Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

DocTroll

Membres
  • Posts

    1,423
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18
  • Country

    Réunion

Everything posted by DocTroll

  1. C’est-à-dire ? A quel moment tu considères que ce n’est plus du développement mais de la « retouche à l’extrême » Un nombre de manipulations des curseurs ? Une intensité de mouvement des curseurs ? Autre chose ?
  2. Ça dépend combien de temps tu as à y passer… quand ils se tapaient plusieurs heures de palier, ils étaient bien contents d’avoir des tablettes avec des films pendant les expéditions Gombessa
  3. Merci @Lioson pour le partage de l'article. Je suis complètement d'accord avec @losbh : complètement ignoré/inexistant il y a quelques années, le créneau se développe et va continuer de se développer. C'est le cas hors de l'eau : pour la diffusion sur des plateformes (vlogs et autres reportages plus ou moins autocentrés), pour de plus en plus de reportages TV et également pour des films - y compris de cinéma - qui utilisent des plans vidéos faits avec des smartphones. Visiblement c'est le cas sous l'eau également. Tout est une histoire de curseur (qu'est-ce que j'en attend ?) et de compromis ! Est-ce que ça va supplanter les solutions "à l'ancienne" ? Seul l'avenir le dira, mais contrairement aux smartphones, le secteur de la photo reflex est en recul... Personnellement, je pense qu'il y a un énorme potentiel encore non réalisé à ce sujet. Est-ce que ça s'adresse à des photographes ou à des photophonistes comme il les appelle ? Probablement plus aux photophonistes qui y trouveront un gain de temps et d'automatismes dans leur workflow, sans perte notable de qualité (ce qui n'est d'ailleurs pas leur priorité). Je pense que ça va aussi dépanner pas mal de gens qui ont un besoin de la photo pour en faire autre chose que des 4 par 3 ! et vont y trouver une solution plus pratique, plus petite et suffisamment fonctionnelle. Ou pour ramener des photos souvenirs ou de vacances, sans devoir tout racheter et apprendre à utiliser. C'est plus simple d'acheter un caisson pour y mettre son téléphone que l'on utilise déjà toute la journée que de devoir apprendre à utiliser un appareil acheté pour l'occasion et qui ne resservira pas forcément plus tard... Sur le point d'y perdre sa vie si on le perd... Déjà, si ta vie se résume à ton smartphone, c'est que tu passes surement à côté de beaucoup de choses. C'est une perte matérielle - y a pas mort d'homme comme on dit. Et avec toutes les possibilités de sauvegardes automatiques dans les cloud divers, justement, on y perd plus grand chose ! Tous les accès sécurisés / double authentification etc... peuvent se reprogrammer. C'est pénible, certes, mais c'est pas la fin de tout. D'ailleurs, quand tu changes de téléphone, tu fais comment ? Et entre se le faire voler pendant qu'on est parti plonger ou le perdre ou le noyer sous l'eau : dans quel cas la sécurité des données contenues dedans est la plus menacée ? Tout est une histoire de définition et de curseurs : pourquoi prendre en photo une méduse ne donnerait pas une photo ? D'ailleurs, c'est valable pour n'importe quelle méduse ? Et si la composition, la lumière et l'histoire sont présentes avec une méduse, ça devient une photo acceptable ? Quels sont alors les critères pour dire qu'une photo est une photographie ? Les photos de vacances sont-elles des sous-photos ? Et les selfies des sous-sous-photos ? Faut-il que la photo soit publiée pour appeler ça de la photographie ? Et publiée où d'ailleurs ? Par qui ? Une revue locale c'est suffisant ou il faut absolument le National Geographic ? On peut faire la même sur la prise de l'image et le développement de celle-ci... Une photo argentique n'était-elle pas développée ? Le jpg "brut de boitier" est-il un mythe ? Pourquoi quand je vais au bout de mon idée en transformant des 0 et des 1 en l'image que j'ai en tête au moment où j'appuie sur le déclencheur on dit que j'ai trafiqué ma photo alors que quand c'est un logiciel programmé par un inconnu qui le fait, on dit que c'est mieux parce que pas retouché ? C'est pas l'IA qui cadre et qui déclenche, si ? Et si elle m'aide à faire mon travail plus vite et mieux, c'est tricher aussi ? Faut peut-être arrêter de se faire des nœuds au cerveau : tout le monde n'a pas les mêmes objectifs en prenant / partageant des photos... et aucun n'est plus noble ou digne d'intérêt qu'un autre...
  4. Pour revenir sur le sujet : il y a un article à ce sujet dans le dernier magasine Plongez! Ils en parlent aussi de cet épisode de 1999. Visiblement, il avait fallu plusieurs années pour retrouver une situation stable comparable à celle d’avant l’épisode de 1999. La grande question est : y aura t il le temps pour que la situation s’améliore sur cet épisode-ci ? Tout va dépendre de l’évolution des températures cet hiver et dans les saisons à venir… Avec une inquiétude : que les épisodes soient trop rapprochés pour que la résilience de ces espèces soit possible…
  5. Je l’ai eu et utilisé sur mon chien (la version pet tracker qui est peut-être différente de la version véhicule ou valise) Le signal passe moyennement en forêt ou en montagne. C’est à cause de la technologie utilisée (BT du téléphone si à portée, sinon wifi, sinon utilise les réseaux GPS bas débit LoRa ou Sigfox). C’est peut-être très bien en ville (plus de réseaux wifi à sa portée), mais dans l’usage que j’en avais c’était pas terrible… Il fonctionnait à La Réunion, donc couverture monde probable… Vérification faite c’est une autre version Bref, pas très utile mon retex
  6. Merci à tous pour vos gentilles réactions et vos commentaires ! Ravi que ces images vous aient plu ! Si en plus elles vous ont donné envie d'aller y tremper vos palmes : c'est peut-être quelque chose à envisager si vous passez dans le coin On a vu les 2 esturgeons, tous les jours au même endroit les 3 derniers jours. Les perches étaient souvent avec, ou pas loin, vu ce qu'ils soulèvent de vase et de sable, elles y trouvent facilement à manger C'est la différence entre faire des plongées photo et faire des photos en plongée. Mais je n'ai pas l'impression d'être un boulet pour mon binôme (qui est toujours prévenu à l'avance et souvent dans les mêmes dispositions que moi). Sur ce séjour, mis à part quelques photos que l'on a bossé et pour lesquelles on est restés au même endroit un bon moment, la plupart ont été faites au décours de la plongée. Bon, maintenant, si tu as des binômes blasés de passer 10min avec un esturgeon... faut changer de binôme
  7. Mais le but de ce séjour n'est pas de découvrir une région charmante à la gastronomie roborative ! Laissons donc les Spaëtzle de côté et équipons nous pour aller découvrir cet autre monde sous-marin : un monde sans sel, mais pas sans saveur (hahaha !) Pour le coup, venant des tropiques et n'ayant jamais plongé dans une eau à moins de 22°C, je me suis entièrement reposé sur mon binôme qui a assuré grave ! Il a fait le déplacement avec la moitié des affaires de son club :shock: et a su palier à tous mes manques matériels ! Avec donc un lycra chauffant (), un top sharkskin et une combi 7mm : je n'ai pas eu froid ! J'ai même réussi à ne pas mettre la cagoule (je déteste vraiment avoir quelque chose sur le crâne). Il faut dire que l'eau était particulièrement chaude durant ce mois d'août particulièrement chaud et que si nous sommes descendus dans des couches d'eau plus froides, nous avons passé la très grande majorité de nos plongées dans les 10m, là où l'eau est à une vingtaine de degrés. Mon binôme était en étanche (sauf sur la 1ère plongée), il a eu chaud... sur terre, et était très confort sous l'eau. Nous voilà changés, y'a plus qu'à plonger ! 14 plongées réalisées sur le même site (!), du 7 au 13 août, dont 4 en championnat. Ca donne 2 plongées par jour sauf le dernier jour du championnat où en plus des deux manches, on s'est fait une plongée de nuit, et une seule plongée le 13, parce qu'il fallait bien rincer le matériel, faire les valises et qu'une demi-journée était consacrée aux résultats, aux félicitations et aux adieux devant des tartes flambées Nous sommes descendus à 32m au maxi pour aller voir le Crabe, mais comme je disais plus haut, la profondeur moyenne de ces plongées a été de 7,5m ! Question températures, une moyenne à 23°C et un minimum à 12°C (ça pique un peu quand même !) Plongées de 60 à 107 minutes pour un temps cumulé sous l'eau de 19h50 : objectif binge diving atteint ! J'ai évidemment emmené mon appareil sous l'eau pour toutes les plongées. Place aux images ! Voici une sélection de 40 clichés effectués sur ce séjour ! Voilà ! C'est un peu plus court que la dernière fois, mais il n'y a pas vraiment de raison de faire trainer le CR plus longtemps. En conclusion, j'ai beaucoup apprécié mes plongées dans cet environnement nouveau pour moi ! Les jeux de lumière dans la végétation des bords de gravière offrent de sublimes possibilités, j'espère en avoir capté quelques beaux moments. L'ambiance a beaucoup évoqué dans mon imaginaire ce que pourraient être des plongées en cénotes. C'est le choix de prises de vues de plusieurs photos. Va falloir que j'y aille maintenant pour voir si ça ressemble à la Gravière du Fort ou pas J'ai vu (mais pas forcément photographié) presque tous les aménagements et enrichissements du milieu déposés dans la gravière. Je ne serai pas aller voir la bouteille à 39m, ni le bateau Noriki et je n'ai pas non plus vu la barque du ponton 3 ni l'hippocampe qui sont tous les deux assez dégradés et peu visibles m'a t on dit. J'ai beaucoup apprécié sous l'eau ce sympathique lieu de plongée, bien aménagé et entretenu par les plongeurs, pour les plongeurs. J'ai été assez bluffé de l'énergie collective qui anime ce site ! Plus spécifiquement sur ce championnat, j'y ai fait de belles rencontres, mis des visages et des sons de voix sur des pseudos de forums, discuté avec et découvert des gens super sympas et passionnés. Merci à vous toutes et tous ! J'ai aussi entrevu plein de possibilités et de pistes de travail pour mes images, pour me renouveler un peu et travailler peut-être un peu plus le côté technique et la prise de vue sans retouche derrière. C'est une autre approche de la photo
  8. C'est donc à côté de Strasbourg que j'ai posé mes valises pour une semaine de plongée, dans le cadre du Championnat de France de Photo et Vidéo Sous-Marines qui se déroule à la Gravière du Fort du 11 au 13 août 2022. Ne connaissant pas le site, n'ayant jamais plongé en eau douce et n'ayant jamais plongé dans de l'eau à moins de 22°C, j'ai prévu une petite semaine d'entrainement avant le championnat, pour m'acclimater et voir ce que le site réserve aux photographes ! Première impression : c'est beaucoup plus grand que ce que j'avais imaginé ! Le plan d'eau est immense, et l'organisation sur site est au top ! Système de badges pour les accès, bénévoles hyper sympathiques, mises à l'eau extraordinaires... Il y a même un moniteur qui retransmet les températures mesurées selon la profondeur ! Je fais la connaissance de François et Pascale, de Michel et je prends mes repères : le stationnement, la station de gonflage, les toilettes sèches, la salle de repos / traitement des images / bureau, les frigos, l'espace pour manger ! Je vais être bien, d'autant que tout le monde est aux petits soins ! Les bureaux : Les structures métalliques récupérées des fêtes de fleurs des villages voisins : La rampe de mise à l'eau n°1 : Les différents spots de plongée : il manque La Réunion !! La rampe de mise à l'eau n°2 : Vue sur la GdF depuis le ponton n°1 : Les gentils bénévoles mettent la main à la patte pour finaliser l'accueil pour le championnat : La Gravière du Fort est gérée par la FROG une association qui fait les choses à fond ! En discutant avec les bénévoles, l'organisation laisse rêveur : Le site a été acheté par la FROG, qui regroupe de très nombreux clubs associatifs du haut et du bas Rhin, les deux CODEP 67 et 68 et même des SCA !! Le tout sur fonds propres et subventions, pour l'achat du terrain et les aménagements qui ont été nécessaires. Le nombre de plongées réalisées sur le site sur une année est faramineux et les plongeurs viennent des 4 horizons comme l'attestent les plaques d'immatriculation sur les parkings ! France (haut-Rhin, bas-Rhin et départements limitrophes en tête, Pays Bas, Belgique, Suisse...). Les locaux pourront compléter avec des chiffres, moi j'ai pas tout retenu Des cartes du site sont disponibles pour se rendre compte des profondeurs, de l'étendue et des points d'intérêt : Mon binôme enfin arrivé, nous profitons de la soirée pour faire un peu de tourisme et aller boire une bière et manger un coup ! Local ! Y a des maisons à colombage de la bière, du fromage et des noms imprononçables partout ! Pas de doute, on est en Alsace ! Le quartier de La Petite France : On se trouve une petite gargote sympathique et typique en plein cœur du quartier touristique pour boire une bière et manger un gratin de Spaëtzle au Munster. Un coup de bol monstrueux sur le restaurant ! Le restaurateur est tout seul, un peu bourru mais pas méchant et il gère - seul ! - 20 tables, service, cuisine et accueil Du coup c'est un peu lent, mais c'est super bon et on passe une super soirée ! Retour à l'heure bleue : Demain, on attaque les plongées !
  9. Pas d'autres voyages de prévu pour le moment en effet, c'est le CR de cet été Cool, l'effet est réussi alors Non, ça c'est la maison Exactement !
  10. Historiquement, il parait qu’il n’y a jamais eu de dodo à La Réunion, seulement à Maurice. A la RUN c’était un autre oiseau N’étant pas né à ce moment là, je ne saurai être catégorique Bien raisonné ! Tu chauffes ! Pas mal : moins de 6% d’erreur vu d’ici ! Mais c’est encore plus exotique que ça pour moi ! En plein dans le mille ! Difficile de faire plus exotique que ça pour moi J’y étais, en août Regarde bien la date sur le billet Fais signe si tu veux
  11. 2022 : le Covid se tasse, les destinations rouvrent... Il est temps d'aller plonger ailleurs qu'à la maison ! J'aurai pu choisir de partir pas très loin : @penti et d'autres copains organisent des mini-séjours à Maurice ou Mayotte et m'invitent, mais non, ce n'est pas assez exotique ! Pis j'ai promis et je suis un plongeur de parole ! Délaissant les cachalots, baleines, murs de coraux et autres destinations locales à l'eau salée, chaude et pleine de vie, c'est décidé pour moi cette année le credo sera : vive l'exotisme ! Le trajet est relativement simple : un peu de voiture, un avion, suivi d'un train, puis d'un peu de voiture et me voilà à destination ! Les 9 100km - porte à porte - sont avalés en 20h, ça reste raisonnable et le décalage horaire n'est pas trop contraignant. L'hôtel à destination est basique mais je n'ai pas prévu d'y passer beaucoup de temps : je suis parti seul, je suis là pour plonger pas pour trainer dans une chambre d'hôtel ! L'hôtel a l'avantage d'être situé à 1,2km (3min de voiture) du plan d'eau, c'est une situation parfaite pour cette semaine de binge diving ! La météo à l'arrivée est bonne : il fait pas loin de 30 degrés, pas un nuage dans le ciel et tout le monde se plaint de la température, élevée pour la saison... Ca fait mes affaires : la température de l'eau sera meilleure qu'espérée ! Les affaires sont rangées, je passe voir le site de plongée en attendant que mon binôme arrive, il a des impératifs professionnels et ne pourra arriver que le lendemain. Le premier contact est excellent et j'ai même le droit à un tour des installations et du site par un habitué. Ce voyage dépaysant commence bien !
  12. Merci pour le CR ! Pas des supers vacances visiblement, mais tu sors ton épingle du jeu pour les photos J'aime bien les séries de manta, même si tout bon gaulois sais qu'il n'y a pas de mantas aux Maldives ! Cymo quadrilobatus très certainement (en anglais : Blue-eyed coral crab), en tout cas Cymo sp. Pas faciles à prendre en photo car toujours coincés dans les branches des coraux dont ils jouent le rôle de gardien (nettoyeurs + protecteurs)
  13. C'est la différence entre le "salaire net payé" (avec impôts sur le revenu déduits maintenant...) qui arrive sur le compte en banque du salarié et le salaire "brut chargé" qui sort du compte en banque de l'employeur. C'est d'ailleurs un élément marqué noir sur blanc sur les fiches de paie (mais qui les lit ?!). En fait c'est comme le coût réel des soins : y a que quand tu payes vraiment que tu t'en rends compte...
  14. Un Buff pardon... déformation professionnelle Oui, Z240. Je crains plus la casse que la fauche. Je les emballe bien et bien planqués au milieu des habits, protégés par la ccombi, la plaque alu et les palmes, j'ai pas encore eu de problème. Et accessoirement, ça m'évite de passer 10min à expliquer dans un anglais approximatif à un type qui le parle à peine mieux que moi, que ce petit objet plein de condensateurs de grande capacité, bourré d'électronique et ressemblant à s'y méprendre à un système de mise à feu d'engin explosif au scanner, sert à apporter de la lumière pour les photos...
  15. En cabine : - Appareil photo dans son caisson en config grand angle. - Ordinateur de plongée - Objectif macro - Batteries de mon lycra chauffant (Li-ion) - Un pull, un bœuf - Mes papiers, chargeur de téléphone et écouteurs - Un bouquin - 2x 4 Eneloop pro AA pour mes flashs (NiMH) - une peluche prêtée par ma fille Je sors systématiquement le caisson et les batteries lors du contrôle, de toute façon, je suis bon pour tout ouvrir à chaque fois, y compris dans des destinations où ils en voient passer régulièrement. Ca rentre dans un sac Deuter Trans Alpine 32 EL. Et j'ai mon ordi portable dans une sacoche à côté. En soute : tout le reste. Combis, palmes, masque, détendeurs, bras, clamps, 2 ou 3 flashs (sans les pilles dedans), jeux d'accus de rechange (NiMH y'a pas de problème), les lentilles macro, la wing (si je prends le p-weight j'évite de le laisser monté et je le case sur un côté de la valise, ça déclenche moins les alarmes lors des scans...), les habits, les souvenirs, les bouquins, etc... C'est pas assuré, j'ai jamais vraiment cherché, mais j'ai pas eu entendu parler d'une assurance correcte pour le matos photo et plongée. Je paye mes billets d'avion avec une Visa Premier. Pas eu de casse ni de perte jusqu'à maintenant. Un supplément de poids à payer une seule fois (à l'aller et pas au retour... va comprendre ! )
  16. Je confirme : j'en ai un, je ne le quitte plus... même chez moi
  17. C’est à peu près ce que l’on paie ici pour le boulot (j’ai plus le chiffre exact en tête mais c’était autour de 110-130€ pour une B50). Par contre, aucune idée si y a une location de bouteille en plus faudra que je demande à mon associé qui s’occupe de ça…
  18. Ça c’est juste la bouteille. Le gaz dedans te revient à combien ? Combien de temps te durerait une B50 ?
  19. Quand on dit qu’il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de s’exprimer ! Ne pas réagir à chaud ! Certes ! Mais 5 ans après ?
  20. Salut! J'ai posé la question à mon binôme/modèle : ce sont bien des tuyaux en miflex. Ils n'ont pas eu trop de velléités d'indépendance pendant les plongées, à part pour cette photo là où il s'est coincé dans la capuche lors d'un changement de détendeur. L'ayant vu sur l'écran, je lui ai remis en place, mais on a jamais réussi à refaire la photo aussi bien, du coup... on est passé à une autre . Ca a été un grand débat de savoir si on la laissait dans la sélection malgré le tuyau voyageur... et comme on était les seuls à l'avoir remarqué, mon binôme a consenti - le rouge aux joues - à la présenter au jury
  21. C'est bien mieux en effet, il n'y a plus de voile ! Augmenter la correction du voile assombrit toujours les photos, mais tu peux limiter cet effet en augmentant de 0,1 ou 0,2 l'exposition (globale ou locale) C'est un curseur qui est également disponible dans les corrections localisées, où il est franchement redoutable. Tant que tu as la version d'essai, joue un peu avec les autres curseurs comme "texture" et la détection automatique du sujet aussi... Pis tu pourras plus revenir à ton ancienne version de Camera Raw
  22. Salut ! Merci pour la sélection et l'effort que ça demande ! C'est jamais facile de choisir Y a plein de critters sympas dans tout ça, ça donne bien envie d'aller y tremper le caisson et l'appareil ! Quelques petites remarques générales si tu me permets (quelques pistes supplémentaires pour améliorer tes images) : - Evite les formats carrés. Vraiment. Sauf si le but c'est de poster sur Instagram ()... C'est mou, ça n'a aucune dynamique et en dehors de certains cas très particuliers, c'est souvent le pire choix de cadrage... Ton appareil (Canon mais j'ai plus le modèle en tête) a un capteur au format 2:3 que ce soit un APSC ou un FF d'ailleurs. Utilise le. C'est souvent le meilleur choix en horizontale. Tu peux éventuellement passer en 16:9 en horizontal et en 4:3 en vertical si tu trouves que le 2:3 n'est pas approprié, mais oublie le carré... - Evite de centrer tes sujets. Positionne les éléments forts de l'image sur les points forts (intersections de lignes des tiers, spirale de Fibonacci, rectangle d'or, etc...). Surtout que tes images sont recadrées (je n'ai rien contre), mais tant qu'à les recadrer, recadre les mieux, les images gagneront en force. - Essaye de voir les lignes directrices et cherche des diagonales. A la prise de vue ou au recadrage, là aussi, ça améliorera grandement la composition des images. - La lecture d'une image par l'œil se fait en "Z" : du haut à gauche, vers le bas à droite. C'est comme l'écriture. Ce n'est pas universel, mais c'est ce qui est le plus répandu dans notre culture. Et il vaut mieux finir sur la tête de l'animal que sur ses pieds / sa queue. Pense à inverser (miroir) certaines images. En général, elles fonctionnent mieux lorsque la bestiole va de la gauche vers la droite et qu'elle a de la place devant elle, que de la droite vers la gauche. - Enlève au moins les pétouilles principales de la photo, ça attire l'œil inutilement. C'est pas souvent un gros boulot de les enlever et ça améliore grandement une image. - La zone de netteté doit englober l'œil lorsqu'il y en a un. C'est pas une option ! L'œil n'est pas net ? Clic-droit -> supprimer / recommencer ! Quelques pistes là aussi ? - le choix de cadrage : c'est pas tout à fait un 16:9 mais pas loin. C'est un bon choix dans le sens où la tortue étant étalée sur l'herbier, la forme est horizontale. Mais c'est un format moins harmonieux qu'un vrai 16:9 qui n'aurait pas coupé grand chose de chaque côté. Et du coup c'est un choix qui nous cache la colonne d'eau. - La tortue est centrée. C'est un bon choix je trouve. C'est un peu dommage qu'elle ne soit pas parfaitement de face (symétrique), mais ça passe bien quand même. - 5m d'eau, fin de plongée : c'est toi qui le dit. Rien ne permet de le deviner dans l'image : pas de rayons de soleil, pas de surface visible, une luminosité faible (l'image est sombre) et une colorimétrie qui laisse penser qu'il n'y a pas beaucoup de lumière (dominante verte). C'était en fin de journée ? Y'avait plus de soleil ? Y'a pas moyen de rattraper un peu de rouge et de gris sur la tortue ? Dommage, du coup ça rend l'image un peu monochrome, un peu plus fade. Moi, je suis comme @brenique, je la met en 1. MAIS pas avec ce format vaguement carré merdique ! T'as un sujet globalement vertical. C'est un portrait. Tire-lui le portrait verticalement (ou recadre-le verticalement si c'est pas possible de le prendre au départ en vertical. Et tant que tu y es, mets-y un petit coup de rotation pour qu'elle soit moins penchée du côté où elle va tomber. Y a tout ce qu'il faut sur cette image : t'as un bon contraste, une bestiole colorée (dommage y'a qu'un œil visible), un fond noir qui met les couleurs claires en valeur et une éponge grise qui va très bien (sauf le bout à droite qu'il faut dégager) et apporte un peu de profondeur à l'image. Le rhinophore flou ne me gène pas tant, moi. Ca aurait été mieux s'il avait été net, mais c'est pas catastrophique non plus : les yeux sont bien nets, bien visibles. La tache floue au premier tiers vertical me dérange un peu plus (y'avait une herbe devant ?) et le fait que le sujet soit centré. Recoupe un peu en cadrant avec un vrai 16:9 et décale le au 1er tiers à gauche, un poil plus bas et laisse lui plus de place devant et on le verra mieux avancer et se demander si ça vaut le coup de faire le grand saut. Du coup, je serai plus comme @Scubaphil, avec une préférence pour l'autre vue du nudi (mais recadrée en vertical et avec autre chose qu'un carré... Merci pour le CR et les images en tout cas !
  23. Ca peut... https://www.marinespecies.org/aphia.php?p=taxdetails&id=560047 Du coup, ça confirme ce que je te disais... On peut d'ailleurs lire dans le NSSI-2 que tu citais : "Miamira : similaires à Ceratosoma, mais génétiquement distincts"
  24. Salut et merci pour le CR, très complet. Des progrès en photo, comme le dit @brenique , et je pense que ce n'est pas qu'une question de matériel, même si ça aide. C'est sympa de (re)voir une partie de cette faune qui est pas si loin, mais pas tout près non plus, ça me donne envie de voyager (ailleurs qu'à la Gravière du Fort ) ! Quelques axes de travail pour progresser encore : éviter les prises de vues de dessus ou avec des sujets (un peu) fuyants, et des choix à faire lorsque tu as une série d'une même bestiole ou scène pour ne garder qu'une ou deux bonnes parmi la dizaine de prises...
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.