Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

stef75

Membres
  • Compteur de contenus

    2 192
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    17
  • Pays

    France
link1
link2
link3

stef75 a gagné pour la dernière fois le 11 juillet

stef75 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 443 Excellent

À propos de stef75

  • Rang
    Rat d'eau douce...
  • Date de naissance 04/06/1974

Informations personnelles

  • Localisation
    Paris
  • Profession
    Code monkey

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM, FFS, IANTD, TDI
  • Niveau en plongée
    E3, TDI Intro to Cave Instructor, FPS1, TxHypo, IIB
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. J'ai vu des articles un peu racoleurs sur le concept de "covid party" au USA chez les jeunes... J'espère que vous avez pas ça au Canada ?
  2. Je ne rentre pas dans le débat sur la population en question. Causes multiples et diverses sûrement. Il y a un problème de "territoire" qui était prévisible. Le site était "occupé" aux beaux jours avant. Il était probable qu'il le soit une fois aménagé... après un délais "d'observation"... L'activité plongée n'assure pas une présence humaine permanente et suffisante pour décourager les intrus. Alors, cela devient un problème d'ordre public. Inévitable malheureusement.
  3. Le problème que je vois c'est aussi au sein des boites tertiaires. Pour le moment, on y retourne pas trop mais quand on y retourne c'est parfois par équipe donc tous au même moment. On nous a distribué des masques lavables (irrespirables). Les masques personnels ne sont pas autorisés... Ah oui, 4 masques chir aussi... Port du masque obligatoire en circulation mais pas à sa position de travail. Bref, si transmission par aérosol, on est de parfaites souris de labo pour les futurs chercheurs. Clim à fond, fenêtres fermées, bouillie managériale sur les gestes barrières (le port du masque n'en fait toujours pas partie) et sur le fait qu'il faut nous rassurer... Perso, être rassuré, je m'en fous total. Je n'ai pas peur de la maladie (c'est la vie), j'ai peur d'être contraint de retourner à la maison avec privation de liberté dans deux mois et les conséquences catastrophiques pour tous que cela aurait. Pendant ce temps, le caissier de chez carrefour (en bas de chez moi) et ma copine à l'hosto mette un masque toute la journée. Mais pas nous. Trop contraignant ou trop de logistique pour nous approvisionner en masques corrects (FFP1) ? Ils n'ont rien appris. Ils ne cherchent pas l'efficacité, ils suivent des "protocoles" mal rédigés dans des fichiers powerpoint, des "règlements sanitaires" où ils inventent des concepts juridiques ("équipement de protection" amputé du "individuel"). La tristesse quoi
  4. Décret sur la formation des travailleurs mention B (article 15 sur l'obtention de la mention par équivalence)...
  5. Non. Rien n'est simple. L'immunité de groupe est un pari hasardeux quand on ne connait pas le taux d'immunisés après primo-infection (les espagnols sont pas hyper optimistes là dessus depuis peu). Perso, je ne parierai pas la dessus. La plupart des pays occidentaux voient encore la pandémie au prisme de la grippe (ça marche pas en modélisation). Perso, il y a des théories alternatives (pas des fakes news) sur la modélisation. Notamment sur une notion de compartiments d'infections (peu de personnes contaminent bcp, et les autres peu). Depuis le départ, il y a deux stratégies. L'immunité de groupe ou la suppression. Les deux ont des impacts sociaux, médicaux, culturels, économiques. Je trouve dommage qu'on en soit encore à ne pas connaitre les alternatives vers chez nous. Le discours a changé en France, on dit 'test, trace, isolate' (suppression) mais dans les faits, on ne teste pas. Donc.. On est sur la stratégie de l'immunité collective... non assumée. C'est dommage que cette alternative pointée par l'OMS depuis février n'est pas donnée lieu à un débat démocratique. Je note que l'Allemagne s'est rapprochée de l'Asie et a choisi la suppression (ils en ont les moyens industriels et médicaux). Il y a un bruit de fond en France. Perso, je pense qu'on aurait intérêt à remettre nos masques avant de devoir subir à nouveau l'assignation à résidence. Mais, cela n'engage que moi.
  6. stef75

    Refus club ffesm

    T'as pas compris que c'était de la politique ? La plongée n'a rien à voir avec ça. Je le déplore. Comme toi
  7. Wouhai ! Vous avez pas un peu de karst qu'on vienne chez vous en bonne intelligence ?
  8. stef75

    Refus club ffesm

    On a le système des aptitudes et des cartes qui vont avec. Il faut effectivement trouver la bonne case qui n'est pas forcement le "niveau" mais peut être une certification PA ou PE. Il y aura nécessairement à faire une mise à niveau pour la partie réglementaire et parler un peu de décompression, un peu d'assistance et de secourisme en fonction de l'objectif... Oui. Je dis souvent sur le ton de la blague que président de club, c'est la position idéale pour convaincre les gens d'arrêter de plonger Petite anecdote... Un gars dans mon club, hyper sportif (triathlon), N1 avec une grosse pratique de l'apnée. Il a fait chier à une sortie à pas se tenir la nuit car il s'était pris une bonne murge le soir. Du coup, un peu visible des radars "moniteurs". Grosse motivation pour passer son N2 rapidement car projet pro (Dive Master à l'étranger puis OWSI, il est bilingue). On lui a pas facilité la vie. En septembre dernier, il devait aller à Roussay pour valider le N2. Il a demandé à être autorisé à suivre les modules péda de l'initiateur en préparation dans le club du fait de son projet. On lui a refusé car il avait pas encore son N2. Du coup, on lui proposait d'ici à son départ à l'étranger (6 mois) de venir faire juste des longueurs à la pistoche. J'ai trouvé ça désolant (j'étais plus DT).
  9. stef75

    Refus club ffesm

    Quand j'étais directeur technique de clubs 2F, on les faisait entrer sur la base de leur carnet de plongée. Ça a changé après. L'associatif français est un éternel balancier entre la modernité et l’archaïsme.
  10. Oui je suis agnostique sur la question de la pression où ça pète. Je trouve les HP classiques plus "safe" car quand il y a une fuite, ça gonfle niveau plastique. Sur les MP, jamais de problèmes avec les miflex. Après, sur une config d'enseignement orientée DIR, je ne préconise pas le miflex. Ca me passe autour du cou régulièrement. Question d'esthétique, de pratique et aussi de sécurité.
  11. Je crois que j'ai eu la version de base. Ils étaient très fins. C'était la version courte pour du SM.
  12. J'en ai pas mal. Sur les détendeurs recycleurs, sur les autres.... Quand ils cassent, je les remplace par des flexibles classiques. Pour moi, le gros soucis (on en a déjà parlé ici), ce sont les Miflex HP qui pètent sous l'eau de manière régulière chez moi. J'ai peut être pas de chance mais au bout de trois fois (dont une fois à 600m à l'Orbiquet), j'ai arrêté. Pour la MP, ça a l'air moins cata. Mais je vois plus trop l'intérêt du coup. Pour la partie toyo long, j'ai arrêté encore plus tôt. Ça flotte et c'est donc pas adapté au tour de coup.
  13. Le truc de détroit ? ça tire à boulets rouges sur la composition des populations comparées depuis hier soir Pas sûr que ça apporte grand chose au final... Sinon, sur la posture du chercheur, de l'expert, du bureaucrate et du politique... Je précise que je ne partage pas l'orientation politique... Mais pertinent sur les dérives actuelles... et puis le recours à Marc Bloch... irrésistible pour moi
  14. Il a l'air bien pédagogue ton MF2 !
  15. stef75

    Si seulement ...

    Oui, c'est d'ailleurs une option considérée en sout' en cas de blocage vers la sortie, quand tu sais que tu vas y rester. Mais je n'ai pas tranché entre l'hypoxie (rapide) et l'hypercapnie (plus anxiogène). Bon, c'est un peu glauque comme discussion
×
×
  • Créer...