Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

alofi

Membres
  • Compteur de contenus

    830
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    8
  • Country

    Saint-Martin (France)
link1
link2
link3

alofi a gagné pour la dernière fois le 31 mars

alofi a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

397 Excellent

À propos de alofi

  • Rang
    Plongeur associatif
  • Date de naissance 12/03/1969

Informations personnelles

  • Localisation
    Caraïbe
  • Profession
    Enseignant

La Plongée

  • Féderation(s)
    ffessm
  • Niveau en plongée
    Moniteur Fédéral
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. alofi

    Rifap avant 16 ans?

    oki merci... j'avais pas lu jusqu'à la fin...
  2. Dans la dernière version du MFT, l'âge minimum du RIFAP me semble avoir disparu. Pouvez-vous me confirmer que l'on peut valider un RIFAP a un plongeur de moins de 16 ans?
  3. La loisir 2 n'est pas une assurance en RC mais une individuelle accident. Il s'agit clairement d'un accident. Le plafond de garantie pour cette assurance et ce risque est seulement de 300€, mais, à la condition d'avoir bien pris l'option "bris de matériel" (5€), tu devrais obtenir le remboursement du coût de la réparation. Si ce n'est pas le cas, tiens nous au courant. Je leur ai pris pour 1250€ d'assurance pour les adhérents de mon assos cet année.... la question de leur fiabilité m'interesse!
  4. Purée les gars, on est parti loin du sujet initial... comme c'est moi qui est lancé ce fil, je me sens de vous ramener au sujet traiter. Non, on a pas besoin d'une association ou d'une fédération pour plonger. Ce n'est pas l'objet. Quand Georges de Saint-Clair et Pierre de Coubertin créent l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (la 1ere fédé!) ils savent que l'on n'a pas besoin d'une fédé pour courir. Mais ils forment le projet de développer l'éducation, la santé, le respect des autres, la capacité citoyenne, le goût de l'effort, la solidarité à travers le
  5. Il ne s'agit pas de contester l'existence ou même l'intérêt des SCA... Ce que je remet en question, c'est l'ambition de développer la fédération principalement à travers le développement des SCA. On ne croit plus assez, à mon avis, au bénévolat et aux associations. Or, je pense qu'il y a déjà assez de SCA et que l'on ne peut pas imaginer dans 10 ans avoir le double de ces structures. Il y a beaucoup de gérant de SCA qui pense comme moi...à Saint-Barth, il y a 5 centres privés de plongée et aucun des gérant ne pense que l'avenir c'est qu'il y en ai 10... Ils pensent généralement qu'il
  6. Permettez moi de faire part de mon expérience....de tentative de création d'une section aviron dans une association FSGT. Je prend contact avec la FFA et je suis rappelé par un cadre de la dite fédération, je me présente, je suis initiateur d'aviron, j'ai été responsable de club à Marseille et je fais part de mon projet. — de quoi avez-vous besoin? — de tout: de bateaux, d'un lieu pour les mettre, d'argent, d'une sécu,... — mais avez-vous un plan d'eau adaptée ? — ça oui, on a une côte abritée, j'y rame tous les jours avec ma yole personnelle, c'est parfait — pour le
  7. Une autre de mes fédérations de coeur est la fédération française d'aviron dans laquelle j'ai exercé des responsabilités au niveau club et au niveau ligue. À la FFA, il y a un paradigme opposé à celui que l'on rencontre à la FFESSM. 90% des responsables FFA pensent que le développement du bénévolat est quelque chose d'inéluctable, que cela correspond aux aspirations de la société: les gens ont de plus en plus envi de s'investir gratuitement, de donner un sens à leur vie par l'engagement associatif. Evidemment cette croyance est corroborée par le nombre de cadres fédéraux d'avi
  8. J'ai la chance d'avoir créé un club FSGT et un club FFESSM. J'apprécie beaucoup ces deux fédérations qui portent chacune une belle histoire. L'avantage de la FFESSM est d'avoir un écosystème plus riche, plus d'associations, plus de bénévoles, des formations d'encadrants ou de TIV à proximité,... Mais effectivement pour l'accompagnement aux nouvelles associations, à la FFESSM ça reste assez sec... alors qu'à la FSGT c'est plutôt bien. Et ailleurs (j'ai aussi créé des clubs d'autres sports....) on a parfois des trucs formidables qui se font...
  9. Merci Alain pour ces remarques et les documents transmis. Pour les autres fédérations, il conviendrait de regarder cas par cas, car si le nombre de global de licences n'augmente que lentement (& moins vite que la pratique sportive), il y a d'assez grandes variations entre les fédérations: certaines rencontrent le succès et d'autres non. Y-a-t-il une corrélation négative entre la politique de professionnalisation de l'activité et le développement à long terme? Il y a, là aussi, une assez grande différence entre les sports: la voile et le tennis sont plutôt encadrés par des profession
  10. Le fil Le Bon, La Brute et le Truand ayant été fermé, je crée ce fil pour poursuivre la discussion entamée avec Alain Foret notamment sur les causes éventuelles ayant impacté le développement de la FFESSM. Mon hypothèse était que le pari d'intégrer les SCA à la fédération et de s'appuyer désormais sur le développement de ces structures pour développer la fédération avait été un échec. Je soutient donc, que la remise en avant de la fédération doit se faire en pariant désormais sur la dynamique du couple associations/bénévoles, les SCA étant plus vues comme un outils de soutient à ce dévelo
  11. Merci AF. Effectivement je me suis trompé sur la date. C'est bien en 1996... mais c'est aussi en 1996 que la courbe des licenciés décroche.... Mon argument reste le même si cela s'est produit 10 ans plus tôt...
  12. Quand en 2004, la FFESSM décide d'accepter comme membres des structures commerciales (les SCA), l'objectif annoncé est la poursuite du développement du nombre de licenciés en s'appuyant sur le dynamisme de ces structures. Or 2004 sera l'année du changement de sens de variation de la courbe du nombre de licenciés: en augmentation jusque là, il baisse depuis. Normalement, on aurait du conclure à l'échec du choix fait en 2004, mais les constats d'échecs sont difficiles et entraînent de douloureuses remises en question. On a donc instauré le mythe du Grand Bleu. L'augmentation du nombr
  13. alofi

    Curiosité

    Merci
  14. alofi

    Curiosité

    Avez-vous une idée sur la nature et l'usage de cet objet?
×
×
  • Créer...