ya un moment vas falloir réfléchir aux choix de vie fait. Donner le plus de chances a celui qui as prouvé qu'il ne vas pas détruire le travail fait, c'est pas inconcevable ...
    4 points
  8. De notre cousin de la Belle Province, bien sûr ! @Nicolas Duguay Je reconnais qu'il manque quelque chose sur le forum depuis qu'il n'a plus donné signe de vie.
    4 points
  9. Surement mais pas en ces termes. L'inscription sur liste d'attente et son degré d'urgence, est établi en fonction de facteurs multiple, dont entre autre l’hygiène de vie et l’environnement du patient. L'idée derrière est de privilégier ceux qui ont le plus de chance de "garder" l'organe greffé, vu la raretés, et entre deux patient, celui qui en as rien a foutre des recommandations médicales les plus simple (la vaccination ...), auras dans son dossier cette ligne qui sera bien évidemment prise en compte. Comme un alcoolique notaire, dans le déni de son problème, vas avoir plus de mal a obtenir une greffe, qu'un autre alcoolique aussi, mais qui as entamé une volontés réelle de guérison. On peux aussi établir un exemple avec une greffe pulmonaire, doit t'on privilégier un patient ayant refusé le vaccin, et choppé cette saloperie, qui vas lui détruire les poumons (tout ressemblance avec des cas réel est volontaire ...), et le patient victime de tabagisme passif, vacciné mais malheureusement immunodéprimé, le comité vas pas gaché un don rare ...
    4 points
  10. Oui, mais Bâle c'est un trou ! Comme tout le monde le sait
    4 points
  11. ben moi, je te dis que ce n'est pas possible, constitutionnellement. La République est Sociale, c'est à dire qu'elle apporte la solidarité à chacun de ses membres, fut il déviant. Pour changer les choses, il faut amender la Constitution. donc, tant que ce n'est pas dans l'air du temps, ce n'est que du bruit. Parce que tu ouvres une sacrée porte : tu ne soignes plus le fumeur, il a peché ! l'alcoolo, le conducteur qui va trop vite... bref, tu t'americanises ; et, pour moi, les Etats Unis ne sont pas un état mais une entreprise : n'y est retenu que ce qui apporte profit.
    4 points
  12. Ia ora na Le gouvernement polynésien a réagi au "tsunami" médiatique provoqué par l'éruption des roses dans l'actualité Le lien vers le communiqué officiel https://www.presidence.pf/recif-corallien-de-la-presquile-cest-ou-cest-la/ Parahi
    4 points
  13. Euh .... Christophe38 c'est fais piraté son compte.... c'est pas possible .
    3 points
  14. Perso' je stocke suspendu dans le noir et fermeture ouverte. Elle n'est dans son sac que pour le transport, d'où d'ailleurs le non du sac : sac de transport
    3 points
  15. Je vous demande de vous arreter et de laisser l'ours dormir dans sa caverne...Moi il ne me manque pas du tout du tout!!!!
    3 points
  16. Exact. Le client a trompé le fournisseur en lui cachant des éléments qui auraient amené celui-ci à ne pas vendre ainsi la prestation (Concrètement, soit à restreindre l'espace d'évolution du client, soit à lui refuser la vente de la prestation si le client refuse l'aménagement de la prestation sur la base de ses limitations médicales).
    3 points
  17. pour faire simple : il y a eu un effet de mode avec les modèles à bulles, effet qui s'est estompé avec le temps. Beaucoup d'espoirs attendus, autant d'espoirs déçus. En résumé : VPM part du principe que des noyaux gazeux pré-existent chez l'humain, noyaux qui pourront se transformer en bulles lors des phases de sursaturation, ce qui a été démontré via écoutes doppler. Du coup, le modèle VPM cherche à contrôler la croissance des noyaux de bulles durant la phase de remontée. Les arrêts sont alors profonds, nombreux et courts. On obtient des profils de remontée avec des paliers profonds, multiples et un palier de surface très court. Cela a fait l'objet d'une interview de Gardette en 2006, suite à un accident mortel d'une instructrice et de son élève lors d'une plongée profonde. Gardette dénoncait ce type de profil, lui qui est adepte des paliers proches de la surface très longs. A l'époque, il s'était fait huer par la communauté de plongeurs tek. La suite lui a donné raison. De fait, le type de profil généré par VPM n'est pas adapté aux plongées dont le gaz directeur est l'azote. Car ces arrêts profonds engendrent une forte sursaturation des tissus lents. Et la faible durée des paliers proches de la surface ne permet pas de diminuer cette sursaturation. Des ADD ont été documentés sur le sujet. Les plongeurs ont alors voulu sécuriser VPM avec un paralétrage de type +3 jusqu'à +7 (base 0) permettant de rallonger ces paliers de surface. Mais on est quand même loin des profils classiques type Buhlmann. VPm a progressivement été abandonné pour les plongées Air, sauf par qlq irréductibles. De même, les plongeurs profonds trimix ont remarqué que le nombre d'ADD cutanés (peu dangereux mais désagréables) étaient nombreux avec les profils VPM. Du coup, ils sont passés sur du Buhlmann+Gf en remontant progressivement la valeur du GF bas pour remonter la profondeur des premiers paliers. Et en abaissant en parallèle la valeur du GF haut pour augmenter la durée des paliers proches de la surface. Exactement l'inverse d'un profil VPM : moins profonds, moins nombreux et plus longs. Et cela semble aller mieux, le nombre d'ADD cutanés a drastiquement baissé sans incidence sur une accidentologie plus grave. du coup, la quasi totalité des plongeurs Tek passent en Buhlmann+GF. Effet de mode concernant Buhlmann + GF : certainement aussi. En tout cas, il est mieux toléré par les plongeurs profonds et parfaitement adapté aux plongeurs loisirs quand les paramètres sont bien choisis (en même temps, même mal choisis, vu le niveau d'engagement en loisir, les risques sont faibles).
    3 points
  18. Comme souvent sur les réseaux divers, j'ai l'impression que les échanges servent juste de prétexte à réveiller des animosités anciennes et à se faire plaisir en insultant agressant critiquant son voisin. @pparis explique sa façon de gérer les secours à une personne accidentée et @Humuhumu lui répond que c'est un abruti nul et qu'une enquête judiciaire ça ne se fait pas comme ça... Quel dialogue de sourds! Ça vous dirait pas d'essayer de lire comprendre le point de vue de l'autre avant d'agresser de répondre?
    3 points
  19. Au delà des formations techniques qui sont très intéressantes, ton jeune plongeur peut aussi travailler son savoir faire en termes d'autonomie. Avec son niveau actuel, il peut d'ors et déjà être mis en autonomie à 20 et 40m avec l'accord du DP et du GP le cas échéant. En lui laissant gérer les paramètres de la plongée, le GP jouant le rôle d'un équipier passif, mais attentif à l'aspect sécurité si besoin. Cela sera un sacré plus pour la suite.
    3 points
  20. C'est bien... Moi aussi... mais si elle a servi à dégorger de l'orge, du houblon ou du blé, c'est bien aussi...
    3 points
  21. le code du sport ne spécifie aucune condition d’age. le mft ffessm, s’il passe un brevet dans cette fede, indique : « Etre âgé de 18 ans au moins à la date de délivrance. ». donc oui il peut s’il remplit cette condition. je me permet juste cette question : le niveau 3 n’est pas qu’un niveau technique, c’est aussi un comportement de plongeur autonome. autonomie qu’il na jamais pu mettre en oeuvre à 20m avec son niveau 2, malgré sa centaine de plongée encadrée. est-il pertinent d'étendre cette autonomie à 60m alors qu’il n’a aucune expérience sur ce point crucial ?
    3 points
  22. Ia ora na Un truc me trottait dans la tête depuis le début de cette ébullition médiatique. Alors, j'ai fouillé un peu dans ma mémoire et ailleurs ... J'intitule donc ce post, dans le pur langage journalistique : " Des roses aux marronniers ... ?" Voici ma "découverte" Regardez bien la date de l'article Bonne lecture https://www.tahiti-infos.com/Refuge-en-eaux-profondes-un-espoir-pour-la-restauration-du-corail_a197980.amp.html
    3 points
  23. Perso, il y a quelques années visite chez un nouveau médecin fédé car mon précédent médecin avait arrêté. J'ai eu droit avant examen à un questionnaire style Padi à remplir genre "copier coller". Je n'ai rien à redire sur le principe mais je me suis dit que pour proposer un tel questionnaire c'est qu'il doit y avoir des personnes qui doivent cacher des choses "non décelables" à l'examen. D'aucuns diront "ceinture, bretelles, parachute" mais quand on voit qu'il y a des personnes qui n'hésitent pas à ester en justice alors que les conséquences sont de leurs fautes... Un écrit ça laisse des traces.
    3 points
  24. Ce que un de mes prof d'arts martiaux paraphrasait en disant : "ce sont toujours les trou du c** qui suivent les cerveaux..." Tres utile pour les positions de la tête dans projections et chutes...
    3 points
  25. A regarder, ce reportage de qques minutes qui présente aussi quelques images sympa : https://www.newscientist.com/article/2305315-pristine-coral-reef-discovered-in-deep-water-off-the-coast-of-tahiti/amp/
    3 points
  26. tu pourrais encore le dire une paire de fois, si possible en MAJUSCULES ? merci beaucoup
    2 points
  27. Bonjour à toutes et à tous J'espère que tout le monde va bien Si vous voulez vous détendre un peu ce weekend, je vous ai conconcté une vidéo 4K d'1 heure de mes flâneries sous-marine en MER ROUGE ! C'est relaxant... Bon Weekend Olivier
    2 points
  28. C'est malin, j'ai la moitié du clavier imprimé sur la joue gauche maintenant Merci pour cette détente très bienvenue au coeur du froid hivernal ...
    2 points
  29. salut Je suis allée 2 fois à la Dominique, la dernière fois en 2016. Il y a avait déjà eu un gros ouragan entre mes 2 visites, les fonds avaient déjà bien dégustés, je ne sais pas ce que ça a pu donner avec le dernier cyclone qui est passé sur l ile...A mon avis, rien de bien. Pourtant, c'est ( ou c'était?) une superbe assez authentique, avec beaucoup de balades également. Pour s'y rendre, je ne sais pas d'où tu pars, mais si c'est de France, pas besoin de passer par les US. Faut se rendre en Guadeloupe ou en Martinique et prendre l'express des iles, un bateau qui relie les iles des petites Antilles. Point de vue plongée, ma dernière visite aux Antilles date de 2019, à la Martinique. J'y ai fait de très très belles plongées ( alors que je ne m'y attendais pas). Cuba, connais pas.
    2 points
  30. tu fais un bel anachronisme ! L'aladin est sorti en 1989, bien avant la mise en application des GF, il ne peut pas utiliser de GF. Le petit gris utilise une version adaptée par Uwatec (8 compartiments, valeurs M-value ?)) et non publique de l'algo Bulhman. La remontée est donc pilotée par des M-value et non des GF. D'autre part, il n'existait aucun simulateur associé et l'époque n'était pas à la planification. Donc comment comparer ? Hormis emporter sous l'eau un gris et une batterie d'ordinateurs avec des réglages de GF variés pour voir qui est le plus proche. Tout en sachant que : - la probabilité que les GF soient > à 100 est forte - peu de modèles actuels autorisent un réglage de GF > 100 - la pertinence de comparer un algo maison à 8 compartiments avec un algo public à 16 est potentiellement intéressant, mais n'a aucun sens pour estimer un GF - la comparaison est valable pour un couple (temps, profondeur) donné mais n epeut ne aucune manière être extrapolé pour d'autres couples
    2 points
  31. ouais, enfin, mmmmm chez les Gibi, le cancereux des poumons subi un interrogatoire sur son peché mignon ; s'il fume toujours, il ne sera pas operé ; il lui faudra un sevrage de 6 mois pour "attester" qu'il a bien cessé, avant de redemander à se faire soigner. Les medecins ne veulent pas gacher de l'énergie, des medicaments voire des greffes, sur des personnes qui n'arretent pas et vont rechuter... hé bin, si tu consideres que le malade ne souhaite pas faire un geste simple, les deux vaccins ou trois, comment va t il s'astreindre toute sa vie restant à recevoir des piqures et prendre des médocs ? et à repasser sur le billard ?
    2 points
  32. Oh ben il est pas très difficile a trouver notre ami québécois ... son pedigree est suffisamment atypique pour vite retrouver ce qu'il devient ...
    2 points
  33. Il y a quand même une différence majeure entre les novax et les fumeurs par exemple, c'est sinon n'a pas encore de solution qui permet de s'arrêter de fumer en 3 piqûres. Si on en avait une il y aurait sans doute beaucoup moins de fumeurs. Ça s'applique évidemment a toutes les dépendances. Sur le reste, la question est légitime mais en effet elle se heurte à notre culture et notre modèle de société. Il faudrait a minima commencer par une vaccination obligatoire effectivement contrôlée avant d'aller aussi loin. En effet on pourrait aussi dire qu'on n'a pas a payer tes soins pour un accident de plongée ou de ski, mais le curseur est impossible a placer : tu as un accident de vélo le dimanche tu n'es pas remboursé mais si c'est le lundi en allant bosser si? Si tu tombe dans la rue ça dépend de où tu allais ?
    2 points
  34. @Christophe38 Je suis loin d'être toujours d'accord avec toi (je sais tu t'en fous ;o) mais j'aime ton côté Républicain (attaché aux principes de la République). (oui, je sais tu t'en fous aussi ;o) Encore un vrp multicarte cumulard et cathodique... S'il était Député, je serai curieux de lire sa déclaration d'intérêts et de revenus (sans être anti-parlementariste, hein ;o)))
    2 points
  35. mais, j'avais bien compris. simplement, cette idée, de faire payer ceux qui refusent de rentrer dans le moule, cela fait quelques mois qu'elle circule elle circule et c'est tout. des avis (des pour et des contre ) ; à chacun de faire son marché. https://lactualite.com/sante-et-science/doit-on-vraiment-faire-payer-les-non-vaccines/ Que définissent les lois en matière d’accès aux soins en France ?L’alinéa 11 du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 précise que l’Etat « garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé ». Il y a donc un principe constitutionnel qui est celui du droit à la santé qui est traduit dans le système de la Sécurité sociale. et les taulards, on les soigne ou pas ? apres tout, ils ont eu un comportement nocif pour la societé, donc, la question peut aussi se poser ? voire, elle peut se poser à partir du moment où l'individu commet une infraction (pendant qu'on y est ) ? un avis, du parisien, ici (je pousse mémé dans les orties en prenant, au pire, tous les comportements nuisibles à la Societé ; je sais bien que c'est excessif, mais, où placer, alors, le curseur ??? c'est la question "ultime" pour le moment) nos amis Suisses, ici je ne vais pas vous donner l'avis de Singapour... rappelons nous simplement que la verité d'hier n'est pas forcément celle d'aujourd'hui ni celle de demain.
    2 points
  36. Bon behn voilà j'ai craqué GOPRO HERO ....10!!!! J'ai profité d'une offre sur le site GOPRO, la 10 à 380€ soit le prix de la 9! Y a plus qu'à ....
    2 points
  37. Exactement comme avec un bi dorsal, c’est une config pas mal je le fait de temps en temps, notamment en recycleur sidemount où je veux pouvoir trouver le backup facilement. Tout à fait, surtout en sidemount avec des gabarits de plongeurs extrêmement différents. Il est aussi pas mal d’essayer des techniques différentes de temps en temps, c’est que j’ai fait lundi avec un harnais que je ne connaissais pas, il y’a toujours du positif à prendre
    2 points
  38. ça m'ennuie de le dire mais ... tu as raison
    2 points
  39. Le sidemount est possible en mono ou double bouteille, voire plus. Maintenant, tout dépend de la plongée ... Exemple : encadrement à 40m avec un seul bloc 12l ou s80. c'est moyen en termes de sécu et de volume de gaz. Et sidemount en monobloc 15l, c'est pas adapté. Il faut mieux partir sur 2 blocs 8,5l pour ce type de plongée. Pourquoi prendre 2x8,5l en sidemount alors que tu prends un 15l en backmount ? Tout simplement parce que le sidemount impose qlq contraintes au niveau de la gestion du gaz dans les blocs. je te laisse lire l'excellent document rédigé par @Pp_y et ma pomme sur le sujet https://drive.google.com/file/d/19ABdoSFJ1JoyfHwhX7B47_OlALzPsolr/view?usp=sharing Bloc alu double sortie : oui cela existe. Tu achètes une s80, un robinet double sortie et roule ma poule. Mais n'attend pas à ce que une stucture fournisse des blocs sidemount. C'est mort, il te faut avoir tes propres blocs. Donc à toi de voir si tu souhaites avoir une config faible profondeur avec un seul bloc et une config "profonde" avec deux blocs. J'ai fait le choix d'utiliser 2x8,5l légers (8,5kg chaque) pour toutes mes plongées, avec un bloc 7l alu le cas échéant. Les 2x8,5l sont moins lourd qu'un 15l avec une masse répartie sur 2 blocs : facile à transporter, facile à installer, aucun ressenti de poids sous l'eau, un bonheur. Je déconseille les 2x7,5l en encadrement ou au delà de 40m. Certains aime bien les 10l léger. Les s80, c'est bien mais un peu tout much pour des plongées à 20m. Et tu ressembles à une grosse vache laitière sur un bateau.
    2 points
  40. Tu veux pas non plus remettre en cause 20 ans de forum non plus . Tu touches au fondements même, comme celui d'agresser un nouveau ou de lui dire qu'il est inutile car il a trop peu posté depuis son inscription .
    2 points
  41. Les GF étaient ajoutés à ZHL16 justement pour pouvoir reproduire les résultats des modèles à base de bulles mais à moindre coût computationel. Qu'on a découvert après-coup que ça permet toute sorte de réglage supplémentaire est en bonus.
    2 points
  42. Plus qu'une mode, le vrai problème pour moi et que l'esprit humain est si étroit, qu'en matière d'enseignement, on tombe vite dans la certitude dogmatique, qui frise trop souvent le talibanisme... Petite parenthèse : je ne casse pas du prof ou du moniteur de plongée par plaisir. Je suis enseignant depuis 25 ans et plongeur depuis 32 ans. Je n'ai jamais eu envie d'encadrer en plongée ou de l'enseigner, car je n'ai pas envie de me retrouver à faire cours sur mon temps de loisir. Parenthèse finie. Quand je parle d'approche dogmatique, on a tous été confronté à ça en plongée. On a tous croisé au moins un moniteur, persuadé que SA technique était la seule possible, ou que discuter SON explication était une hérésie. Avec pour tout argument : je comprends plus que toi, parce que moi, je suis moniteur (ou N4, ou IN, ou ce que vous voudrez). C'est du Goscinny : "je comprends plus toi, car je suis centurion et toi, tu n'es qu'optione." (série 'Astérix', album 'Le Devin'). Dans Astérix, ça me fait rire, dans la vie réelle... Un exemple de ça l'an dernier : me suis fait engueuler par un moniteur pro, car je remontais "trop lentement"... Traduction : pas à 14 min. Je lui ai conseillé gentiment d'aller se faire cuire un oeuf. J'arrête là, car ça pourrait durer longtemps. Mais le débat sur VPM (ou RGBM d'ailleurs qui en est une extrapolation) vs ZHL16 + GF n'est pas prêt d'être fini, à chacun de trouver le modèle qui lui convient, selon sa pratique et sa réflexion. Quant à voir un nouveau modèle arriver, j'en doute, reprendre une recherche de zéro, c'est du temps et de l'argent... On améliorera le Buhlmann plus probablement. Et pour ceux qui veulent savoir ce que ça donne dans mon boulot : même problème, collègues ou hiérarchie qui soutiennent des méthodes soit d'un autre âge, soit toutes neuves, mais aussi dénuées de sens et d'efficacité les une que les autres... Les faits ne prouvent pas, mais le discours dominant, lui, si ! Consternant, quand on sait que ma discipline s'exerce en lycée professionnel, et qu'elle doit déboucher sur un savoir faire technique...
    2 points
  43. Merci à toutes et à tous pour votre participation et vos remarques intéressantes. Je posterai les résultats et le mémoire une fois la formation terminée. Une excellente journée à vous !
    2 points
  44. pour commencer Si j'étais toi j'irais voir un ORL fédéral, il sera beaucoup plus a même de te dire quoi faire...et si tu peux plonger ou pas... Il pourra aussi en même temps te fera un certificat médical si c'est OK...
    2 points
  45. Bah alors Hugues, un p'tit coup de mou ?
    2 points
  46. On m'en a donné un, version classique, il marche très bien et très très fort, même avec de l'eau à l’intérieur, mais quand ils disent qu'on peux s'en servir sous l'eau ou que les plongeurs peuvent l'entendre depuis la surface, c'est des boniments... Si je devait ré-investir, je prendrais un fox40 ou un storm version mini cette fois, l'original est un peu trop gros...
    2 points
  47. Oui ça existe des plongeurs, qui font bien attention d'avoir un médecin pour traiter leur problème et un autre médecin qui valide le CACI (et qui ne sait rien de l'autre médecin) ... PS : on m'as toujours dit : il y a deux profession a qui il ne faut jamais mentir, avocat et médecin, dans les deux cas ça peux te sauver la vie ...
    2 points
  48. Oui, tout sauf une découverte... https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/expedition-under-the-pole-decouverte-coraux-profonds-polynesie-556681.html (En Février 2018 !) Et encore plus vieux, ... 1920. https://wwz.ifremer.fr/deep/Comprendre/Ecosystemes/Coraux-profonds On en parlait ici même : Mais c'est vrai que ça nous change des JT "spécial covid" !!! Alors ne boudons pas notre plaisir ;o) (avec un retour progressif et de réadaptation à ce genre de "nouvelles" ;o)))
    2 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...