Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

stef75

Membres
  • Compteur de contenus

    1 965
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13
  • Pays

    France
link1
link2
link3

stef75 a gagné pour la dernière fois le 28 août

stef75 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 261 Excellent

À propos de stef75

  • Rang
    Rat d'eau douce...
  • Date de naissance 04/06/1974

Informations personnelles

  • Localisation
    Paris
  • Profession
    Code monkey

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM, FFS, IANTD, TDI
  • Niveau en plongée
    E3, TDI Intro to Cave Instructor, FPS1, TxHypo, IIB
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. stef75

    plongée solo

    Bonne idée... Vois le "buddy tank" comme une assurance vie. Pas comme une solution à un problème. Pour les cas même d'urgence, tu as les procédures associées à ton matériel. Procédures que tu maîtrise. Tu perds tout ton gaz dorsal (cas improbable de rupture des deux cotés du manifold... c'est compliqué à faire mais admettons...), tu as un bloc de secours. Tu prends trop de temps à fermer un robinet qui fuit (stress, incapacité à identifier l'origine de la fuite), tu isole, tu fais ce que tu peux pour respirer sur le bloc qui fuit, il te reste encore deux blocs (le bloc isolé et le secours). Ça peut être utile... Ça devient indispensable quand tu as un plafond Je ne suis justement pas d'accord pour dire qu'un bi isolable est "un seul bloc". C'est une caricature qu'on entend souvent vers chez nous mais ce n'est AMHA pas la réalité
  2. stef75

    plongée solo

    Milieu ouvert, cela exclut la plongée avec décompression. Les formations "solo" chez SDI ou "self reliant" se font dans ce cadre. Remplacer un plafond de tôle ou de calcaire par des paliers, cela revient au même. Quand je pratiquais en ouvert, en dorsal avec bi isolable, je plongeais manifold ouvert, sans alternance de détendeur. Je savais être capable de fermer le manifold en cas de fuite sur la robinetterie. Je prenais aussi une "buddy tank", en gros un bloc de plus pour remplacer l'équipier et la possibilité de partage de gaz. Dans ce cas, c'est un problème. Tu ne pratique pas dans une configuration, si tu n'es pas sûr de maîtriser à minima les procédures "vitales" même en cas de stress... et surtout en cas d'urgence réelle.
  3. Dans cette discussion, il faudrait peut être que chacun donne son point de départ (modèle haldanien ou à microbulles) ? Sinon, on va vite tourner en rond
  4. Pourquoi veux tu calculer des temps de paliers. Tu peux prévoir avec tes binômes un temps de DTR ? C'est beaucoup simple et courant
  5. L'AV1 fait ça. Et ça se monte très bien apparemment avec un solenoid jaksa... Ça me parait pas hyper compliqué non plus mais je peux me tromper Le plus complexe me semble être le calcul du temps d'ouverture du solenoid. C'est pour ça que je commence par un mCCR (j'ai une "petite" expérience en joki). Pour le eCCR, je peux commencer à tester un certains nombres de choses sans avoir l'intégralité de la machine. Y a plein de possibilités en embarqué qu'il n'y avait pas il y a ... 10 ans... justement... Après regarde la liste des fonctions sur un AV1 ou un handset Meg ? Y'en a pas la moitié qui sont vitales. Les seules qui le sont AMHA : calibration et calcul de la PPO2 + vote en cas de dérive, ouverture ou non (et temps) du solenoid, réglage et changement de SP, gestion de l'énergie. J'en oublie sûrement dans ce cas, il y a, aussi, la solution AV1 à l'achat, évidemment...
  6. J'ai pas essayé le triton, mais j'en vois pas mal. Perso, je suis en train de voir pour me fabriquer un ventral afin de repasser en sidemount pour mes plongées sous terre. L'idée c'est une première version mCCR car c'est plus simple, puis ajouter tout le merdier (double bus can, solenoid jaksa) pour en faire un mCCR (ou hCCR si je laisse la vanne). Ya tout ce qu'il faut sur tecme... sauf la partie électronique qu'il faudra développer. Le meilleur de tous les mondes quoi
  7. Mon BO est à gauche (mais c'est pas religieux). C'est approche DIR... (peut être à tort). Tour de coup. Le second est à droite en pression mais fermé avec toyo long pour le(s) copain(s). Par contre, lors de ma dernière plongée trimix, j'ai fixé mon triox sur l'anneau gauche de ceinture. Bas, mais comme c'était de l'alu (6l) c'était bien aligné. J'ai trouvé que c'était plus pratique que devant le BO de gauche ou sur le cul. Je l'ai mousquetonné avec un 'suicide clip' pour que ce soit rapide à détacher... Le pb en CCR c'est quand t'as plus à prendre que deux blocs en plus de la machine... Après c'était confortable... Très PS : j'ai croisé des hollandais à 1000 m à St Georges qui ont trouvé ça bof...
  8. L'alu ou l'acier léger, c'est le bien. le reste c'est bricoetc....
  9. Perso, surtout senti une différence sur les pièges à air, classiques avec les vêtements épais genre doudoune. Niveau lestage comme Bardass, j'ai enlevé 2kg sur la plaque avec le recycleur (meg). Avec xerotherm (haut) et chauffage santi (haut), j'ai fait plusieurs fois 2h sans souci dans de l'eau à 12°C avec de l'helium dans l'étanche (c'est pas bien, je sais) et de la flotte dans le bas de la combi (ma SFTech toile fuit par là). Bref, c'est de la bombe ce sous vêtement.
  10. Chez TDI, il y a le START ? Et un bubble check en surface aussi. Chez GUE ? Le G.U.E. je crois ? Chez IANTD, il y a un cérémonial que j'ai bien aimé au Mexique avec ma guide locale (merci Santi...) Bref, ce sont de vrais procédures. Rien à voir avec ce que l'on enseigne dans les clubs... Il y a des techniques et des procédures associées. Pas juste une vérification que ça fuit pas dans tous les sens Amicalement
  11. Le MF1 c'est un chemin de croix... on en a déjà causé ici Après, c'est quand même une des formations les plus intéressantes à la 2F. Après, 10 ou 11 candidats, il y a peut être moyen de négocier si tu connais les instructeurs ? Ce serait dommage, car effectivement c'est un investissement en temps non négligeable... Je l'ai passé après 2 ans de "stage". Basse fréquence (mon tuteur était nul) jusqu'à ce que je rencontre un "club breton de formation de cadres" qui m'a donné ce qui me manquait. Si tu as pigé le truc et que tu as appris à juger tes "péda", tu devrais pas trop perdre en 6 mois de préparation supplémentaire (même si c'est nul comme délais).
  12. Oui, il y a beaucoup de ça dans ma grande lassitude. Et surtout, un grand pessimisme quand tu fais le bilan du temps passé et investi et le résultat... pour au final, que rien ne change jamais. Je vais pouvoir faire comme toi... et compter la durée de ma "retraite fédérale" et commencer à compter le temps que j'investis pour moi à faire des trucs vraiment intéressant...
  13. Petite anecdote... Un moniteur e2 de mon ancien club. Pas tout jeune le monsieur... sympa. Il a passé ses niveaux d'apnée et d'encadrement avant le mef1. Dixit : "l'enseignement en scaphandre c'est nul, t'es a peine descendu qu'il faut qu'on te remonte." Perso, j'ai pas trouvé mieux... Sans parler des discussions sans fin sur la vitesse de remontée "trop lente" ou "trop rapide" sur le même élève en fonction du cadre. Ca faisait bien marrer les pro de la structure dans laquelle on allait. Pour eux, c'était comment faire passer un niveau en 5 jours max. Les critères de discussion que j'évoque... "Bon c'est les fédéraux..." Pour moi tu défend un système qui fonctionne par mimétisme cadre/élève/cadre sans réflexion (pas toi, le système) sur ce que la population de plongeur attend. C'est de la répétition.
  14. Que le problème est aussi pédagogique. Discussion lunaire avec mon président. Je ne suis pas allé pour des raisons perso au stage de validation cette année. Il y avait autant de pn2/pn3 que de cadres e2/e3/e4. Mais pour lui y avait pas assez. Car seulement un e3 et un e4 pour 5 stagiaires pn3. Comme l'alpha et l'oméga de la formation fédérale repose sur les exercices verticaux et que la fédération fixe des limites de verticalité, c'était pas assez. Grosse fatigue... Cadre étroit de formation. Il faut toujours vérifier jusqu'au dernier moment qu'ils savent faire une ra a 40m de manière académique (on était allé a Roussay avant et a Marseille)... le reste on fait rien.. ou si peu. On reste dans la formation de "futur moniteurs" même si c'est pas l'attente des pratiquants. Plus long, plus cher que dans le commercial. Pas efficace donc. Sinon, le problème c'est les embrouilles de pouvoir au sein d'une structure dont l'activité principale consiste a faire du décompte de carreaux a la pistoche. Perso, j'ai plus le temps, l'énergie et l'envie pour ce genre de conneries.
  15. Salut à tou.te.s, Petit bilan d'un investissement de sept années à la 2F... Génial et compliqué... J'ai croisé plein de damoiseaux et de garçonnes sympathiques... J'ai appris à plonger, à me triturer l'esprit avec Dalton et d'autres et aussi à me prendre la tête avec des gens, masculins est il besoin de le préciser ? J'ai appris à plonger. J'ai appris à plonger sous terre, en ouvert, en CCR et à devenir un cadre... Plein de super instructeurs qui ne comptent pas leur temps Plein de gens, un ou deux parisiens (PED, BM) pour la sout', des bretons pour la mer... des bretons organisés (gwennran, camaret)) pour le MF1... Plein de gens positifs qui ne comptent pas leurs heures pour te faire progresser... Des INs et des INps... Des formateurs TDI, formateurs ou intructeur trainer.... Et puis ? Et puis les tocards. Plein de gens moins intéressants... qui te prennent la tête ? Qui sont dans autres choses... Aucun rapport avec l’activité mais surement avec leur ego.... Politique ? Club, département, région. Rien à faire... C'est juste épuisant. Après trois mandats de directeurs techniques au sein d'un club de l'intérieur, un an de vice président de commission culturelle en ile de France en sout', je lâche l'affaire... J'ai autre chose à faire que me prendre la tête sur des histoires politiques de clubs parisiens et de personnes qui ne pratiquent plus dans mon milieu (sout', plongée de haut niveau) alors qu'ils prétendent former des débutants. Terminé. Marre. Je leur souhaite bon courage (je suis pas rancunier). Voilà, la 2F c'est terminé pour moi... Pour le MF2, j'irai voir ailleurs (FSGT?) ? ou voie professionnelle (je suis instructeur TDI)... Sans rancunes. Bisous Voilà, la 2F c'est mort pour moi. Je pense pour de bonnes raisons.
×
×
  • Créer...