Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Ivredeau

Membres
  • Compteur de contenus

    945
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de Ivredeau

  • Rang
    Orque amical
  • Date de naissance 22/03/1976

Informations personnelles

  • Localisation
    Forges les Bains, pas loin de Limours (91)
  • Profession
    Prof de Physique

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM, CMAS, PADI
  • Niveau en plongée
    E3 (BEES1, MF1 Nitrox FFESSM), PADI OWSI
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bonsoir et merci à tous pour vos réponses. Plusieurs fosses depuis ce message, et ça vient petit à petit, notamment depuis le constat que le 50 m dynamique devenait vraiment confortable. Je soupçonne mes trompes d'Eustache de jouer les mères juives et de se mettre en rideau dès qu'il y a un peu d'appréhension, fût-elle inconsciente. Donc on va continuer à éduquer tout ça, aidé par l'idée que la patience est une vertu. Bonne soirée, encore merci et à une prochaine.
  2. Bonjour, l'hyperextension a été envisagée assez vite et je veille à maintenir les cervicales dans l'axe, vision sur le mur et non sur le fond. Merci pour l'essai
  3. Bonjour, plongeur scaphandre depuis un petit bout de temps (E3), je me suis mis à l'apnée il y a deux ans et globalement tout se passe bien. Seule difficulté : impossible d'effectuer une descente un peu longue la tête en bas. Systématiquement, je suis obligé de faire au moins une bascule tête en haut vers les 5m et une autre vers les 10m pour réussir à passer les oreilles (surtout la gauche) si je veux avoir une chance d'aller chercher les 20 (et même comme ça, les tympans se foutent en grève sans plus de concession avant le plancher, dans 95% des tentatives). Pourtant : - les descentes dans le bleu en scaphandre ne m'ont jamais posé de problème majeur - en apnée tête en haut je vais chercher les 20m sans problème - plus généralement, après deux ans de pratique régulière, j'ai des perf qui font qu'un AR à 20m, c'est devenu facile (donc je ne pense pas qu'on soit sur un problème d'anxiété) - je sais passer un canard en souplesse - je compense avant l'immersion Donc si quelqu'un(e) fait ou a fait face à un problème simillaire, et surtout s'il/elle est en est venu(e) à bout, je suis très intéressé par toute technique, fût-elle improbable. Je précise à toute fin utile que je connais déjà le valsalva, la BTV, le Frenzel... Et qu'outre mes propres connaissances, je constitue également un cas d'école pour les moniteurs de mon club, dont un MEF2. Merci par avance.
  4. Salut Kipling ; merci pour ce joli bout de CR. Je confirme que ça fait envie, surtout que je n'ai pas mis une palme dans l'eau depuis novembre (joies de la paternité), je m'y serais cru et ça fait du bien. Continue à nous raconter, et encore merci.
  5. Ivredeau

    embout sur mesure

    Environ 30 euros (un peu moins je crois) ; pas donné mais il paraît que c'est très confortable.
  6. @kr0ots : salut ; je n'ai pas nié la possibilité de faire une SP, juste souligné le fait qu'il fallait passer par la case "Eh mais ça fait vachement mal !", qui fait que si tu es conscient de tes faits et gestes, tu vas vraissemblablement relâcher de l'air. Qui plus est, j'avais conclu comme toi sur le bienfondé de la méthode de Cooltrane pour optimiser la sécu. @Cooltrane et Julien : salut chers amis ! L'heure matinale -ou tardive, c'est selon- vous donnera une modeste mesure des bienfaits de la paternité, en l'occurence les joies de la gastro et la mobilisation des troupes d'élite du changement de couche 2 à 3 fois par nuit depuis 3 jours ... 3 nuits ... chais plus trop ... Par ailleurs, je continue à plonger le samedi matin, une petite fosse sympa, avec des puits de 10, 20 et 40 ... cm. Pas de bol : le bébé nageur coïncide avec les fosses, et l'hiver, quelques petits rhumes de Cyana ... nous ont déjà privé d'un certain nombre de séances. Et même si j'ai encore beaucoup à apprendre de l'eau, c'est aussi le cas de ma petiote, à laquelle je cède le pas pour le moment. Mais je pense bien à vous, et je scrute avidement la date de mon retour parmi vous. Portez-vous bien. Plus en MP si le coeur vous en dit ...
  7. Salut ; le plus gros a été dit, j'ajouterai juste les points suivants : * La SP, pour autant que je sache, ça fait atrocement mal, et ce n'est pas instantané : avant de s'esquinter, il faudrait vraiment retenir ton souffle malgré une douleur grandissante dans la poitrine, ce qui ne peut a priori se produire que dans quelques cas de figure bien précis : 1°) tu aimes te faire mal (ne dis pas non tout de suite : tu as tout de même délibérément choisi de passer le N4 ...) 2°) tu es en état de panique, et là c'est la partie animale qui bloque, mais même stressé par l'épreuve, tu n'es pas supposé en arriver à de telles extrémités. 3°) tu es en phase tonique de syncope hyperoxique, mais tu n'es pas supposé aller chercher au-delà de 60 m ou être au nitrox pour ton N4. Si tu ajoutes à ça le conseil de cooltrane, de garder la gorge tendue vers le haut pour que l'air ait un boulevard de sortie, les risques deviennent minimes ; les accidents dont j'ai entendu parler étaient de "simples" distension pulmonaires, survenues au MF2, où la RSE se fait sur 30m. * La principale difficulté que j'avais éprouvée à l'époque était d'expliquer à mon diaphragme et quelques autres muscles, habitués à assurer ma ventilation depuis un petit paquet d'années, qu'ils devaient se tenir tranquilles durant la remontée, pour me transformer en fontaine à air. La sensation est d'ailleurs assez grisante : bien que n'actionnant pas la mécanique ventilatoire, tu n'as pas de sensation de manque d'air. Le manque d'air que tu éprouves vient sans doute de ce que tu souffles trop, ce qui est généralement motivé par le crainte de la SP, mais aussi par l'habitude de ventiler. En te concentrant sur ces deux points, je pense que tu peux encore gagner plusieurs mètres, et lorsque tu l'auras réalisée une fois ric-rac, la confiance et l'aisance finiront le travail. Bon courage.
  8. Salut Alain ; une cause possible à ton malaise est une légère narcose (ça commence -plus ou moins fort- typiquement autour de 30 m, et ça tend à disparaître à la remontée, ce qui colle à ton descriptif). Les plongées dans l'espace lointain qui t'ont posé problème n'auraient-elles pas été menées dans des conditions la favorisant ? Reprise après quelques semaines(voire quelques mois) d'inactivité pour cause de météo, fatigue, froid, ... Le pays Vannetais en mars, ce n'est pas encore Papeete. Bonne continuation.
  9. Salut Natygan ; je recommande également Olaff, très pro, très sympa (à sa manière, hein : il y a des rotweillers sympas, il suffit de passer le cap de l'apparence, mais une fois que tu t'es accoutumée au concept de panzer humain, ça va tout seul). Il préfère la qualité à la quantité, et son club est l'anti-thèse de l'usine à plongeurs. C'est un ancien du REP de Calvi, et ses homologues viennent en général plonger chez lui le week-end. Ambiance cosmopolite et naturel discipliné, donc, mais ambiance à la détente malgré tout.
  10. Salut ; ma chère moitié possède les deux, mais elle n'utilise pratiquement plus que le mikron. Motif invoqué : à confort ventilatoire sensiblement équivalent, pourquoi prendre plus lourd et plus encombrant ? Elle ne revient au Legend que pour des plongées en eaux vraiment froides et/ou profondes, parce que la fiabilité du Legend est (forcément) légendaire, et fondée sur un recul plus important que pour le mikron. Amuse-toi bien, quel que soit ton choix final.
  11. Salut ; 2 à 3 séances de sports par semaine : course à pieds, natation, un peu de muscu, ... C'est plus pour le plaisir personnel que pour la plongée, mais dans le même temps, j'aime autant être en forme en cas de pépin, plus la sérénité au pallier, dans l'idée que la mécanique est bien huilée et que je voyage dans la zone basse des statistiques d'ADD.
  12. Salut ; autrement, tu as aussi aqua2a, à Montreuil : http://www.aqua2a.com.
  13. Salut ; perso je ne fais pas la bise, mais c'est plutôt parce que j'ai le nez dans une stab ou un compresseur quand les élèves débarquent. Ne te laisse pas démonter pour si peu : la maman est peut-être un peu mère-poule et dans ce cas respecte sa sensibilité, mais je ne crois pas que ce soit le cas général. Pour ce qui est du contact physique, pas de souci tant que tu annonces la couleur. En baptême notamment, soit au briefing soit avant l'immersion, je précise que j'aurai sans doute à manipuler le matériel et/ou la personne pour placer celle-ci en position confortable. Le tout étant d'éviter les parties stratégiques de l'anatomie , sachant qu'il y a tout de même une différence entre effleurer un sein pour serrer une bretelle, et le peloter en bonne et dûe forme (surtout avec du néoprène ; en mer chaude, c'est vrai que la nuance est peut-être plus délicate). Si le public s'y prète, tu peux même plaisanter un peu sur la question, ça aide à dérider d'éventuels stressés. Prudence tout de même avec certains publics (ados et non gaulois en particulier). Mais après plusieurs centaines de baptêmes, je n'ai jamais eu de souci de ce côté-là.
  14. OK, merci à tous pour vos avis éclairés. Je vais donc au moins attendre l'agonie de mon tec2G pour voir si je me laisse tenter par une version upgradée. Bonne nuit et à +
  15. Salut les gens ; je reviens d'une petite semaine à La Londe (arf ! n'a fait le plein d'épaves), et j'ai vu au poignet d'un collègue la petite bête suivante : http://www.uemis.com/fr/products/uemis_zurich Son propriétaire en était très satisfait, et la démonstration qu'il m'en a faite était plutôt séduisante, ainsi que le descriptif du fabriquant ci-dessus . J'aurais aimé d'autres avis, en particulier sur ses défauts (pas la peine de citer "le prix" : ça, je l'ai déjà noté). Donc si vous avez un regard un peu critique et une envie dévorante de le faire partager, merci par avance ...
×
×
  • Créer...