Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Cloud76fr

Membres
  • Compteur de contenus

    44
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
link1
link2
link3

Cloud76fr a gagné pour la dernière fois le 21 septembre 2017

Cloud76fr a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

44 Excellent

À propos de Cloud76fr

  • Rang
    Plongeur water-resistant
  • Date de naissance 29/06/1976

Informations personnelles

  • Localisation
    Puteaux
  • Passions
    Moto, aviation, plongée, jeux vidéos, lecture, cinéma, photo
  • Profession
    Consultant

La Plongée

  • Féderation(s)
    PADI
  • Niveau en plongée
    OWD
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. L'article est intéressant. Pour autant il brasse beaucoup de vent. On a des statistiques concernant les accidents survenus ? J'ai peu d'expérience mais ils vont chercher des cas tordus tordus pour la justifier : 1/ un moniteur qui file de l'air à 2 élèves en même temps ?! 2/ un élève distancé (qui ne connait donc pas la technique) En somme on présente toujours comme justification le fait d'avoir merdé avant (pas de vérification du niveau d'air en cours de plongée, se laisser distancer) pour justifier un exercice plus complexe. À croire que l'on sera plus performant dans une situa
  2. Merci. Je n'avais pas compris que le problème venait de plus haut.
  3. Petite question en passant : tu n'avais pas un détendeur de secours que tu aurais pu utiliser ? J'entends que ce n'est pas son but et qu'en cas de pépin d'un autre plongeur, ça aurait eu tendance à vite dégénérer s'il attrapait en panique le tiens. Mais tu aurais été plus confort. Je ne plonge qu'avec du matériel de club étant un petit barboteur. Je suis bien infichu de faire la différence entre du bon et du mauvais matériel. Pour le détendeur je me rassure toujours en me disant qu'au pire j'ai celui de secours. Maintenant je n'ai jamais eu de difficulté à respirer.
  4. Dans ce cas je n'ai pas très bien compris ce qui s'est passé. Je croyais que tu allais déposer un autre groupe ailleurs. Toutes mes confuses.
  5. Dépense métabolique, pas physique. C'est certain qu'en plongée on doit brûler pas mal de calories rien que pour maintenir la température corporelle et qui plus est l'activité dure longtemps. Après, tout dépend de ce qu'ils prennent comme mesure. Pour la descente en ski est-ce juste une descente ou une journée de ski. Et à quel rythme surtout ? Pour autant, même si je ne pratique pas la discipline, quand je vois les personnes faire de l'aquagym à côté de moi à la piscine, je n'ai pas l'impression que la dépense physique soit minime. Et cela ne dure pas non plus cinq minutes. Donc le voir a
  6. En même temps je suis sceptique. Le document ne parait pas très sérieux. Lorsque je vois où sont classés: - Ski de descente - Badminton - Aquagym On ne doit pas avoir les mêmes notions de dépenses physiques ^_-
  7. Idem. Franchement on voudrait noyer quelqu'un on s'y pendrait autrement ? Ou alors il avait une masse graisseuse phénoménale. J'ai même apprécié la traduction car j'ai eu des doutes sur ma compréhension de l'anglais. De même le plongeur qui remonte sans sa copine inexpérimentée me laisse songeur... Après selon vous à partir de quelle masse un sur-lestage est dangereux ?
  8. L'âge joue quand même un peu (non je ne vais pas dénigrer les vieux séniles je vous rassure, ça sera bientôt mon tour. Si tu as une flopée d'ados à l'eau plus concernés par la faune en combinaison que par la plongée, il faut s'attendre à un manque de vigilance. Pour le bateau j'ai toujours plongé avec un bateau qui restait en place. Et souvent mais pas tout le temps avec quelqu'un à bord. Outre le fait qu'il est visible et constitue une sécurité supplémentaire en cas de remontée c'est surtout dans le cas où il faudrait rentrer sur terre en urgence ou appeler des secours que cela me rassur
  9. Merci pour ces informations. La miss s'y rend cet hiver. Pour la radiofréquence je suis curieux. Si des navigateurs peuvent donner un complément d'information, y a t'il une fréquence écoutée par tous les bateaux, une sorte de canal commun qu'utiliserzit la balise ?
  10. Je plonge depuis 2/3 ans seulement et je confirme que c'est leur côté débile. On m'a appris à vérifier le gonflage du gilet, le bon fonctionnement de TOUTES les purges (y compris celle que je ne trouve jamais à portée de main une fois sous l'eau ^_-), du détendeur de secours, et le gonflage à la bouche du gilet. On vérifie aussi que le tout soit bien attaché. Cet été en Grèce avec ma monitrice PADI, on faisait même le Buddy check une fois à l'eau que j'avais tendance à zapper. Ça ne prend pourtant que 2 minutes.
  11. Merci pour ce déterrage de sujet. Avant de me lancer dans des croisières plongées, je vais continuer de plonger en eau calme, chaude, dans des coins gentillets. Et bien envie d'investir dans la radio GPS et un bon sifflet. A ce sujet, ma fille de 13 ans va partir plonger à l'Île Maurice. On y a passé notre Open Water et le moniteur a toute ma confiance. On a plongé toujours à l'intérieur du récif. De l'autre côté il y a un risque de se faire embarquer au large ? Je pense que je vais lui acheter un Nautilus Lifeline avant son départ...Pour autant, il y a assez de bâteau dans le coin pour
  12. Tout dépend de l'âge du plongeur, de son expérience, de sa connaissance du déroulement de la plongée. S'il n'a pas été informé que le bateau allait repartir, comment deviner qu'il est risqué de retourner au bateau ? Accessoirement, ce n'est pas un peu dangereux de ne pas avoir de bateau de support en cas de pépin ? Et pour servir aussi de panneau de signalisation pour les autres navires ? Après concernant l'accident, tant que l'on n'a pas de détail, je me garderai bien de juger. D'autant je ne sais pas dans quelle mesure il est possible de démarrer par erreur (trébucher et presser le bout
  13. Happé de façon "inexpliquée" par l'hélice d'un bateau. Dommage que l'article ne précise pas, information pourtant simple à vérifier, s'il y avait un pavillon de plongée que le bateau aurait du respecter.
  14. En situation d'urgence, on ne sera jamais dans le même état de stress que lors d'un exercice. Vouloir recréer le stress me paraît contre-productif. Au contraire, s'entraîner en total sérénité permet de gagner en confiance, d'acquérir des automatismes, qui le moment venu, permettrons de réduire la charge de stress. En self défense on s'entraîne à parer un coup de couteau avec un couteau en bois. Ce n'est pas réaliste mais tout aussi efficace. La gestion du stress on ne l'apprend pas lors des exercices, c'est un travail à part entière. Si un exercice génère plus d'accidents qu'il n'est
  15. Lorsque j'ai fait ma remontée d'urgence en PADI j'avais le détendeur en bouche, ce qui évite à coup sûr d'avaler de l'eau. Et mes moniteurs m'ont toujours dit de le garder en bouche pour cette raison même si plus d'air tant que l'on ne m'en tend pas un autre. Chose amusante, beaucoup parlent de tricher lors de l'examen. On peut certes tricher dans un examen. Mais le but de l'examen c'est de savoir si on est à niveau, pour sa propre sécurité. Cette approche scolaire du comportement du candidat me surprend. Ensuite, question bête mais je ne comprends pas pourquoi faire un "AAAAA" ou un
×
×
  • Créer...