Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 15/11/2019 dans Messages

  1. 3 points
    Bonjour à tous, Vous vous demandiez inquiets où est-ce que j'étais passé ces derniers jours ? Et bien rassurez-vous j'étais parti dans les Visayas aux Philippines pour une croisière plongée que je m'en vais vous conter sur le champ. L'environnement Je suis donc parti sur l'Infiniti bateau de 39m de long plutôt luxueux dédié à la plongée qui a été déplacé il y a peu aux Philippines. Le bateau est propre et bien entretenu avec un lower deck avec les cabines standards, un main deck avec la salle de repas deux chambres luxes et l'espace plongée, un upper deck avec le lounge extérieur, une camera room qui permet de recharger, d'avoir accès à un ordi et le wifi quand on est proche des côtes ainsi que les deux dernières chambres luxes et enfin le sundeck avec canapé, transat et des hamacs. Les chambres sont grandes, très grandes même. J'étais dans une chambre standard. Plein de prises, une clim individuelle, une TV, un placard, un coffre et des lits de 1m20. La salle de bain est un vraie salle de bain avec WC, lavabo et une vraie douche très grande avec une paroi. En exagérant à peine j'ai fais des croisières avec des chambres pas plus grande que la salle de bain qu'on avait. Pour les repas c'est plutôt pas mal, 5 plats et/ou légumes par repas plus une soupe et des desserts en buffet. Qualité, variété et gout étaient au rendez-vous. On a même une le premier matin des croissants qui, je dois l'avouer, n'avaient rien à envier à certaines boulangeries françaises. Eau plate, gazeuses, jus de fruits, sodas et bières à volonté toute la journée et pour le repas de soir vin (là en tant que franchouillard j'ai pas été impressionné) et alcools forts inclus. A ma connaissance personne n'a eu de problèmes d'estomac de la semaine, ce qui est assez inédit. On étaient 21 personnes (22 maximum) avec 5 français, 2 suisses (donc 7 francophones), 4 américains, 4 australiens, 2 croates, 2 finlandais et 2 ukrainiens. Pour 21 plongeurs il y avait en tout 19 membres d'équipages et DM qui parlent philippin, anglais et russe. En ce qui concerne la plongée toute la location du matériel est inclus même si la plupart des gens viennent tout équipé, les blocs sont en alu, DIN ou étrier (mais avec qu'une seule sortie), la 15L est gratuite par contre le Nitrox, entre 30 et 33% est à $8 par plongé ou $105 en illimité. Les plongées sont obligatoirement guidés entre 4 et 6 personnes, sans palier obligatoire et limités à 30m de profondeur. La plupart des sites étaient des grands tombant avec un plateau assez sympa pour faire le palier de sécurité. Par contre pour les quelques plongées sans plateau dans les 5m le palier était très long puisqu'on nous demandais de faire non pas 3min mais 5min à 5m. Les plongées étaient très bien organisées. On a été séparé en 4 groupes en fonction de l'affinité, mais aussi de la consommation et de si on plongeait à l'air ou au nitrox pour ne pas être limité par les autres membres de la palanquée. Les départ se faisaient en deux groupes. Les emplacement des blocs nous ont été attribué en alternant les groupes ce qui fait que personne n'était sur les blocs juste à côté de nous et que notre binôme était à 2 blocs de nous. Question météo, il faisait chaud. L'eau à 29°C avec quelques plongées à 28 et d'autres à 30. Je n'ai pas eu froid en shorty malgré les quatre plongées par jour. Le premier et les deux derniers jour on a eu un grand soleil. au milieu de la croisière on était sous la pluie et une tempête tropicale nous a forcé à changer un peu le circuit prévu. Heureusement on a pu faire Monad Shoal site pour lequel j'avais choisi cette croisière. Un dernier truc à dire, si la nourriture n'a rendu personne malade, on ne peut pas dire la même chose de la clim. Le nombre de personnes toussant, se mouchant ou se plaignant d'un mal de gorge a été assez élevé. Je vous conseil écharpe voir bonnet en intérieur. Les plongées Premier jour trois plongées sur Capitancillo. Pas grand chose à dire sur ce site si ce n'est que vous y trouverez tout ce que vous vous attendez à trouver dans ce coin du monde, des coraux, des poissons colorés, des nudibranches,... Deuxième jour quatre plongées. On a navigué directement vers Monad Shoal (qui n'était prévu que le lendemain) à cause de la tempête, sur lequel on a fait les deux premières plongées. Le gros intérêt de ce site (et raison de ma présence) est qu'il s'agit d'une station de nettoyage et que c'est le seul endroit au monde où on est sur de rencontrer le requin renard pélagique sans apâtage. C'est un site assez sportif avec un fort courant, une faible visibilité (pour les Philippines) et vraiment pas grand chose à voir d'autre, mais ça valait le coup. Il faut se lever très tôt pour les voir. Un des quatre groupe a loupé le site et n'a donc rien vu. C'est pourquoi on y a fait la deuxième plongée, mais trop tard ils ne l'ont pas vu. Moi j'en ai est entraperçu un très rapidement. Les deux plongées suivante se sont fait sur Malapascua avec un tombant et une muck dive. Troisième jour quatre plongées dont une de nuit. On est partit tout au sud pour avoir des conditions climatiques plus agréables. On a plongé sur Napantao. Ce sont de très belles plongées avec un énorme tombant et un plateau entre 3 et 8m. Mention particulière sur la première qui est sans doute la plus jolie plongée de ma vie sans requin. Il y avait plus de poissons que d'eau autours de nous. On a aussi eu la chance d'observer les hippocampes pygmées. Quatrième jour quatre plongées dont une de nuit. On a navigué vers l'île d'à côté, Limasawa. On a fait toute la côté Ouest de l'ile (qui est d'ailleurs magnifique, couverte de palmiers). Personnellement un peu déçu de la plongée de nuit autours du bateau qui m'a semblé un peu pauvre. Cinquième jour deux plongées. Toujours sur Limasawa (tempête oblige). Première plongée assez jolie en continuant vers le nord par rapport aux plongées de la veille. J'ai entendu des bons retour de la deuxième plongée, mais moi j'ai du l'écourter rapidement pour assister ma binomette qui a trop voulu forcer en plongeant les sinus complètement pris. Conclusion Je ne recommanderais pas forcément la croisière aux amateurs de gros, par contre pas de problèmes pour les fans de macro (poissons crapauds, poissons feuilles, nudibranches, hippocampes,...) ou ceux qui veulent voir un peu de tout. Bateau à recommander pour ceux qui veulent plus de confort. Pour vous faire une petite idée des plongées voici une vidéo que j'ai fait de mon séjour : https://www.youtube.com/watch?v=e66r0kCDLsg&t=0s
  2. 3 points
    Si c'est mon seul problème dans trente ans, ça ira, j'aurais 80 piges Blague à part, c'est une réflexion pas dénuée d'intérêt...
  3. 2 points
    Tout à fait d'accord avec notre collègue Québécois, J'y ajouterai toutefois le fait de savoir sortir de sa zone de confort pour de temps en temps se remettre en question. Rien de plus dangereux en effet que d'adopter petit à petit une attitude, nous allons dire un peu plus relax qui conduit à baisser sa garde et être de moins en moins vigilant, voir imprudent, un jour on part avec un bloc à 150, un autre avec un détendeur qui fuit, une valve bloquée, Un BO à moitié vide, etc etc. Le fait de s'engager régulièrement sur des plongées à la limite de nos limites permet de garder cette vigilance et de ne pas s'endormir sur ses acquis. Encore une fois, cela n'engage que moi ! A+
  4. 2 points
    en plongée à l'air ou nitrox, si la plongée est planifée correctement, la panne d'un ou de tous les ordinateurs ne pose aucun problème : si le brief est correctement fait , ont été définis la DTR max et la pression de décollage min. Du coup, si la panne survient au fond sur l'ensemble de tous les ordinateurs de tous les plongeurs de toute la palanquée, cela veut dire que ni la DTR ni la pression de décollage n'ont pas été atteints. Si la panne survient lors de la remontée, c'est qu'un des deux paramètres a été atteint et a donc été reconnu par les plongeurs. Ils savent donc à quoi s'en tenir pour la remontée. Alors remontée à vitesse controlée sur la base de repères externes (petites bulles, tombant ...) ou internes (oreilles, vue) jusqu'à la profondeur d'environ 6m et on attend sagement durant toute la durée des paliers prévues au brief, même si elle n'a pas été atteinte, en utilisant le manomètre comme une "montre" : le manomètre doit tomber de 10b toutes les 5 minutes (2b par minute de palier sur la base d'un bloc 15l). On peut aussi ajouter de la sécurité en utilisant un coefficient plus important. Techniquement, est-ce utile d'avoir 2 ordinateurs par plongeur ? Si la plongée est planifiée correctement, non. Psychologiquement, est-ce utile ? la réponse est en chaque plongeur.
  5. 2 points
    Ben pour se muscler les iscios et le quardiceps, ça peut être utile, pour la plongée, je n'ai jamais compris... Et je comme beaucoup, j'en ai eu, parce qu'on m'avait dit que c'était indispensable... et quand je les ai retirés, il n'y avait aucune différence d'équilibrage...
  6. 2 points
    Pff. Achètes-toi un vrai ordinateur :
  7. 2 points
    Le message était "a mes yeux" gratuitement polémique et n'apportait RIEN au débat. C'était, toujours pour moi, une attaque personnelle contre @Nicolas Duguay. Je trouve ses attaques contre lui lassantes. Lui de son coté a évolué et est beaucoup plus "correct", constructif, qu'au début.. et je l'en remercie en passant (Perso je ne suis pas toujours d'accord avec lui, mais il a souvent de bons arguments sans compter qu'il est très résistants aux attaques) Je trouve que certain ici ne peuvent s'empêcher de lui chercher des poux… et a force nous lecteurs, nous fatiguons de lire ce genre de joutes.. Elles n'apportent rien a notre passion commune qu'est la plongée. Si vous voulez déconnez il y a le bistrot, mais svp pas dans un sujet comme celui-ci Merci
  8. 2 points
    Quel dommage, encore un plongeur hors pair que nous n'aurons pas le privilège de recevoir dans nos structures ...
  9. 1 point
    Bonjour, Je viens de passer un scanner abdominal. Celui-ci évoque "une bulle d'air sous-pleurale dans le segment postéro-basal du lobe inférieur gauche". Je tiens à noter que je n'ai jamais perçu de pb respiratoire en plongée (1 500) ou dans la vie courante et que je ne suis pas fumeur Je dois bien sûr aller voir un pneumologue mais crains une position de principe m'interdisant le plongée (Principe de précaution). L'arrêt de la plongée serait dramatique pour moi... Votre avis SVP Merci
  10. 1 point
    Tu préféres l'azote une molécule plus grosses qui circule plus difficilement ? Si tu fais allusions au post sur facebook, hélium ou azote ne change rien. Si tu ne veux pas prendre de risque tu ne plonges pas ! le retour on l'a, notamment avec les pros qui ont fourni des statiques beaucoup plus fiable que les pignoufs du sportif. Le message qu'on avait eu il y a un an, c'est qu’aucun bends n'est anodin, il ne suffit pas de ce mettre sous oxy et de se dire que ça va passer (je l'ai vu faire), la douleur peut passer mais les emmerdes commencent. Il faut avoir un suivi médical dés qu'il y a un problème. Chaque fois que j'ai vu ce type de problème, il fallait voir les carnets de plongée : ca rigolait pas. edit : il ne faut pas confondre la cause et les conséquences : ce type de problème arrive majoritairement à des plongeurs profonds qui ont des saturations beaucoup plus conséquentes que les plongeurs "classiques" et qui sont de facto plus exposé à ce type d'accident. Ces plongeurs sont maintenant le plus souvent a trimix, mais l'hélium n'est pas la cause du problème, le problème c'est les déco que tu fais.
  11. 1 point
    Ben nous non plus, on dit juste que c'est dans ce seul pays que la réglementation est extrêmement chiante...
  12. 1 point
    Disons que c'est difficile en Hexagonie mais très facile dans le reste du monde
  13. 1 point
    Statistiquement le risque que Les 2 tombent en panne est quand même réduit. Une montre et un profondimetre peuvent également tomber en rade et si tu perds l’un des deux tu n’as plus rien (un binôme si tu en as un). Pour ma dernière plongée j’ai utilisé 2 ordi de marque différentes mais qui son tout les deux basé sur du Buhlman. Pour 1 heure de deco , j’avais 2 minutes d’écart. Gérer le différentiel est hyper simple : tu te bases sur celui qui te donnes la profondeur de palier la plus profonde. J’ai un palier a 18 mètres , le Nerd me dit de phaser a15 , j’attends que le Freedom me le dise aussi.(rarement plus de 30 secondes)
  14. 1 point
    Aucun, mais c'est pas forcément utile. A la remontée rester bien vertical de façon à bien faire "voyager l'air" dans le haut de la combinaison et pouvoir l'évacuer. Les palmes APEKS proposées par le Canadien ne sont pas lourdes (je sais de quoi je parle, j'en ai), le seul avantage que je leur trouve est un chaussage facile grâce à la languette solide sur le ressort et qu'elles se font oublier sous l'eau, mais comme avec toutes ces palmes, la propulsion n'est pas terrible. J'oubliais, je les ai en jaune: je les trouve très belle (ça c'est pour faire hurler les hard tekies ) Amicalement Bertrand
  15. 1 point
    Intervalle surface 183 jours: il va falloir le mouiller rapidement maintenant !
  16. 1 point
    Oh non, Dieux du ciel; on est tout à fait dans l'état d'esprit lié à la "charte morale" de son créateur ! Moi, je l'aime bien le bon Nico ... Il nous "dérange" dans notre façon de penser franco-française et j'aime bien !
  17. 1 point
  18. 1 point
    Il lui manque pas mal de vis, au malheureux...
  19. 1 point
    Je les ai retirés, non pas pour toi qui ne crains rien et connais les rouages du forum mais pour les anonymes et lecteurs de passage. les échanges d'amabilités entre contributeurs ont été et continueront à être supprimés.
  20. 1 point
    Bonjour à toutes et à tous. Voici le compte-rendu de notre voyage à Nusa Penida (Bali, Indonésie) la dernière semaine d'Octobre 2019 (du 25/10 au 02/11, 8 jours) Après avoir atterri à l'aéroport de Denpasar, j'ai acheté une carte SIM 4G avec 10Gb de data valable 30 jours pour 150.000 IDR (10€) Je recommande vivement pour la suite du séjour car le wifi ne fonctionnait souvent pas bien et il est pratique d'avoir une connexion pour échanger avec hôtel/club de plongée et avoir un accès à Google Maps. Puis, nous (ma femme, ma fille et moi) avons pris un taxi qui nous a amené au port de Sanur pour prendre un fastboat vers les îles Nusa. Prix fixe pour le taxi : 200.000 IDR (13€) Sur le trajet, j'ai confirmé par téléphone avec la compagnie de Speedboat (El Rey) nos tickets pour le départ de 15h. Prix demandé par la nana, 450.000 IDR par adulte. Après avoir dit que j'étais avec le centre de plongé Purple Dive Penida, le prix est descendu à 150.000 IDR (10€) À peine 40 minutes de bateau sur une mer bien formée et nous voilà au port de Toya Pakeh sur l'île de Nusa Penida. Le proprio de l'hôtel où nous avons réservé nous attend avec sa voiture pour un trajet d'une demi-heure sur une route longeant la côte nord. Le pick-up est gratuit et inclus dans le prix de la chambre. Côté logement, nous restons au Pita Mata Villas au nord-est de l'île. Seulement 5 bungalows tout neuf et très agréable. Une belle piscine chauffée parfaite pour se relaxer après une après-midi à vadrouiller autours de l'île ou à la plage. La chambre est assez grande avec un large lit double, un petit frigo, une bouilloire, une table, deux chaises et une armoire. La salle de bain a la particularité d'être à ciel ouvert au dessus de la douche. Le tout est très propre et bien entretenu, rien à dire. Le ménage était fait tous les jours, ou presque. Le prix est de 450.000 IDR par nuit (29€) avec un petit déjeuner inclus (peu de choix et répétitif - oeufs, riz sauté, fruits, jus de fruit, thé/café - mais comme nous ne mangeons normalement pas le matin, ça ne nous a pas dérangé) Le gros point positif, c'est d'une part la famille qui tient les lieux et qui est d'une gentillesse à toute épreuve, et d'autre part, le lieu un peu excentré et qui en fait un endroit paisible et reposant. Exactement ce que nous recherchions. Pour les deplacements, il faut absolument prévoir de louer un scooter (ou une voiture avec chauffeur) car les distances entre points d'intérêt sont assez conséquentes, du moins en terme de temps, vu l'état des routes. Nous avons loué un scooter en bon état auprès de notre hôtel pour le prix de 70.000 IDR par jour (4,5€) Passons maintenant à ce qui vous intéresse vraiment : la plongée. Après avoir vu les messages d'@elenita sur le forum annonçant l'ouverture quelques mois plus tôt de leur centre de plongée avec une autre partenaire, Julia, j'ai décidé d'aller plonger avec eux, et je ne regrette pas du tout. Leur centre à proprement dit est encore en construction, donc les RDV, briefing, essayage de materiel, déjeuner... se passent au bar/restaurant SD Point qui se trouve sur une petit plage de la côte nord. Ma femme ne plongeant pas et ma fille n'aillant que 2 ans, il n'y a que moi qui profite de cette activité, les matins uniquement. RDV chaque matin vers 7h ou 8h, en fonction de la marée, pour décider des sites du jour, essayer le matériel et partir pour la matinée. Le départ se faisant soit de la plage, soit du port à quelques kilomètres, avec un court voyage en camionette pour s'y rendre. Aillant mon propre matériel, je n'ai pas eu besoin de louer quoique ce soit, mais j'ai pu voir que tout leur matos est neuf, et donc aucun soucis à se faire. Le bateau, l'Albatros, est équipé d'une radio et peut accomoder une dizaine de plongeurs environ, ainsi que 2 ou 3 membres d'équipage. Il y a de l'eau, du thé, du café, et des petits gâteaux. Un toit couvrant 75% du bateau permet de se mettre à l'abris du soleil, mais la partie avant permet tout de mettre de faire bronzette pour qui le souhaite. Pour les premiers jours, pas de bol, les conditions sont vraiment pas terribles. Coefficient à 115+ avec une très forte houle qui empêche les bateaux de sortir vers l'ouest et le sud de l'île. Nous plongeons donc sur les sites du nord et de l'est avec une visibilité un peu réduite mais tout de même très acceptable (10/15m au début puis 20/25m par la suite, un peu moins près de la surface) L'eau est par contre à 28° et jusqu'à 40m. Les fonds sont très jolis, il y a beaucoup de vie... et du gros courant qui pousse fort. Âmes sensibles s'abstenir !! Toutes les plongées sont des dérivantes plus ou moins rapides. Je plonge les 5 premiers jours avec Alvons, un guide local sympathique et qui met en confiance sous l'eau. Le début de chaque plongée se passe dans la zone des 30-40m à la recherche de "gros" (Alvons a aperçu des requins renard et marteau quelques jours plus tôt), puis on remonte progressivement le long de la pente en surveillant sa NDL (limite de non décompression) Entre les deux plongées, on respecte un intervalle de surface d'au moins 1h15, souvent même un peu plus, les plongées étant quand même assez profondes. Lors de ces plongées, j'ai pu voir énormément de poissons de récif "classiques", parfois en bancs énormes, des murènes (y compris ribbon-eel), une pieuvre, plein de tortues, quelques nudies, et des coraux globalement en très bonne santé. Au retour des 2 plongées, je laissais tout mon matériel dans mon sac de plongée et l'équipe se chargeait de le nettoyer et de le faire sécher pour le lendemain. Après 4 jours à plonger sur la côte nord, la côte est et une fois au port de Toya Pakeh, au nord-ouest (très belle plongée !), la mer se calme enfin et nous tentons une plongée au célèbre site, Crystal Bay. On descend avec Alvons dans la zone des 30m à la recherche de Mola Mola. On passe la thermocline et la température descend à... 19°C !!! Ça caille. Il y a des bannerfish, un peu de courant mais pas trop, toutes les conditions sont réunies, mais non, pas de Mola ce jour-là. Par contre, on voit 3 raies marbrées de belle taille. D'un coup, un courant descendant pointe le bout de son nez et, en escaladant peu à peu le recif, nous retournons dans la baie finir notre plongée avec notamment un banc de barracudas qui traînait dans la zone. Le lendemain, nous partons au site le plus visité de l'île : Manta Point. Départ vers 7h pour être les premiers sur place. Au moins 45/50 minutes de navigation pour rejoindre le site qui se trouve tout au sud de l'île. La côte sud est très sauvage et vraiment magnifique. Nous sommes le 3e bateau sur place. Je plonge cette fois avec Pete, un DM (instructeur ?) Américain très sympa. La visibilité est par contre très mauvaise (5m) et l'eau est à 23°C. On cherche les Mantas pendant une heure sans en trouver. Juste une raie pastenague qui se reposait sur le fond sableux. Décevant. L'après-midi, il y enfin une possibilité de plonger sur le site Blue Corner, un autre site "signature" du coin qui se trouve au nord de Nusa Lembongan. Ce site ne pouvant se plonger qu'à l'étale, marée haute, et dans certaines conditions précises. C'est le seul jour où je vais effectuer 3 plongées. Nous partons en comité réduit avec Hélène et Julia (les 2 gérantes), une DM en formation, une cliente Allemande expérimentée et moi-même. Hélène et Julia verifient le courant en surface, visage dans l'eau, et décident qu'on tente le coup. Les consignes sont simples : on saute du bateau en même temps, on ne traîne pas en surface, chacun descend le plus vite possible sur le plateau qui se trouve à 20m, et on improvise ensuite en fonction du courant. On se retrouve tous les 5 accrochés au récif sur le plateau, avec un courant d'enfer à t'arracher masque et détendeur. Hélène va vérifier si le courant se calme en se rapprochant du mur, mais négatif, il est toujours beaucoup trop dangereux... On remonte donc tous les 5 au parachute, dans le bleu, après seulement 16 minutes de plongée. Quel dommage, mais prudence est mère de sûreté ! Dernier jour de plongée et on retente Manta Point, toujours avec Pete. La visibilité est un poil meilleure, l'eau est à 24°C... mais toujours pas de Manta !! On remonte sur la bateau, l'autre groupe en a vu une. Grosse frustration pour notre palanquée. Julia demande alors au capitaine de rester plus longtemps sur site, et avec d'autres clients, on part en PMT rejoindre la troupe de touristes snorkelers qui semble en avoir trouvé. Cette fois, j'ai pu voir plusieurs raies Manta de très près, et il y en avait même 5 au même moment à certains instants. Magique ! Pour la deuxième plongée, on retourne à Crystal Bay pour une derniere chance de voir un Mola Mola. La thermocline est à 21°C, il y a encore des bannerfish, mais pas de Mola... Par contre, on a pu voir deux dauphins qui passèrent brièvement à côté de nous en début de plongée lorsqu'on se trouvait à 25m. Le courant descendant se levant peu à peu, on a passé la plupart de la plongée dans la baie, avec la rencontre d'une murène flocon de neige (snowflake eel) Au global, 15 plongées sur 7 jours avec de jolis coraux, beaucoup de vie, un courant parfois très joueur, mais parfois aussi un peu dangereux (Blue Corner) et même si je n'ai pas atteint mon objectif qui était de plonger avec un Mola-Mola, je suis quand même très satisfait de mon séjour. Je suis aussi très satisfait de Purple Dive Penida. Hélène et Julia sont adorables, Alvons est un bon guide, et Pete était très sympa. L'equipage sur le bateau était également très souriant et agréable. En terme de tarif, le prix annoncé est de 1.200.000 IDR la sortie deux plongées. Avec 10% de réduction car j'avais mon matos et 10% de plus car j'ai plongé plus de 3 jours avec eux, cela revient à 480.000 IDR la plongée (31€) C'est plus cher que les plongées à Bali (Amed, Tulamben) mais c'est dans la moyenne des prix pratiqués autours des îles Nusa, et puis la qualité des plongées est vraiment au rendez-vous. Quelques mots sur l'île en elle-même. Nous avons passé chaque après-midi à découvrir une nouvelle partie de l'île. Les routes sont pitoresques et la vue est souvent à couper le souffle. Certaines plages à l'est (Attuh Beach) et au sud (Kelingking Beach) sont vraiment sublimes, mais par contre, très dure d'accès, surtout avec un/des enfants en bas âge. Cela ne nous a pas empêché de profiter de la vue et de chaque instants passés sur ce petit coin de paradis. Le retour s'est effectué comme à l'aller. Le chef de famille nous a amené au port où nous avons pris un fastboat vers Sanur - 150.000 IDR (seulement 20/25 minutes de traversé sur une mer d'huile), puis taxi vers l'aéroport - 220.000 IDR (14€) Pour finir, voici le montage vidéo que j'ai réalisé, non sans peine, car il n'est pas facile d'obtenir de bons plans quand on filme dans le courant. Si vous avez des remarques ou des questions, n'hésitez pas.
  21. 1 point
    Alors l'agence France Presse rapporte des news de l'ensemble de la planète... pas que de la France. Alors dire que c'est en France car c'est l'AFP qui relate la news... je suis mort de rire... celle la elle va me faire la journée .
  22. 1 point
    Bon les gars... y a quelqu'un qui doit pas être content de vos CRs... c'est ma femme Vous donnez trop d'envie de voyages... Enfin d'en autre côté c'est elle qui hier m'a dit "Hey pourquoi on irait pas a Bali l'été prochain?"... je vais creuser le filon. En tout cas très chouette CR... au début je me disais "mais mais y a pas de photo sous l'eau?" et puis est venue la vidéo. Sinon pour les mantas, j'ai l'impression que c'est le risque... J'avais vécu la même chose à Madagascar : plongée à la recherche de mantas sans les trouver, et du coup plongée sans grand intérêt pour cause de courants et d'une eau chargée...
  23. 1 point
    De rien, c'est vraiment bien ce que tu as fait ( ce n'est que mon avis mais il sincère ) Oui mais je pense que c'est en donnant l'exemple que l'on peut faire évoluer les choses. Hummm pas certain, il y a beaucoup de lecteurs sur plongeur.com qui ne postent jamais rien… pour le moment Après cela, je me dis que si un CR ne sert qu'a une personne cela sera une réussite, mais je pense que c'est beaucoup plus. J'avoue que faire les CR c'est aussi un peu pour remercier les clubs qui nous ont offert un super service, des moments magiques… tout comme de donner des idées d'améliorations à ceux qui n'ont pas été au top. Dans un des articles de notre dernier voyage au Sulawesi du nord, j'ai clairement fait remarquer des défauts sur un des clubs. Le manager m'a répondu en me disant qu'il avait déjà tenu compte d'une partie de mes remarques et que des projets étaient là pour continuer d'améliorer le service… Je trouve cette réaction intelligente et constructive… dans l'intérêt de tous au bout du compte. Certains ne le prennent pas vraiment bien et prennent la mouche… soit… j'accepte mais je trouve que ces réactions sont a contre courant de l'intérêt commun. Si j'ai été déçu, d'autres le seront.. et petit a petit la réputation d'un club ou hôtel en pâtira… cela laissera de la place a d'autre Quoi qu'il en soit n'hésite pas, suite à ton prochain voyage, a refaire un compte-rendu aussi complet. Je le lirais avec grand intérêt…. et pour te motiver un peu plus encore je t'avoue que en lisant ton CR, je me suis dis qu'il va falloir retourner a Bali histoire d'aller passer quelques jours sur Nusa Penida. J'ai a présent une toute autre image du lieux
  24. 1 point
    C'est un petit joueur. Par chez nous, Bretagne et Vendée, on fait les plages pour se taper un rail. Ben oui, des paquets de drogue s'échoue sur les plages. Bien entendu, à ne pas ramasser ni toucher et prévenir Police ou Gendarmerie.
  25. 1 point
    Ma stratégie ne consiste pas tant à consulter le Code du Sport qu'à l'éviter!
  26. 1 point
    C'est très simple, en cas de stress, le droitier aura plus de facilité à prendre sous l'aisselle gauche, c'est intuitif, idem sous l'aisselle droite pour le gaucher. Je parle de bailout fond évidement.
  27. 1 point
    Tu m'as presque fait verser une petite larme pour ce pauvre milliardaire...
  28. 1 point
    Ne pas confondre ratio dans le cadre d'une formation et ration en explo. Dans le cadre d'une formation le ratio est défini par instructeur. Cela fait partie des standards et se trouve dans le manuel de l'instructeur. En explo c'est extrêmement simple, il n'y a pas de ratio vu que tous les plongeurs sont autonomes. On peut donc retrouver un DM avec mille et un plongeurs. Cela voudra dire qu'il y a un divemaster avec 500 binômes de plongeurs ou ce que vous voulez car si en France la chose est réglementé, ce n'est pas le cas dans la très grosse majorité des pays. En règle générale les agences privilégient la notion de binôme mais rien n'est imposé, les gens sont responsables. En France on vous explique et on vous impose la façon de plonger. Bref on vous tient la main en permanence... Pour votre sécurité vous dira t-on.
  29. 1 point
    Super vidéo... c'est vrai que ça donne envie, et c'est bien qu'au début ils rappellent que la plongée sous plafond ne s'aborde pas sans connaissances et entrainement préliminaires. La seule plongée sous plafond que j'ai fait (la cueva del agua a Isla plana), a un moment tu passes au dessus de l'équipement de plongée du dernier gars qui y est resté... ça fait froid dans le dos, et ça donne à réfléchir. En tout cas, en regardant la vidéo je me disais que dans la résurgence l'eau était super claire... jusqu'à ce qu'ils fassent demi-tour... mais même comme ça le bon côté du courant c'est que les particules doivent pas rester longtemps en suspension. Autre question que je me posais durant le visionnage: à aucun moment on ne voit de triangle sur la ligne pour indiquer la direction de la sortie... Pas nécessaire ? grâce au courant ? ou juste que ça n'a pas été filmé ?
  30. 1 point
    Vu que je passe le plus clair de mon temps à regarder des poissons à 12m dans de l'eau à 29° et sur des site que je connais bien avec 30 à 80m de visibilité... Je ne mettrai aucunement 1000 balles dans un ordinateur redondant. Mais bon, on ne parle peut-être pas des même pratiques! Que dirais tu de mettre des 1000 balles dans un billet d'avion pour venir plonger ici?
  31. 1 point
    euh... on, pas du tout... où tu as lu que je parlais d'étanche ? je dis juste qu'avant (parce que je suis un vieux con, donc avant, c'était mieux), on ne pouvait pas passer un P3 si, au moment de l'examen, on affichait pas 100 plongées minimum... du moins en Suisse... du coup, pas possible de faire un cours trimix puisqu'il fallait être (le faut-il encore ?) être P3. Personnellement, ça me fait un peur peur ces jeunes cons (pas forcément jeunes sur le papier, mais au niveau du vécu en plongée) qui enchaînent P1-P2-P3 Nx2-Tx-CCR-CCR intro et Full Cave... C'est, pour moi une source de danger.
  32. 1 point
    Vraiment chouette cette vidéo. Merci pour le partage.
  33. 1 point
    Splendide vidéo d'une qualité quasi professionnelle ! Le montage est top et tout aussi pro. Bravo !!
  34. 1 point
    Superbe vidéo, et supers commentaires, bravo ! Ca donne envie d'y aller.
  35. 1 point
    Très sympa cette petite vidéo, merci pour le partage.
  36. 1 point
    Une vidéo presque aussi sympa que la plongée en elle-même
  37. 1 point
    Le journaliste n'est pas un crétin. Par contre le médecin oui. Un médecin non-crétin digne de nom a l'intelligence de contacter Nice Matin au préalable pour savoir la décision qu'il doit prendre (le médecin) de sorte à ce que ça colle avec ce que le journaliste a prévu d'écrire. Tsss Sont nuls ces médecins. Vous aurez noté évidemment que c'est du cynisme. Je rajouterai que sur un tout autre domaine, par le passé Nice Matin a sciemment écrit des choses fausses sur moi et qui m'étaient nuisibles (en juridique on appelle cela de la "calomnie"), et en plus ils ont utilisé mes photos (sans mon autorisation) pour étayer leur propos calomnieux (un comble) ... tout cela dans le seul but de faire une pub positive d'un entrepreneur-copain . Depuis je ne les aime pas. Ceci étant dit, c'est probablement un avis crétin que j'ai là : le journaliste en question a peut-être changé de mentalité depuis, et il y a plusieurs journalistes dans cette boite.
  38. 1 point
    et ne viens pas tout gâcher avec ton esprit rebelle et frondeur. La plongée n'aime pas les contestataires
  39. 1 point
    ça suffit, les journalistes connaissent leur boulot et s'ils te disent que tu as fait du caisson, tu as fait du caisson et pis c'est tout!
  40. 1 point
    L'article est paru alors que cette personne était à peine à l'hôpital, avec comme seul info : l'évacuation d'un plongeur vers le caisson de Nice !!! Nice matin aura bientôt des articles qui vont paraitre avant les faits ...
  41. 1 point
    bonsoir a tous, alors voila comment vont se dérouler les opérations me concernant. Suite a une discussion franche et posée avec le centre de plongée choisi (centre de plongée espagnol). la première question qu'il m'a posé c'est pourquoi je ne passais une formation fédéral française, je lui ai répondu que les vacances pour nous se passaient a l’étranger (Espagne, Canada, Grèce, ... ensuite nous avons abordé le sujet PADI vs SSI (pour lui aucun problème puisqu'il délivre les deux formations, ma réponse a été vers SSI puisque la fosse de plongée a cote de chez moi était devenu SSI et que si je souhaitais profiter de la fosse pour faire des formations cet hiver sans hypothéquer la maison il valait mieux faire la formation SSI directement. Ensuite étant donner que j'ai fais un baptême de plongée dans son centre au mois de mai et un autre au mois d'aout, il m'a compté le second baptême comme si c’était la première plongée de l'OWD et basculé le paiement comme un acompte de la formation, je viens de terminer la formation théorique en ligne. Résultat je pars la semaine prochaine une semaine en Espagne et je vais enfin concrétiser ce vieux rêve (une croix de plus dans la liste), j'ai trop hâte. par contre, je pense suivre en cursus, Orientation, Plongée de nuit & par visibilité limitée, Flottabilité parfaite, plongée profonde et diver Stress & Rescue, se qui devrait m'amener tranquillement a l'AOWD SSI. vous en pensez quoi?
  42. 1 point
    Pardon, je me suis trompé de fil (il y en a un 2e Mares) Je plussoie @JMBL, MacDive est un super logbook que j'utilise également, tu peux l'essayer avant d'acheter. Cependant si l'ordi n'est pas vu, j'ai bien peur que ce soit un problème de connexion USB... Au fait, c'est bien le connecteur USB et non bluetooth que tu as?
  43. 1 point
    Pareil, j'ai plongé cet été en SM avec mes blocs alu perso descendus à Marseille depuis Strasbourg dans ma wature, et on m'a rien demandé, ils ont pris mes blocs dans la camionnette, on m'a filé mes blocs le long du boudin du zodiac que t'as intérêt à clipper vite fait dans l'eau parce que t'es pas tout seul et en voiture sous marine Simone ! Suis N3 fédé et j'ai une Xdeep tec et une carte de plongeur SM de chez IANTD qui ne m'a pas été demandée Je peux ajouter que je plonge en croisière sur bateau francophone en Egypte en SM avec un seul bloc (fait 2x). Ce qui est sur c'est que ça intrigue les plongeurs et que ça anime l'apéro, mais pas un seul n'a refusé de plonger avec moi (au contraire) et pour l'assistance y a pas trop de sujet, remonter un plongeur en SM ne présente de difficultés extrêmes, il a une stab, un inflateur, une purge et il peut même être face à toi avec ton octopus dans sa bouche !
  44. 1 point
    Dans les resto touristiques de Kralendijk, "Cuba company" m'avait laissé un bon souvenir.... Suis d'accord avec tes spots de plongée. Bon le Hilma Hooker n'est pas une épave palpitante àmha. J'avais pas pu faire les plongées coté Est...
  45. 1 point
    Bonjour, Merci de tous ces conseils et retours d'experiences. J'ai donc acheté pour être paré à toutes éventualités : - une tronçonneuse étanche mais électrique ( c'est moins lourd qu'une thermique, puis je me voyais pas trimbaler mon géricane sur ma stab ) - une rallonge de 50m pour alimenter la tronçonneuse ( j'éspère qu'il y a des prises électriques sur les bateaux) - un eezycut - un couteau suisse - une paire de ciseaux jesco - un couteau à steack - un étau pour plier le couteau à steack - un marteau pour fait sauter le bout du couteau à steack après l'avoir plié sur l’étau Par contre je me questionne sur mon lestage, sa pèse tous ça L'eezycut et le ciseau jesco me suffiront je pense pour ma pratique loisir en structures. Merci à vous. Bonnes bulles!
  46. 1 point
    re moi, j'aime bien tes interventions : soit elles sont structurées et claires, soit elles amènent à discuter (quand on ne partage pas forcement la meme vue). Dans le cas de la nomination des In, il y a 2 choses qui me titillent : - le nombre d'abstentions : idealement, il en aurait fallu 2, une pour madame D qui était dans le college des votants, l'autre, du président, pour éviter un conflit d'interet et qu'il vote pour la candidate B qui est son épouse. Là, on ne sait, bien sur, pas, qui est l'absentionniste.. qui peut etre l'un, l'autre ou une tierce personne. - la seconde chose qui me dérange, c'est la présentation du sujet ; moi, je l'ai compris comme : "c'est madame la présidente, la femme du président, et elle n'aurait jamais du arriver à ce niveau, sous la mandature de son mari"... quid de ses compétences ? je le lis plus comme un proces d'intention que comme une anomalie (d'autant que si elle s'etait présentée sous son nom de jeune fille, personne n'y aurait rien vu !) Enfin, concernant "l'ordre établi". C'est sans doute vrai que je paie le formatage de 40 ans de travail en uniforme. Neanmoins, le changement ne me gène pas ... trop quand il s'inscrit dans un programme cohérent. La 2F n'est pas parfaite, loin de là ; mais, parmi tout ceux qui écrivent sur ce forum, combien sont prets à prendre un mandat de 5 ans, combien sont prets à donner du temps et à prendre des coups ? Le systeme n'est pas parfait mais il fonctionne. Serait ce mieux en le détruisant, pour peut etre reconstruire quelque chose ? qui mettra combien de temps avant d'etre efficace ? (donc, pendant combien de temps, ça sera la zone ??) Je n'ai pas compétence à remplacer des techniciens, des pontes. Comme tous, parfois, je peux déplorer que telle chose se déroule comme ceci et non pas autrement, mais, depuis ma place, je n'ai pas la totalité des infos, des billes, pour voir plus loin et avoir un jugement exact.
  47. 1 point
    woooh p'tain c'était chaud heureusement que je l'avais !!!! on avait rendez vous ce matin 22 octobre à Ker Port Vendrec'h, petite bourgade bretonne situé entre collliourech' et kerbanyuls je rencontre un membre du forum pour la première fois qui porte le nom d'un festival rock bien connu (mais non pas les vieilles charrues ignares) je check sa plaque d'immat en loucedé et ..... AAAAAHHHHHH malédiction et marmotte en string !! un quasi-suisse !!!!!! je m'attends alors à une tartiflette de remarques style "votre enseignement c'est de la daube", vos plongeurs c'est de la daube, vos coralligènes pareil et vos homards ont une tite bite !" Pour peu qu'il soit aussi con dans la vraie vie que sur le forum je ne suis pas rendu mais bon il n'est jamais allé à Lausanne que pour acheter du chocolat milka, ça devrait le faire on se met à l'eau sous un crachin breton et une mer calme Je commence par un buddy-shake, je fais toujours ça des fois qu'il tombe des pièces d'autant que là ça pourrait être des francs suisses je l'avertis de la topo par un petit brief un plongeur averti en vaut deux N4*2=N8 = MF6 je n'ai donc guère de crainte sur ma sécurité là il m'explique qu'il respire sur son octopus et que si j'ai un problème d'air j'ai qu'à lui arracher les dents. ok bien retenu ! Là je lui propose d'ouvrir ses robinets Normalement il devrait me payer l'apéro mais c'est moi qui l'ai amené on descend dans la vasque, on palme 8m, je me retourne et lui propose de faire un palier de sécu de 3 minutes à 3m pour être débarrassé après ! regard incrédule, je lui en avis parlé lors de la préparation mais il ne s'attendais pas à ce que j'exécute je pense aller vers mon secret spot pour lui montrer omar le homard mais je n'ai pas foi en la visi du tout avec la pluie. ce pauvre gars il plonge dans un slush à la merde toute l'année, je ne vais pas lui faire le même coup, j'ai vu son carnet 70m 32min, 65m 34 min etc alors je mets 15° gauche pour aller vers la digue plus on avance et descend plus ça touillasse je lui montre une galathée puis comme j'avais aussi une lampe à faisceau large un truc attire mon attention un peu à droite nom de djious le putain de homard entrain de poser !!! bouge tes cheveux voilà joue avec l'objectif joue, joue Objectif que comme un blaireau, j'ai décidé de ne pas emmener tellement je pensais que ce serait de la soupe aux lentille palsembleu, ne jamais pas prendre son appareil on avance, 23m, du lait, ptain 15° j'essaie de faire bonne figure devant le yéti pour ne passer pour une tafiole mais je me pèle les meules sévères au point qu'arrivés dans l'entrée de la darse, on voit que dalle et je décide de remonter un peu Et là magie, à 20m, visi claire et 17° quel bonheur, je ne sais guére pourquoi je nous ai infligé une demie heure juste sous la thermocline je lui dégote un décalangouste (pour 10 une gratuite) et un quinqualangouste un peu plus loin on finit la ploufaille tranquillou, l'eau est belle le coralligène coloré il me dit qu'il s'est caillé les meules aussi ce qui me fait bien plaisir, je ne suis donc pas seul, je ne suis donc qu'un mic ou un key retour à la voiture sous la pluie bretonne, je fais tomber mon tshirt dans l'eau, ai foutu ma combar sur ma polaire, le pique nique s'annonce bien ! je sors le parasol, le sac de victuaille avec la tapenade au foie-gras et le jambon cru et :eek: naaaaan naaaaan !!!! meeerde j'ai oublié les couverts, on va mourrir de faim et de froid et là en bon plongeur français , je sors mon couteau de plongée et nous sauve d'une mort certaine !! je coupe ma baguette aqualung sqtyle, étale la tapenade aqualung style et y dépose le serrano comme dit tino, c'est pas mon zizicut qui nous aurait sorti de ce mauvais pas !!! vive la france vive la ffessm et vive padi
  48. 1 point
    Bien finalement ont peut s'entendre, si jusque-là j'était septique sur ta façon de voir les chose compte tenu de tes réponses plus haut. Force est de constater que tu a en grande partit raison dans le constat ci dessus, j'ai maintes fois fait le même. Et même ci je suit plutôt un plongeur Teck, le taliban de la plongée m'agace également ou m'amuse c'est celon. Lors de plongées profondes en Égypte ou je plongeait en Ccr et shorty (29°) les DUI man parti pour leurs 50m en étanche était assez comique. Quand on plonge toute l'année en étanche, le plaisir du shorty n'a pas de prix.
  49. 1 point
    Pour 12 plongeurs, il te faut viser une coque > à 7 m et une puissance égale ou supérieure à 200 cvx. Il te faudra envisager de la faire construire par un petit chantier naval. (Pas plus cher que les coques de série, et tu pourras la faire installer comme tu le voudras: console, ou cabine, rateliers de blocs, etc..). La solution à Flo est un bon compromis. Pour le transport, dans cette dimension, il ne faut pas trop rêver; grosse remorque + véhicule de traction adapté. La solution à Flo est un bon compromis.
  50. 1 point
    Un peu HS Bonsoir, depuis le temps que je lis les avantages de cette config, je me dis que je dois quand même mettre mon grain de sel ! Deux choses pour moi: - l'argument, "je donne mon principal car je sais qu'il fonctionne": oui d'accord, ok et moi, je récupère quoi ? Le détendeur que j'ai sous le menton, c'est ça ? Et comment suis-je sûr qu'il fonctionne ? Si cette probabilité existe pour mon principal, elle existe aussi pour un secondaire, non ? Je n'ai pas (encore) cette config, mais mon secondaire, je le teste à chaque plongée, je l'entretiens comme le principal, donc là, à mes yeux, je sais qu'il fonctionne. Ou alors ça veut dire qu'il faut aussi régulièrement tester celui qu'on a sous le menton, et là, je suis d'accord. Sinon, honnêtement, cet argument ne me paraît pas recevable. Les deux détendeurs doivent fonctionner. -Le tuyau long... Je suppose qu'il est branché au deuxième 1er étage. Mais part-il du côté droit ou du côté gauche du plongeur ? Je dis cela car j'ai récemment testé la chose, j'ai récupéré un détendeur sur tuyau long monté coté droit du plongeur, j'ai trouvé ça inconfortable car le tuyau, bien qu'il soit long, faisait un coude pour que j'ai le détendeur dans le bon sens. En gros, c'est comme si je passe mon principal, mais l'assisté est moins serré sur moi... En spéléo, je comprends l'utilité; mais pour une plongée loisir, où l'on a tendance à remonter face à face, ça ne me semble pas le plus confortable.... Par contre, si le détendeur est monté à gauche, une fois donné à quelqu'un, il arrive directement dans le bon sens. Et là, l'avantage du tuyau long prend tout son sens. Donc, pour résumer mon post: -les deux dèt doivent être vérifiés régulièrement -le tuyau long, c'est super, mais c'est encore mieux s'il est monté du coté le plus confortable possible. Pour finir, ma configuration actuelle: -détendeur principal tuyau normal à droite -détendeur secondaire qui part à gauche, monte sur l'épaule gauche, passe au niveau de mon cou et est tenu par un clip à la fois résistant et facilement décrochable. Depuis quatre ans que j'utilise ce clip; il ne s'est jamais décroché involontairement ! Le nez de clown... La dernière fois que j'ai fait le signe "panne d'air" en exercice à un plongeur équipé de ce matériel, il a tiré si violement dessus qu'il a arraché le nez de l'anneau qui le retenait à la stab; je me suis retrouvé avec le détendeur encore entouré du nez de clown dans la bouche... Ben ça permet pas de respirer, hein... Le clip est fixé à un anneau inox sur mon épaule droite. Du coup mon secondaire est sous mon menton mais légèrement décalé à droite, aussi visible et accessible que mon principal. Si je dois l'utiliser moi-même, je passe le tuyau (1m) derrière ma tête pour le faire arriver à ma droite... Heu... Je suis un peu hors-sujet, non ? Philippe.
×
×
  • Créer...