Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

janosolo

Membres
  • Compteur de contenus

    2 999
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de janosolo

  • Rang
    scaphandrier de cuvette

Informations personnelles

  • Localisation
    Choukroutland
  • Passions
    aucune...
  • Profession
    homme à tout faire

La Plongée

  • Féderation(s)
    plongeur solo
  • Niveau en plongée
    Niveau Zéro
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. janosolo

    bloc carbone

    Eh oui .... Hello les plongeurs fous (j'ai pas remis le bec dans la flotte depuis 1 an ...... )
  2. janosolo

    bloc carbone

    Hello, les spectres reviennent parfois du fond des âges.... A propos de blocs 3 L en carbone sur un recyclo, je vois pas trop l'intérêt .... Gain de poids ?? bof.... bonnes plongées
  3. janosolo

    Booster o2

    En fait, c'est aussi une question de détendeur utilisé pour délivrer l'air moteur. Pour la plupart des 1ers étages du commerce (surtout ceux à piston et/ou de "moyenne gamme" ), lorsque la pression du bloc d'alim. passe sous les 20 bar, le détendeur "s'essouffle" et devient dur, donc la fréquence des cycles baisse inexorablement... En théorie, on devrait pouvoir booster jusqu'à ce le bloc d'alim tombe à 10 bar (pression d'alim requise pour la plupart des boosters du commerce), mais en pratique, ça ne marche pas car le détendeur ne "suit" pas . Perso, j'utilisais un 1er ét. POSEIDON, qui lui augmente sa pression de délivrance à mesure que la pression du bloc baisse. On a donc un petit peu plus de marge, mais c'est reculer pour mieux sauter, il faut mieux disposer de réserves de pression suffisantes ....
  4. janosolo

    Booster o2

    Hello, ça fonctionne effectivement encore avec de faibles pressions, mais ça met une éternité ... On passe à un cycle de compression toutes les 2 à 3 minutes (voire plus !! ). Autant dire kifopa être trop pressé.... Non, plus sérieusement, le mieux est d'avoir une grosse réserve d'air ou un petit compresseur d'atelier pour alimenter le boost. En dernier, j'avais recyclé deux B50 que je gonflais à 250 bar avec mon compresseur. Mais les B50 ça met très longtemps aussi à remplir avec de petits compresseurs et ils en prennent quand même un coup . Le mieux est de trouver un compresseur BP en occase lorsqu'on est chez soi, et en exter, avoir suffisamment de réserve d'air , par ex des 15L bien gonflés, pour pouvoir passer rapidement de l'un à l'autre dès que le cycle ralentit. @+ jp
  5. Ha ha !! Pas la peine d'aller jusque là, simplement il n'est pas possible de se procurer des produits professionnels en petites quantités, sauf à connaître un artisan sympa . Pour rentabiliser comme tu dis, c'est très possible : un moment donné, je faisais les réparations : collerettes, manchons, adjonctions de poches sur les étanches, et réparations de trous pour une bonne dizaine de plongeurs, la colle n'avait donc pas le temps de durcir !! Mais faut cependant avoir "la main", car réparer ou modifier une étanche pour des plongeurs profonds, c'est quand même quelque part une responsabilité .....
  6. Il y a différentes sortes de "colles néoprène" : depuis le tube de daube en vente en grande surface jusqu'au produit pro avec ou sans durcisseurs que l'on ne trouve que chez des fabricants spécialisés. Il y a un monde entre ces produits en termes de qualité. Le pb, c'est qu'il faut généralement acheter les colles pro en assez grande quantité (pots de 500 g à 1 kg) et ils sont très chers : j'ai payé jusqu'à 70 euros pour des colles (excellentes, mais qui se détériorent très vite une fois la boîte ouverte) on en utilise très peu à la fois et 6 mois après, elle est polymérisée. L'Aquaglute est également chère, mais elle a le mérite de se conserver plusieurs années et même si elle épaissit, on peut la re-diluer avec son solvant. Je précise toutefois qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'une colle, mais bien d'un "enduit" épais qui reste très élastique dans le temps et qui adhère bien aux surfaces rugueuses et effilochées. Ce n'est toutefois pas un produit miracle et il tiendra forcément mieux sur du neuf, qu'il protégera ainsi de longues années s'il est correctement appliqué.
  7. Hello, (je ressors aussi de mon tombeau... ) Il est quasi impossible de restaurer des vieux manchons néoprène qui s'effilochent avec des colles type Aquasure, etc .... Pourquoi ? parce que ça ne "tient" plus sur la matière usée et souvent salie par le sel, les particules de peau, les traces d'huile, etc.... et aussi, le néoprène qui s'effrite . L'eau (particulièrement l'eau de mer) s'insinue dessous et rend illusoire le rafistolage sur le long terme. La meilleure des choses à faire est de remplacer lesdits manchons par des neufs. Le seul produit qui permette une réparation qui tiendra mieux que toutes ces colles bidon et chères est une sorte de "vernis élastique" qu'on utilise pour renforcer les combis de canyonning : l'aquaglute. (Dans le temps on trouvait ça chez décath') . On peut aussi le cder sur le net. la marque c'est Aquaglutène. Faut tartiner plusieurs couches au pinceau à 1 heure d'intervalle après avoir bien dégraissé au solvant Aquaglutène. Wala. @+ jp
  8. janosolo

    Booster o2

    Yep, le Jetsam c'est pas le + rapide, par contre il est très robuste également et très simple à décortiquer et à entretenir... On arrive quand même assez facilement avec, à mettre des 7L à 180 bar, ce qui est suffisant dans la plupart des cas ....
  9. janosolo

    Booster o2

    Pas de quoi... Tu ne fais pas fausse route avec un boost, mais un compresseur me semble quand même bien utile ... (surtout si tu n'as pas de recycleur) Les 2 étant l'idéal bien sûr, si tu veux préparer des mélanges déco > 40% . Faire des ternaires (sauf pour petits blocs recycleur) à la PP, tu en auras vite marre car tu vas te faire ch.. avec un petit boost tu vas le fatiguer et tu n'en finiras plus, sans compter que tu n'arriveras pas à vider tes B50 complètement (voir ce qu'explique Tino plus haut ...). Avec un compresseur, tu feras nitrox au stick et pour les ternaires et triox, une vessie pour décomprimer en sortie . Ensuite avec ton boost, tu pourras faire facilement par ex. des Nx 80 en rentrant 130 bar d'O2 pur dans ton bloc avec le boost, puis de rajouter par dessus 70 bar de Nx 40 au stick avec le compresseur. (On vient d'en vendre un très beau , état neuf, pour un prix pratiquement dérisoire ....) @+
  10. janosolo

    Booster o2

    Hello, j'ai cessé la plongée "tek" et même tout court depuis un bon moment , mais comme j'étais encore "branché" sur ce fil, je te réponds . Un petit booster doit être alimenté par une pression suffisante . En dessous de 50 bar source, il va "ramer" (au bas mot ...). Tu pourras peut-être sècher (difficilement) tes B50 , mais le jeu n'en vaut guère la chandelle. Il vaut mieux utiliser les restes d'oxy pour faire des gaz de déco par stick. Quant à l'hélium, tu le passes par le compresseur, non ??
  11. Joli CR ...ça donne envie . Pour ce genre de profil j'emportais toujours en plus des Nx un 20/30 en secours. C'est un gaz passe-partout, qui en cas de pépin (perte ou fuite) peut se prendre très bas, mais aussi remonter jusqu'à la surface. Le temps de déco est évidemment majoré, mais ça reste raisonnable.
  12. Et pour remonter le cadavre, ça fait quand même une belle plongée...!
  13. Les poules ont peur du renard, à la nuit tombée ??? Nan, sérieux c'est pas vraiment étudié pour ça, VPm est trop conservateur à l'air . Il donne plus de 10 mn de paliers pour des plongeouilles de 10 mn à 50 m alors que les MN donnent à peine la moitié ... Maintenant faut être réaliste aussi, c'est pas deux malheureux micro-stops à 21 et 18 m qui vont faire sursaturer en azote après un tour de pédiluve à 45 ou 50 m !!! Les ordis grand public sont excessivement conservateurs, et rallongent les paliers (ou les minutes !!) à l'envi dès qu'on s'éternise un peu à 12 ou 15 m . Faut pas déconner non plus, les profils courants à l'air du plongeur lambda sont bien en deça des limites, mais les fabricants ne peuvent pas se permettre de faire prendre de risques aux clients (ce qui est logique !!) (Et beaucoup de gens aiment bien s'écouter causer ... )
  14. Arno, j'ai déjà fait plusieurs plongées "air" avec V-Planner (passque j'avais grillé mon ordi ). Certes, pas très profondes (70 m max) et déco nitrox en remontant, ça s'est parfaitement bien passé . Y a des stops très courts à 21 et 18 m , les paliers commencent à 15 m, et n'excèdent pas 3 mn, sauf le dernier à 4m évidemment. A présent, lorsque je plonge à l'air, j'utilise le logiciel "Pifomètricus", et ça marche très bien aussi jp
×
×
  • Créer...