Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

spielou

Membres
  • Posts

    1,038
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • Country

    France

Everything posted by spielou

  1. 2700 balles pour une toile avec une fermeture en plastoc de m.... J'espère que pour ce prix les finitions sont parfaites. En plus de mémoire c'est anglais donc des taxes supplémentaires sont à prévoir. Il y a des marques européennes qualitatives pour moins cher.
  2. Pour plus d'info sur le O2ptima: https://underwaterjournal.com/2021/11/05/dive-rite-o2ptima-cm-rebreather/
  3. A la différence du triton qui enferme les faux poumons, le canister de chaux dans le sac, sur le chOptima, ils sont au dessus du canister et de la tête de la machine. Cela conduit à ce que le modèle de DR est moins compact.
  4. Je plonge en eCCR sans vanne CMF à débit constant. Cela ne m'empêche absolument pas de gérer ma PPO2 en manuel. C'est d'ailleurs ce que je fais systématiquement en fin de plongée lorsque je traîne à faible profondeur: je bascule en SP haut (0.7b voire je la baisse manuellement à 0,5b) et je maintien ma PPO2 généralement autour de 0.9b-1b. Je suis persuadé que je dois réinjecter en manuel via ma MAV plus souvent que sur un mCCR à débit constant comme le Triton. En effet le débit massique "amorti" les baisses de PPO2. La gestion de la PPO2 n'est pas plus "handicapante" au cours de la plongée que regarder ses mano. Entre le HUD qui te permet de déterminer au pire la plage de PPO2 (cas du HUD du Triton) dans laquelle tu te trouves, au mieux la PPO2 moyenne de tes 3 cellules (cas des CCR Dive CAN équipés de HUD de chez Shearwater) voir tes 3 PPO2 (NERD), ta console SW et le Monox, il est honnêtement "difficile" de ne pas avoir facilement l'accès à l'information. Durant mes dernières vacances estivales j'ai eu l'occasion de regarder de près un O2ptima CM de chez Dive Rite (eCCR ventral). Plus long que le Titron, puisque les faux-poumons sont situés devant, cela ne dérange pas pour autant: https://www.segytek.com/materiels/recycleur/recycleurs/o2ptima-cm-recycleur-ccr-ventral.html Bien que non CE c'est une alternative intéressante en matière de CCR ventraux léger travel friendly
  5. Salut, ce n'est pas une semi-étanche mais une combinaison humide. C'est donc moins adapté pour les eaux fraîches. Il faut vérifier l'état des fermetures éclairs et des manchons (présence de déchirures)
  6. Toutes les marques leader sur le marché font sous-traiter la fabrication de leurs gammes d'ordinateurs. Pour Aqualung, il est fort à parier que c'est produit par Pelagic Pressure System. Je pense que pour Scubapro cela doit être du même tonneau. A l'époque Johnson propriétaire de Scubapro avait racheté Uwatec. Suunto et Cressi fabriquent eux même. Pour autant je ne connais aucun modèle qui n'a pas eu des problèmes de fiabilité. La grande différence entre toutes les marques c'est bien la qualité du SAV. Les marques leader s'appuient sur leur réseau de dealers qui font les intermédiaires. A titre personnel, je préfère les marques avec qui je peux avoir un contact en direct. Pour avoir eu ou plongé avec beaucoup de modèles différents (VR3, Oceanic/Pelagic, Uwatec, Suunto, Cressi, Ostc, Shearwater) je constate quand même que les anciens modèles étaient plus fiables. Pour autant cela ne m'a empêché d'avoir des problèmes de boutons Piézo, d'écran OLED, de capteurs de pression.
  7. Tu n'as pas sité L&W E100 qui est comme Bauer du german maid. Je l'utilise depuis 2005. La seule chose que j'ai changé est le moteur électrique 220V suite à une surchauffe du codensateur. C'est un compresseur personnel très fiable.
  8. Tu peux nous en dire un peu plus stp? Le Mk2.5 semble organisé comme les JJ, XCCR et APD mais avec une valve à débit massique constant comme sur le rEvo. https://www.fathomdive.com/fathom-ccr/
  9. Merci de ton retour. Concernant CCR Tools, il semble que l'appli ne soit plus mise à jour. En effet il est impossible de se connecter au CCR Tools Portal qui gère les login. As-tu ce même PB ?
  10. Oui, c'est vraiment bien conçu (mais comment il pourrait en être autrement avec les combinaisons de Franz). Le jour où il faudra que je remplace ma Seaskin (que j'ai déjà déjà ré-encollé à de multiples reprises) je me ferai sans doute faire une TNT. Pour autant les fabricants de toiles de très bonne qualité sont nombreux. La seule chose dont je ne veux pas c'est ces foutues fermetures étanches Tzip de m....
  11. Non Hughes, ma femme en a une et pour moi cela remplace avantageusement une toile. Comme j'ai une toile en bonne état, je voulais remplacer ma neoprène classic par une autre.
  12. Possédant une trilam pour l'été et les plongées en mer ainsi qu'une néoprène compressée pour l'inter-saison et l'hiver avec 2 modèles de sous-vêtement (weezle extrem et SFTech avec chauffage), je gongle avec toute ces combinaisons de configuration. Au niveau du lestage, entre les 2 types de combinaison, je rajoute simplement un plomb de plaque sur ma machine de 2,5kg quelque soit le sous-vêtement en dessous. Même au plus froid de l'hiver où je mets en plus sous le sous-vêtement une première couche (H+B de course hivers) je ne rajoute pas de lestage supplémentaire. Ayant commencé comme beaucoup avec une toile, je suis passé au neoprène compressé vers 2007 pour la chaleur préservée par rapport à la toile. J'ai gardé cette combi jusqu'en 2018-2019 malgré un usage intensif et régulier (environ 100 plongées/an). Biensûr elle a été trouée et reparée plusieurs fois. Malgré les affres du temps, elle remplissait son rôle avec une fiabilité toujours au rendez-vous . Ce n'est que parce qu'elle a disparu lors d'un incendie chez Franz que j'ai dû m'en refaire faire une nouvelle toujours en neoprène compressée. Pour conclure, j'aime la souplesse de la toile et la chaleur du neoprène compressé. Même si effectivement le neoprène compressé est un peu moins souple, pour moi la chaleur demeure prioritaire car je suis très frileux.
  13. Un copain a eu des démêlés de SAV à résoudre pour son étanche Kallweit (travaux effectués non prévus et évidemment facturés) avec la maison mère. Qualitativement c'est du bien fini et coupé. Très répandu évidemment en Allemagne, c'est comparable à des marques comme DTEK, Divesystem, Divelabs, Phi diving et autres. Ils ont été précurseurs avec un system de fermeture étanche pectorale et horizontal que l'on enroule puis ferme à la façon d'un sac étanche: https://www.kallweit.de/produkte/trockentauchanzuege/helios-trockentauchanzug En revanche, je ne suis pas fan d'un de leurs modèles de rock boots à velcro: https://www.kallweit.de/produkte/ersatzteile/stiefel/gatorboot Leurs sous-vêtements sont de très bonne qualité et adaptés aux eaux froides: https://www.kallweit.de/produkte/unterzieher; il est dommage qu'ils n'aient pas travaillé sur une solution de chauffage intégré à l'instar de Santi ou de SfTech (et ce n'est pas faute d'en avoir parlé au distributeur pour la France).
  14. As tu pensé à te faire confectionner une semi-étanche sur mesure. Le fait-main est de toute façon plus durable que le maid in Cambodia, Chine, Vietnam et j'en passe.
  15. Si tu achètes dans un shop (et si tu commandes sur le net, contacte le shop, ils te le feront sûrement), ils te monteront ton DS et ton mano. Après, le faire sois même est simplissime: une clé Allen pour démonter les bouchons MP et HP, et une clé à molette pour visser tes tuyaux sans serrer comme un bourrin (ce n'est pas le couple de serrage qui fait l'étanchéité mais le joint légèrement gressé au silicone sur l'axe fileté). Si tu veux te rassurer au paravent, consulte les nombreux tutos sur YouTube. C'est vraiment à la portée de tout le monde (il faut juste savoir fans quel sens on visse ou on dévisse).
  16. Pour le gonflage au stick, une fois que le compresseur est en branle purge ouverte (et connecté au bloc à gonfler robinet fermé) , j'ouvre la B50 au minimum, je règle le débit souhaité puis j'ouvre mon bloc tout en fermant la purge. Pour interrompre un gonflage, je pars toujours de la B50, que je ferme, je ferme le robinet du bloc à gonfler puis j'ouvre la purge de mon compresseur sauf s'il faut gonfler une autre bouteille (cela prend 20 sec). Je laisse alors la B50 et la purge de la queue de distribution légèrement fuyante le temps de reconnecter le nouveau bloc à gonfler (bien évidemment, j'ai mesuré au préalable leur contenant...). Pour le gonflage en PP, au gonflage je pars toujours du bloc à gonfler, je mets la lyre sous pression piano-piano, je ferme sa vanne de laminage, puis j'ouvre piano piano la B50 (le minimum possible). Une fois l'équilibre atteint (ou la quantité d'O2 transférée) je ferme la B50, puis le bloc et je purge la lyre in fine.
  17. Pour en avoir bénéficié, je te conseille de t'adresser aux distributeurs qui sont aussi techniciens d'entretien pour les boosters qu'ils commercialisent; j'ai eu la chance de suivre cette formation composée d'autant de théorie que de pratique où nous avons pu tous pratiquer sur un cycle complet de gonflage sachant que nous avions tous une bonne expérience de gonflages réguliers.
  18. Comme il a été déjà mentionné, il est sage, pour les gonflages surox >40% (que ce soit par transfert par pression partielle ou par utilisation de booster), de mettre en formation adv blending les gonfleurs qui interviendront. Pour mémoire, il existe également chez TDI une formation Booster blending. La limitation du nombre de personnes qui mettront en oeuvre ces gonflages et le traçage de toutes les actions peut également concourir à sécuriser l'activité dans une collectivité (il est toujours très difficile de faire appliquer strictement ce genre de restriction au sein d'un club associatif, français de surcroît). La mise sous clé des équipements de gonflage (lyres, mano oxyclean, joints viton, graisse oxy, débitlitre de gonflages, raccords adaptateurs) est également utile à condition que les détenteurs de clés soient limités et formés (ahhhh, le sempiternel PB des clés dans un club.... et les sempiternelles discussions houleuses du type: moi j'ai une clé depuis des années et je sais ce que je fais, alors pourquoi je n'y ai plus droit). Bon courage, pour la mise en place de tes règles de fonctionnement, ce ne sera assurément pas simple.
  19. Un peu acculturé sur le sujet des ESPT, je rajouterai que cette maladie peut rester en "dormance" pendant des années et peu se déclencher suite à l'exposition à un stimuli particulier. Pratiquant aussi dans le Lot en CCR avec ma moitié, j'ai souvent réfléchi au "what if" s'il lui arrivait quelque chose.... cela fait partie, pour moi, de la préparation mentale à l'activité et la définition claire des attitudes à adopter avec mon binôme. Cet exercice mental nécessite beaucoup d'honnêteté: dans la très grande majorité des cas, les réactions à l'exposition au danger imminent ne sont ni le fruit du hasard ni innées. L'entraînement et les répétitions des gestes jusqu'à leur automatisme prend du temps. Pour autant, l'humain n'est pas infaillible... La définition du risque accepté ou si je reformule, quel risque j’accepte de prendre pour mon binôme ou pour moi est très personnel. Par exemple, mon binôme (et donc moi quand nous plongeons ensemble) n'ira jamais au delà du fond du P4 du Ressel. Pour conclure, la milieu de la plongée et de la sout en particulier se caractérise par un nombre important de "donneurs de leçon" et de "sachants", dont je fais sans doute régulièrement partie ....
  20. De mémoire il y avait également depuis Bormes l'équivalent qui a disparu. Seul le Tikidive se maintien depuis Cavalaire. Nous y avions passé une semaine en 2016 et j'en garde un très bon souvenir. Le seul bémol est qu'il n'y a pas de possibilité de gonflage à bord hors air (nitrox, gonflage oxy pour les CCR). C'est surprenant que ce concept ne prenne pas en France.
  21. Tout à fait Rmack. Pour ce genre de voyage comme nous avions l'expérience du précédant séjour et que nous savions où "nous mettions les pieds" (visite de Resort, même compagnie aérienne, même hôtel) je n'ai pas trouvé de plus-value à passer par un tour-opérateur. En effet ils proposent tous le même type de prestation avec généralement un séjour au Buddy dive Resort qui est une grosse structure très "américanisée". Cela ne correspondait pas à ce que nous recherchions. Y aller c'est, selon moi, assurément vouloir y retourner. Après 2 séjours, la question du troisième ne se pose pas. La seule question c'est quand. Pour la durée 2 semaine minimum mais idéalement 3-4 semaines. Quand je te dis qu'on a aimé...
  22. A mon tour de faire bénéficier mes documents à la collectivité: Principaux joints & pas de vis plongée.pptx
  23. Je pense que l'on peut mettre Air Masters dans cette catégorie avec une mention toute particulière pour la qualité des "plateaux repas". Ma dernière expérience date de 2013 mais je pense que c'est toujours un invariant....
  24. Pour reconnaître les joints j'utilise ce tapis qui est remarquablement bien fait: https://scubagaskets.com/product/actual-size-scuba-o-ring-chart-115-working-mat/
  25. Je regrette en particulier que mis à part CCR manager aucun logbook n'ait pensé à ajouter les fonctionnalités de suivi des consommables pour les CCR: je trouve cela si pratique. Pour mémoire le créateur de cette appli, qui n'a visiblement pas trouvé son public, ne le met plus à jour et compte le retirer pour des questions de coût.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.