Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PVR-73

Membres
  • Compteur de contenus

    2
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de PVR-73

  • Rang
    Petit baigneur

Informations personnelles

  • Localisation
    78, LE CHESNAY
  • Profession
    Ingénieur

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Suite à ma première partie de mon voyage à LEMBEH, l’arrivée au BASTIANOS sur l'ile de BUNAKEN est plus agréable, le site est situé sur une grande plage, ce qui permet de marcher et donc de « s’évader » un peu du ressort. Il est d’ailleurs plus judicieux de faire dans un premier temps LEMBEH puis BUNAKEN, plutôt que le contraire. On apprécie mieux les plongées sur tombants après la plongée « muck-dive ». Le transfert assuré entre les deux ressorts, avec toujours assuré sans boisson de courtoisie (il fait chaud) dans le van, mais il y a entre les deux Bastianos une prise en charge totale des bagages et de la caisse de plongée (regroupant tout le matériel) entre les sites, très confortable. Site beaucoup plus convivial et bien plus agréable. Ayant la même catégorie supérieure de logement sur les deux ressorts, le bungalow mis à disposition est très agréable. Par contre le « room-service » est NUL ! Elle ne nettoie pas la salle d’eau (les mêmes traces de salissures seront présentes pendant les dix jours du séjour !) – (elle ne peut pas se reposer sur les lits, pianoter sur son mobile et assurer l’entretien). Je suis obligé de lui demander de me changer les serviettes ou les draps selon les règles des BASTIANOS, c'est le manager (Mike) qui le lui demandera et elle finira par le fera finalement ! Bien meilleur Room service à LEMBEH. Par rapport au BASTIANOS de LEMBEH, le manager est absent (à l’opposé de celui de LEMBEH). Le WIFI est également gratuit, mais le débit est toujours aussi faible. La restauration est bien meilleure qu’à LEMBEH, beaucoup plus de choix aussi bien pour le petit-déjeuner, le déjeuné ou le diner. Et un service à table de qualité ! A l’identique de LEMBEH (ce doit être une consigne de la manager des deux BASTIANOS), ils vont à l’économie pour les sorties bateaux (donc sur les sites au plus près). Pour des demandes particulières il faut payer ! Alors que l’on dispose d’un package de plongées. Contrairement au BASTIANOS de LEMBEH, il y a le soir une vraie ambiance, ceci grâce à la musique au bar ouvert tous les jours, et grâce au mobilier à proximité mis à disposition pour échanger entre plongeurs, grâce aussi au coin lecture et à la bibliothèque bien remplie, … Bref le site est beaucoup plus convivial. Ce qui manque par rapport à LEMBEH ce sont les plongées de proximité depuis le ressort. Il y a une excellente ambiance sur les bateaux, ceci est dû aussi avec la complicité des plongeurs. Pour les plongées : A l’identique de LEMBEH, le personnel n’a pas de formation pour la manipulation du matériel, lors du transport au centre de plongée ou lors de la remontée sur le bateau, ils attrapent l’équipement pas le détendeur au lieu du robinet de la bouteille, ce qui détériore l’axe du détendeur et casse les joints internes (c’est ce qui m’est arrivé à plusieurs reprises (sur un LEGEND LX), avec la difficulté de trouver la bonne taille de joint, heureusement qu’il a des touristes qui possèdent des boites de maintenance – ayant oublié la boites avec les joints) Dans la manipulation du matériel, il y a également le non respect du matériel photo (ils ne savent pas comment le prendre, le prenne par les bras en carbone, …) ils ont sérieusement endommagé le dôme de mon fish-eye, Le site de BUNAKEN, permet de visiter les spots de SILADEN, MANADO TUA ISLAND, car ces deux iles sont assez proches, mais impossible d’aller vers MONTEHAGE ISLAND ou NAIN ISLAND (réputé pour le pélagique), car ces deux dernières iles sont trop distantes (il y aura toujours une bonne excuse pour ne pas s’y rendre, liée à l’économie encore), très dommage ! AMBAT est le guide à choisir pour ses qualités, notamment pour dénicher des espères rares et emblématiques des sites autour de BUNAKEN, Sites qui sont majoritairement des tombants, donc avoir un bon niveau, surtout pour la stabilité, Le personnel n’a aucune qualification PADI ou autre, lors de la signature des carnets de plongée, ils n’ont pas de numéro d’accréditation. A la fin du séjour, ils s’occupent de votre matériel, notamment du rinçage et séchage de la combi, de la stab. Ce qui permet de partir avec du matériel presque sec. Point positif lors du règlement de sa note de fin de séjour : les extras de plongée tels que le NITROX ou les bouteilles de 15L sont payants. Pour le NITROX il est affiché une dégressivité du prix avec le nombre de plongées, mais rien n’est précisé pour les bouteilles de 15L. Cependant lors du paiement, c’est avec surprise qu’ils appliquent cette dégressivité sur tous les extras. Et enfin retour à l’aéroport de Manado en bateau puis par van, toujours sans bouteille d’eau de courtoisie ! Une petite astuce pour le poids des bagages à l’aéroport de Manado (avec la compagnie SLIKAIR, compagnie régionale et sûre de SINGAPORE AIRLINES), essayer d’aller au guichet à l’extrême droite (réservé normalement à la classe BUSINESS, car la balance est déréglée et on gagne quelques kilos –environ 3 à 4kg). Quand on en limite en poids, c’est très agréable, de plus ils ne sont pas très regardant apparemment sur le poids des bagages.
  2. Endroit très sympathique, cadre plaisant, dans une petite crique, accessible uniquement par bateau, mais rien n’est fait pour le rendre convivial et agréable, voir commentaires ci-dessous. Lorsque vous atterrissez à Manado, on vient vous chercher à l’aéroport par van, puis un petit bateau assure le transfert vers le BASTIANOS sur l’ile de LEMBEH (durée de la traversé environ 30mn) – (1h30 à 2 heures au total depuis l’aéroport). Il n’y a pas de bouteille d’eau de courtoisie dans le van, pourtant il fait très chaud en été. A l’arrivée la chambre « standard » m’avait été réservée, mais avec la chaleur et l’humidité, il est préférable de prendre la catégorie « supérieure » (et choisir notamment (si cela est possible) l’une de celles sur pilotis en front de mer – avec le bémol du bruit des vagues et d’un compresseur de l’autre coté du détroit [la nuit le bruit est soutenu et continu], d’où la nécessité d’avoir des « boules-caisses »), catégorie certes plus chère, mais le confort est à la clé (clim, beaucoup plus d’espace, lit plus spacieux, salle d’eau plus grande, terrasse au dessus de la mer, …). Car la version standard est ridiculement petite (on a juste la place de tourner autour du lit et rien d’autre, pas de place pour ses affaires !) et vraiment trop basique, à éviter pour un séjour de plusieurs jours. Le ménage est fait quotidiennement. Dans la salle d’eau, on n’y voit rien (remarque faite à la personne qui m’a fait visiter à l’arrivée, mais RIEN n’a été fait ensuite !), une seule lumière faiblarde à plus de 3 mètres du sol, donc aucune visibilité dans le miroir. Pour y voir clair, il faut prendre le miroir (fixé au mur) à la main et le mettre à l’extérieur, sur la terrasse ! Les serviettes de toilette sont changées trois les 3 jours, tout comme les draps (C’est la règle « BASTIANOS », en fait ils ne changent que le drap du matelas, et pas le drap housse de la couette ou des oreillers), => économies. Le personnel est souriant et à l’écoute. Le WIFI est gratuit, mais revers de la médaille, le débit est très faible. Par contre : au petit déjeuner il y a très peu de choix, il faut SYSTÉMATIQUEMENT demander pour avoir un minimum, par exemple un simple yaourt, et il n’est frais car stocké à l’extérieur (la chaine du froid n’est pas respectée, alors qu’ils disposent de frigidaires), au restaurant le serveur « Victor » qui est en charge de servir notamment et préparer la mise en place, n’a AUCUNE COMPÉTENCES pour assurer ce qu’il doit faire : à plusieurs reprises, il amène le plat principal avant que l’on ait fini l’entrée (je ne suis pas au travail (ou je dois manger en moins de 10’) mais en vacances et il n’est pas normal de presser les clients à manger aussi rapidement), il n’a aucun respect des clients, et pire encore : chaque fois avant manger je me lavais les mains, un jour je l’ai vu sortir des WC et aller directement faire le service à table (servir et dresser les tables !) sans se laver les mains = aucune hygiène !!, c’est inadmissible. Il (Victor) vous sert des desserts avec des fourmis ( !!), ce qui veut dire que le plat reste un certain temps avant d’être servi, et il ne vérifie rien avant de présenter le plat, Cependant la cuisinière cuisine très bien, tout ce qu’elle préparait était très bon (mais c’est tout, coté restauration). Fin août, il y a moins de client et la restauration n’est plus sous la forme d’un buffet pour le déjeuné et le diner, mais est remplacée par un menu avec très peu de choix (et des petites portions rationnées) et lorsque vous choisissez vos plats, souvent il vous est servi autre chose (à quoi cela sert-il de passer une commande ?), car le serveur (Victor) ne fait pas attention à ce que vous avez commandé ! La propriétaire (des deux BIASTIANOS) est venue fin aout (29 & 30 août) au ressort, et par miracle la piscine était nettoyée et allumée, car d’habitude elle est sale et non allumée ! Le bar aussi habituellement dans la pénombre était allumé, surprenant ! J’espère qu’elle lira ces commentaires et apportera de réelles évolutions. Il n’y a pas d’ambiance le soir, le bar et la piscine sont fermés (le personnel a déserté !!!, selon le responsable du centre), pas d’espace convivial, à coté de la salle de restauration seulement un petit coin canapé avec quelques livres et des lumières faiblardes, rien d’autres, c’est vraiment très triste !! En fait dès qu’il y a peu de touristes au ressort, le service est au minimum, cela coute moins cher en personnel. Et sur les bateaux c’est pareil, on va être surchargé au détriment des règles de sûreté et de sécurité. Nous avons été jusqu’à 9 plongeurs (une quinzaine de personnes au total avec l’équipage), pour un bateau pouvant recevoir normalement la moitié au maximum, selon les règles de sécurité et de sûreté ! L’argument du responsable malgré d’autres bateaux à quai, un capitaine de bateau malade, du matériel en réparation, bref des excuses pour aller toujours à l’économie. Pour les plongées : Si vous avez un package, cela leur assure que vous n’irez pas voir ailleurs, car juste à coté il y a le ressort « FROGGIES » (qui est tenu par l’un des frères de la patronne des deux BASTIANOS), les prix des plongées sont fixes et non négociables, même si vous possédez un forfait vous paierez les plongées supplémentaires au prix fort et non celui du forfait, Vous risquez de faire plusieurs fois les mêmes sites de plongées pour un séjour de plusieurs jours, et lorsque vous souhaitez aller sur des spots spécifiques (notamment au nord du détroit), ils auront toujours un argument pour ne pas y aller (courants trop forts, pas la saison, accidents il y a plusieurs années donc risqué, etc., …), en fait cela a aussi un coût et il faut faire des économies partout, c’est DÉCEVANT ! (je ne retournerai pas chez eux), Les plongées sont des « muck-dive », avec du courant et surtout beaucoup de particules en suspend, cela ne permet pas de faire des photos de qualité de jours et surtout de nuit, Le personnel n’a aucune formation pour la manipulation du matériel, lors du transport au centre de plongée ou lors de la remontée sur le bateau, ils attrapent l’équipement pas le détendeur au lieu du robinet de la bouteille, ce qui détériore l’axe du détendeur et casse les joints internes (c’est ce qui m’est arrivé à plusieurs reprises (sur un LEGEND LX), avec la difficulté de trouver la bonne taille de joint, heureusement qu’ils a des touristes qui possèdent des boites de maintenance – ayant oublié la boite avec les bonnes tailles de joints), Dans la manipulation du matériel, il y a aussi le non respect du matériel photo (ne savent pas comment le prendre, le prenne par les bras en carbone, …) ils ont sérieusement endommagé le dôme de mon fish-eye (nombreuses rayures), Certains responsables ont beau le leurs dire, ils continuent à ne pas prendre soin du matériel des clients ! Le personnel n’a aucune qualification PADI ou autre, lors de la signature des carnets de plongée, ils n’ont pas de numéro d’accréditation. Cependant, j’avais un excellent guide de plongée : Opo, il trouve beaucoup de spécimens rares durant ces muck-dives. Le manager est proche de ses clients, il vient le soir au moment du diner prendre des nouvelles de la journée de chacun. Par contre la veille du départ, il précise bien qu’il ne faut oublier les « tip box », démarche assez surprenante. Je ne reviendrai pas dans ce ressort, mais dans un autre car il me reste encore des spots de plongée à faire. Je pars pour le BASTIANOS BUNAKEN (rédaction également d’un commentaire). Grande déception au niveau du restaurant, et au niveau de la casse & endommagement de mon matériel de plongée et photo. Philippe.
×
×
  • Créer...