Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Enhydralutris

Membres
  • Compteur de contenus

    315
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de Enhydralutris

  • Rang
    Respire sous l'eau
  • Date de naissance 10 mars

Informations personnelles

  • Localisation
    Paris
  • Passions
    Plongée & Grimpe en arbres
  • Profession
    Technicien Télécom / Agent d'accueil

La Plongée

  • Féderation(s)
    FF & SSI
  • Niveau en plongée
    N3 & AA
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bon ça c'est fait, merci les gars Oé y'a de sacrés bestioles ! Chiffres et unités dés le N1, conversation de base pour le N2 et pour les N3 lexique médical, juridique et administratif pour préparer les documents dès la remontée. Les N4 devront maîtriser tout cela en LSF et dans une autre langue signée de leur choix. Lexique d'accueil et de politesse pour les initiateurs avec intéros écrites, les blagues salaces genre "cheveux - tirer un cou - avec toi" qu'à partir du monitorat. C'est le sens même de l'Histoire, mais la fédé bougera quand PADI aura sorti depuis plusieurs années un Advanced Mute Diver.
  2. Au début la plongée solo j'voyais ça comme de la folie très très mal, pis j'vous ai lu, et dernièrement devant des conditions parfaitement idylliques j'en ai fait une sans rien dire ou presque (pour sécuriser vaut mieux prévenir), et en fait le mal ceyvachementbien. Après j'ai culpabilisé même si ça donne méchament envie de recommencer. Alors je salue ton courage le Zours pour assumer ton avoeu. Par contre la plonge avec la zonohérelle en vrac ça ceyvraimenmal.
  3. Après avoir fait du rangement dans les valises il reste quelques souvenirs de cette plonge, même si les photos ne sont pas trop ratées je viens les partager. Ze Lord of ze bi en action : And Ze Prince of ze "Do you really feel OK ?" face au buisson ardent : Profusion de beauté dès les premiers mètres : Et à chaque coup de palmes : Clem qui prend à coeur son rôle de guide, au retour on se marrera bien à coup de "tu as vu les pteros que je te montrais ?" "nan" "tu as vu la murène que je te montrais ?" "nan" etc... "mais bon sang qu'est ce que tu regardais ???" "ben vieux y'a tellement de choses à voir qu'il y avait forcément un truc intéressant dans la direction de ton doigt :D". Quand j'dis que c'est important d'apprendre la LSF Toute bleue mais j'aime bien : L'est pas beau ce tombant ? Et pas trop farouches les copaings : En voilà un qui va pas tarder d'finir dans la section identification : Et un autre qui est malheureusement trop connu, et il est pas content en plus ! : Voilà tout ça pour dire que les plongées en Gwada ça manque eut-être de gros (surement même) mais quel pied !
  4. Désolé j'ai grave trainé. Voilà le bouzin, et la bidouille avec un bout de bunge prit dans les oeuillets et passant via le D ring de la sous cutale pour le tirer vers l'avant. Ça marche bien et évite que le pillow gigote. De face Gonflé De dessous Le DS simple et efficace J'ai essayé en addition à une stab lors de la plonge avec clm, ça marchait très bien, j'ai essayé avec le pillow sans rien d'autre mais à faible profondeur, RAS, j'ai essayé en addition à un second pillow lui fixé sur les reins, ça marchait bien aussi. Quand je dis que ça marchait bien j'veux dire que ça me permettait de contrôler la flotta et d'être plat sans fournir d'effort. Perso j'demande pas plus.
  5. NB Pourquoi faire simple et bien alors qu'on peut faire compliqué et mal ? Rhaaa t'es bien un couiqueur, pas du tout dans l'esprit fandGAS
  6. Alors d'abord Santi il triche, ses vidéos il les a tourné en apesanteur dans les structures de la base 51. Après il dit qu'avec une bonne formation tu vas faire pareil hé Marabout Santiago, faiseur de miracle trimique, retrouve les bars perdus, chasse les mauvais fluides grâce à la technique millénaire du fil rédempteur. Réussite garantie. A keske je disais !
  7. Tiens nous au courant, même, voire surtout, si ça te prend tellement la tête qu'au bout du compte tu restes dubitative sur les avantages du saïmout. Madame Chou Fleur est en train de mettre en place un schisme au sein du GAS sur ce concept. L'idée est géniale : les foireux du SM qui s'acharnent malgré la conviction que ça ne leur apporte rien, un peu comme la pulsion morbide que l'on peut ressentir en regardant un navet jusqu'au bout en croyant que les dernières minutes vont tout changer. Si tu restes croyante comme le fanatisé que je suis et que tu patines autant dans la choucroute, on recrute aussi
  8. Méfiez vous, vous aussi vous êtes dans notre collimateur ! Mais merci, même si c'est inavouable nous sommes heureux d'amuser ceux qui nous ont inspiré. Juste pour info il ne faut pas oublier Madame et son chou fleur cofondatrice du GAS qui était restée au bar du coin pour travailler le bi : Damoiseau d'un côté, Bologne de l'autre. L'histoire doit rendre justice à ses efforts pour faire de ce jour une telle réussite ("pourquoi que je m'emmewdewais avec tes vasalvas alors que je passe la BTV depuis mon baptême ?" ... et chproutch le tympan ...). Commencer une plonge aux urgences ça a de la gueule et il faut lui en rendre grâce.
  9. Avec joie ! Surtout si y'a moyen de plonger dans une fosse à purin. J'aime beaucoup ce concept de "PSBC", mais quand même faut pas mettre de côté la beauté d'un tel life style. C'est au quotidien et bien au delà de la plonge qu'il faut s'imprégner de la loi de Murphy et s’efforcer de faire de sa poisse une oeuvre. Si notre rencontre démultiplie le pitoyable alors que tu le veuilles ou non tu seras décrété fandgass et t'auras une carte top moche tirée avec une imprimante baveuse. NB: merci aussi pour l'idée de passer à l'étanche, y'a du potentiel en zone tropicale. C'est ce qui fait notre supériorité indéniable, si un jour on parvient à envahir un de vos spots en votre présence la caméra à la main c'est nous qu'on fera plus rire les gens. Et toc.
  10. Le problème des introductions (surtout) ou réintroductions (un peu moins) c'est l'impact sur l'écosystème actuel fragilisé par pleins de facteurs. Cela nécessite des études longues et un délais du à la reproduction naturelle des prédateurs, le problème avec le pteroïs c'est la rapidité exponentielle de sa reproduction et donc de son envahissement. Ajouté à cela le travail de sensibilisation des populations qui, en Guadeloupe du moins, reçoivent à coup de "counia mamaw" les conseils qu'ils voient d'un mauvais oeuil pour des raisons historiques diverses, les délais sont encore plus longs. Il me semble aussi que les meilleures solutions sont naturelles, mais d'ici à ce qu'elles puissent être mises en place il faut aller vers des options immédiatement applicables.
  11. J'n'étais pas assez clair donc en effet en ayant omis de dire que ces remontées étaient réalisées lors d'une formation et donc oui, avec un encadrant. Pour moi cela reste dans le sujet puisque nous avons utilisé l'octo pour allonger le temps de plongée dans trois buts en fait : 1 éviter de faire face à une poussée vers le large 2 arriver proprement au cul du bateau pour bien montrer notre capacité à nous orienter 3 en profiter sur le chemin pour profiter du spectacle, j'avoue. NB : j'ai corrigé mon addition où qu'j'avais perdu 10m en route. Edit / NB2 Ben le post de Clem expliquait à peu près la même chose que ce qu'on a vécu en réponse aux réactions dues à mon propre post. Faut pas aller vite en besogne, on parle d'exercices de remontées, pas nécessairement jusqu'à l’émersion. Ce dont il parle correspond à ce dont je parle. Nous n'avons pas étés assez précis, vous êtes allé trop vite persuadés que forcément ça serait du n'importe quoi. L'un dans l'autre ça créé des quiproquos.
  12. Descente rapide à 40 et deux remontées en début de plongée : une par personne, celui qui ne fait pas l'exercice remonte en suivant doucement pour garder le contact visuel sans forcer sa remontée en tant que témoin. A peu près 6m en dessous (ici visi mewdique de 12/15m...) A la fin du second exercice, après à peine 15mn d'exo dont genre 7/8mn en tout à 40, on redescend à 20m et là commence l'exercice d'orientation pépère en autonomie. Sur ce spot le fond remonte tranquille jusqu'à 6m sous le bateau, pour tout dire on est remonté assez tôt (et aprés aumoins 5mn à 20, quand je dis tôt c'est par rapport au fond) dans les 15/12m et nous étions trèèèès largement dans la courbe de sécurité. L'échange d'embout a eu lieu dans la zone des 12/10m avec une déco prévue après 99mn à ce train là, et encore parce que l'ordi ne sait pas afficher de temps plus long... et en connaissance de la distance raisonnable restant à parcourir, palier de sécurité à 3m tout bien propre comme il faut avec même sortie de parachute alors que la zone est ultra calme et seulement fréquentée par les plongeurs (la piscine pour ceux qui connaissent les îlets pigeon et ce spot ô combien dangereux ), c'était histoire de travailler les paliers au para. En sortie les deux bitanches étaient dans les 60 bars. J'vois pas ce qu'il y a à redire. J'ai pas donné toutes ces infos pensant que ce serait compréhensible mais ici faut faire gaffe y'en a toujours pour voir le mal là où il n'est pas et chercher la poutre dans l'oeuil du voisin. A méditer... Edit pour arrêter avec les calculs à inconnues par ignorance : Pour la remontée effectuée complètement une seule fois par plongeur : 40 - 6 = 34 Pour la remontée en témoin effectuée une seule fois par plongeur : 40 - 12 = 28 Remontée commune en fin d'exo : 20 34 + 28 + 20 = 82 ça fait pas 120 non, pas même 100.
  13. Je ne sais pas pour la chaleur mais en tout cas le froid détruit totalement les toxines. Certains chasseurs américains se servent de cela en plongeant les pteroïs dans des bacs de glace durant le retour (je ne sais pas combien de temps est nécessaire). Une fois arrivés ils peuvent se picoter les doigts sans aucun danger. Le pb c'est que le froid nécessaire détruit aussi les cellules humaines, on ne peut apparemment pas miser beaucoup sur ce genre de technique. Mais c'est toujours mieux que rien de chauffer / glacer on dirait.
  14. Ben en fait comme elle n'a rien à faire là (échappée d'un aquarium durant l'ouragan Catrina) qu'elle n'a aucun prédateur local et qu'elle bouffe tout ce qui rentre dans sa bouche l'idéal serait de s'en débarrasser totalement. Malheureusement c'est chose impossible, la catastrophe est trop étendue. Même si l'on parvenait à éliminer tous les individus guadeloupéens il en reviendrait de toute les Antilles, car de ce que l'on sait une ponte d'une femelle correspond à plusieurs dizaines de milliers d'oeufs qu'aucune espèce locale ne peut consommer, les courants feront le reste comme ils l'ont déjà fait. Un seul individu fertile et l'espèce est déjà en sur-densité. C'est un combat sans fin qui doit tout de même être mené pour tenter d'éviter le pire.
  15. Genre tu crois encore que les voisins d'en face sont pas déjà au jus ? Oh c'est juste que je n'ai jusque là fait aucun CR domout Sans dec ? Mince il est pourtant à la pointe des télécommunications. J'y ai songé mais je préfère garder l'exclu sur ce topic, question de standing. Grand Merci à toi surtout, et au Prince aussi ! C'était vraiment une très chouette journée et il nous tarde déjà gravement de pouvoir remettre ça.
×
×
  • Créer...