Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

aka74

Membres
  • Compteur de contenus

    12
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France
link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de aka74

  • Rang
    Poisson clown

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je plonge déjà sans correction et j'ai l'impression qu'une serait la bienvenue Je suis trop vieux C'est ce que j'aimerai essayé car ajouter la correction de l'astigmatie fait grimper assez lourdement la note et pas certain que ma mutuelle accepte de prendre le prendre en charge (et ça peut toujours servir pour des lunettes de vue) Merci pour vos réponses
  2. Bonjour à toutes et à tous, Je suis légèrement myope et légèrement astigmate (je ne sais plus de combien mais c'est faible) mais j'ai de plus en plus besoin de porter mes lunettes, qui étaient au départ des lunettes de confort. Trop d’écran malheureusement, mais quand on bosse dans l'informatique, c'est pas tellement négociable Sans aborder le sujet des lentilles (je n'en ai jamais porté), ni de Demetz, j'aimerais avoir un retour de personne faiblement astigmate qui aurait fait le choix de masques constructeurs (Mares, Scubapro) avec simplement la correction de la myopie. Franchement... ça le fait ou la correction de l'astigmatie manque? D'avance merci
  3. Bonjour, Je me permets d'intervenir ayant bien lu les CGV de ma carte bancaire et de mon assurance habitation (car responsabilité civil dessus). Dans l'assurance il faut différencier: -1- La responsabilité civil (qui est couvert par les achats carte bancaire) -2- L'assurance dommage personnel (pas sure que c'est le bon terme) L'assurance de votre CB prendra en charge certaines situations comme l'annulation vacances, etc. Mais aussi le cas -1- si, lors d'une plongée vous blessez une personne (laisser tomber un bloc sur le pied par ex.) Par contre le cas -2- (s'il vous arrive une bricole sans responsabilité d'un tiers, donc de votre fait) est exclu de presque toutes les assurances si l'activité est considérée à risque (parachutisme, plongée, sports mécanique et assez souvent le ski... on le sait moins pour ce dernier - relisez bien vos CGV pour vérifier si une prise en charge hélico est inclus, pas certain-, n’hésitez pas à ajouter 3€ d'assurance avec votre forfait) . Certaines assurances , via l'habitation si il y a la responsabilité civile jointe, permettent, moyennant un supplément, d'être couvert temporairement pour le cas -2-. Mais lorsqu'on regarde les montants ou % de prise en charge, ce n'est pas si intéressant en cas de problème sérieux ou grave. Vous faites du Ski, prenez la carte neige ou équivalent Vous faites de la plongée, prenez la DAN ou équivalent On entend constamment: "ouais mais on est tous sur-assuré" (pas sure que ces personnes s'amusent à lire les CGV de leurs contrats). C'est vrai pour la responsabilité civile (en cas de dommage à un tiers), pas pour l'assurance dommage personnel où l'on est le plus souvent sous-assuré. Pour 80€/l'année, ça vaut le coût, en cas de pépin, de s'éviter de sortir un billet de 10.000, voir 100.000
  4. Merci pour l'info. Je pensais qu'avec un niv1 on était limité au PA12... suite à ton message, j'ai vu qu'on pouvais passer le PA20 et le contenu du programme correspond exactement aux question que je me pose. Bah voilà, ce sera ma prochaine certif
  5. Je n'ai pas encore fait le Leman (je ne suis pas très loin), si tu as des spots à me conseiller... ce serait avec plaisir. Ce n'est pas la plongée qui me stresse, bien au contraire. Mais j'aime pratiquer dans ma zone de confort. C'est comme le ski (je suis haut-savoyard)... j'adore pratiquer sur piste, en forêt ou en hors piste "balisé". Mais dès que je me retrouve avec des potes qui partent en pur hors piste (risque de coulées ou avalanches), sur des arrêtes (précipice) , dans les barres rocheuses (chutes dangereuses) ou en zone à risque (coulées, avalanches, crevasses), ça ne m’éclate plus. Je suis un sportif pépère
  6. Je te remercie pour ces retours et conseils. Parfois j'ai l'impression que certains plongeurs tech (avec qui j'ai pu discuter ou plonger) oublient ce qu'est la plongée loisir.
  7. Bonjour à tous Et merci pour vos retours, même si j'avoue que certains messages me sont complètement passé au dessus de la tête (trop technique pour moi). Je reviens juste sur quelques éléments... Ordinateur Pour l'ordinateur, problème résolu. Il y a une super promo sur Amazon en ce moment, j'ai trouvé un ordinateur Leonardo Cressi à 109€ neuf. J'aimerais tout de même comprendre les tables, les paliers, les sécu, etc. (désolé si je n'emploie pas le vocabulaire adapté) pour ne pas lire bêtement des indications et comprendre le pourquoi du comment. Les 50 bars J'ai appris la plongée ainsi: un des protocoles de sécurité explique qu'en sortie (hors de l'eau) on doit être à 50 bars. Je suis "jeune plongeur", tout ce qui sort des protocoles que j'ai appris a tendance à me stresser un peu, voir beaucoup (souvenez-vous... vous avez aussi débuté un jour ). Ce qui m'a choqué dans la sortie en question, ce n'est pas tellement d'avoir fini avec 10 bars (quoi qu'un peu quand même). C'est surtout que j'ai continué l'exploration avec l'octopus de CP, alors qu'on aurait du rentrer. Ça n'a pas l'air de choquer nombre d'entre vous, je peux le comprendre à la vue de votre expérience. Pour ma part, la fin de plongée était en mode stress... pas du tout agréable. Paliers/arrêt de sûreté J'ai vu la question de la part de @Nicolas Duguay Je mélange surement les notions, c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquels je souhaite trouver de la littérature sur le sujet. Associé à un ordinateur, ceci me permettra de comprendre ce qu'il se passe, car il est clair que pour l'instant je dépends totalement du CP et j'aimerais maîtriser ma plongée. Passage niveau 2 C'est complètement absurde et il n'y a aucune explication logique à cela, mais pour l'instant ma barrière psychologique est bloquée à 20m. J'ai commencé en lac et cette barrière était de 10M, à hauteur de la thermocline, qui s'appelle autrement en lac, mais j'ai oublié le nom. Etant donné qu'elle est visible et qu'en entrant dedans la vision baisse (alors qu'en lac c'est déjà pas top) et la température chute, ça impressionne plus qu'en mer (enfin, pour moi). En mer ça va, je n'ai jamais rien ressenti de tel. Je sais, c'est con mais je n'arrive pas à me l'expliquer. Et comme pour l'instant je me fais vraiment plaisir, je ne me pose pas plus de question que ça, 20M ça me va. Je pense qu'avec la pratique, en me sentant plus à l'aise et en maîtrisant mieux mes plongées, ceci changera. A ce moment là je penserai au niveau 2. En attendant, peut être que le PA12 peut répondre à mes questions et être un début vers l'autonomie.
  8. Tu as raison autrichon gris, c'est pour cette raison que j'ai ajouté à la fin de mon message "Je peux surement paraître extrême et je ne souhaite pas m'opposer à ton point de vue ni à ta pratique." Une personne expérimentée gérera cela avec intelligence, je n'en doute pas. Y compris le reste. Je ne jugeais pas le contenu de l'intervention (ce qui je conviens, en me relisant, peut laisser croire). C'est le comportement du guide de palanqué avec qui j'ai plongé que je critique (d'ailleurs sur les autres plongées, avec un autre guide, ça s'est passé tout autrement). Les centres de plongée (y compris en formation) par lesquels je suis passé en France étaient tous extrêmement rigoureux sur tous les aspects que j'évoque. J'ai surement été formaté à penser ainsi, ce qui correspond quand même bien à ma nature... donc ça me va bien. Et comme je le disais, je ne juge pas la pratique des autres (en plus, vue mon peu d'expérience, je suis assez mal placé), par contre ça me dérange quand je suis concerné. Dans quelques années, je serai surement moins tendu la dessus (quoi que), mais actuellement ce n'est pas le cas.
  9. Lorsqu'un intervalle de 12h n'est pas respecté entre 2 plongées, l'azote accumulé lors de la 1ère n'est pas totalement évacué. Le taux d'azote résiduel va s’additionner avec celui la 2ème plongée. Pour la 3ème c'est le taux résiduel des 2 premières qui s'accumule avec la plongée en cours. Se retrouver à faire un palier de 10 min à cause de ça peut avoir des conséquences en cas de problème... si par ex. obligé de limiter son palier et faire une remonté rapide (plus le palier fixé est court, moins le risque est grand en cas d'interruption il me semble). Le délai de 3 à 4h, respecté par les instructeurs avec qui j'ai plongé en France, sert à éliminer une bonne partie de cet azote. C'est pour cette raison que lors de la 3ème plongée, l'ordinateur du plongeur en question lui donnait 9 min de palier. Pourquoi l'a t il zappé? ... excès de confiance, surement. Conséquence du non respect... il a ressenti un effet bulle dans les épaules (ce qui n'est absolument pas bon) Par contre pas de palier obligatoire dans la zone des 20m... oui si remonté lente (je ne connais pas la vitesse de remonté par coeur) sinon c'est obligatoire à partir de 40 min de plongée (selon les tables MN90) Pour ma part, je trouve cela inadmissible. Une plongée doit se terminer avec un bloc à 50bars. Cette sécurité est faite en cas de problème. La plongée est un sport à risque, des protocoles sont mis en place pour justement les réduire au minimum. Au mois de juin, un plongeur est mort en sortie, près de Marseille (je ne connais pas les conditions exact de l'accident, ne polémiquons pas)... n'oublions pas que les conséquences d'un problème peuvent être fatal. Après chacun joue avec sa santé et sa vie comme il l'entend. Je ne juge pas, mais je trouve anormal qu'un instructeur ne respecte pas les protocoles de sécurité juste pour le business. Un des plongeurs arrive en fin de bouteille, la plongée s'arrête, point à la ligne. Je peux surement paraître extrême et je ne souhaite pas m'opposer à ton point de vue ni à ta pratique. Je pense simplement que si ces protocoles ont été mis en place, il doit bien y avoir une raison. La plongée est pour moi un loisir que je souhaite pratiquer longtemps et sans problème, je prendrai donc toujours les bonnes pratiques les plus contraignantes en matière de sécurité.
  10. Bonjour, Je ne suis pas un spécialiste, loin de là, mais j'ai peut être une réponse pour la limite des 12 mètres (à confirmer par un spécialiste). Lorsqu'on regarde les tables de plongée MN90, la durée limite de plongée à 12 m sans avoir à faire de palier est de 135 min. A 20 m, la durée est de 40 min. Des enfants ne plongent jamais aussi longtemps, mais en tenant compte d'un delta de sécurité supplémentaire (car on prend toujours plus de précaution avec des gamins), au delà de 12 m, les durées de plongée sans palier chute rapidement. Avec un enfant, en cas de problème, je pense que les centres de plongée ne veulent prendre aucun risque et pouvoir faire une remontée rapide. A 12 m, vu la durée max, il n'y aura aucune conséquence A 18 m, ça peut devenir dangereux voir fatal. Je trouve la démarche de ces centres extrêmement prudente et intelligente. En tant que parent, vous devriez louer cette démarche plutôt que la critiquer... votre enfant aura tout loisir de plonger à de plus grande profondeur plus tard.
  11. Bonjour à toutes et à tous, Avant de poser mes questions, je souhaite juste mettre les choses dans leur contexte, d'ou le fait que ce soit un peu long, j'en suis désolé. N1 (CMAS 1 étoile) depuis cette année, je totalise une vingtaine de plongée. Ce niveau me convient très bien, je ne compte pas passer mon niveau 2 (seulement et peut être le PA12) La plongée-tourisme me satisfaisant pleinement pour l'instant. Jusqu'à récemment, je n'avais plongé qu'en France (méditerranée et lacs) et je m'étais toujours reposé sur mon guide de palanqué pour tout ce qui est profondeur, vitesse de remontée, palier... Mais en début de mois, j'ai plongé à l'étranger (mer rouge/Jordanie) et j'avoue avoir été un peu refroidi par tout ce qui concerne la sécurité: - Temps entre les plongées compris entre 1h et 1h30 (contre 3h mini recommandées) - J'ai fini une plongée avec l'octopus du guide de palanqué alors que je lui avais indiqué 100bars et 50bars Un des plongeurs de la palanqué (+ de 200 plongées) n'a pas respecté le temps indiqué par son ordinateur lors d'un palier sur la dernière plongée (qui lui indiquait 9 min... surement normal au bout de la 3eme plongée de la journée avec des temps de pause inférieur à 1h30 entre 2 plongées). A chaque fois les plongées duraient entre 40 et 55 min. Pour ma part, je ne plongeait que 2 fois par jour. Du coup je m'interroge sur le respect du temps de remonté et de palier lors de mes plongées. Il n'y a eu aucun problème et les plongées étaient magnifiques, mais je compte plonger à l'étranger (mer rouge, asie) dans les prochaines années. J'en viens donc à mes questions: Vu comment certaines consignes de sécurité étaient un peu prise à la légère, je souhaite avoir plus d'emprise sur mes plongées en m'équipant d'un ordinateur de plongée... juste pour, lors de prochaines plongées, vérifier que mes temps de remonté et palier soient bien respecté. Mais j'aimerai aussi me former aux tables et tout ce qui touche aux temps de plongée, vitesse de remonté, palier, etc. pour comprendre tout ça et ne pas lire bêtement les infos de mon ordinateur. - Existe-t-il des formations spécifiques sur le sujet (hors passage de niveau)? - Sinon, ou pourrais-je trouver des ressources pour me former? - Vu mon profil, est-ce qu'un ordinateur tout simple comme le Cressi Leonardo (un des moins chère) irait? D'avance merci pour vos réponses.
×
×
  • Créer...