Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

jeuneN1

Membres
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de jeuneN1

  • Rang
    Petit baigneur

Informations personnelles

  • Localisation
    strasbourg
  • Profession
    graphiste

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bah peut etre sauf que bah voila dans mon premier message je l'ai dis bah oui : "Mon profil avant l'incident : 33 ans, bonne santé, jeune niveau 1, 7 plongées à mon actif, record de profondeur 19m, pas fou, etc..." Et aujourd'hui je vais voir un psy, j'ai encore le souffle court (2mois et demi apres), donc ca commence à faire long, mais je me retape, ca va de mieux en mieux. Voilou
  2. Merci pour l'instabilité psychique, c'est tres délicat ! Je n'ai aucun antécédent dans le domaine, peut etre une petite nevrose mais comme tout un chacun, rien de grâve rassurez vous. Sinon, je me suis peut etre mal fait comprendre mais les crises de tétanie et spasmophilie se sont produites après coup et non pas sous l'eau. Je n'en avais jamais eu de ma vie. Merci à Trimixeur d'arrêtez de se méprendre à mon sujet, ce n'est pas agréable du tout. Ne pas etre d'accord, je l'admets, me définir comme ayant de "graves pblms psychologiques" c'est un peu fort, d'où cela sort il ? Souhaite t il que je lui retourne le compliment ? Des pblms psychologiques sont apparus suite à l'incident (post-trauma, forte somatisation), mais mon psychisme était tout à fait normal avant la plongée et ne présentait aucune contre-indication pour cette activité... sinon pourquoi aurai je reçu le N1 une semaine auparavant ? ... à moins que vous contestiez le professionnalisme du club qui m'a formé sur Tahiti...
  3. - Bonjour Je vois que mon récit provoque beaucoup de réactions. Ce que je peux dire déjà c'est un grand merci aux plongeurs compatissants car c'est très pénible à vivre. Par ailleurs, pour ceux qui méprisent mon attitude, je leur souhaite de se renseigner sur les retombées d'un choc post-traumatique. La somatisation ce n'est pas de la rigolade, les crises de tétanie sont tres impressionantes voir effrayantes. La réponse du club ne m'étonne pas, manifestement il cherche à se protéger. Ma monitrice a globalement bien fait son travail mais m'a largement surestimé... les sprints par 29m de fond la tête vers le bas pour intercepter un gros dauphins j'en avais pas l'habitude. Par ailleurs, suite à cette aventure, le club n'a jamais cherché à me joindre pour me demander des nouvelles. Voila c'est tout. A.
  4. Voila, c'est pas souvent que je me manifeste sur un forum, mais là c'est nécessaire. Je voudrais mettre en garde les jeunes plongeurs (bapteme, niveau 1 et 2) sur le réel danger que peut représenter une plongée dans l'océan ! Je peux le dire car de ma propre experience j'en ai fait les frais. Mon profil avant l'incident : 33 ans, bonne santé, jeune niveau 1, 7 plongées à mon actif, record de profondeur 19m, pas fou, calme et attentif Avant la sortie, je précise à ma monitrice (club "the six passengers" Rangiroa) que je ne suis pas un grand habitué, que je n'ai jamais plongé dans le Grand Bleu. Je lui indique mon profil comme ci-dessus. "Ok, ok, pas de problême !" me dit elle. "Ok si tu le dis alors..." Plouf donc, nous nous retrouvons par 20m de fond avec des requins gris (3m) un peu plus bas, nous nous accrochons au corail, puis nous partons vers le Grand Bleu pour y trouver autre chose... Nous nageons dans un banc de gros barracudas (extraordinaire cela dit en passant)... puis au milieu de nul part un grand dauphins nous tombe dessus ! Nous caressons la bête qui après avoir été chatouillée se laisse finalement tomber vers les profondeurs. A ce moment précis je panique ! Hyperventilation, impossibilité de reprendre mon souffle et de me calmer, mon coeur s'emballe... gout amer en bouche...comme du sang. Aïe ! J'ai peur, je fais des grands signes à ma monitrice qui sans me voir plonge encore plus bas pour rejoindre la bestiole (ne l'avions nous pas assez vu ?) Je suis le seul N1, il y a autour de moi une autre palanquée de N2, j'ai une monitrice pour moi seul et elle ne me vois pas !!! Ni personne, car tous regardent le dauphin qui fait sa star 10m au dessous ! J'ai la trouille, je me vois noyé ici par 30m de fond. C'est alors que je me démène comme un diable pour remonter, j'oublie meme mon direct systeme (hereusement, cela a peut-etre évité que je n'ai de lésions pulmonaires), je bats des palmes et fais une grande brasse pour remonter à la surface. Une fois en haut, aucun paliers n'a été fais, je suis au large de Tiputa, dans les vagues, je décide alors de redescendre chercher les autres plongeurs... ils m'ont perdu !!! Le courant nous avait deja un peu éloigné les uns des autres, mais je les retrouve grace à leur chapelets de bulles. Ma monitrice me voit, me fait faire un palier prolongé (5min) à mi-profondeur (15m) puis encore un ou deux autres. Pour ca, elle est tres pro. Une fois sur le bateau c'est "Quand je ne t'ai plus vu j'ai eu envie de te tuer !!!" bref, je culpabilise "Pardon ! Je n'aurai jamais du remonter je sais c'est une grave erreur..." Au bout de 30min j'ai des vertiges, oxygene, dispensaire medical, test physiologique satisfaisant, retour à la pension sous la moustiquaire où je dors mal. Aujourd'hui un mois et une semaine apres, je suis en stress post traumatique : crises d'angoisse, probleme respiratoire, ventre comprimé, constipation, vertiges, 2 crises de spasmophilie et tétanie, une 10aine de fois aux urgences, et d'étranges boutons aux fesses (ca c'est ce qui est le plus drole mais ca gratte tres fort . Bref, j'ai bcp de chance finalement... je pourrais etre paraplégique, demeuré ou mort à l'heure qu'il est ! Donc, chers amis jeunes plongeurs, si vous devez faire de la plongée, soyez bien reposés, en bonne forme, et tannez votre moniteur pour qu'il vous tienne à l'oeil !!! Quitte à dire que vous avez un peu la trouille ! Vous garantir ainsi son extreme vigilance. Et puis avoir une 20aine de plongées à son actif avant le Grand Plouf c'est surement tres conseillé, 7 n'est pas assez ! Sachez aussi que c'est la crise aussi dans les toamotu et que les clubs de plongée acceptent tout individu s'il a un simple petit niveau 1 et le pognon ! Suite à "l'incident", les filles du club ont essayé de me convaincre que rien de grave ne s'était passé ! Que in fine tout etait rentré dans l'ordre donc qu'il ne fallait pas parler d'accident ni meme d'incident !!!! Bref ils voulaient sauver les meubles du navire qui prend l'eau, et surtout ne pas faire de mauvaise pub. Quoi de mieux qu'un petit lavage de cerveau ? Je le dis encore aujourdhui : il y a eu un "incident" qui aurait pu etre dramatique pour la réputation du club ("merde va falloir changer de nom ! The 6 pieds sous terre, c'est pas mal non ?") et le contrat du moniteur : un noyé sur les bras "merde je vais perdre mon CDI ! Je vais devoir retourner bosser chez Carrefour !" Quels dérapages ? -Pour un moniteur, perdre sa palanquée c'est grave ! (surtout quand on n'a qu'un seul guss à surveiller), -l'emmener tres profond à 29m en le sachant novice sans rester tres à proximité (selon un couple de plongeurs qui etait de la partie, nous etions plutot à 35m !! mais ca je ne peux pas l'affirmer donc nous nous en tiendrons à 29m), -plonger encore plus bas sans le voir qui panique (j'etais censé le suivre donc ipso facto je dépassais la limite autorisée des 29m), ca c'est pas rien non plus ! -accepter un ptit bleu qu'a mal dormi (à cause des moustiques) pour une excursion à 8h du mat (j'ai vu des photos de moi avant la plongée, j'avais une tronche de poisson napoléon). Accident trop bête et trop classqiue du petit couillon de touriste qui n'imagine pas un instant la situation de fou dans laquelle il va se retrouver. Voila, j'espere que ce message vous mettra en garde et evitera d'autres catastrophes. Bien à vous et plouf plouf plouf... shit où sont mes pastilles Xanax ? JN1
×
×
  • Créer...