Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

stef75

Membres
  • Posts

    2,405
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19
  • Country

    France

Everything posted by stef75

  1. La Direction de plongée trimix étant une bonne raison de passer ce module. Le fait de délivrer des cartes aux copains en sout' aussi Mince, j'étais sûr qu'un génie avait eu la bonne idée de mettre ça dans le CDS. Bon en même temps c'est une ligne à ajouter. Ils vont peut être pas y passer 1 an ?
  2. C'est "juste" une modification niveau annexes non ? Genre MF1 + module spécifique 60 = E4 ? Après j'attends de voir le résultat : * 1600m pmt * 1000 capelé * apnée à 15m * 2h de footing * soulever 50 fois un bi-20 (oui 60m c'est dangereux). Plaisanterie à part, si ça permet l'accès à l'enseignement du Tx et du CCR profond. Je le fait aussitôt
  3. Merci Sinon, je me demandais sur ta config, y a t-il une raison pour laquelle tu fais passer les flexibles des mano au dessus de l'épaule et pas sous les bras ?
  4. @bardass Je suis en train de faire mes courses pour l'adaptation d'un harnais TS + triton en config "lourde". Je pars pour le moment sur 4 sangles-support pony de 110mm pour les blocs aciers (diluant, vétement) 2l. J'envisage des flexibles de 80cm pour les inflateurs et de 90cm pour les manomètres. Est ce que cela vous semble cohérent ?
  5. Ce qui permet ce genre de choses, c'est aussi l'utilisation systématique des scooters. Faire de l'horizontal à la palme au delà de 100m avec des ppo2 pareilles serait peut être plus discutable
  6. Je n'interviens plus trop ici car j'ai recommencé à plonger Je me permets de donner quelques éléments par rapport à cette idée que l'on entend beaucoup notamment chez les médecins (j'ai rien contre eux, hein, j'en ai une à la maison). L'idée qu'un variant plus contagieux perde sa virulence est une vieille idée qui vient de Theobald Smith, un des pionniers de la bactériologie et de l'épidémiologie. Ça s'appelle "l'a-virulence" ou "loi de décroissance de la virulence". C'est une idée qui reste très partagée. Ça a l'avantage, de plus, d'être intuitif : pourquoi un virus qui "veut" transmettre son ADN tuerait son hôte ? A priori, le coût évolutif est trop important. La sélection naturelle tendrait a favoriser des mutations plus transmissibles et moins virulentes. C'est remis en question par la biologie évolutionniste moderne. Un résumé chez Samuel Alizon : "Malheureusement, cette « intuition » ne résiste pas à l’analyse, car elle nécessite de voir le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le bacille de la tuberculose, l’hématozoaire du paludisme ou encore la grippe comme des exceptions. En fait, on a beau chercher, difficile de trouver des « parasites » (pour utiliser un terme de biologie de l’évolution) qui se conforment à cet axiome, baptisé « loi de la virulence décroissante » au début du XXème siècle." Le facteur confondant est l'immunité acquise de la population qui fait baisser la létalité/gravité "apparente" des variants mais pas nécessairement la virulence intrinsèque d'un variant (aka dans une population qui serait "naïve"). En fait, une souche plus virulente peut avoir un avantage évolutif si elle est plus transmissible et si elle n'y a pas de coût évolutif à l'être : par exemple, si l'essentiel des contaminations se fait avant le décès de l'hôte (pas de bol, c'est la cas de SARS-COV-2). Pour Omicron, il y a un second problème, c'est qu'il est difficile de savoir s'il se développe parce que plus transmissible ou parce qu'en échappement partiel à l'immunité : "Our findings confirm that the rapid spread of the Omicron VOC primarily can be ascribed to the immune evasiveness rather than an inherent increase in the basic transmissibility." On pourrait donc avoir un variant pas plus transmissible que Delta (et peut être moins virulent ce qui serait une bonne nouvelle) mais qui prend sa place du fait de la pression de sélection dans une population avec une forte séro-prévalence. Bref, je pense que c'est très compliqué d'avoir une opinion tranchée sur la question. Perso, je suspend mon opinion Pour ceux, que çà intéresse, un livre de vulgarisation sur ces questions.
  7. "Covid-19 et les nouveaux commerçants du doute" : les réseaux derrières les négationnistes de la pandémie sont les mêmes que ceux à l'oeuvre pour contester les changement climatique et comment les contrer. Article sympa dans le blog du BMJ.
  8. Il nous faudrait un vaccin qui agisse sur la sphère ORL. Je crois qu'il y a des projets en ce sens. C'est effectivement le seul moyen de supprimer un virus à transmission respiratoire.
  9. Si c'est pour punir l'antivaxx de base qui croit que Macron est l'artisan du grand Reset, bon, ça pourrait me convenir En matière de santé publique, il me semble que cette solution serait discutable pour le moins. Il est assez connu que les populations les plus éloignées des soins de santé sont aussi un problème collectif car vectrices d'infections. La lutte contre le sida, a contrario, a tenté de cibler ces populations avec un certain succès (sans oublier les innovations médicales évidemment, triT, PREP). L'accès aux urgences médicales doit rester possible sans contraintes pour moi. De fait, les non vaccinés et les antivaxx (je ne mets pas un signe =) finissent dans tout les cas aux urgences actuellement. Je suis personnellement pour l'obligation vaccinale, je pense que la parole publique ne devrait pas utiliser une stratégie d'obligation déguisée à coups "d'incitations" répétées mais assumer clairement ce choix. Comment ? Un pass vaccinal plutôt qu'une passoire sanitaire (avec test 72h le rendant partiellement inopérant). Pourquoi à mon avis, le choix du pass sanitaire s'est-il imposé ? Cela permet aussi de faire de la politique et de dire que la 4eme vague (et les suivantes ?) ne sont plus de la responsabilité des autorités. C'est à mon avis, terriblement politicien et pas très malin surtout dans une situation qui a changé et qui indique clairement que l'immunité collective vaccinale est un pari raté (cf. Israël).
  10. Le problème est à mon avis le type de filtre. Il faut des filtres HEPA, ce qui n'est pas le cas. Le vrai problème pour moi dans le train, c'est surtout que tout le monde passe son temps à bouffer Bon, sinon pour répondre au sujet, initial. Deuxième injection de Pfizer dimanche à l’hôtel Dieu. Je vais retourner en présentiel au taf, un peu plus serein dans 15 jours Bon, sinon, la deuxième dose, elle m'a bien tabassée
  11. Bon. En même temps c'est la 2F. Un jour, je vous raconterai comment je me suis fait dégagé. Et pourquoi, j'en suis loin... Très loin.
  12. Je ne sais pas. Je m'attends à priori à une mortalité majorée dans la population de plongeurs avec la fin des restrictions sanitaires. Pas fait de sports depuis un an, pas beaucoup de plongées et les habitudes qui vont reprendre. Mon message (tout le monde s'en fout) de prévention serait d'y aller doucement sur la reprise surtout en profondeur et en cas de mauvais temps. Je pense qu'on s'est tous pris quelques incertitudes sur nos capacités cardiaques. J'organise une sortie dans le Lot avec mes potes en juin. On va reprendre doucement. Pas de profondes au delà de 40m, pas de grosses pénétrations sans scoot. Voilà.
  13. OK. Mais n'oublions pas que dans la majorité des cas, la décision de certification se fera sur une évaluation (peut être foireuse) des risques pour la personne ou pour les autres. Les standards de formation sont censés éviter ça. Mais c'est pas magique.
  14. Tu parle en général ou pour les cursus cave ? CCR ? C'est vraiment très différent. Pour la partie CCR, tu n'as pas vraiment la possibilité de comparer... à la 2F, il n'y a pas grand chose (4, 5 machines dont le Triton ce qui est une excellente nouvelle). Pour te former, tu es obligé de passer par TDI ou IANTD en dehors d'AP, M3S et quelques autres. Pour la partie cave, je connais IANTD au Mexique et c'est pas vraiment du léger, léger niveau exigence. Santi traîne peut être par là, il pourra peut être te donner des éléments. Niveau exigences cave, ici, je peux comparer la 2F (je suis FPS1) et TDI (intro to cave inst.). C'est deux monde différents. Pas la même logique, pas les mêmes fondamentaux ou pré-requis, pas les mêmes compétences et techniques enseignées. Je me garderai bien d'entrer dans des échelles de valeurs GUE c'est encore autre chose, niveau exigence pour une certification. En fait, il faisait une formation d'instructeur cave en ouvert d'après ce que j'ai compris. Ce qui ne dit rien de ces compétences en CCR. Oui, ce qui explique peut être que ça a l'air de tirer à balles réelles chez lui.
  15. Bon, c'est la crise chez iantd en Europe ? En même temps, c'est la crise partout. La carte d'instructeur n'est pas un totem d'immunité. Surtout en France où elle n'a aucune valeur hors diplôme d'état. Bonne nuit.
  16. Il y a plus simple. Tu pars avec de l'o2 dans la boucle. Rien d'autres. Si t'arrive pas à respirer quand tu descends, c'est pas bon. J'ouvre le stop flow de mon diluant à 6m pas avant. Les checklists, tu les fais pendant la formation. Après, tu les passe. On ne peut pas dire à un plongeur de faire ça et penser qu'il sera en sécurité. Par contre, une routine qui marche ? Je trouve ça mieux.
  17. Ok. Merci. Bon, c'est pas top cette histoire. Il peut y avoir l'effet de groupe (je connais), l'effet réussite sur un examen (je connais)... Ça a l'air compliqué. Sans faire aucune hypothèse. Bonne nuit.
  18. Je ne comprends pas ? Tu peux mettre du contexte ? Amicalement
  19. J'ai la flemme de faire les calculs mais ça me semble pas si déconnant ? On a fait une fois à deux presque 800m en ouvert avec 4 s80 (3 TX et un nitrox) avec un scoot chacun. A fond la caisse. Je ne connais pas les modes dégradés de la machine mais le plus pénible c'est l'hyperventilation lors du passage en ouvert.
  20. On avait reçu à la 2F trois plongeurs français qui avait eu un problème au Goul du Pont. Les deux premiers avaient ramené la troisième inconsciente des -40m donc à 200m de la sortie. Le sauvetage sous terre c'est chaud mais ça peut se faire avec succès. J'ai fait ça avec Pascal B. à Cabouy sur 100m pour ma carte d'instructeur TDI Perso, je vois trop souvent des plongeurs recycleurs qui partent avec une boucle qui n'est pas à 100% d'O2. Je ne comprends pas. On m'a toujours appris à ouvrir le diluant à -6m. Mais bon, ça peut arriver. On avait vu une hypoxie au salon de la plongée quand on faisait avec la commission sout' des baptêmes de recycleurs. Un gars qu'on nous avait ramené avait oublié d'ouvrir l'o2 après un baptême... dans 50cm de flotte Je ne connais ni la victime ni la machine. Je sais juste que je suis très mal à l'aise quand je vois passer des annonces de ventes de machines non CE sur facebook. Machines qui sont vendues sans formation ni compagnonnage adéquat en dehors du "gentleman agreement". Machines qui peuvent être des merdes ou de très bonnes machines mais qui bénéficient de la notoriété de pointeurs connus. C'est limite de la mise en danger volontaire.
  21. Oui et puis ne pas oublier que certains plongeurs un peu "bordeline" (niveau matos) sont des prescripteurs. Quand une SCA est accueillante, on lui renvoie l’ascenseur. Étonné suis je encore de voir la population du SMPE Avec ses gonflages virils d'o2 à plus de 200 bars...
  22. Je ++. Les cerclages étroits sont une vraie galère pour la manipulation des valves. J'ai loué un bi 10 classique chez oli' quand je faisais l.intro cave instructeur avec ces blocs montés avec des cerclages étroits. J'y arrivais plus. Peut être l'âge ? En même temps en ce, je suis repassé sur un bon vieux dorsal de chez isc depuis 2017. J'ai arrêté les bêtises a galérer avec le joki sm. Bon mon binôme a de bon résultats rapides avec ce type de machine. Mais il est meilleur que moi :!
  23. J'ai les ECS. Trop lourd. Beaucoup trop. Sidemount + CCR ou CCR sidemount. Tu suis pas Oui c'est ça. Ces blocs sont de vrais gueuzes. En eau douce avec une étanche néo et une bouée 12l (sidemount) gonflée à bloc, mon amie n'arrivait pas à se stabiliser. Trop lourd. Avec une plaque inox, c'est AMHA déraisonnable. Pour le SM, je ne fais plus que de l'Alu ou de l'acier léger. J'utilise mes blocs ECS pour stocker de l'helium maintenant. Ils ne vont plus dans l'eau
  24. L'inflation orale a le mérite de laisser les volumes constants jusqu'au lancement du parachute. Donc de maintenir la flottabilité. C'est un truc de puristes qui se défend. Le gonflage aux détendeur est une catastrophe. L'inflateur d'étanche j'aime pas, ça peut coincer un flexible. Reste, l'inflation orale ou un bloc associé au parachute ? Avantages/inconvénients. On n'en sort pas Perso, je m'en fiche, je ne plonge jamais trimix en mer
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.