Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

val74700

Membres
  • Posts

    2,237
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22
  • Country

    Italy

Everything posted by val74700

  1. Situation vécue. Assistance du fond sur panne d'air à 47 mètres. Personne en parfait état de santé, autonome, qui se gère. Je décide de sortir le para' pour le lancer. Une main qui tient le long hose...déjà, c'est pas simple de gérer le bordel. Heureusement l'assisté à pris son détendeur pour gonfler le para' (on était vers 35 mètres). Petites anecdotes : - Il avait encore de l'air assez d'air pour envoyer dans le para'...mais n'a pas eu la présence d'esprit de respirer dessus après (en fait, robinet ouvert du fameux 1/4 de tour) - Il y avait un troisième larron, qui aurait pu parfaitement tirer le para', au lieu qu'on se fasse chier tous les deux ! A part ça, on n'est pas complètement pété à 50 mètres (à l'air) Donc du coup : En théorie c'est faisable. En pratique ton cerveau à ces profondeurs à déjà bien du mal à faire un truc bien à la fois, donc...
  2. J'ai plongé sur le danger du taureau et autour...de bons souvenirs...
  3. C'pas faux C'est clair qu'en fonction des sites de plongée, c'est plus ou moins "urgent". Ici, les lacs sont profonds rapidement, du coup t'es à 60-70 mètres s'en t'en rendre compte, donc tu prends vite des paliers. Par exemple au tombant de Chindrieux, si je traîne un peu à la descente, j'ai déjà du palier quand je "touche le fond". Et les lacs sont froids (6-8°C), et on plonge en hiver...donc si tu peux t'éviter des minutes glaciales, ben tu fais en sorte de pouvoir. C'est sûr qu'à 40 mètres en eau chaude (sans préjuger d'où toi tu plonges), la question ne se pose pas de la même façon... Tiens d'ailleurs, j'oubliai un p'tit détail concernant l'intérêt de raccourcir les paliers (surtout en eau froide) : La gestion de l'envie de pisser . Nan parc'que passer dix minutes dans une eau à 8°C avec une envie insoutenable de pisser et pas la possibilité de sortir c'est....sportif Après, si t'as une purge pipi, la question ne se pose plus, certe.
  4. C'est le fait de plonger avec un ou plusieurs blocs supplémentaires qui servent pour ta déco'. Pour cela, effectivement, ce sont des gaz suroxygénés (nitrox, helitrox) que tu embarques en plus de ton gaz fond. L'intérêt, une meilleure (et plus rapide) décompression. A 40 mètres, j'aime bien prendre l'exemple du France à Annecy. A l'air, t'es limité par les clubs à une petite quinzaine de minutes fond et tu prends une petite dizaine de minutes de paliers (exactement je ne saurais te dire, j'l'ai jamais fait à l'air). Avec un nitrox 28 en gaz fond et de l'oxy' en déco', tu te fais 25 à 30 minutes de temps fond et des paliers de l'ordre de 5-6 minutes, de mémoire. Autre exemple : Une belle plongée à 60, j'entend par là pas un touch and go, avec un Nx50 et de l'oxy', tu diminue considérablement ton temps de paliers (une bonne moitée).
  5. Si si...les trois quart A mon sens, ce sont des "step" qui devraient être fait avant le N3. Savoir que l'on va plonger profond, donc avec déco', devrait mettre la puce à l'oreille et se dire :"Tiens, et si je prenais de l'avance et apprenais à me servir d'une déco' avant..." Comme quoi...chacun voit midi à sa porte
  6. Concernant ta remarque sur la déco', sache que perso', j'avais la certif' nitrox confirmé dès le N2, et qu'au club, je ne suis pas le seul. J'ai utilisé de la déco' bien avant d'avoir le N3. C'est donc plus une question de "culture" personnelle que de problème de formation fédé. Par exemple dans mon club, il y a des N1 avec bi10 et long hose, des N2 avec bi10 et déco', des N1 en étanches, etc, etc... La curiosité, à mon avis, c'est ce qui manque à beaucoup pour "bien" plonger. J'ai des cacartes CMAS, TDI, GUE et IANTD. Il y a des E3 au club qui ne savent même pas ce que c'est !
  7. Clair que pour le PA60, un truc du style "extended range" TDI serait pas mal. En réalité, il y a tout dans la formation N3, d'un point de vu théorique, pour faire des plongées profondes "propre". Il suffit de planifier sérieusement.
  8. Autre avantage des chaussons plus rockboots, tu peux retourner complètement la combi' pour la sécher. Mon étanche, qui est ma première, en est munie. Comme c'était la première, ils y a deux trois trucs que je n'avais pas envisagé / pris en compte. Par exemple sur la mienne, les chaussons sont un peu juste. Du coup je dois tirer dessus pour les enfiler correctement. Et forcément, à force de tirer dessus ben...ils se sont mis à fuir. Sinon comme dis @JMBL, t'es pas obligé de mettre des rockboots, tu peux aussi trouver des pompes de rando à deux balles qui font l'affaire...ou carrément des bottes de spéléo.
  9. Ca peut effectivement être une idée . Le nombre de fois où j'ai passé la douane pour aller plonger en Suisse (beaucoup pendant le confinement d'ailleurs....moins chiant les suisses). Si t'es malin, tu laisses tout le matos visible dans le coffre. Quand le douanier voit ça, en général, c'est "circulez !". Le pire, c'est une fois en rentrant par Martigny, un soir ou le couvre-feu était à 20h00. Chui passé à la douane de la Forclaz (quand je rentre par Cham')....y'avait tout simplement personne !!!
  10. Pas compliqué....sous l'eau . Tu t'immerges à St Gingolph côté suisse et tu ressors à St Gingolph côté français .
  11. C'est comme la ppO2 de 1.61 qui te fait mourir dans d'atroces souffrances, ou le "shunt" d'une minute de palier de sécu' qui t'envoie direct au caisson
  12. Wing percée il y a un petit mois à Marseille, en allant sur la Drôme. Plongée trimix, donc un p'tit peu d'palier on va dire, et config' "bi12 + 2 déco'", donc pas vraiment léger . Wing sans doute percée par les chocs contre le porte bouteille sur le zod'...4 trous en bas, deux de chaque côté ! Ben franchement, à par buller comme un âne sous l'eau, et avoir un peu de mal avec ma stabilisation au palier, du fait de la perte de gaz, au final, je ne m'en suis rendu compte qu'en rinçant le matos...avec un joli jet d'eau sortant de la vessie, après l'avoir retiré de son enveloppe. Réparée avec des rustines de camping et de l'aquasur.
  13. J'allais l'écrire. Un gars qui a son MF depuis 30 ans, qui plonge toujours dans le même club, sans aller voir ailleurs ce qui s'y fait de beau. "Ben ouai mec...moi chui moniteur...j'ai la science infinie...(et il est hors de question que je me remette en question, et encore moi que quelqu'un le fasse à ma place, non mais !) "
  14. J'ai eu sur une session d'apnée la thermocline à 19 mètres à Amphion une fois. 24°C au dessus, 8 en -dessous (comme d'hab') En cession d'apnée au lac en hiver (eau à 7-8°C tout du long) je tiens une heure à une heure trente avec un long john 7 mm + veste 7 mm. Mais : L'apnée, on n'a pas la combi' compressée pendant une heure. Ca ne marche que si c'est grand soleil et lac d'huile sinon...refroidissement vitesse grand V. Le 31 décembre 2020 j'ai fait une session d'une heure et quelque au lac de Passy, peu profond, eau à 4°C. Il y avait un magnifique soleil. Le lendemain, avec les copains, on y est retourné. Brouillard...j'avais froid déjà avant d'entrer dans l'eau. On a fait quatre descentes et on a remballé.
  15. Effectivement, j'ai parlé de ce problème quand il m'a touché. Ne reste qu'à demander aux vendeurs de passer les robinets dans les bagues avant envoi. Encore faut-il qu'ils aient les fameuses bagues ? Alors peut-être eux pourront demander aux fabriquants des différentes marques de robinets de faire un effort sur leur contrôle qualité...
  16. Même problème cet hiver lors du TIV : Un de mes bi, qui a été rééprouvé l'année d'avant, juste avant que je l'achète, a un des robinets qui, lors du passage de la bague "go", ne passait pas. Là dessus j'achète deux robinets neuf chez un marchand VPC non exotique (français quoi ), et sur le conseil du responsable des TIV, je les passes aux bagues go/no go avant de les monter. Ben vous ne devinerez jamais !!! Aucun des deux n'est passé . Dans la foulée on a fait contrôler bagues et tampons dans une société de contrôle métrologique du coin. RAS. Et aussi, j'ai profité de ma formation "I.V" pour amener mes robinets (les 4) à la formation, pour un avis éclairé. A priori, c'est le chrome du filetage qui est "too much" sur certain robinet. Ca n'empêche pas de les monter sans forcer sur les blocs. A donc été pris la décision de les conserver et de les considérer ok. Même problème pour un collègue avec un bloc de déco', robinet pas bon avec la bague "go" Et un autre, avec son bi neuf, au premier tivage, idem, bague "go" qui ne passe pas. Le tout dans 4 mag' différents ayant leur réputation !
  17. Merci. C'est vrai que mon masque est plutôt lâche sur le visage.
  18. Ouaip, j'étais avec Hervé. Le truc curieux quand même, c'est qu'en sortant de l'eau, quand je lui ai exposé le souci (qu'il a bien vu...j'ai fait toute la plongée en me pinçant le nez ), et qu'il m'a demandé si j'avais des problèmes de dissociation, j'ai mis la tête sous l'eau boucle en bouche sans masque, et je ne rejetais pas de bulles. Et dès que je mettais le masque, bim'...des bulles !!! J'imagine qu'avec masque, comme le nez est dans l'air, je dois moins bien contrôler ma dissociation ???
  19. Ah ben moi j'ai les même palmes (mes premières), que je ne sors qu'en piscine. Sans chaussette, c'est ampoules en 25 mètres !
  20. Le Compeed ça tient plutôt pas mal dans l'eau...à la condition que l'endroit abîmé ne soit pas trop "noueux". Sinon en préventif (trop tard, je sais ) tu peux mettre du strappal sur les zones d'abrasion.
  21. Les bulles sortaient du masque, donc ne pas fermer la bouche n'est sans doute pas la bonne réponse. La première hypothèse est sans doute plus proche de la réalité. Maintenant, pourquoi sans masque rien, et avec plein de bulles, ça, ça reste un mystère !!! Je reprécise que le phénomène arriva aussi dans un mètre d'eau, et donc dans les même conditions de volume de boucle tant avec que sans masque (forcément, je n'ai rien touché à ce moment là).
  22. Comité fédé AURA, à Chamagnieux
  23. Salut les recycleux, surtout les "Tritonneux". Il faut que je vous comte mon petit souci : Le week-end dernier j'ai fait une initiation avec le Triton. Je passerai sur comment ça c'est passé (au demeurant pas mal ) pour en venir à mon souci. Sous l'eau, impossible d'empêcher mon masque de buller, de perdre du gaz, au point de faire toute la plongée avec le nez pincé !!! En sortant de l'eau, j'ai vérifié, avec le formateur, que je n'avais pas de problème de dissociation buco-nasale, en retirant mon masque et en respirant sous l'eau avec un détendeur (ça, j'étais sûr qu'il n'y avait pas de problème) et dans la boucle. Dans les deux cas, pas un pêt de bulle. Et dès que j'ai mis mon masque, tête sous l'eau, hop, c'était reparti !!! Incompréhensible pour moi . Il y a quelques années maintenant, j'avais essayé un AP, et je n'avais pas eu ce souci. D'après vous ? Une idée du pourquoi du comment ? Nan parc'que tant mon formateur que moi, on n'pige pas, on sèche..
  24. Il me semble que l'un des protagoniste du film "diving into the unknow", qui retrace un accident de plongée sout' en Norvège, a crâmé 30 minutes de paliers à l'oxy', suite à une plongée à -100/120 mètres....sans ADD derrière. Si j'ai bien compris (n'étant pas très anglophone...à vérifier ). Ce qui, convenons-en, n'est pas tout à fait une broutille .
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.