Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Tofreunion

Membres
  • Posts

    650
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Tofreunion

  1. hé bé, gueule d'amour a fait des émules semble-t-il! Nostalgie nostalgie!
  2. Je plussoie bertrand. La pointe commence a sévèrement me manquer depuis la métropole . Pour répondre a la question la pointe au sel c'est en bateau et N2 mini Plongée départ du bord : penti en parlera mieux que moi mais le cap la houssaye (entre saint paul et sain gilles) c'est top! Je laisse les réunionnais répondre pour la location de matos Pour les baleines, si elles sont là, le mieux et le plus simple est d'aller se renseigner sur les sorties organisées par les clubs
  3. Allez je viens me mal par ici . J'adore le mi air mi eau mon Cédric
  4. Bonjour, J'avais écris un CR de mon séjour au cap vert en 2007 avec quelques plongées http://www.plongeur.com/forums/showthread.php?t=32587. Mon souvenir correspond effectivement a des plongées potentiellement rock and roll (passage de la barre de vagues et mer agitée en surface + courant important sous l'eau) mais nous avons eu également droit à des plongées calmes. Chouclass reste quand même un site magnifique .
  5. De ce que j'en ai entendu ayant vécu à la Réunion, ces commentaires me semblent assez surfaits. Le meilleure plongée de l'OI se trouve plutôt aux seychelles ou aux maldives/laquedives ou en thaïlande. Je pense que ton papa risque d'être déçu s'il connait les maldives. Par ailleurs, Sainte-Marie qui est une île préservée et magnifique d'après toutes les personnes de ma connaissance qui y sont allées est soumise à des aléas climatiques qui peuvent influencer la plongée: - En été de décembre à avril, pleine route des cyclones (qui peuvent être monstrueux là bas comme Ivan en 2008 qui avait ravagé l'île) - En hiver de juin à octobre, houle australe et alizés rendant les sorties difficiles Ceci dit, Madagascar offre quantité d'autres sujets d'émerveillement que la plongée. Et au niveau plongée, les croisières mitsio ou radames depuis nosy be sont superbes (j'ai un souvenir magnifique du site greg wall aux radames) même si pas du niveau des maldives. En résumé, Sainte-Marie magnifique mais gros bémol pour la belle plongée mais madagascar offre tout le même de belles plongées depuis nosy be ET surtout un pays mangifique peuplé de gens adorables.
  6. cf mon intervention plus haut, pratiques abandonnées depuis plus de 20 ans. En revanche dans le même temps la population au augmenté de manière exponentielle tout comme ses déchets!
  7. De rien, je ne suis plus là bas mais c'est tout frais. Je pense que cette vision est issue de vieilles pratiques (il y a plus de 20 ans) avec des déchets d'abattoir rejetés à la mer (zone pointe du diable à st-pierre pour ceux qui connaissent).
  8. Portnawak. Pour avoir travaillé dans l'abattoir de porcs et de bovins qui est situé à St-Pierre (ainsi que dans la station de traitement des déchets de ces abattoirs), AUCUN déchet ne part à la mer. Je peux m'avancer sur le principal abattoir volailles à Etang-Salé qui a les même pratiques. En revanche, les crottes du surfeur qui vit a grand fond au pied de la plage, je ne suis pas certain qu'elles soient traitées comme il se devrait (en cause un retard de mise en œuvre des infrastructures (mais ca s'améliore) ET une urbanisation galopante dont ledit surfeur est en partie responsable) et par conséquent qu'elles contribuent à rendre les eaux de l'ouest réunionnais attractives pour les bouledogues.
  9. C'est ce que j'ai toujours entendu sur cette baie et je n'y ai que rarement vu des gens s'y tremper. Pour ma part, baie + sable noir + eaux usées + DCP = pas de baignade dans cette zone.
  10. Alors, ça se réchauffe cette eau ??? Très heureux de votre invitation à tremper les palmes avec vous. Le planning risque d'être chargé dans les semaines à venir avec l'arrivée d'un ptit bout courant juillet mais j'y pense fortement (avec en prime le sieur penti qui sait?).
  11. Merci bertrand, ça fait plaisir de lire ça. Continuez à vous gaver sous l'eau .
  12. Bon ben aujourd'hui journée quasi estivale (24°c à la maison ) comme quoi tout arrive. Effectivement eric on va attendre que ça se réchauffe un peu mais maintenant que j'ai reçu mon matos (enfin pour ce qui va pouvoir servir, je pense que la 3 mm va rester dans les cartons), ça commence à me démanger . A bientot donc
  13. Superbe Bretrand! Suffit que je tourne le dos pour repartir vivre en métropole pour que les requins baleine débarquent . Un grand bonjour au passage aux pointards et autres plongeurs réunionnais!
  14. :bravo:mon cédric, white cat is back! Hier matin, plongée trophée H2O avec mon cédric sur le petit tombant de l'étang salé. J'avais prévu de faire modèle mais mon phare resté à la case a poussé le cédric à partir en macro et là, les zamis on peut dire que le cedric est devenu un vrai photographe macro. En effet, "mode moucatage on", bien qu'ayant sur la fin de plongée entendu un groupe de dauphins passer au dessus de nos têtes (j'ai eu la chance de bien voir un individu), le photographe est resté le nez vissé dans l'objectif braqué sur une porcelaine blanche tachée de noir (perdu le nom) qui contrairement aux dauphins n'allait pas bouger de sitôt . Ah démons de la macro, quand tu nous tiens!!!
  15. Vu le sms de dimanche soir, je pense qu'on va en prendre plein la tronche!
  16. +1. La sympathie de ce club semble très fortement conditionnée à la présence ou non dans ses locaux du dit Hugues Vitry (pour nous, il n'était pas là...et nous n'avons pas reconduit l'expérience).
  17. A mon avis c'est pas complètement gagné pour les surfeurs. En fait à la réunion l'immense majorité des baigneurs s'ébattent dans de petits lagons (500 à 4 km de long et 300-400m de large pour 1.5m de profondeur max) et très peu s'aventurent derrière les barrières. J'ai l'impression sur place que les baigneurs continuent à se sentir en sécurité où ils se baignent. Pour CDMC, je suis plongeur occasionnel à la Réunion (de plus réguliers pourront intervenir). Les requins sont extrèmement rarement observés par les plongeurs réunionnais (les exemples sont nombreux de moniteurs ayant effectué plusieurs milliers de plongées et n'ayant aperçu qu'une dizaine de fois un requin). En fait, il me semble que les requins les plus régulièrement vus sont des marteaux qui passent au niveau de la pointe au sel à certaines saisons (et encore, un plongeur régulier de la pointe au sel qui en voit 4 ou 5 fois par an est un sacré veinard). Ceci dit, je pense que les plongeurs sont régulièrement observés par les requins. En tant que plongeur, j'ai naturellement un penchant pour la protection des requins mais il faut bien avouer que cette série d'attaques pose problème. Si je rassemble les facteurs de risques dont j'ai connaissance concernant la présence de requins et leur évaluation selon mon ressenti, j'ai: - Augmentation et sédentarisation de la population de requins potentiellement dangereux (tigres et surtout bouledogue) => on n'en sait rien à priori et les marquages ne semblent pas le confirmer - Raréfaction de la ressource halieutique en haute mer pouvant entraîner un rapprochement des requins des côtes => ca parait clair et documenté - Effet réserve par reconstitution d'une chaîne alimentaire dont les requins sont on sommet => soit mais dans ce cas, il serait plus logique de voir réapparaitre des requins de récif avant des bouledogues ce qui ne semble pas être le cas. Les scientifiques disent par ailleurs que la biomasse de la réserve n'a pas encore augmenté de manière significative. - Dégradation de la qualité de l'eau côtière pouvant favoriser la présence d'espèces telles que le bouledogue => le sous dimensionnement des stations d'épuration réunionnaises combiné à la mise en irrigation de la canne à sucre de la zone ouest entraine un lessivage d'eaux chargées vers la mer - Augmentation de la population de surfeurs => je n'ai pas de stats mais il semble que ce fut le cas sur les dernières années - Augmentation des pratiques à risques (fin d'après-midi, eau chargée) => je n'ai pas le sentiment que ce soit le cas En tant que plongeur, je ne me sens pas pour le moment en danger mais je ne peux pas dire que cette série d'attaque me laisse insensible. La sécurisation physique des spots de surf parait totalement irréalisable étant donné la topographie des fonds réunionnais. Pour moi le problème réside plus globalement dans la gestion de la ressource halieutique ET dans la gestion de l'assainissement sur l'île de la réunion. A court terme, je ne vois pas d'issue au problème.
  18. Tout est dit. Le projet pour ledit porte avion avait été évoqué pour la réunion et irréalisable pour les raisons citées dans ton com. Pendant ce temps là, aucune station d'épuration aux normes sur l'île dont la pente naturelle va....vers la mer. Mais ça, personne n'en parle
  19. Ben heu c'est plutôt le contraire, c'est par eau chargée qu'on augmente les chances de croiser des requins il me semble
  20. Faux pour la réunion qui est autour de 400-450 000 touristes depuis une bonne dizaine d'années. Reste à savoir si la proportion de ceux qui se mettent à l'eau a varié (pas impossible). Les surfeurs sont quant à eux une minorité dans cette masse de touristes!
  21. Je plussoie sous l'éclairage réunionnais Enhydralutris. Par chez nous, la canne à sucre (les bananes aux antilles) couvrent les surfaces agricoles d'une production (le sucre) qui côte plus cher à la communauté qu'elle ne rapporte. Une transformation d'une partie de cette surface en maïs, blé ou riz apporterai un surplus d'autosuffisance alimentaire (que ce soit pour les animaux d'élevage ou pour les hommes). Ce qui manque souvent dans la valorisation des productions locales c'est une volonté locale d'en organiser la production, la transformation et la commercialisation. Encore plus compliqué, tout ca se construit production par production. Nous avons par exemple à la réunion des filières animales très bien structurées, des filières légumières un peu moins bien structurées et à côté de ca des productions que le monde entier pourrait nous envier (ananas victoria, letchis) qui ne sont absolument pas valorisées!! Pur finir, je pense que la mondialisation culturelle et les modifications de modes de vie rendent souvent les plantes traditionnelles obsolètes (temps de préparation long, goût particulier...) et ça, dur de lutter contre.
  22. Attention toutefois, à la réunion c'est surtout sur une plongée qu'on a une chance de voir du gros (la pointe au sel) mais c'est très très aléatoire (cedric me corrigera mais à mon avis sur une année de plongée assidue sur la pointe (disons entre 50 et 70 pointes) le plongeur moyen verra 1 ou 2 fois des raies aigles, des mantas ou des requins marteaux et 3 fois sur 4 des thons (bancs de 5 à 10 individus)). Pour s'assurer du gros, je pense que c'est plutôt la Polynésie.
×
×
  • Create New...