Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Alain Lor

Membres
  • Compteur de contenus

    55
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de Alain Lor

  • Rang
    Rang du forum : Tortue verte
  • Date de naissance 24/02/1955

Informations personnelles

  • Localisation
    Waterloo
  • Passions
    la mer
  • Profession
    indépendant

La Plongée

  • Féderation(s)
    CMAS/IANTD
  • Niveau en plongée
    instructeur ***
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Alain Lor

    indo et Komodo: besoin d'infos

    Salut, essaie http://www.bali-blue-xtreme.com c'est un pote qui a acheté un bateau là-bas et qui fait du sur-mesure. A+
  2. Alain Lor

    ALOR puis après??

    Salut, j'ai un pote qui a acheté un bateau et qui fait de la croisiere plongée sur mesure là-bas. J'y suis pas encore allé, mais ca a l'air super sympa. Logement sur le bateau et plongée à la demande. Il a tout à bord, blocs alu, compresseur, et un bon cuistot... http://www.bali-blue-xtreme.com A+
  3. Encore un petit détail, fais quand même gaffe, le gonflage n'est pas une affaire de bricoleur, si tes filtres ne sont pas en ordre tu risques quand même pas mal de petits (voire de gros) bobos... Je te suggère de te renseigner correctement avant de te lancer Alain
  4. Salut, Ça ressemble à un junior 6 M³, mais je ne suis pas sur de mes infos, alors je préfère te passer les coordonnées d'un vrai pro, tu peux prendre contact avec lui de ma part: Harry Copper ; Globe Marine à Bruxelles. Je suis sur qu'il t'aidera si c'est possible. Dis lui comment tu es arrivé chez lui, ça aidera http://www.globemarine.be A+ Alain
  5. Salut à tous, pour ceux que cela intéresse, voici un article malheureusement en anglais, (j'ai pas le temps de le traduire) concernant les paliers profonds. En bref, il remet en question le fait de faire ces paliers... Sorry pour la présentation, mais encore une fois, pas de temps. Alain The papers were presented at the UHMS deep stop workshop last year. In addition the French work has been partially published before. Gene at the Rubicon may have them on his web site. The USN paper is by Gerth et al and the French paper by Blatteau et al. In addition there is an animal paper on pigs by Bruback et al. In summary...... The USN paper compared two air dive profiles of equal length, one with deep stops derived by one of their bubble models and a Haldanean profile. The expectation was that the deep stop profile would have lower doppler scores and less DCI. At the interim point the study was stopped because the incidence of DCI in the bubble model group was significantly higher (11 vs 3) and the bubble scores were also significantly higher. Remember, deep stops originally promised less deco, so having these profiles matched for TDT indicated that far from reducing decompression requirement, the deep stops are assumed to have allowed more gas uptake and insufficient decompression. The French study was suing Doppler scores on a variety of French navy tables, both Haldanean and Bubble / Deep stop. In most cases (and particularly in the Trimix profiles) the deep stop profiles had higher bubble scores and in repetitive diving had the only bends cases. The profiles were not matched for duration and in some of the cases the deep stop profiles were actually longer than the traditional profiles but still had higher doppler scores. The Norwegian study looked at a new deep stop / bubble model. The Pig died....... so they redid the model and compared a haldanean model verses a deep stop profile for a short deep dive and for a long shallow dive. Rather interestingly in the long shallow dive the deep stop profile had lower Doppler scores but for the short deep profile the deep stop profile once again had much higher bubble scores. My conclusions on this (as a Hyperbaric physician) is that despite the bubble models theoretical advantages, the bubble models with deep stops and similar TDT result in increased gas uptake without adequate time for removal during decompression. The addition of deep stops in short deep dives adds to the TDT and decompression obligation without providing any benefit and may add to increased risk. Some work done in the 1980's on deep (500 ft) mixed gas diving would also support this contention. The original Haldane and Buhlmann work was done on animal and human experimentation and therefore is based on what happens in Humans. The Bubble model work is based on the behaviour of bubbles in Gelatin Humans are not Gelatin (well most anyway!) Rant over......
  6. oups j'arrive un peu tard dans cette discussion, mais si j'ai bien compris la question initiale avant les "glissures" habituelles était :pourquoi le recycleur?, alors je vais mettre ma petite pierre à l'édifice...(c'est beau c'que j'dis hein...) Et bien dans mon cas, la raison était que j'étais arrivé à tout ce qu'on peut faire en circuit ouvert, et que je voulais découvrir autre chose. Simplement, je connaissais les risques, et j'ai suivi une formation "inspiration". A l'époque on ne parlait pas encore de beaucoup d'autres recycleurs, sauf les IDA adaptés, ou les "home made"... Depuis, j'en suis revenu, j'ai revendu l'inspi, et je plonge avec un bi carbone 2X10, parce que j'ai décidé d'essayer de devenir un vieux plongeur... Pour info, j'ai fait ma formation avec Eric Sterckx, (entre nous, un grand bonhomme) qui me traitait de fou parce que je revendais mon recycleur. Pour le reste, c'est pas moins lourd quoi qu'on en dise, c'est vachement plus silencieux à condition de ne pas plonger avec les potes en OC, mais le vrai pied, c'est de ne pas vraiment être limité par le temps, plonger en recycleur à 40M, et avoir le temps d'attendre qu'une murène sorte de son trou, c'est d'enfer... (à condition d'avoir un bon ordi...) A+ Alain
  7. Ma question est donc: pourquoi un plongeur en circuit fermé(ou semi) n'est pas soumis à cet effort respiratoire,pourquoi un plongeur recycleur a une consommation identique à 10m qu'à 50 m? Salut tout le monde En recycleur, si tout est en ordre de fonctionnement correct, la question qui se pose est : "qu'est ce que je respire?" et pas "combien de gaz il me reste?". Comme son nom l'indique, l'appareil recycle le gaz respiré, en dehors de la descente ou la remontée, le volume contenu dans la boucle est quasi le même. Cela ne veut pas dire que la consommation est identique, suivant l'effort fourni, l'organisme va métaboliser plus ou moins d'oxygène (essentiellement), et fixer plus ou moins d'azote, les paliers seront donc fonction de ces efforts. La quantité métabolisée reste toutefois minime. Le gros avantage du recycleur est que tu respires (en principe) toujours le meilleur mélange possible suivant la profondeur à laquelle tu te trouves, puisque la PPO² est constante (si tout va bien). Le gros inconvénient du recycleur est que si quelque chose "foire", tu n'as pas beaucoup de temps pour réagir...une bonne formation est à mon sens indispensable avant de se lancer. A+ Alain
  8. Alain Lor

    Booster o2

    Salut à tous, soyez très prudent avec ce genre de jouet, j'en ai eu un qui m'a "pété à la gueule"...et ca fait des dégâts... vérifiez bien qu'il y a un évent à l' arrière du cylindre oxy, de manière à ce qu'en cas de problème avec un joint l'oxy puisse s'échapper vers l'extérieur, et pas dans le cylindre air... Le mien n'était pas de cette marque là, mais c'était exactement le même principe de fonctionnement A+ Alain
  9. notre bon Larousse raconte que "l'orthographe est un ensemble de règles et d'usages qui régissent la manière d'écrire les mots d'une langue donnée". j'espère que j'ai réussi à écrire ça sans faute(s)... Ce que tu as écris n'est qu'un ensemble d' anagrammes, (sauf pour un des h d'orthographe;) ) mais tu prouves par là ta connaissance... Pour moi, si l'othographe n'est pas un signe d'intelligence en tant que tel, c'est quand même une preuve de culture, et de respect des gens que l'on fréquente, pour leur permettre de comprendre à coup sur ce qu' on veut dire (je sais pas comment j'ai fait pour pondre ça d'un coup... ) Par ailleurs, en participant à ce forum tu t'es engagé (voir la charte) à éviter les fautes d'othographe... Tout le monde n'a toutefois pas reçu la même éducation (au sens large), et le fait d'accepter que certains ne savent pas écrire sans faute est là bien une preuve d'intelligence Allez, après cette minute fylosofic on peut bien s'en jetter une non???
  10. quand "l'anar cause" les autres se taisent...
  11. ok, je suis forcé de faire amende honorable, je suis un peu surpris, mais comme je le disais on ne sait jamais tout... merci quand même d'avoir pris le temps de m'expliquer plutôt que de m'envoyer promener . je conserve ce texte et le tableau, par ailleurs fort interessant. je ne suis pas sur que ca va changer ma vie, mais au moins je mourrai un peu moins con:) A+ Alain
  12. houlalaaaa les mecs...ok, les connaissances c'est bien, mais dans le cadre de la plongée loisir est-il bien utile d'aller jusque là? après un rapide calcul, la différence est de 1,8 litres sur 6000... on oublie aussi la dilatation du métal de la bouteille, parce qu'à 300 bars on pourrait bien rajouter un dé à coudre de volume bref, comme je le disais il n'y a pas si longtemps, c'est des cacahuètes dont je ne tiens pas compte A+ Alain
  13. Voilà voilà, j'avais pas oublié le poids de l'ensemble, mais je l'avais encore jamais mis sur une balance...je viens de peser le bi gonflé à 312 bars cela fait 25,2 Kg. (avec les filets et les cerclages:o)))
  14. Bon, la question a l'air simple, je vais essayer de faire simple avec la réponse, bien que.... Il y a deux opportunités: ou bien je plonge simplement avec le bi, à l'air, de l'ordre d'une heure, avec une pointe ou deux du côté des 50, une plongée normale pour la méditérannée quoi, et le problème ne se pose pas, je ne ressort pas vide puisque je pars avec assez de gaz. faut etre costaud pour "bouffer" 6000 litres sur une plongée "normale". Même en partant avec le bi gonflé à 220 bars, je sors rarement avec moins de 70 bars. ou bien je pars aux mélanges, pour rester un peu plus longtemps au fond,(une épave ou un truc à faire) et dans ce cas j'ai au moins une bouteille déco, parfois un "travel" en plus, et le problème se pose encore moins...je suis lourd assez. Ceci dit, il m'arrive de faire une petite deuxième avec "ce qui reste dans la bouteille", et je n'ai jusque là pas eu de souci de lestage. 5 Kg c'est bien (pour moi) comme je le disais il faut que la plongée reste un loisir...
  15. ouaip...comme je disais, ca fait partie des "cacahuètes pour lesqueslles je ne me chatouille pas. Niveau lestage, en méditérannée avec un semi-sec de 7mm j'ai 5 Kg de grenaille, donc tout à fait raisonnable. mais je crois que le lestage est autant question d'expérience que de quantité de plomb, un peu plus dans la tête, un peu moins dans les poches
×
×
  • Créer...