Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

alofi

Membres
  • Posts

    835
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8
  • Country

    Saint Martin
link1
link2
link3

alofi last won the day on March 31

alofi had the most liked content!

About alofi

  • Birthday 03/12/1969

Personal Information

  • Localisation
    Caraïbe
  • Profession
    Enseignant

La plongée

  • Féderation(s)
    ffessm
  • Niveau en plongée
    Moniteur Fédéral
  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

alofi's Achievements

Experienced

Experienced (11/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Posting Machine Rare
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

397

Reputation

  1. << Nul ne peut exercer les fonctions mentionnées [...]à titre rémunéré ou bénévole, [...], ni intervenir auprès de mineurs [...] s'il a fait l'objet d'une condamnation pour crime ou pour l'un des délits prévus >> (article 212-9 du code du sport) Il ne me semble pas que l'interdiction cesse avec l'effacement du casier....
  2. Le dernier truc qui nous tombe dessus. Bon ce n'est pas nous qui faisons le contrôle mais l'état qui récupère les données auprès des fédés. Reste aux associations de bien recueillir les éléments d'identifications des encadrants, de les déclarer comme encadrants au moment de la prise de licence et de les informer de la possibilité qu'ils soient soumis à ce contrôle... Ce truc a été fait dans un but louable: éviter que des personnes condamnées pour pédophilie se retrouvent à amener de jeunes gymnastes en déplacement.... Mais le bidule qui est sorti de tout cela est quand même assez "dur"... si j'ai bien compris. La liste des délits qui interdisent d'encadrer est longue. On y trouve des trucs assez courant comme "usage de stupéfiant" ou des délits routiers. La fédé nous a demander de déclarer comme encadrant tout N4 ou E1 et + qui ne refuse pas le contrôle. Enfin, l'interdiction n'est pas limitée dans le temps... et restent même si le délit n'apparait plus au casier judiciaire. Donc un niveau 4 de 40 ans n'a plus le droit d'être GP s'il a fait poussé des plantes sur son balcon il y a 20 ans????? Ou ai-je mal compris? Craignez-vous l'impact de cette loi dans vos club? https://www.associationmodeemploi.fr/article/le-ministere-des-sports-va-controler-l-honorabilite-des-dirigeants.71231
  3. Merci plongeurSDF et Humuhumu! Le cata qui vient des îles vierges, qui mouille dans notre île française et qui transborde dans son annexe 8 américains équipés d'un bloc alu et de 6 livres de plombs par tête de pipe (!) avec 1 divemaster PADI pour les faire plonger est donc dans l'illégalité, je note!
  4. Tu poses la question de la territorialité de la loi française. Ce n'est pas simple. Dans certains cas, une infraction pénale peut être réputée commise sur le territoire de la république: https://www.cabinetaci.com/le-principe-de-territorialite-de-la-loi-penale-francaise/ Imaginons que tu ouvres un centre à Menton et que tu amènes en bateau tes plongeurs sur des sites italiens....le jour où il y a un accident de plongée avec une victime française...tu pourrais très bien te retrouver devant un tribunal français... qui évalue ta négligence au regard des règles françaises.... D'ailleurs, le contraire existe aussi. Ici, aux Antilles, on a des catamarans étrangers qui amène leurs touristes plonger dans les eaux territoriales françaises sans qu'aucun des encadrants n'est la moindre qualification reconnue par le code du sport... Du moment où le pavillon du navire n'est pas français, que le contrat qui lie le touriste à l'organisateur n'est pas français, et que personne n'a la nationalité française, je ne suis pas sûr que l'on puissent leur reprocher quelque chose.... Qui est connaisseur de ces questions de territorialité de la loi?
  5. Myope et presbyte (mais pas casse-couilles), j'ai également choisi l'option des lentilles journalières progressives. Avantage: vision impeccable de près et de loin sous l'eau mais aussi en surface lorsque l'on enlève le masque sans avoir à courir derrière ses lunettes. Inconvénient: ne pas pouvoir ouvrir les yeux sous l'eau (vidage de masque,...) sauf à risquer de perdre les lentilles.Mais ce n'est pas trop gênant... Donc ne pas négliger cette solution si l'on supporte les lentilles et si l'on n'est pas trop astigmate..
  6. oki merci... j'avais pas lu jusqu'à la fin...
  7. Dans la dernière version du MFT, l'âge minimum du RIFAP me semble avoir disparu. Pouvez-vous me confirmer que l'on peut valider un RIFAP a un plongeur de moins de 16 ans?
  8. La loisir 2 n'est pas une assurance en RC mais une individuelle accident. Il s'agit clairement d'un accident. Le plafond de garantie pour cette assurance et ce risque est seulement de 300€, mais, à la condition d'avoir bien pris l'option "bris de matériel" (5€), tu devrais obtenir le remboursement du coût de la réparation. Si ce n'est pas le cas, tiens nous au courant. Je leur ai pris pour 1250€ d'assurance pour les adhérents de mon assos cet année.... la question de leur fiabilité m'interesse!
  9. Purée les gars, on est parti loin du sujet initial... comme c'est moi qui est lancé ce fil, je me sens de vous ramener au sujet traiter. Non, on a pas besoin d'une association ou d'une fédération pour plonger. Ce n'est pas l'objet. Quand Georges de Saint-Clair et Pierre de Coubertin créent l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (la 1ere fédé!) ils savent que l'on n'a pas besoin d'une fédé pour courir. Mais ils forment le projet de développer l'éducation, la santé, le respect des autres, la capacité citoyenne, le goût de l'effort, la solidarité à travers le sport... C'est pour faire cela qu'ils créent cette union dont sont issus les premières fédérations olympiques. Une association, une fédération doivent d'abord être des mieux de partagent et de valeurs partagées, d'éducation à la santé, à l'environnement, des espaces où chacun peut exercer ces talents et développer ces projets..... Arrêtons de penser petit!
  10. Il ne s'agit pas de contester l'existence ou même l'intérêt des SCA... Ce que je remet en question, c'est l'ambition de développer la fédération principalement à travers le développement des SCA. On ne croit plus assez, à mon avis, au bénévolat et aux associations. Or, je pense qu'il y a déjà assez de SCA et que l'on ne peut pas imaginer dans 10 ans avoir le double de ces structures. Il y a beaucoup de gérant de SCA qui pense comme moi...à Saint-Barth, il y a 5 centres privés de plongée et aucun des gérant ne pense que l'avenir c'est qu'il y en ai 10... Ils pensent généralement qu'il y en a déjà trop et que le gâteau est trop petit pour en nourrir autant. Par contre, il y a encore beaucoup de place pour les associations: on a un club de plongée (le notre), un club de hockey, un club d'apnée,... Si qq voulait monter un club de sirènes ou de rugby sub, je crois que ça marcherai. Et même d'autres asso de plongée.... Et du coup, ça élargirai le gâteau!
  11. Permettez moi de faire part de mon expérience....de tentative de création d'une section aviron dans une association FSGT. Je prend contact avec la FFA et je suis rappelé par un cadre de la dite fédération, je me présente, je suis initiateur d'aviron, j'ai été responsable de club à Marseille et je fais part de mon projet. — de quoi avez-vous besoin? — de tout: de bateaux, d'un lieu pour les mettre, d'argent, d'une sécu,... — mais avez-vous un plan d'eau adaptée ? — ça oui, on a une côte abritée, j'y rame tous les jours avec ma yole personnelle, c'est parfait — pour le matériel, on va vous aider, j'ai déjà fait le tour des clubs et je vous ai trouvé 3 yoles (une 4 barré et 2 doubles) qui ne sont pas de première jeunesse mais qui vous seront données, il n'y aura que le transport à payer. Pour présenter vos arguments à la collectivité, je vais vous mettre en contact avec X qui est un peu un spécialiste de la création de club... — je dois vous dire que nous sommes affiliés FSGT et que nous ne sommes pas sûr de nous affilier à la FFA.... — Aucune importance! Le but de la FFA c'est le développement de l'aviron et pas celui de la fédération, on vous aidera dans tous les cas... même si on préfèrerait bien sûr que vous nous rejoignez... // Vous imaginez cela à la FFESSM???//
  12. Une autre de mes fédérations de coeur est la fédération française d'aviron dans laquelle j'ai exercé des responsabilités au niveau club et au niveau ligue. À la FFA, il y a un paradigme opposé à celui que l'on rencontre à la FFESSM. 90% des responsables FFA pensent que le développement du bénévolat est quelque chose d'inéluctable, que cela correspond aux aspirations de la société: les gens ont de plus en plus envi de s'investir gratuitement, de donner un sens à leur vie par l'engagement associatif. Evidemment cette croyance est corroborée par le nombre de cadres fédéraux d'aviron (initiateurs, éducateurs, entraineurs) qui est en augmentation... contrairement à la FFESSM. Mais quel est la cause, quel est la conséquence? Mon avis est que c'est parce que à la FFESSM l'on n'y croit plus que cela bloque et pas le contraire! Bref que la cause (et donc la solution) est dans les choix politiques!
  13. J'ai la chance d'avoir créé un club FSGT et un club FFESSM. J'apprécie beaucoup ces deux fédérations qui portent chacune une belle histoire. L'avantage de la FFESSM est d'avoir un écosystème plus riche, plus d'associations, plus de bénévoles, des formations d'encadrants ou de TIV à proximité,... Mais effectivement pour l'accompagnement aux nouvelles associations, à la FFESSM ça reste assez sec... alors qu'à la FSGT c'est plutôt bien. Et ailleurs (j'ai aussi créé des clubs d'autres sports....) on a parfois des trucs formidables qui se font...
  14. Merci Alain pour ces remarques et les documents transmis. Pour les autres fédérations, il conviendrait de regarder cas par cas, car si le nombre de global de licences n'augmente que lentement (& moins vite que la pratique sportive), il y a d'assez grandes variations entre les fédérations: certaines rencontrent le succès et d'autres non. Y-a-t-il une corrélation négative entre la politique de professionnalisation de l'activité et le développement à long terme? Il y a, là aussi, une assez grande différence entre les sports: la voile et le tennis sont plutôt encadrés par des professionnel alors que le rugby et l'aviron le sont par des bénévoles. Pour étudier le phénomène, il faudrait réussir à dépasser les phénomènes de mode qui induisent des variations à plus court terme pour regarder les tendances longues. Quant à Padi, si mon hypothèse que c'est la professionnalisation qui interdit le développement long, il me semble que PADI doit être la première victime de cela... Il faudrait regarder du côté des fédérations de plongée qui fonctionne sur le modèle associatif/bénévole pour voir si leur développement a été affecté dans la même mesure. L'augmentation du nombre de licencié plongeur à la FSGT plaide dans mon sens alors que l'érosion du nombre de membre du BSAC ( modèle bénévole également) va dans le sens contraire... On pourrait également regarder les chiffres de la FFESSM région par région, le développement des SCA ayant été inégal selon le territoire concerné. Très cordialement, Cyril
  15. Le fil Le Bon, La Brute et le Truand ayant été fermé, je crée ce fil pour poursuivre la discussion entamée avec Alain Foret notamment sur les causes éventuelles ayant impacté le développement de la FFESSM. Mon hypothèse était que le pari d'intégrer les SCA à la fédération et de s'appuyer désormais sur le développement de ces structures pour développer la fédération avait été un échec. Je soutient donc, que la remise en avant de la fédération doit se faire en pariant désormais sur la dynamique du couple associations/bénévoles, les SCA étant plus vues comme un outils de soutient à ce développement qu'un moteur de celui-ci. En particulier, il faut susciter la création de nouvelles associations en mettant à leur disposition les aides nécessaires. Alain Foret m'a fait remarquer que je prenais quelques raccourci et que les choses n'étaient pas si simple:
×
×
  • Create New...