Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Caillou

Membres
  • Compteur de contenus

    239
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

À propos de Caillou

  • Date de naissance 30/09/1982

Informations personnelles

  • Localisation
    Toulouse
  • Passions
    A part la plongée ?
  • Profession
    Programmeur

La Plongée

  • Féderation(s)
    2F
  • Niveau en plongée
    MF2
  • Professionnel de la plongée
    Non

Caillou's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Conversation Starter
  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

10

Réputation sur la communauté

  1. Merci Christophe pour ton exmple de plannif que je comprend bien, car c'est comme ça que je fais. ce que je retiens dans mon, c'ets que le fait de garder du gaz fond nécessaire pour palier à une perte de déco permet de fait de palier à une perte du gaz fond de l'équipier. Ça répond aussi à ma première question. Puis si j'ai une perte de déco en plus de ce pb : loi de Murphy... Mais mon problème a dérivé vers les pratiques courante uniquement en "tout air" sans déco : Une formation de type n3 par exemple. Je vois jamais de plannif qui prend en compte clairement la perte de gaz fond de l'équipier.
  2. Je suis d'accord en théorie c'est ça, mais en pratique... Y a plus cas.
  3. Oui mais tu le fais pour toi, tu prends pas en compte le fait que ton équipier "perde" sont gaz fond au plus mauvais moment de la plongée. "Généralement" les plannifs ne vont pas jusqu'à là.
  4. Je répond à ma propre question : en cas de perte de gaz fond. Mais encore faut il que ce cas là soit pris en charge dans le calcul des gaz. Ce que j'ai jamais vu faire.
  5. Élémentaire... Du coup, chaque plongeur doit etre autosuffisant et redondant un peu comme en recycleur. Mais alors, je me pose la question de l'utilité d'avoir un flexible de 2m 10 de long ?... Ce qui se voit souvent.
  6. Salut à tous, Après qques recherches sur le forum j'ai pas réussi a avoir une réponse claire à ma question. Question que j'ai eu car je me lance enfin dans le trimix et je remet en question ce que j'ai appris lors de différentes formation Nx conf / recycleur. -> Quand on plonge avec un bloc de déco on doit avoir assez de gaz fond pour remonter et faire ces paliers si on a une perte de déco : on est d'accord. Mais pourquoi dans ce cas là, ne pas faire plutôt comme on fait habituellement (sans déco) à savoir utiliser l'air de son acolyte ? Question con, mais j'ai l'impression que plus on plonge avec du matériel qui sont la pour nous permettre d’être plus sécu et plus il y a des règles qui se rajoute et complique un peu plus la plannif. Dans mon hypothèse je prend bien sur le cas ou la palanquée "que air" a prévu d'avoir assez de gaz pour qu'au plus mauvais moment ils puissent faire la remontée et les paliers sur un bloc. Chose que tout le monde prévois pour une "profonde"...
  7. Juste pour répondre à la question du début : un club assos à Toulouse ayant un local sur la cote Vermeille et bateau : le CSAT. Sinon ayant un bateau : le CASA, mais si tu bosses pas à airbus, ça sert à rien. Il y a aussi le Tech mais là aussi il faut bosser dans la société qui va bien.
  8. Caillou

    Modif code du sport

    Des raisons "plausible" de ces changements : La limitation à 40m de l’autonomie total du N3 est juste pour accorder ce niveau au N2 : le N2 est autonome à 20m et encadré à 40. Histoire d'avoir une "harmonisation" de nos niveaux. Et vu que le N3 est un niveau assez "accidentogène", ce changement est passez comme une lettre à la poste... L'octopus obligatoire pour des profondeur au dela de 20m n'est pas nouveau. La fédé l'avait déjà indiquer lors d'une réunion de la CTN : Vu que des N1 ont la capacité à aller au delà de 20m via le PE40, il se sont dis que niveau sécu qu'une deuxième source d'air (non indépendante donc pas deux 1er étage) n'était pas de trop. Et enfin le E4 présent sur site : je pense que les SCA (qui ont eu leur mot à dire dans ce CDS) ont du pousser dans ce sens, vu que c'est déjà une pratique assez courante.
  9. Salut, J'ai des interrogations à soumettre aux membres du forum : Je suis responsable d'un club assos qui va essayer de mettre en place un partenariat avec une autre association qui réalise des projets avec des jeunes de quartier sensible. Le but serait de leur faire leur N1 durant l'année, donc en piscine. Puis de leur valider en mer et au final qu'ils organisent un week-end de nettoyage des fonds marins. Dans mon club on a la structure pour les accueillir et même de les aider à réaliser leur projet final, mais je me heurte à certaines interrogation : Concernant l'assurance lors de l'entrainement piscine notamment. Car j'ai envie d'éviter de leur faire payer la licence alors que forcément tous ne feront pas le n1 en entier. On le fera uniquement pour valider le N1 et pour la mer. D'ici la je vais voir si l'assurance de cette assos prend en charge ou moins la partie piscine. Est ce que qqun à déjà réalisé qqchose de comparable ? Ce sont des jeunes de 13 à 17 ans, ils seraient 12 avec leur éducateur (le but étant de former les éducateurs en même temps).
  10. Il y a différents degrée dans les remontées, de la simple assistance à la grosse panique que tu peux que régler en surface. Et selon ce degrée, bien évidement que tu jugera si oui ou non tu chunte tes paliers ou pas. C'est du secourisme à ce niveau là : soit il y a urgence vitale et donc procédure exceptionnelle (rupture palier) ou alors tu juge que c'est bon et tu fais tes paliers : note qu'on apprend pas à qqun à réaliser ces paliers dans ces situations là. Donc mon club je file un 12L à un N2 moyen, il me tiens 1 heure voir plus, les 40minutes cet plus du N1. Moi je leur impose 40 minutes de plongée, cet plus simple. Reste que le discours Padi à l'air assez intéressant à ce sujet (comme pour pas mal de chose). Dans tout les cas il y a du bon dans chaque organisme dès lors que ça se justifie et se vérifie. Merci pour ces éclaircissements.
  11. Le cas du syncopé est enseigné au N2 (avec la bouée bien sur), et non le sauvetage palme ou dit DTH (N4) qui est un exo qui a pas la même finalité que le syncopé N2, N3, N4. Ok à la DTH, le mec est syncopé au début comme pour le sauvetage bouée mais par contre le reste n'a rien avoir. C'est un exercice physique qui permet de "tester" le futur encadrant sur un effort à 20m. (en gros) Dans la vraie vie, il ne faut, et ne faut pas faire ça bien entendu. Après je serais curieux de voir le mono qui justifie de vider les 2 gilets avant de démarrer une assistance ou autre. Perso avec mon enclume de Bi10, on me fait ça je coule à pic à n'importe quelle profondeur et on me remonte pas ou du moins je dépasse la profondeur limite imposé. Sinon, je suis d'accord que gérer une remontée ne s'improvise pas. Et dire que sur l'équivalence Advanced, Padi il est dit : "Pour cela il doit en préalable justifier de son aisance par : a) Au minimum une plongée à 20 mètres dans laquelle il maîtrise l'assistance et la remontée d'un équipier en difficulté" S'il a jamais fait avant je me demande comment il pourrait y arriver en 1 plongée... On verra ce week-end.
  12. Au delà des différences entre des niveaux qui sont équivalents apparemment, c'est qu'est ce qu'un plongeur autonome ? D'après moi, (bon ok, c'est du à mon vécu 2F) c'est quelqu'un qui déjà sait assurer sa propre sécurité puis qu'il sache assurer la sécurité de son binome ou de sa palanquée. Le cursus du N2 amène à ça, et mis à part certains, tout les exos se justifient pour l'autonomie. Et c'est vrai que j'ai du mal à concevoir qu'un plongeur puisse etre autonome en sachant que si son pote à un gros problème il puisse rien faire pour le ramener en surface en vie. (surtout de 30m) Problème de formalisme du à ma formation 2F surement. De ce que j'ai pu lire, j'arrive à la conclusion qu'un advanced est en fait autonome mais pour lui. Système qui doit bien fonctionner vu le peux d'accident dénombré à ce jour de ce système. Après le coté pas de palier à gérer lors d'une remontée pour Padi ? Pour la 2F c'est pareil. Quand on assiste qqun la priorité c'est le vital, et si on a un palier, beh on le zappe (on a 3minutes pour redescendre). Pour finir, concernant "les restes" d'un N2 pour les assistances, beh je trouve que c'est pas si mal de ce que j'ai vu. Au bout de 2 ans un N2 bien formé est largement capable de remontée qqun en vie à la surface. (Bientôt je vais faire un N3 qui à le sien depuis 5 ans, je vais pouvoir comparé.)
  13. Merci, oui j'ai vu ce lien, d'ailleurs je trouve absurde d'obliger un advanced d'effectuer une plongée à 40m alors que pour le N2 non. Mais en fait c'est plus pour essayer de comprendre la logique Padi en ce qui concerne les types de problèmes énoncé dans mon premier post. La personne en question ma dit qu'elle était autonome jusqu'à 30m. (je pensais pas autant en fait)
  14. Salut à tous, J'ai une question à poser concernant le niveau Advanced water. Je dois réaliser une équivalence Advanced vers niveau 2. J'ai discuté avec cette personne et j'ai pas réussi à connaitre les procédures qu'on les advanced en cas de problème. Genre essoufflement à 20m ou une panique pour x raisons. Enfin toutres situations demandant une assistance voir remonter de quelqu'un qui est syncopé. J'avoue ne pas mettre renseigné sur le programme d'un Advanced, donc si quelqu'un peut me fournir le lien ou un résumé. merci !!
  15. Caillou

    Direct plongée

    Je connais le club en question et le patron : tu peux y aller les yeux fermés. Et d'ailleurs le club est vraiment sympa.
×
×
  • Créer...

logo.png.82da6b1cbfb259c1df0e18cf18904a1e.png

 

Plongeur.com propose des services gratuits et n'est financé que par la publicité. Nous faisons de notre mieux pour éviter les formats intrusifs (au dessus du contenu, avec du son,etc...) et pour que celle ci soit la plus acceptable possible.

 

Si vous aimez les services de Plongeur.com, que vous trouvez des informations utiles et que vous voulez continuer a en profiter longtemps et gratuitement, désactivez votre bloqueur de publicité pour notre site !