Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

justanidea

Membres
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de justanidea

  • Rang
    Petit baigneur

Informations personnelles

  • Localisation
    Koh Tao
  • Passions
    aucune mais de multiples activités
  • Profession
    apprenti plogeur

La Plongée

  • Féderation(s)
    padi
  • Niveau en plongée
    4 bars
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. justanidea

    Certificat medical FFESSM

    Bonsoir Tous, Bon c'est vrai que je ne me serais pas risqué à créer un modèle de certificat tout seul, mais comme le dit Doctroll, à vous le soumettre à correction à ce doit être faisable. Je retiens: - "ce jour" -une traduction en anglais (+espagnol pour l’Amérique du sud?) en italique sous le texte français.-une belle présentation avec deux cases à cocher -les expressions et termes requis d'après un mix de ce qui se trouve...sûrement en évitant de trop copier-coller les copyrigth:froglol:. -en .doc pour la construction en pdf pour la version finale -libre de droit évidemment. Mais par contre maintenant, je suis plus occupé à boucler mon sac et finir de préparer mon voyage alors cela laissera à DAN un mois pour le rédiger:trigolo:,le temps que je revienne.. Bonne soirée. :biere::biere:Et paf !déjà un yes sur le questionnaire!
  2. justanidea

    Certificat medical FFESSM

    Re bonsoir, Mon idée de base vise dans le fond à améliorer un état de fait. Autrement merci pour l'attention portée à ce sujet A Scubaphil (merci aussi d'avoir vu la bonne volonté) A ma compréhension des choses, l'idée de traduction en anglais pouvant être retenue montre ce principe: "Nous sommes de la FFESSM mais nos plongeurs doivent être en mesure de plonger ailleurs dans les meilleures conditions, même dans des endroits non-francophones et en dehors de notre structure" C'est génial Autrement "j'avoue" je suis PADI:rougi:et n'ai jamais mis une palme dans l'eau en France..(ou plutôt dire: je suis frileux, fixe mes limites d'eau à 24°C,avec des coraux et des poissons multicolores serait plus juste;-) De mon expérience, même si des cases sont remplie YES il suffit d'un certificat médical d'aptitude à la plongée pour pouvoir y aller,valable pour les centres SSI aussi. En cas d'accident si le plongeur ment en répondant NO partout, non seulement en cas d'accident le centre pourrait peut être se retourner contre lui (une éventuelle mise en danger d'autres plongeurs ou autres, et l'assurance que ce plongeur avait probablement souscrite ne le couvre certainement pas en ce cas. De plus au niveau humain,(l'administration devrait être au service des humain et non pas le contraire) sur place,sous l'eau, les encadrants sauraient si une attention particulière doit s'appliquer. A mon avis c'est ce point particulier qui mérite l'attention portée au reste. ........................... A Troissanbars,je reconnais m'être mal exprimé avec mon "il va de soi"... l'idée est pour des conditions plus difficiles plongée ou santé il est compréhensible qu'une visite plus poussée soit requise,avec consultation chez les spécialistes par exemple. .................... A Lhyn: Si "FOP" est ce que j’appelle vulgairement "souffle au coeur" l'utilité d'un certificat médical dans ce cas est qu'il peut le mentionner dans "observations" ou bien dans la rubrique "Remarques et restrictions éventuelles" de la CMPN. ...................... Toujours dans l'optique d'attention particulière à apporter en cas de problème sur un bateau où une victime n'est plus forcément en mesure:malade: de revenir sur ses déclarations précédentes du remplissage NO NO NO...et que des facteurs aggravants ne puissent être connus J'espère qu'il semble clair que vous voyez que mon objectif n'est pas un morceau de papier coloré avec un tampon dessus, mais une sécurité accrue par ce qui est possible de connaitre avant la mise à l'eau. Les plongeurs de France apprécient les spots de plongée dans le monde entier, et la règle ailleurs pour pouvoir "déclarer ses petits défauts" ,au cas où il y en ait, sur la décharge de responsabilité est le certificat médical d'aptitude. Après chacun fait comme il veut L’inattendu suffira toujours bien assez, pas la peine d'y ajouter potentiellement les surprises. Le meilleur plan d'urgence est celui qui n'a jamais besoin d'être appliqué. Voilà ma vision en gros, mais bon je ne suis pas du genre obstiné j'ai fait ce que j'ai pu à ce sujet mais ne pourrais pas vraiment y apporter plus. Vivement ces trois semaines de plongées à partir du 17/03 en mer rouge pour me libérer de toutes ces pensées de surface:D
  3. justanidea

    Certificat medical FFESSM

    Bonjour, Le certificat médical en Suisse me semble déjà mieux élaboré. Voilà sur ce coup là, je me suis adressé à DAN sur une page et demi pour leur demander d'en rédiger un disponible sur le net reconnaissable dans le monde entier. Je sais je suis un doux rêveur ^^ texte: ....exposition du problème...+ En France, il est évident qu'au cours de la préparation d'un voyage de plongée, pour des vacances s’il faut commencer à trouver le médecin qui acceptera de rédiger ce certificat médical, ou avoir le temps d’aller à l'autre bout du département pour rencontrer un médecin agréé FFESSM sans même être sûr que ce certificat pourra être compris ou reconnu peut décourager certains qui se rabattront sur la solution de la signature du dégagement de responsabilité d’un centre de plongée (remplir NO partout.…le padi medical statment) à leurs risques et périls, aux risques et périls accrus de leur palanquée, au possible détriment de leur assurance, ou de la non-validité de leur couverture. Alors je ne sais pas dans quelle mesure les risques d’accidents liés à la plongée peuvent être augmenté par dissimulation de problèmes, parfois mineurs, mais surtout par l’évitement d’une visite médicale avec au minimum une vérification des oreilles, du cœur, de la tension qui peuvent être révélateur d’un état de santé qui a pu changer à l’insu du plongeur depuis sa dernière consultation . Simplifier la démarche, la rendre claire me semble pouvoir être un bien pour la communauté des plongeurs. Je pense que DAN vu son influence et sa connaissance mondiale de la plongée serait l’organisme avec les meilleures aptitudes à harmoniser l’accès à un certificat médical reconnaissable à international, standard d’une phrase avec une case à cocher..ou non. Par exemple un formulaire d’une page, doublée au moins d’une traduction en anglais. Exemple: "Je sous-signé Dr « xxxxx », docteur en médecine, certifie après avoir pris connaissance des contre-indications liées à la plongée sous-marine, sous réserve de l’exactitude de ses déclarations et après avoir examiné Mr « Plongeur » à les aptitudes à la pratique de la plongée sous-marine ." Fait à ..... le ....... Signature. HS (en passant Merci troissanbars;-)plus autre chose j'ai cité dans un mail au manager de Dune Egypte "vivement quelques plongées pour me libérer de mes pensées de surfaces",il a été enthousiaste,je lui ai donc révélé l'auteur de la citation c'est un bon copain à lui:double enthousiasme^^) Cet exemple entendrais une liste annexe de contre-indications disponible dans les langues les plus communément utilisées pour présentation à son médecin lors de la visite médicale. Il va de soit que cette simplification serait dirigée sur la plongée sans décompression à l’air, avec possibilité de nitrox inclus, pour les plongées de vacances et les personnes sans complications particulières. Il peut être compréhensible qu’un autre certificat médical avec des critères plus strict soit imposé pour la plongée avec décompression par exemple ou en cas de problèmes de santé. Tout ceci peut sembler des points de détails, néanmoins je ressens comme un devoir de vous en faire part pour l’expérience acquise que la majorité de problèmes qui pourrait survenir peuvent être évités par l’attention apportée à une multitude de détails. Cette idée est soumise à votre appréciation et sans doute DAN a bien d’autres missions plus importantes que ce genre d’organisation administrative, je me contente donc de soumettre ces observations à vos services. Sincères salutations, Bien cordialement, Voilà cela ne servira peut-être à rien mais j'aurais au moins essayé d'harmoniser le truc avec l'idée que tous les plongeurs sont physiologiquement égaux qu'importe l'école dont ils viennent....
  4. justanidea

    Certificat medical FFESSM

    Merci à tous pour vos conseils avisés. Je pense donc prendre un RV chez mon généraliste cela me fera une occasion de le voir pour la première fois:-) muni de la feuille de contre indications et de lui demander quelque chose comme Mr Troissanbars.(bel avatar en passant) Je me rends au triangle d'or voir des requins pour la première fois,et bon malgré tout je me demande un peu si ils ne seront pas trop gros à mon gout,ou trop curieux.En fait j'ai presque peur d'avoir peur Pour les NO NO de Padi,c'est la solution facile et peut dépanner mais je trouve cela moyen,autant faire les choses bien quand il y a le temps.Ce n'est pas pour engager la responsabilité de qui que ce soit, mais pour être tranquille avec la couverture de l'assurance. Merci bien,Bonne petites bulles à tous.
  5. A ce "beaucoup de monde" je parlerais du nombre de gens qui meurent dans leur lit pour leur montrer à quel point c'est un endroit dangereux ,pour certains sans même avoir au moins tenté d'accomplir leur rêves.
  6. Bonsoir, Tu seras prêt....Quand tu auras envie de plonger tout seul, mais en restant conscient des risques supplémentaires liés à ce fait et en étant toujours très prudent:sur des sites que tu connais déjà bien,avec des plongées tranquilles dans de bonnes conditions, qui ne demandent pas de descendre à trente mètres par exemple.(penser au risque "plus d'air" et remontée d'urgence) il y a déjà beaucoup à voir dans les 15 mètres des récifs coralliens. Mais aussi lorsque tes buddys seront un "fardeau" pour toi,c'est à dire lorsque que ce sera toi qui portera la responsabilité de leur sécurité (au moins rescue) et qu'une plongée seul sera pour toi comme un "soulagement" du potentiel de risque qu'ils représentent et pouvoir porter cette partie de ton attention sur autre chose. Le principal danger est de croire qu'avec de l'expérience on maitrise, que l'habitude fait que les accidents n'arrivent pas ou ne peuvent plus arriver,et les prises de risques augmentent, il suffit de voir les expérimentés à qui cela arrive pour en tirer une leçon. Ces idées viennent de mon expérience perso,et la tienne peut être différente. J'en ai croisé des "très sûrs d'eux" même débutants qui se mettent en danger...ainsi que les autres,prenant des risques ou méprisant les consignes de sécurité dépassant leurs capacités.Je n'en ai jamais vu avoir d'accident avec moi...pourvu que cela dure:-)
  7. Bonjour, Voila je projette un voyage plongée au soleil et je vais avoir besoin d'un certificat médical récent. Comme cette formalité ne m'est encore jamais arrivé en France j'aimerais avoir un retour d'expérience. En Thailande par exemple il faut soi-même remplir un long questionnaire signé sur l'honneur,le médecin vérifie ORL,pouls et tension contresigne, 5 euros et basta. Déjà pour ici, je trouve bien qu'un généraliste puisse avoir le droit de le faire depuis récemment. Eviter d'aller courir à l'autre bout du département chez un spécialiste me va. Néanmoins l'unique certificat proposé que j'ai pu trouver sur le net semble concerner uniquement 1/les fédérés de la FESSM et 2/les activités fédérales subaquatiques de loisir (++l'encadrement ,passage de niveau,participation à des compétitions) Alors ma question est:si cela vous est arrivé de partir avec ce certificat en poche comment est-il accueilli dans des centres de plongées PADI,SSI (ou autres) dans le monde ,avec en plus cette barrière de ne pas être "doublé" en anglais lorsque l'on se présente dans ces endroits ou la langue française à une forte probabilité de ne pas être comprise? Merci pour vos retours d'expérience.
  8. Comme selon DAN la déshydratation est un facteur aggravant, je passe pour ajouter un grain de sel en pensant mesure préventive pour l'avenir : C'est plus pour Elénita et ceux qui plongent ou même juste séjournent sous les tropiques ou même suent beaucoup en cassant des cailloux^^. Retour d'expérience en Thailande:conseiller et faire boire de l'eau aux plongeurs pendant le briefing d'accueil sur le bateu ne nous semblait pas suffisant: nous ajoutions de l'electrolyte en poudre dans l'eau à disposition,une poudre chimique au citron pour compenser les pertes de sels minéraux due en premier lieu à la sueur (diarrhée et vomissements sont des raisons supplémentaires de compenser ces pertes d'électrolytes). Ce genre de boisson était disponible aussi dans les boutiques sous forme liquide type boisson d'effort sportif.Pour les adeptes du naturel le lait des noix de coco verte est une bonne option en plus du gout et de l'exotisme, c'est bon pour la santé. Alors bien entendu cela n'est pas une panacée contre les ADD, mais réduire les facteurs de risques ne peux nuire,de plus même au niveau de confort personnel il est notable que l'on se sent mieux dans les 10 mn qui suivent, "plus la pêche" lorsque les électrolytes sont bas et que l'on compense ceux-ci. Autrement pas de soucis Elénita,tu as agit comme il fallait, pas de regrets. Les urgences font aussi partie du boulot.
×
×
  • Créer...