Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

la philoche

Membres
  • Compteur de contenus

    1 391
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    10
  • Pays

    France
link1
link2
link3

la philoche a gagné pour la dernière fois le 12 septembre

la philoche a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 247 Excellent

À propos de la philoche

  • Rang
    Rang du forum : Requin baleine

Informations personnelles

  • Localisation
    paris
  • Passions
    parapente snowboard
  • Profession
    controleur de gestion

La Plongée

  • Féderation(s)
    ffs/padi
  • Niveau en plongée
    aucun
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord, oui c’est une machine complexe, elle a des pannes différentes d’un circuit ouvert et souvent plus vicieuse, mais sur certains point c’est vraiment un plus pour la sécurité : le fait d’avoir du temps profond, dans certaines situations compliquées c’est un vrai plus, c’est vraiment une machine fantastique pour optimiser les décos. Par contre pour la narcose, rien ne remplace l hélium.
  2. Un pro, c'est celui qui en tire des revenus. Un N4 c'est un clampin qu'on exploite
  3. la philoche

    Statistiques ADD

    Tu ne confond pas 2 choses différentes ? l'effet Lauren Smith , c'est une inflammation des poumons avec risque d'oedeme etc .. c'est "à cause" de lui qu'on fait des break air régulier. Je fais des break air toutes les 30 minutes , a l'oxy pur (ça figure d'ailleurs dans toutes les procédures pro depuis au moins 30 ans,) Paul Bert, c'est la crise hyperoxique, (ppo2 supérieure à 1.76, travaux Kenneth Donald, qui est la référence : le seul à avoir fait des essais sur du matériel humain a grande échelle) la limite depuis est remonté a 1.6 bar ce qui donne une marge supplémentairement et en plus correspond a une profondeur de deco. Le cns clock, ce sont des travaux largement moins démontré, autant avec les deux premiers il y a une accidentologie claire, autant avec le cns clock ? Les % de cns clocks "explosé" ont commencé bien avant Xavier, en 30 ans je n'ai jamais vu de problème sur la petite population (une centaine ) de plongeur long/profond que j'ai pu côtoyé. Après nous restons des plongeurs sportif, je ne dis pas qu'un plongeur sur une barge qui enchaine un chantier pendant 3 semaines etc ... Mais c'est un autre monde et ils ont d'autres règles. Je pense que nous sommes tous égaux face à l'oxy, il y a très longtemps que l'on sait que les test de sensibilité à l’oxygène ne veulent rien dire (il était à la mode dans le petit monde spéléo dans les années 80, comme les paliers à l'oxy à 9/12 mètres). Au delà d'un 1.7 bar ton temps de survie sous l'eau est limité : la limite n'est pas un couperet (contrairement à l'hypoxie) mais il faut agir. Pour le cns clock ma position n'est pas figé, je reste conscient que l’oxygène est à la fois mon meilleur amie et peut être mon pire ennemie. Sur des plongées complexe, j'essaie juste d'équilibrer les risques entre un ADD, une Hyperoxie, un oedeme etc ... Avec ma modeste expérience, j'ai tendance à privilégier des ppo2 plutôt élevé.
  4. la philoche

    Statistiques ADD

    Des machines avec des canisters supérieures à 180 minutes, c'est classiques, le petit HH est donné pour 4 heures (je les faits sans problème) et le grand avec la cartouche standard c'est 6h00 et la aussi ça passe sans soucis . (il existe aussi la 8h00 pour les "vrais" plongeurs); Sans parler de mes EDO qui sont hors catégorie. Le cns , je m'en tamponne pour rester poli. Je crains beaucoup plus l'add, l'hyperoxi, l'hypoxie, ... je l'ai vu tellement de fois "explosé " en 25 ans que c'est le truc que je ne regarde plus.
  5. la philoche

    Ordinateurs de plongée

    Cette histoire de gaz directeur, c'est bien pour les newbee, après ça ce complique un peu. Un certain nombre de plongeur profond voir très profond joue justement sur ce GF bas pour moduler la profondeur de leur premier palier. Du 50/80 avec du diluant trimix 8/80 ca n'a rien extraordinaire. D'autres éléments rentre en compte, temps passé au fond , etc ... Tu ne gères pas un touch and go à 150 comme une heure passé à 80 mètres. Dans ce domaine personne ne détient la vérité et ce n'est pas nouveaux.
  6. la philoche

    Statistiques ADD

    C'est exactement ça. les médecins ont était très clair : à quel titre on a le droit pour un loisir de faire supporter à la collectivité (la mutuelle est une forme de collectivité) , un examen couteux et une opération qui l'est encore plus (entre 12 & 15 k€ de mémoire la fermeture d'un fop). Je n'ai pas de réponse simple à cette question.
  7. la philoche

    Desaturation

    C'est le cas, c'est pour ça qu'il existe des tables d'oxy en surface qui permettent de réduire les paliers de la plongée suivante. https://slideplayer.fr/slide/5146227/
  8. la philoche

    Statistiques ADD

    Ça ne sert à rien, une fois de plus on est dans le domaine du vaudou et du doigt mouillé. La question a déjà était posé à un spécialiste de la décompression (Gardette), si tu veux significativement réduire le risque par rapport à une déco standard, tu vas passer tellement de temps au palier que tu vas craquer avant la fin. Ok, tu paies tout de ta poche la petite mâtiné ambulatoire ou c'est supporté par la communauté (sécu ou mutuelle ) ? Si on trouve un FOP, tu fais quoi ? Tu paies pour le faire refermer ? Ce ne sont pas des questions en l'air, elles nous ont été posé par des médecins sur ce sujet là précisément.
  9. la philoche

    Desaturation

    C'est fréquent que sur certaine plongée avec des profils complexes que je reste sur la boucle du recycleur en surface avec un 80/90%(mêmes pour ramener la machine à la voiture). Je m'en tape de mon compteur oxygène, la seule chose que je respecte c'est un break toutes les 30 minutes sur les longues déco (même si en recycleur je suis très rarement à 1.6). A titre perso, je resterai sur la déco, mais je comprend la galère de refaire le plein et le fait de vouloir économiser le nitrox, ce n'est pas un problème de cout, mais de logistique. C'est une des raisons qui m'ont fait passer au recycleur.
  10. Je ne connais pas le Ullie en question mais si il n’a que ça comme argument évite de te former chez lui. C’est juste ridicule, le Revo est une machine qui m’a laissé un excellent souvenir, mais des bon recycleur il y en a plein d’autres.
  11. la philoche

    Ordinateurs de plongée

    pour le galileo, tu as pris la version air avec un ecran d'un autre temps
  12. la philoche

    Ordinateurs de plongée

    Depuis le petit gris estampillé Beuchat, j’en ai eu un paquet. Actuellement j’ai un Nitek Q ( ne se fait plus mais j apprécie son côté rustique) un Av1 qui me sert de contrôleur de solénoïde sur un recycleur, un nerd et un freedom. Je suis un grand fan du freedom, mais je reconnais que son ergonomie particulière peut rebuter. Pour quelqu’un qui voudrait sortir des marques « grand public » pour du plus pointu je suis comme Humuhumu je conseillerais sans hésiter du Sherwater.
  13. la philoche

    Bloc deco ou Bail out

    3 litres à 300 bars ça ne fait pas 900 litres , à cette pression le gaz n’est plus »parfait » vire cette merde et prend une s40 ou une 7 litres alu (je préfère la 7, c’est à peine plus lourd et je la trouve mieux équilibrée). Ne sous estime pas la quantité de gaz dont tu pourrais avoir besoin, si tu fais un essoufflement ça vas filer très vite. Pour le montage : le bas sur le jj et bungee sidemount pour le haut.
  14. @pmk je suis d’accord avec toi, je n’avais pas lu les données de base. De toutes façons il ne faut pas se leurrer, à part pour une tout petite quantité de plongeur l’achat d’un recycleur est avant tout une affaire de passion.
  15. Des machines d’occasion il y en a plein, ça permet de réduire la note de manière importante. Pour plonger sérieusement au trimix il faut un recycleur, entre le coût et le temps de préparation des mélanges, le recycleur est imbattable.
×
×
  • Créer...