Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Nemo83

Membres
  • Compteur de contenus

    94
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Country

    France
link1
link2
link3

Informations personnelles

  • Localisation
    Var
  • Passions
    Plongée, escalade, canyonisme, vtt
  • Profession
    Génie civil

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFMC
  • Niveau en plongée
    N3, Nitrox, SM
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Nemo83's Achievements

Enthusiast

Enthusiast (6/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

25

Réputation sur la communauté

  1. Donc si je résume, hormis le livre de Joe Prosser & H. V. Grey datant de 1990 pour tenter de normaliser les signes en plongée souterraine, il n'y a pas de documents officiels informant des signes, en particulier les chiffres (ce qui m'intéresse ici) ? Dans aucune école de plongée technique on a un document consultable ? Je n'ai trouvé des mentions que sur deux sites parlant de sidemount (une vidéo chez Steve Martin sur sidemounting.com et une image chez scubatechphilippines.com), mais c'est difficilement accessible à l'immense majorité des plongeurs...
  2. Peut-être un accident de plongée qui n'en est pas un, mais une crise cardiaque. Étant donné les complications cardio-vasculaires (myocardites, thromboses...) liées aux récents vaccins, il y aura malheureusement peut-être plus de cas comme celui-ci les prochaines années. L'avenir nous le dira.
  3. Une bonne partie des sites de plongée par là-bas sont des tombants; il est pratique de passer sur la déco tout en continuant à se balader. Le choix du nitrox est un compromis en fonction des sites prévus. Pour revenir au sujet, il y a aussi Cap Plongée à six-Fours pour le gonflage, j'ai entendu de bons retours même si le prix semble un peu élevé, mais le gonflage est fait rapidement.
  4. Je ne sais pas si ça va faire avancer le schmilblick, mais cet ordinateur a tendance à déconner quand la pile est faible. Le mien indiquait "batterie OK" à l'allumage et l'icône d'appairage apparaissait parfois alors que je n'avais pas de sonde, mes temps de paliers s’allongeaient sans explication. Je n'ai jamais vu le signal batterie faible; pourtant tout c'est résolu quand j'ai changé cette pile. Si elle a plus d'1 an, je te suggère de commencer par là...
  5. Nemo83

    Sidemount

    Et je m'interroge aussi sur le portage "latéral" avec un bloc lâche faisant office de flotteur. La série "speaking sidemount" citée plus haut en parlait. Même de nombreux plongeurs chevronnés ont ce bloc qui se balade; ce n'est pourtant ni agréable ni hydrodynamique. Seule une vidéo de Tom Steiner sur Youtube propose une solution digne inspirée du sidemount (et hop! on retombe sur le sujet), la vidéo est loin d'être parfaite mais elle a le mérite d'exister : https://www.youtube.com/watch?v=BxQS91wJvp4
  6. Nemo83

    Sidemount

    Ce que dit l'article, c'est que le marché automobile offre des voitures bon marché en masse, un peu moins en gamme moyenne, et moins encore en haute gamme. L'industrie et les concessions prennent en compte l'intégralité du marché, et ça fonctionne. En plongée, l'industrie et la plupart des agences se focalisent sur la plongée loisir. Quelques agences se concentrent sur la plongée technique lourde. Et pour tous ceux qui sont entre les deux, ou qui veulent monter en compétence ? Rien. Il suffit de voir la difficulté psychologique et matérielle de plongeurs pourtant expérimentés à adapter une configuration orientée technique au sens large (wing, bloc déco, etc), par ignorance et manque d'informations.
  7. Nemo83

    Sidemount

    Si tu veux parler des blocs acier de 12L et 15L, c'est un sujet probablement déjà abordé quelque part ailleurs dans ce forum. Il se dit qu'on peut mais que ce n'est pas adapté: trop gros, trop court et bien souvent trop lourd. Les blocs aciers idéaux (pour faire simple) sont ceux qui ont un ratio poids/volume proche de 1. Mais ce serait amusant d'avoir de retour de quelqu'un ayant testé...
  8. Nemo83

    Sidemount

    J'ai retrouvé l'article très intéressant sur le présent et l'avenir de l'industrie de la plongée: http://scubatechphilippines.com/scuba_blog/scuba-diving-industry-evaluation/
  9. Nemo83

    Sidemount

    Oui, c'est l'infrastructure qui ne suit pas; il n'y a pas de "veille technologique" au sein des structures, seuls les voyages plongées proposent couramment du nitrox. J'ai lu un article portant sur l'avenir de la plongée; il en ressortait que tout était misé sur les plongeurs débutants, sans se soucier de la montée en compétence des plongeurs. C'est une pyramide dont seule la base est entretenue... Donc pas ou peu de matériel ou d'aménagement pour autre chose que la plongée loisir avec le bloc S8 ou l'acier 12L voir 15L.
  10. Ayant vu la vidéo de ISE sur ce sujet (sur Youtube), je me permet de relancer le sujet. C'est en anglais mais j'ai compris qu'avoir 2 premiers étages avec un seul bloc à deux sorties était inutile puisque pour avoir une vraie redondance, il faudrait arriver à fermer le robinet du côté où se produit le givrage ou fusage (résultats probables suite à une défaillance quelconque), chose que quasiment personne ne peut ou sait faire. Pourtant c'est une configuration qui est obligatoire en encadrement, en France ? Le seul bon point que j'ai entendu pour cette configuration est la prévention du givrage en cas d'assistance en eau froide, en carrière par exemple. Mais ça n'en fait pas une redondance... Vos avis et expériences ?
  11. Nemo83

    Sidemount

    C'est vrai, lorsque je suis en SM en bateau avec des compagnons qui eux ont sorti leur bi pour l'occasion, ils regardent avec envie ma configuration, d'autant plus si nous avons un bloc déco. La différence de temps, l'autonomie pour l'équipement et le dé-équipement est en faveur du SM. C'est durant ces sorties que certains annoncent vouloir tester cette configuration. Mais bien souvent, tous sont en mono dorsal et ils comparent la durée d'équipement et, il faut le dire, la sortie de l'eau. C'est à mon avis le point critique pour beaucoup, la moindre sortie mal anticipée et les remarques se font entendre, et l'utilisation d'une ligne pour accrocher les blocs n'est pas toujours comprise alors qu'ils pourraient en bénéficier aussi; bref on est seul dans ces cas-là D'ailleurs, j'en profite pour signaler qu'il y a très peu de vidéos explicatives sur le sujet, contrairement à la mise à l'eau...
  12. Ah en effet, je n'avais pas pensé aux palmes !
  13. J'en profite pour mettre de l'eau au moulin car j'aimerais avoir votre avis sur une situation particulière proche de celle détaillée ici. Bien qu'équilibré durant les plongées en étanche, je ressent mes pieds cherchant à remonter durant toute la première phase de descente, ce qui rend ma descente parfois désagréable; je suis obligé de me redresser presque à 45° pour rester stable. Je précise que je plonge en position horizontale (façon DIR). Aucun désagrément au fond ni à la remontée. Avez-vous vécu cela et trouvé des solutions ?
  14. Vous avez raison sur le principe. Une histoire de vieille méthode de fabrication plus sûre parait-il... Jusque là, ça passe
  15. Les blocs alu sont généralement plus lourds sur terre que l'acier, avec une flottabilité variable sous l'eau les rendant franchement flottants une fois presque vides; beaucoup ajoutent du lest au cul des blocs à cause de ça. Les blocs acier sont généralement moins lourds sur terre que l'alu, avec une flottabilité quasi-neutre pour les blocs dits légers; c'est-à-dire des blocs qui ont à peu près le même poids en Kg que leur capacité en Litres (ex. 10L pour 10.5 Kg). Ce sont ces blocs qu'il faut rechercher, au-delà de la marque. Les vieux blocs de 8.5L limités à 180 bars (de mémoire) sont assez légers et pratiques à utiliser en sidemount. Leur inconvénient est qu'il faut pouvoir les faire gonfler à 200-230 bars. Ils sont costauds et le supportent, mais il y a toujours un risque...
×
×
  • Créer...