Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

baya

Membres
  • Posts

    9
  • Joined

  • Last visited

link1
link2
link3

Personal Information

  • Localisation
    BAYONNE
  • Profession
    COMMERCIALE

La plongée

  • Professionnel de la plongée
    No

baya's Achievements

Rookie

Rookie (2/14)

  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In
  • First Post
  • Conversation Starter

Recent Badges

10

Reputation

  1. bonsoir je suis navrée de constater que je suis susceptible de passer pour une dingue qui puisse avoir inventé un récit surréaliste... Je suis venue sur ce forum, et là il faut reprendre mon 1er post pour avoir des témoignages, avoir des conseils pour vaincre cette angoisse désormais bien là. Je ne suis pas venue comme je le répète dénoncer qui que ce soit. Le patron du centre est au courant, à lui de prendre ses responsabilités. Maintenant, à vous lire, il faut croire que je suis tombée sur le seul dingue (lui maintenant je le sais, l'est vraiment) qui fasse faire un tel exercice dans les conditions telles que je les ai décrites et vécues. Il a eu , je l'espère une bonne leçon dans le cadre de son "exercice périlleux" de sauvetage. Cet acharnement à vouloir que je dénonce le club m'oblige aujourd'hui à ne plus venir sur ce post, cela me désole. merci à tous ceux qui m'ont témoigné leurs témoignages, conseils et sympathie
  2. merci pour tes conseils mais comme je l'ai dit dans mon post, je ne suis pas venue faire de la délation et comme je suis têtue (et oui, une femme, c'est des fois un peu têtue !), je ne compte toujours pas le faire; Mon obstination m'a aussi permis de replonger l'après-midi qui a suivi Par contre, tu m'inquiètes encore davantage avec tout ce que je n'ai pas fait, je me doutais bien que la formation était plus que légère (à la lecture du book donné lors du visionnage de la vidéo) mais à ce point, je n'en avais pas conscience; Alors, je ne sais pas d'où tu es, mais si te vient l'idée un jour de venir sur la côte basque, je suis preneuse de tes conseils et cours afin de plonger avec le maximum de sécurité. merci encore
  3. bonsoir Puisque c'est apparemment un peu confus, voici le détail de ma formation open water : samedi 6 aout matin : 3 heures de vidéo avec examen final A samedi 6 aout am : plongée à 6.1m 35 mn avec vidage partiel raté et remontée en urgence (tasse déjà bue ce jour là). Par contre LRE juste avant sans souci dimanche 7 aout matin : plongée à 15M durée 10mn avec visibilité mauvaise et houle (des plongeurs ont été malades sur le bateau) - vidage partiel avec très peu d'eau dans mon masque - vidage complet réalisé vitesse grand "v" pour ne pas me planter entre le nez et la bouche - masque complètement retiré, la suite tu connais, c'est le sujet de mon post dimanche 7 aout am : plongée à 11M, 40mn, balade samedi 13 aout matin : plongée, 13M (je ne sais plus le temps, je n'ai pas mon carnet, suis à l'hôtel pour mon boulot), balade suivie exercice vdm partiel et complet en piscine à la demande du directeur samedi 7 aout am : plongée 11M, 63mn (avec 3min de palier à 3M), balade dimanche 8 aout am : plongée 12M, 53mn, balade voilà pour mes 6 plongées, j'ai reçu ma carte de certification la semaine qui a suivi ma dernière plongée et au vu de la date inscrite sur celle-ci, la demande de certification a été envoyée juste après le 1er week end, certainement en même temps que l'encaissement du chèque. J'espère que ce petit récap t'aidera mieux à comprendre mon parcours, plus que léger, car tu remarqueras qu'aucun autre exercice n'a été effectué ni même proposé bonne soirée à toi
  4. Bonjour à tous et notamment à ceux qui attendent de mes news. Je bosse (comme la plupart en ce moment j'imagine et il est vrai que je n'ai pas bcp de temps la semaine) Pour remettre les choses à plat, j'ai omis de le dire, je parlais de niveau 1 (d'où ma totale ignorance sur la plongée) alors que c'était la formation open water de Padi. Je reviens vers vous car habitant en bord de mer, j'ai la chance de pouvoir continuer mon apprentissage par mes propres moyens. J'ai donc commencer par nager avec tuba et lunette afin d'avoir le nez au contact de l'eau et m'habituer à ne respirer que par la bouche. Pas évident non plus, rien à voir avec le fait de plonger sous les vagues tête nue où là évidemment, je souffle uniquement par le nez. 2ème exercice du week end, à environ 1m d'eau , masque et tuba, vidage de masque partiel puis vdm complet avec l'aide de mon chéri qui me maintenait sous l'eau à la verticale.J'ai réussi plusieurs fois mais pas naturel du tout, j'aurai gagné quand cela deviendra un automatisme mais du progrès. Par contre, Imaginez la scène !!! Sans vouloir être vulgaire, mon chéri debout dans l'eau et moi la tête immergée devant lui. Nous avons eu le droit à pas mal de regards braqués sur nous lorsque nous sommes sortis de l'eau. J'ai même dû expliquer à un couple qui paraissait choquer ce que nous faisions. Nous, cela nous a fait beaucoup rire. J'ai réservé une plongée le week end prochain et selon la profondeur, je me lancerai certainement pour un vidage partiel pour commencer A bientôt
  5. le problème et bel et bien là, l'eau qui rentre dans le masque ! je ne sais pas si tu as lu ma mésaventure qui relate l'exercice d'un vdm ou plutôt le fait qu'on m'a fait ôter mon masque alors que je ne voulais pas le faire et ce, à 15m de profondeur. Permets moi de te conseiller de le lire et tu comprendras mieux quand j'écris que seul le fait que j'ai payé importait dans ma formation. C'est très instructif... biz
  6. bonjour J'ai récemment posté sur les incidents en l'occurence avec un vidage de masque pour une première à 15 m de fond " vidage de masque scénario catastrophe". Je le laisse le lire en sachant que j'ai été certifiée open water sans avoir réussi à le faire en mer. Je te laisse donc méditer sur le fait qu'il y a parfois des club qui ne sont que des "pompes à fric". POur ma part, je vais m'exercer toute seule en mer, là où j'ai pied afin de réussir et de ne plus plonger stressée par l'éventualité d'un coup de palme qui m'ôterait mon masque.
  7. bonjour à tous Je comptais vous écrire que lundi à la fin de mon apprentissage N1 mais je ne peux attendre jusque là pour vous remercier. En effet, il y a encore 2 jours, j'étais encore habitée par un sentiment de honte et de culpabilité, genre le boulet de service...mais grâce à vos témoignages de sympathie, je me sents beaucoup moins idiote et comprends qu'un VDM n'a rien d'anodin. J'ai fait 2 plongées hier dont 1 de 63mn à 11m, donc plutôt ravie. J'ai même revu mon copain le poulpe ! ou son cousin, je ne sais plus trop ! Par contre, toujours pas de VDM en mer. Le responsable du centre a demandé à mon moniteur, Anthony (je le nomme car un petit jeune vraiment très très sympa) de m'exercer en piscine. Je me suis quand même excusée de lui faire faire des heures sup ! d'où le sentiment de culpabilité pas encore si effacé que ça. J'ai donc fini pas enlever 2 fois mon masque et réussi à le remettre sans encombre. Cependant, 2 fois est encore un peu juste et pour l'instant je ne suis pas encore prête à le réaliser en mer à plusieurs mètres de profondeur. Je reste je pense encore un peu traumatisée (hier, j'ai focalisé sur mon masque et sur les palmes des autres plongeurs qui d'un coup pourraient me l'ôter) par cette expérience douloureuse et qui j'en suis consciente par vos témoignages aurait pu avoir une fin vraiment tragique. Je vous promets que le jour où je le réussirais en mer, vous serez les premiers avertis. Encore un GROS GROS MERCI A VOUS ps : je compte bien continuer à plonger et on sait bien que rien ne vaut un petit cadeau pour se remonter le moral, le shopping pour les filles, c'est bien connu c'est curatif alors je me suis achetée une belle combi noire et jaune. Faudrait peut-être que je pense à changer de pseudo, maya serait plus approprié !
  8. en tout cas, merci à tous pour vos post, je me sents moins nulle. Et depuis une semaine, je m'exerce à l'air libre à inspirer par la bouche et expirer par le nez ou la bouche, même quand je suis en voiture, c'est grave docteur ??? bref, cela devient obsessionnel...j'ai même essayé cette config en me bouchant le nez et me suis dit que cela devait être possible comme ça, au moins au début. je replonge demain 2 plongées et dimanche 1 plongée afin de terminer le niveau; Je suis quelqu'un qui ne veut pas rester sur un échec et prends bien vos conseils en compte et notamment celui de passer par un vidage de masque à une profondeur minimale. Personne ne m'obligera à faire ce que je sents pas, mon expérience m'a donné une bonne leçon aussi et tant pis si je passe pour une nulle. Je reviendrai vous raconter ça lundi, niveau en poche je l'espère. bon week end à vous
  9. Bonjour L'expérience dont j'ai été "l'héroïne" dimanche dernier m'a inévitablement poussée à faire des recherches sur les accidents qui pouvaient se produire lors de plongées et voilà que je tombe sur votre forum et là, je ne peux résister à me confier tant j'en ai besoin... Tout d'abord, afin de cerner qui je suis afin de ne pas avoir d'à priori ou de faux jugements, je suis plutôt une personne qui adore les nouvelles sensations, assez sportive et qui n'a pas peur de l'eau. Je suis en train de passer le niveau 1 (cadeau de mon chéri afin que nous plongions ensemble, donc très beau cadeau j'en suis consciente et tout à fait ok pour moi). Je ne parlerai pas du club où je passe mon niveau car je ne suis pas là pour faire de la délation mais pour plutôt pour recueillir peut-être des témoignages similaires et des conseils afin de poursuivre la plongée sans le stress qui ne me lâche plus depuis une semaine. voilà enfin les faits : samedi 6 août matin : 3 heures de visionnage de vidéo seule avec interro écrite en suivant. 2 fautes, je suis plutôt assez fière. samedi 6 août am : plongée directe en mer à 6M sans passer par la case piscine (dit milieu protégé, ce qui me semble assez clair). Le moniteur,que j'appellerai "X" durant le trajet en bateau m'explique les divers exercices que nous allons faire durant cette plongée, et notamment le vidage de masque. Là, je lui explique que durant mon baptême de plongée, il y a 2 ans de ça à Punta Cana, je n'avais pas osé enlever l'eau de mon masque sous l'eau car exercice non réussi dans la piscine (là, j'avais quand même eu droit de m'exercer en piscine avant). Donc grosse grosse appréhension pour cette exercice. Il me rassure et me dit de faire comme lui et tout se passera bien. Nous descendons, il me stabilise et nous commençons les exercices, dont le LRE, tout va bien...jusqu'au vidage de masque. Il me montre, je prends qqes longues secondes de réflexions avant de me lancer et là, je ne fais pas encore la dissociation nasal/ bucal et le peu d'eau que j'avais fait entrer dans mon masque je l'inspire par le nez et celle-ci finit dans ma gorge. Panique, signe de remontée (heureusement, j'avais bien appris les signes le matin !) Remontée à la surface, je fais bénéficier à mon moniteur de quelques rots bien salés Nous redescendons afin de terminer la plongée, tout est ok, je fais même ami ami avec un poulpe, génial. Dimanche matin 7 août : nouveau moniteur, lui ce sera "Y". Je lui raconte mes péripéties de la veille et n'omets surtout pas de lui parler du vidage de masque et de ma trouille. Il a d'ailleurs été convenu avec "X" qu'il est nécessaire que je pratique cet exercie en piscine avant de le reproduire sous l'eau.Mais "Y" ne l'entend pas de cette oreille ! Trop confiant en lui en ses aptitudes et les miennes apparemment, il me certifie qu'en faisant comme lui tout ira bien. Nous descendons, plus bas cette cette fois-ci avec des conditions de visibilité très mauvaises (houle et temps gris) et nous stabilisons tant bien que mal au fond. Je suis déjà un peu essoufflée par cette descente un peu longue en raison de mon oreille gauche à équilibrer à de multiples reprises. Et là, direct, exercice vidage de masque. Je remplis mon masque au tiers et réussis le vidage mais mon coeur palpite. Je me calme et 2ème exercice avec remplissage totale du masque, je prends mon temps avant de me décider. Je le remplis et le vide aussitôt afin de ne pas me tromper et avoir le temps d'inspirer par le nez. 3ème et dernier exercice, je dois enlever le masque entièrement. Les palpitations s'accélèrent et je lui fais comprendre que je ne souhaite pas le faire. Il insiste, je doute, j'essaie de me calmer et me dit que je ne suis pas plus bête qu'une autre et que je dois pouvoir le faire. je pense vraiment à ce que je dois faire, surtout ne pas inspirer par le nez. J'ai peur mais je finis par ôter mon masque et là, le début du cauchemar ! J'inspire par le nez (vous allez penser que je suis abrutie mais selon les avis d'autres plongeurs, cela n'est pas aussi naturel que ça) et j'avale de nouveau de l'eau. Il s'en suit une grosse panique et un désir de remontée immédiat. Je fais signe à "Y" que je n'ai plus d'air et me mets à palmer de toutes mes forces afin de retrouver la surface au plus vite. Et là, je sens une résistance, "Y" me retient !!! Pour moi, il est devenu fou et veut par dessus tout que je fasse son "p..." d'exercice alors que je respire un mélange d'eau et d'air à chaque inspiration. Il m'expliquera un peu plus tard qu'il ne pouvait pas me laisser remonter si vite car nous étions à 15m de profondeur et qu'il voulait éviter la surpression pulmonaire. Je suis en train de m'asphyxier, plus le temps passe plus je souffre. Je veux en finir avec ce calvaire qui n'en finit pas et là, je deviens dingue jusqu'à en enlever mon détendeur de la bouche. Quitte à mourir, que ce soit vite. Il m'enfonce de force le détendeur dans la bouche et finissons tout de même par atteindre la surface après un peu moins d'une minute de cauchemar !! "Y" me met en position de flottabilité positive et là je donne évidemment à manger aux poissons !! J'ai beau rechercher dans mes souvenirs, je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie. J'ai tout de même replongé l'après-midi, mais juste en balade afin de ne pas me traumiser et de poursuivre mon apprentissage. Conclusion : 1: le moniteur a dû avoir une sacrée trouille lui aussi et m'a avoué que pour un exercice de sauvetage, je lui avais donné un bel exemple. Moi, j'espère lui avoir donné aussi une belle leçon, à savoir que cela doit rester un loisir, donc un plaisir et ne pas forcer une personne quand elle ne le sent pas. 2: sur mon carnet de plongée, je n'ai malheureusement pas pu noter grand chose à part ce que j'avais vu pour dédramatiser cet épisode, à savoir " la mort de près", drôle de spécimen en terme de faune aquatique MOn témoignage vous semblera sûrement long, mais cela me fait aussi du bien d'écrire pour dépasser cette épreuve et ce souvenir qui ne ma lache pas depuis une semaine. Je finis mes 3 plongées le week prochain et il y a une chose dont je suis sûre, c'est que le vidage de masque se fera en piscine, sinon rien, j'arrête là. par avance merci pour vos témoignages et conseils.
×
×
  • Create New...