Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

marc_wl

Membres
  • Compteur de contenus

    2 825
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de marc_wl

  • Rang
    Mistralopithèque confirmé
  • Date de naissance 26/08/1958

Informations personnelles

  • Localisation
    Lyon
  • Passions
    La plongée, la photo sur terre et sous les mers
  • Profession
    enseign. sup. recherche

La Plongée

  • Féderation(s)
    PADI
  • Niveau en plongée
    PADI IDC Staff Instructor, TecRec Deep Instr & spécialités, Directeur de Plongée FFESSM
  • Professionnel de la plongée
    Oui
  1. Hello, Avec les deux Inon je suis souvent entre f/8 et f/11 et je règle la sensibilité du capteur du boitier A7 à 200 ISO et l'obturateur à 1/60s. De cette façon avec les flashs à puissance 1/3 à 1/2 du maxi, l'équilibre des éclairages me convient à peu près dans un zone de 70 cm à 1,50 environ comme dans le cliché ci dessous. Cassis Juin 2015 by Jean-Marc Celinan, sur Flickr On peut ensuite adapter autour de ces réglages pour obtenir d'autres ambiances selon les situations. J'essaierai à pleine ouverture pour voir en effet ce que cela donne sur des scènes courantes. La définition des ces objectifs Nikon spécifiquement sous marins reste hallucinante pour moi encore aujourd'hui, 4 ans après l'acquisition de ce montage.
  2. Les motivations en terme de matériel en matière de photo comme en plongée ne sont pas négligeables et peuvent être source de "créativité" quel part j'imagine (qui sait vraiment?). Changer de matériel implique une nouvelle familiarisation / réglage qui prend des dimensions d'autant plus importantes sous l'eau où notre perception et notre point de vue se modifie sensiblement optiquement (et mentalement aussi car il faut gérer la plongée en même temps et la photo ajoute une tâche importante supplémentaire à la plongée elle même). De ma modeste expérience, m'a fallu beaucoup de temps pour (re)trouver quelques repères lorsque je suis passé d'un montage simple que je connaissais bien (G10 en caisson alu et un seul flash) à un montage sensiblement plus important (Sony A7 en caisson Nauticam et 2 Inon Z-240). Il m'a fallu vraiment presque un vrai "plan de formation" avec un nombre important de plongées d'entrainements avec ce que j'avais a portée de main au point de vue sites en Rhône-Alpes. Relativement à la technique comme source de reflexion en photo, est aussi le "point de vue". Ce qui m'amuse le plus avec le A7 c'est la re-découverte des points de vues imposés par les optiques anciennes à focale fixe en format 24x36. Comme on peut adapter sur un A7 virtuellement n'importe quelles optiques 35 mm en terrestre, les combinaisons sont infinies à terre et les découvertes de point de vue aussi. Sous l'eau c'est forcément plus limité quelque soit le montage. Un des points matériels critiques en photo sub est probablement la partie optique. Aujourd'hui je n'ai pas connaissance d'optiques modernes conçues dès l'origine pour la plongée loisir et on passe nécessairement pas des combinaisons (parfois très approximatives) d'objectifs terrestres derrière des dômes optiques ou des compléments optiques. de mauvaises combinaisons peuvent être source de frustrations considérables. Depuis deux ans avec maintenant deux boîtiers A7, je ne photographie plus qu'avec des optiques ancestrales ressorties de derrières les fagots (c'était vraiment le but) à terre et sous l'eau (15 mm, 20 mm et 80 mm du Nikonos) avec toutes les anachronismes qu'elles imposent (mise au point manuelle, usage de "l'hyperfocale" ou de pré-réglages connus ...). On s'amuse comme on peut ! Vu le matériel, je dois décider avant la plongée quel type de photo je projette car si c'est de la macro, ce sera que de la macro et si c'est de l'ambiance ce sera que de l'ambiance. A moins de plonger avec deux sytème photo (j'ai gardé mon G10) ce que je n'ai pas encore fait. J'ai depuis que je plonge une réelle fascination pour les ambiances des plongées et les reflets qu'on essaie d'en garder. Depuis 10 ans, j'ai fait beaucoup plus de plongées d'encadrement (où je ne projette jamais de photographier vraiment) que photo mais depuis deux ans la tendance s'est améliorée sensiblement au profit de la photo. Bonne chance pour la suite !
  3. A chacun de faire ses comptes c'est vrai. On doit aussi noter que l'entretien des formations BE/DEJEPS nécessitent en plus des salaires et du fonctionnement pour être effectives et recevoir des élèves.
  4. D'un autre coté, c'est en principe pas fait pour travailler avec ...
  5. Il est certain qu'il faut en avoir l'usage pour que cela vaille le coût. Si on investi dans ce qu'il faut pour pouvoir afficher une marque identifiable, ce n'est sans doute pas très rentable (encore que cela s'amortisse bien plus vite qu'une formation DEJEPS !...) de le vendre à la petite semaine.
  6. Le prix de la formation c'est en partie le prix du boulot du formateur. Pour les supports, rien n'est donné. Surtout pas de nos jours, ni chez PADI ni ailleurs.
  7. C'est tout à fait vrai. C'est au niveau instructeur que se révèle l'essentiel métier et le total des responsabilités qui vont avec. Ce sont des formations professionnelles conçues pour travailler à l'aise dès que possible. Personnellement, connaissant le prix des formations en qualifiante en stage dans mon métier, je ne trouve pas que cela soit cher.
  8. Je vois que le projet n'a pas plus avancé que celui de me faire moniteur à la FFESSM ...
  9. marc_wl

    Avenir de plongeur.com

    Félicitations et bonne chance pour ce projet.
  10. Sympa comme plongée et de faire plonger du nouveau matériel . Ma toile a aussi actuellement des soucis du coté de sa fermeture. Les lèvres ont pris un coup d'usure par endroit et seule la graisse silicone maintient tant bien que mal les infiltrations. Quant au problème de la sécu des autos de plongeurs ... Grrrr....
  11. Une sage décision dont on ne peut que te féliciter
  12. Super . Un endroit en plus d'Hendaye-Trébeurden-La Graule-Niolon pour le projet de couler la barcasse commémorative FFESSM. Niolon serait quand plus porteur pour le tourisme je pense, mais une étude de marché serrée est en cours.
  13. Pas de soucis Christophe, je suis là.
  14. J'étais pour en faire grâce au forum, mais un rigolo a cru bon de balancer le truc qu'il avait trouvé sur FB pensant en faire un argument dont il devait seul connaitre l'utilité j'imagine. J'avoue que l'ironie du fait m'amuse beaucoup
  15. En fait si c'est juste pour guider des plongeurs encadrés sous l'eau, la configuration importe assez peu du moment qu'elle n'induit aucun problème de sécu. Pour ce qui est de l'enseignement de la plongée, il peut être cohérent d'enseigner avec le même matériel que les élèves. Sinon ils risquent fort d'être désappointés en disant : pourquoi le moniteur n'est pas équipé comme nous ? On risque quelque chose? il y'a des trucs qu'on devrait savoir et qu'on nous dit pas? Se pointer à l'examen final OWSI en tekkie est aussi très mal vu, ne serait que le doute que cela implique sur les capacités du futur instructeur à se mettre au niveau des élèves (statistiquement se seront des formations initiales qu'un OWSI sera amené à faire, si il veut ensuite former des plongeurs plus spécialisés). Dans la logique, si toute la classe est en SM pourquoi pas. Nombre d'instructeurs en contrées froides enseignent d'entrée en étanche au niveau initial.
×
×
  • Créer...