Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Manon35

Membres
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France
link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

9 Neutral

À propos de Manon35

  • Rang
    Petit baigneur

Visiteurs récents du profil

119 visualisations du profil
  1. Bonjour, Ci-joint le dossier que j'ai préparé, je vous le transmets car vous souhaitiez avoir un retour. Ce dossier a été préparé en peu de temps compte tenu de son coefficient peu important dans mon cursus. L2EM_PRIMAULT_BELLANGER_Engagement corporel.pdf
  2. Le but de mon questionnaire est de trouver une explication à l'engagement des pratiquants dans les sports à risque. La première raison est l'héritage familiale, la culture incorporée de notre famille, ensuite il y a les amis qui correspondent à la socialisation secondaire. J'ai donc dans un premier temps demandé comment vous aviez découvert ce sport afin de voir si ces hypothèses sont correctes et si vous aviez pratiqué d'autres sports à risque, ce qui expliquerait une continuité dans vos actions, un habitus cohérent. (Thèse du sociologue Bourdieu) Les autres raisons sont la quête de defis, d'exploration, j'ai donc demandé si vous aimiez les sensations fortes... bref en clair ce ne sont pas des questions posées au hasard. Si vous voulez vous renseigné sur les sports à risque, je vous redirige vers le sociologue Le Breton, qui considère les sports à risque comme une évaluation de ses capacités, de se prouver sa légitimité. En effet cette hypothèse correspond plus à mon avis à des pratiques telles que le BASEJUMP. Mon questionnaire est certe pas parfait mais il y a tout de même de la réflexion derrière. Il est dorénavant fermé. De plus, nous sommes en période de confinement donc il a fallut que j'adapte mes questions pour qu'elles puissent être mises sous forme de questionnaire, je ne peux donc pas recueillir les expériences ou des explications sur "le pourquoi du comment" de la pratique
  3. Mon questionnaire n'est pas spécifique à la plongée mais j'ai voulu le partager sur cette plateforme afin d'avoir également des réponses de plongeurs sur leur engagement dans cette pratique. La plongée qu'elle soit professionnelle ou non est considérée comme une pratique à risque, ce n'est pas moi qui l'invente, c'est un fait. D'ailleurs vos réactions sont expliquées par le sociologue Gilles Raveneau dans un article intitulé "Prises de risque sportives : représentations et constructions sociales", je cite « Si les plongeurs sont convaincus de l’innocuité de leur activité, c’est parce que la valeur du risque est très largement recodée en sécurité » ; « la plongée sous-marine repose largement sur une dénégation partagée du risque. Les plongeurs les plus engagés distordent à leur insu la perception des risques qu’ils prennent parce que cette distorsion est la condition même de leur plein engagement dans l’action. » Vos réactions ne font qu'alimenter mon travail de recherche. A aucun moment je n'ai parlé de "mort en puissance" chez les plongeurs pratiquant en structure ou non, et je ne critique aucune pratique de la plongée mais apparemment vous n'avez pas saisi l'objet de mon étude. Je pense avoir les connaissances sur une plongée sécuritaire, malgré mon jeune âge, j'ai quand même un peu d'expérience et je ne pense pas que mon père, moniteur de plongée laisserait sa fille se mettre en danger. En ce qui concerne la rédaction de mon questionnaire, ce n'était malheureusement pas lors d'une beuverie puisque je ne bois pas d'alcool, je n'ai donc a priori pas d'excuses sur ce questionnaire "bancal". Je ne vois pas le rapport de la superficialité avec la rédaction d'un questionnaire. Je n'exclus aucunes pratiques, malheureusement je ne pouvais pas proposer un choix illimité, c'est pourquoi j'ai ajouté la catégorie "autre" où vous pouviez ajouter votre pratique, je n'ai fait qu'une liste non exhaustive de pratiques à risque. Merci tout de même d'avoir participé à mon questionnaire
  4. Merci pour les réponses! C'est vrai que certaines formules ne sont pas en adéquation avec la pratique de la plongée, mais j'ai aussi ouvert le sujet à d'autres sports pour maximiser les réponses ce qui effectivement aura peut être des répercussions sur la qualité. Merci beaucoup
  5. Effectivement, j'ai oublié cette possibilité lors de la création de mon questionnaire malheureusement je ne peux le modifier, de peur de faussé les réponses. Pour l'analyse de mes résultats je considère le master comme étant déjà un niveau d'étude élevé ce qui n'aura pas trop d'impact. Selon diverses recherches sociologique effectuées au préalable, la plongée est bien considérée comme étant une pratique à risque même en respectant les règles de sécurité. Je vous remercie pour votre avis, j'en tiendrai compte si j'ai l'occasion d'effectuer d'autres questionnaires.
  6. Bonjour à la communauté des plongeuses et plongeurs. Je m'appelle Manon, j'ai 19 ans et je suis étudiante en L2 STAPS (Sport Etudes). Je plonge depuis l'âge de 10 ans avec mon père, je suis Rescue divers et Deep divers avec +150 plongées certifiées. J'ai eu la chance de faire les croisières en Egypte (Nord, BDE, St john's) ainsi que des séjours plongées en Indonésie ( Malaisie, Philippines , Bali). Mes sports préférés sont l'apnée et le surf. MA DEMANDE: Dans le cadre de mes études, j'ai à réaliser un projet sociologique sur les pratiques à risque. Dans un premier temps, j'ai effectué un travail de recherche sur l'apnée. Dans un deuxième temps, j'ai à analyser des données sur ces pratiques, ainsi j'ai créé un petit questionnaire anonyme de 5 minutes sur les sports à risque en général (plongée scaphandre, apnée et autres...). Pour y répondre, il suffit de cliquer sur le lien ci dessous qui vous dirigera automatiquement ou le copier-coller dans la barre de recherche. https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfDayNGIf1FN59JVV_ZY9wttIH4fhnv6fhBBFx9BSESUWqqVQ/viewform?usp=sf_link Merci à vous toutes et tous pour votre aide en cette période de confinement.
×
×
  • Créer...