Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

spielou

Membres
  • Compteur de contenus

    885
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France
link1
link2
link3

spielou a gagné pour la dernière fois le 21 mai 2018

spielou a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

147 Excellent

À propos de spielou

  • Rang
    Sidemounteur alsacien & plongeur JJCCR
  • Date de naissance 07/10/1969

Informations personnelles

  • Localisation
    Bernolsheim
  • Passions
    Faire des bulles ou pas avec différents gaz ...;-)
  • Profession
    Sculpteur de fumée

La Plongée

  • Féderation(s)
    il n'y a pas que la Ffsssmeumeu
  • Niveau en plongée
    N3 Tmx normoxique
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. spielou

    Achat Pack detendeur

    Vincent, il n'y a aucune raison que tu ne mordes pas à l'hameçon du SM. Essayer cette config c'est l'adopter :-)))))) confort, trim, aisance, hydrodynamisme, adapté à tous les types de plongée (y compris en plongée à la cool en Egypte) ... Par exemple nous avons été, en mars dernier, en WE plongée sous glace à Lioson en SM et quel plaisir ce fut. Mis à part Apeks ou Scubapro, tu as également le Beuchat VX 10 Iceberg https://www.beuchat-diving.com/fr/detendeurs/287-vx-10-iceberg-black-3278553166239.html et Marès 82X https://www.mares.com/shop/fr-FR/diving/regulators-octopus/1st-stage/82x-2.html qui sont également très adaptés. Plongeant le plus souvent en eau froide, j'avais, en premier lieu recyclé 2 Mk18 S550 de chez Scubapro avant d'acquérir 2 DST avec des XTX 50 https://www.apeksdiving.com/fr/produits/detendeurs/product/listing.html Apeks, c'est costaud, facile et à entretenir: une grande majorité de mes BO et blocs de déco sont montées avec des détendeurs de cette marque.
  2. OSTC c'est du made in Freiburm Bresgau à 100% Aqualung je ne suis pas certain ça ressemble quand même à de l'Oceanic rebadgé
  3. Je suppose que tu as exploité l'ensemble de la doc disponible sur la toile mais au cas où voici un excellent article de Franck Gentili qui présente un stick à double entrées en U: https://www.epaves-passion.com/tech_gonflage.htm
  4. Wahou.... là on tape déjà dans du stick élaboré. Pour ma part j'ai opté depuis de longues années pour un stick simple en PVC de chiotte/tuyau de machine à laver; ça fonctionne parfaitement et c'est précis. Bon je reconnais c'est fait pour être déplacé/démonté rapidement et les finitions aux p'tits oignons c'est pas trop mon truc. Il y a quelques années je me disais: il faut que je me fasse un panneau pour fixer mon stick et son alimentation en oxy... Mais comme il fallait que je puisse le démonter rapidement et que j'ai souvent déménagé toute l'installation, c'est resté fixé avec son lacet super tek-moumoute de la mort qui tue. Je précise que l'analyseur n'est pas présenté sur ces photos (il tiens sur le stick grâce à la bande élastique noire sur le corps du stick), la cellule se fixe dans le T inférieur d'où part le mélange vers le compresseur via le flexible annelé.
  5. Pour contribuer à éviter les accidents liés à la manipulation d'oxy, pour ma part, je dégraisse mes lyres avec de l'alcool isopropylique. Pour ce faire, avec une seringue je nettoie les parois internes. Ça consomme de l'alcool mais au moins je suis certain de bien dégraisser les bouzins.
  6. Le secret du bonheur pour les plongées en eaux froide: l'étanche, les gants étanches, un très bonne cagoule, des sous-vêtements adaptés en multi-couches; et pour moi qui suis un super frileux du chauffage sur le torse, le dos et les mains. Ne pas oublier une purge pipi ou des couches car eau froide = diurèse.
  7. Salut à tous. Pour ma part, j'ai longtemps plongé solo par nécessité: mes binômes historiques me lâchant au fur et à mesure. Ne voulant pas arrêter, je me suis donc équipé pour pratiquer solo et en toute autonomie (gaz, compresseur, booster, stick nitrox, blocs,...). Pour ce faire j'ai profité de l'arrêt de mes différents bibi pour leur racheter le matos qui me manquait. En matière de pratique, à l'époque je plongeais en OC avec systématiquement un bi. Pour la redondance, mon pont de robinetterie était toujours fermé et chaque détendeur était équipé avec un mano. Ma wing avait 2 DS qui étaient connectés. Peu familié à l'époque avec les valve drill (auto-formation oblige), je partais du principe que si je givrais (plongées en gravière et en lac essentiellement), j'utilisais le contenant du second bloc pour remonter puis basculer sur ma déco. Pour ce faire tous mes blocs et bi étaient toujours bien "tassés" au niveau gonflage (en général 245-250b à froid). Pour les déco, elles étaient grées de façon traditionnelle mais avec un flexible DS supplémentaire. En matière de pratique, je ne m'interdisais aucune limite de profondeur. Disposant d'oxy puis d'hélium j'évitais de plonger à l'air au delà de 50m en favorisant toujours des nitrox même pauvres pour ces profondeurs: mon principe était qu'un NX 25 c'est toujours mieux que de l'air. En 2012, j'ai découvert le sidemount sur ce forum. Grâce aux longs échanges sur le sujet, animé par Santi et d'autres, je me suis équipé (trouvant cette configuration particulièrement adaptée à la pratique solo pour l'accessibilité des blocs). Le réglage de la config a été long et les méthodes très empiriques (dépose d'un miroir lesté en zone peu profonde pour voir à quoi ressessemblait ma config, dépose d'une gopro et passage devant dans tous les sens puis réglages dans la foulée) et nécessitait des sorties de l'eau incessantes avec la caisse à outil au bord de l'eau. Une fois arrivé à un résultat satisfaisant, j'ai rajouté des déco avec plus ou moins de bonheur en matière d'accessibilité. Gréer mes déco avec du bungee c'est très vite imposé (manipulation avec gants étanches et gros sous-gants). Pour la pratique enfin, je ne plongeais qu'en Allemagne ou en Suisse où on te fout la paix en matière de réglementation. J'ai également profité d'une croisière en Égypte pour me faire plaisir en solo et en SM, durant un maximum de plongée (y compris de nuit, un souvenir particulier du Thistlegorm de nuit seul au monde dans les cales ) car le reste des gens étaient peu motivés au niveau plongée, privilégiant la fête, les grasses mat et les apéro à rallonge. Voilà, j'espère avoir répondu à une partie de tes questions. Enjoy your next solo dive. Elles ont toujours un goût différent.
  8. Pour info, la Gdf est désormais fermée jusqu'à nouvel ordre du fait de la crise sanitaire actuelle...
  9. spielou

    Etanche Decathlon

    Qui dit manchons de poignet en néoprène dit impossibilité de monter des gants étanches. C'est dommage pour les plongeurs d'eau intérieure. Cela aurait constitué une bonne option pour s'équiper à moindre coût....
  10. Mais tout à fait mon Nico. Elle tient le choc malgré les années. J'ai réparé au fur et à mesure les infiltrations d'eau sur les soudures en particulier. J'ai changé les bottes, les manchons et la fermeture éclair of course.
  11. Aahhhh l'éternel dilemme.... Autant d'avis que d'utilisateurs de l'un ou de l'autre. Pour avoir les deux, et plongeant le plus souvent en gravière, j'opte pour la néoprène compressée toute l'année. En mer ou en plongée Sout j'utilise une toile. Ce qui est important c'est le type de manchons (compatible avec l'installation de bague pour gants étanches; donc exit les manchons de poignet en néoprène). Sache que certe les manchons en silicone sont rapidement interchangeables, mais ils sont plus fragiles que ceux en latex. Pour le manchon de cou, perso moi je préfère le néoprène car c'est plus chaud. A prendre en compte également le sous-vêtement particulièrement déterminant pour une trilam. Pour les pieds: bottes ou rockboots... Chacun voit midi à sa porte. Moi je préfère les rockboots.
  12. spielou

    Coup de gueule Nemo Wide

    Ma femme en avait un comme premier ordi. A l'époque où elle a commencé à plonger avec une déco, on s'est esquinté les doigts à essayer de switcher de gaz avec cette brôle... Pas moyen quelque soit la méthode (tentative à la MOD, tentative au dessus). Résultat des courses cette grosse bouse a fini sur leboncoin. Elle s'est prise un Petrel, et depuis c'est le bonheur.
  13. spielou

    plongée solo

    Berny, cet aspect est h.s. par rapport à ce thread consacré p.m. à la plongée solo et pas aux aspects réglementaire ou pas de la chose. Comme je l'ai également écrit: "Lorsqu'on décide de plonger en solo, j'estime qu'on doit faire ses choix en toute connaissance de cause".
  14. spielou

    plongée solo

    Oui tout à fait.
  15. spielou

    plongée solo

    Yess Jean-Etienne, mon harnais est à peine sec
×
×
  • Créer...