Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

zoreil41

Membres
  • Compteur de contenus

    238
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6
  • Pays

    France
link1
link2
link3

zoreil41 a gagné pour la dernière fois le 1 avril 2019

zoreil41 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

252 Excellent

À propos de zoreil41

  • Rang
    Respire sous l'eau
  • Date de naissance 10/03/1985

Informations personnelles

  • Localisation
    Lille
  • Profession
    Ingénieur

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESM
  • Niveau en plongée
    N2
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Si tu veux, mais une association loi 1901 est une association sans but lucratif, tout le contraire d'une entreprise, donc le but d'un MF1 doit rester sans but lucratif ...
  2. @Youdivemecrazy et les autres aussi C'est une volonté politique, on vas dire. Ne focalise pas que sur la plongée la même chose s'applique a d'autres domaine. En gros, il existe deux mondes, le monde amateur, bénévole, soutenu fortement comme modèle pendant des années par des politique volontariste de l’état, cela nous conduit aujourd'hui a avoir des association loi 1901 (ou 1905 en Alsace / Lorraine) qui prodiguent des formations de qualité et peuvent même certifier des plongeur. De l'autre le monde professionnel, classique, l’entreprise, ses règles, ses formations. C'est bien deux mondes différents, et comme un association loi 1901 ne concurrence pas une entreprise, ben la c'est pareil un MF1 ne concurrence pas une BE. Le MF1 n'as vocation qu'a former au sein d'une association, pour exercer professionnellement il faut le BE. Sinon il faudrait considérer toues les association qui utilisent des MF1 comme des entreprise (impots, taxes ....)
  3. c'est bien pire, tout produit commercialisé doit être au moins en conformité avec les normes en vigueur, donc dossier ....
  4. ça tombe bien j'exerce dans la validation de produit a destination de millions de voyageurs ... et je te garantis que les différentes organisme de certification, nous ont demandé nos tickets d'entrée pour savoir si nous étions apte a exercer a nos postes (en gros nos diplômes ...)
  5. Et donc tu as surement crée un dossier d'autorisation de mise sur le marche de ton produit, dossier dans lequel tu certifie que les personnes qui ont travaillé sur ce produit ont les niveau de compétence reconnu suffisant pour développer ce produit ? (en gros que tu t'es assuré du ticket d'entrée)
  6. Juste pour lever un malentendu, c'est la légitimité intraseque de l'existence de ce ticket d'entrée, ou les conditions d’accès au ticket d'entrée dans le monde de a plongée (en gros qu'il n'existe pas de reconnaissance facile et qu'une formation à xxxx€ soit obligatoire pour l'obtenir ce ticket ?). Parce que dans le premier cas je dirai comme précédemment, et alors quasi tous les métiers ont un ticket d’accès (officiel ou non au passage) et cela ne choque personne bien au contraire, mais dans le deuxième cas faudrait savoir de quoi on discute réellement. Car de mon point de vue (simple licencié Fédé bénévole), aujourd'hui la situation est quand même super drôle, excusez du peu. Nous avons une grosse partie des pros qui veulent une ouverture multi-enseigne pour élargir leur potentiel de clientèle et profiter de ce que font les autres organisation (suivez mon regard vers PADI). Mais impossible car la loi est noyautée par une organisation principalement bénévole (quoique de moins en moins, le poids des SCA vas en grimpant) qui dicte sa loi, pour rester maître des conditions dans lequel il est autorisé de plonger en France. Ce même groupe qui demande une ouverture de l’accès aux conditions d'exercice des pros, mais que pour eux (faudrait pas non plus que les orga concurrentes en profitent ...), Libéralisme oui, mais que pour soi, on libéralise mais que suivant les règles qui m'avantagent moi ou mes membres .... Que l'on fasse une passerelle, qui accepte tout le monde a partir du moment où il est démontré que les requis sont la (requis bien évidemment choisi de façon indépendante, sans q'une organisation ne l'impose), et que ce ticket d'entrée donne droit a exercer en france en respectant la loi, quelque soit la chapelle, pas de soucis, mais la on est pas dans ce cas je crois ... On est dans le cas ou une organisation fait passer un ticket d'entrée (car elle a pas le choix, ça été imposé) qu'elle a façonnée a son image (donc tout ce qui s'en écarte, est éliminé) et aujourd’hui elle demande ce qu'on facilite, uniquement pour ses membres qui ont le niveau équivalent de pouvoir exercer professionnellement (trop contraignant la formation ...) Sinon pour en revenir aux jeunes sur le marché de l'emploi, c'est juste que cela ce passe deja comme ça ailleurs, on sait qu'on vas nous vendre du rêve sur les conditions, l'ambiance tout ça tout ça, mais que les vrai discutions se focalisent sur l'essentiel : salaire, hébergement, mutuelle, durée du contrat, matériel
  7. Si l’opérateur monte un dossier équivalence et prouve qu'il respecte les requis de cette licence (ce qui reviens a reconnaître qu'il a le niveau de la dite licence, donc la licence, on appelle ça une équivalence ... et dans ce cas, seul l'operateur qui en as fait la demande serait reconnu, pour que cela soit automatique sur les équivalence nationale un accord de reconnaissance doit etre validé par les deux instance nationales chacun de son coté et c'est un gros bordel ....). Pour aller dans l'analogie du sujet qui nous intéresse, il faudrait qu'un instructeur d'un autre école que celles reconnues actuellement, monte un dossier de reconnaissance de ses compétences et leur équivalences/correspondance vis a vis du Code du sport, et après validation on lui donne équivalence (ça reviens a faire le dit diplôme et cela a un coût énorme difficilement amortis dans le domaine de la plongée). Sinon un organisme non reconnu peut monter le dossier pour être reconnu ... Le problème en france viens du noyautage fait par la fédé des diplômes pro, avec l'aval des autoritée, tant que le code du sport ne se séparera pas des pocifs de la fédé, peu de chances ... C'est fou comme cette histoire de diplôme d’état dérange énormément, alors que ya plein de metier, que certains d'entre vous ont en plus, qui nécessite un ticket d’accès pour exercer professionnellement (enfin contre rémuneration ...).
  8. Pas faux, mais pas totalement vrai ... Deux plongeur, une combi humide par plongeurs, stabs, detendeurs, phares, palmes (x2) ordi, parachutes, + petit bordel, le tout tiens par miracle dans une armoire ikea (une billy deux portes) sinon pas encore de blocs perso, sinon je les laisserai au club ... sinon demenagement prevu dans l'année pour une maison avec garage comme quoi ...
  9. Arrêtes tu me fais peur (ou envie ça dépends de quel point de vue on se place ....), quand je vois ce que tu plonges (tu sais le truc sans bulles qui m'attire vachement, mais que je dois prendre bcp d’expérience et de plaisir avant en OC) j'avoue en rêver un peu .... (qu'est-ce que j'aimerai me dire, allez hop boulot fini petite virée en bords de mer histoire de mouiller les palmes, mais mer trop loin et pas facile ....) A+
  10. Vaste debat, je vais essayer de donner mon ressentis de presque plus jeune (34 ans) et de ce que je vois autour dans le club ... Pourquoi je plonge .... ben déjà la mer m'as toujours attiré (ça aide d’être nez au bords de mer), et me manques (et oui je vis dans les terres ....). j'ai attendu d’être dans la vie active après des études longues et Il m'as fallu 2 baptêmes (en guadeloupe et corse) et une bonne excuse (voyage de noces) pour me lancer réellement. J'avais un a priori (qui c'est confirmé) sur le coût. Un baptême c'est pas donné quand on est jeune et en vacances (je parle sans papa maman qui financent), et l’équipement et les sorties se payent ensuite lors de la formation ... Donc fallait qu'un salaire tombe tout les mois ... Ensuite le temps pour pratiquer, facile au début de vie pro, ça se complique lorsque tu ajoute une copine/femme surtout si elle ne plonge pas (j'ai de la chance, ma femme est mon binôme préférée), ensuite ben bébé arrives (on l'as vu venir ....), ben tu te tape vite 1an/2 ans de calme, et bizarrement tu as plus de temps (tellement de choses a gérer au quotidien), donc au mieux avec de l'organisation tu arrives a plonger en eaux chaude pendant les vacances (tu es content tu plonges quand même). Donc tu te retrouves vite à +40 ans a retrouver du temps (les enfants grandissent et deviennes autonomes), pour te remettre sérieusement à la plongée (j'extrapole un peu) ... Pour les jeunes, au club on en as (on manques même d'encadrant), mais il faut les garder motivés (donc gros travail d'encadrement pour des cours piscines ludiques) du matériel adapté, mais rarement on les as plus d'une année (ceux qui restent les parents sont déjà au club ....). Une discussion que nous avions avec une "jeune" du club : N1 à 14 ans, 16 ans N2 (elle s'ennuyait), elle vas gagner son autonomie à 18 ans vas enchaîner le N3, le N4, et à 21 ans ça rentres en MF1 (si compatible avec les études ...), le tout sur le ton de l'humour, et je lui dit après ya plus qu'a BPJEPS DEJEPS, DESJEPS, sa réponse : non surtout pas ! ya pas d'avenir en france, vaux mieux aller à l’étranger au moins ya la clientèle jeune et fun qui plonges en eaux chaude, quitte a choisir, je vais la ou ya de l'argent a se faire et une ambiance ... Elle résume bien je trouves pourquoi nous ne voyons pas bcp de jeunes dans nos clubs .... Ah et si aussi le modèle club de la fédé tubas au mollet a tendance a faire fuir même les trentenaire, qui ont autres choses a foutre que de s’intéresser au combats de coq soixantenaires à l'ego surdimensionnés par la profondeur maximum atteinte, faut aussi faire attention à l’écart générationnel et aux changement de mentalité qui vont avec
  11. le seul conseil qui vale, prends rendez vous avec un medecin ORL qui connait la plongée, vas sur le site de la fédé pour trouver la perle rare et lui exposer ton cas, il te donneras les bons conseils en fonction de ton cas Rien ne vaut la consultation, même pour se rassurer !
  12. zoreil41

    Syndrome Asperger

    J'ai du mal à classer une personne ayant le syndrome asperger dans la catégorie handicapé, surtout en plongée. Le replis sur soi et les difficulté d'interaction que peuvent rencontrer ces personnes, ne viennent pas "handicaper" le plongeur, car cela est compensé par un capacité accrue de suivre des processus strict et des gestes appris. Cela serait même un atout dans la gestion et la planification d'une plongée. Mais il vrai comme le souligne Dhomme que ce syndrome est peu connu, et gagnerait a l’être (j'ai côtoyé dans le milieu pro, un asperger, qui avait trouvé dans son domaine un job qui lui convenait parfaitement, impressionnant je dirai même ...), et je plongerai sans appréhension avec un asperger sans problème bien au contraire !
  13. Simplement je travaille dans un secteur qui par son utilisation évite le rejet de CO2 inutilement (et ce fut un choix delibéré d'y travailler), et j'essaye à mon échelle de comprendre et de peser le pour et le contre de mes actions (c'est fou le nombre de bonnes idée qui peuvent contre productives au final ...)... et que je ne passe pas mon temps de travail a mettre à l'index pour un peu de gloire médiatique certains secteur d'activité (qui sont certes pas des oies blanches mais pas non plus les montres qu'on essaye de nous vendre), donc c'est déjà plus qu'une animatrice de publireportage ... Mais bon je ne pense pas être le sujet de ce fil de discussion, ni Elise Lucet d'ailleurs, mais bien le reportage sur le front des océans et ce qui gravite autour. Pour les Sea Shepard, il est vrai que le coté exclusivement vegan et le culte du chef Watson peux en rebuter beaucoup, et sans se mettre l'opinion a dos, faire que de nombreuses personnes prêt a les aider y renoncent (le clivage a la base de la création des SeaShepard avec Greenpeace)
  14. Ben plus qu'elle qui au final, travestis l'information (enfin sélectionne soigneusement et vas même jusqu’à mettre en scène et monter les images pour que ça aille dans le sens qui lui plait ....), pour faire du buzz et de l'audimat, elle critique aussi ... Oui il faut alerter quand cela ne vas pas, mais pas en modifiant le tableau pour qu'il correspondes a ses desiderata, cela au final ne fait que discréditer son pouvoir d'alerte donc a la véracité du problème ... Aujourd'hui on sacrifie sa déontologie au profit du buzz et m'as tu vu ... faire le buzz a tout prix ...
  15. Je sais pas ... je suis mitigé, ce Hugo fort sympathique au demeurant m'as fait l'effet Elise Lucet (ou alors j'ai pris de l’expérience ....). Au début on ne peux qu’être de son coté, ensuite j'ai vu son reportage sur l’Australie, bien qu'il ai raison, c'est la que l’effet Elise a fonctionné, c'est dommage, je n'ai pas pu m'en décrocher .... j’espère avoir tort ... PS: 'effet Elise Lucet c'est quand on ets d'accord avec le reportage sur des sujet qu'on ne connait pas ou maîtrise pas, mais des qu'elle met sa camera sur notre domaine que l'on maîtrise on s'aperçoit des fils grossier et du montage pour l'audimat ....
×
×
  • Créer...