Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Doliprane

Membres
  • Posts

    172
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Doliprane

  1. Ce matin, les routes sont globalement dégagées, toujours beaucoup de coupure d'eau (certains captages ont pris très cher). Des ponts restent à expertiser, idem pour tout ce qui est dégât agricole. Coté mer, c'est turbide, mais comme il y a eu somme toute peu de vagues, les fonds n'ont pas ou peu été touchés (c'est la bonne nouvelle). Pas de nouvelles des clubs que je fréquente, pour Infini cité plus haut il semblerait que le bateau n'ait que des dégâts mineurs (boudin), mais le local a été bien inondé/embourbé Porto Rico et la Rep Dom ont subit encore plus grandement que nous (pluie et vent)...
  2. Pas ou peu de vent, mais énormément d'eau, jusqu'à 540 mm sur Basse-Terre. Beaucoup beaucoup de dégâts, les cours d'eau sont sortis de leurs lits, mouvement de terrain, coulée de boue, pont emportés, maisons inondées etc. Sur rivière sens (la marina où est le club d'infini), plusieurs grosses coulées de boues, le port est à moitié comblé, certains bateaux coulés. La route vers vieux fort totalement bloquées La route pour aller à l'embarcadère de Trois-Rivères (pour ceux qui connaissent) a aussi cédé à plusieurs endroits. Plusieurs ponts vont être à expertiser car ils ont subi des gros dégâts.. Globalement, malgré la vigilance rouge donnée quelques heures avant, on s'attendait pas à un aussi gros volume de précipitations.. On paye également les constructions en zone inondable et le mauvais entretien du réseau pluvial.
  3. En cabine : appareil photo, ordinateur. Potentiellement les palmes carbone. En soute : détendeur, caisson, lampes, combi/palmes, chargeurs divers, potentiellement stab.
  4. Bonaire c'est top (et t'as déjà toutes les infos sur le forum). Beaucoup aimé les fonds de la Dominique, par contre c'est vite un peu roots, faut aimer. Ressenti personnel, gros besoin d'argent depuis la fin du covid (ils ont morflé), c'est parfois un peu lourd qu'il te soit demandé de payer pour un tas de trucs (rando, voir plage). Pas encore pu tester Saba, preneur d'info aussi (mais les retours que j'en ai sont plutôt très bons).
  5. Dirige toi plutôt vers les "petits" centres excentrés de la plage de Malendure (Bleu Passion Guadeloupe, Atlantis formation, Anse caraïbes plongée - sur Pointe Noire à 5 min de Malendure pour ce dernier). Pour Atlantis, ils ont des blocs 10L ce qui peut être bien adapté pour ta fille, pour les autres je ne sais pas, ça vaut le coup de demander. N"hésite pas à changer de site sur Deshaies et Basse Terre (Piton plongée pour Deshaies et infini plongée sur Basse-Terre sont très familiaux). L'eau est encore très chaude en ce moment, compte 26-27° à la Toussaint, le shorty c'est un peu juste, une 3mm intégrale fait bien le job (avec une cagoule si très frileuse). 7mm c'est un poil too much quand même ^^ Pour la combi 3mm en taille ado, ça vaut le coup également de demander au club s'ils en ont en stock.
  6. Pour bosser dans le domaine de l'environnement, en outremer, la majorité des plongeurs scientifiques ont d'abord un bagage scientifique (a minima master ou ingé) avant d'être plongeur pro. La formation (loisir et scaph) vient après, au grès des missions ou des spécialités, des opportunités. Il n'est pas rare d'ailleurs de voir les structures financer la ou les formation scaph aux agents. Comme déjà dit, le temps passé sous l'eau est bien moindre que le temps passé à terre (que ce soit l'analyse des données, la rédaction des projets etc), mais ce qui est souvent généralisable dans le domaine ( 1 semaine de terrain, 6 mois de labo ). Dernièrement quand même dans le coin, des moniteurs pro qui travaillent sur de la replantation de corail, sans forcément avoir de bagages scientifique.
  7. Le PUCK pro fait très bien le job pour les plongées loisir (air et nitrox), très simple d'utilisation et résistant (en 5 ans, j'ai juste du changer le bracelet récemment, le climat local ayant eu raison du plastique). Pile très facilement changeable. Potentiellement, le fait d'avoir deux boutons rend un chouia plus pratique l'utilisation du matrix.
  8. Quelques pêcheurs en vendent sur Point à Pitre, à tester c'est excellent ! (souvent appelé "ravet de mer")
  9. Oui, un peu l'usine en période touristique, en novembre ça devrait aller. Mono pro, mais qui on pas forcément le temps de discuter entre deux rotations.Mieux vaut prendre son matos, ce qui est dispo au club est pas toujours de première jeunesse (détendeur surtout + combo intégrale si tu es frileux). Plongée D environ 45'-1h, un peu frustrant parfois. Les sites par contre sont magnifiques, il font également le sec pâté régulièrement, y a de quoi se régaler sur 10 plongées (par contre en fonction des baptêmes, explo, moyen que tu fasses plusieurs fois les mêmes sites). Plongée de nuit à faire également. Après pour plonger aux Saintes tu n as pas trop le choix, il y a également la Dive bouteille qui propose des prestations (plus chères) plus à la carte (et moins usine), ça reste in fine le même proprio. De très très beaux spots en pmt dans le coin également.
  10. Je confirme, 3 mm dans les caraïbes, ça peut être peu juste, surtout en plongée>1h/en hiver, ou même si on est un peu frileux. Même si en ce moment, le shorty suffit presque Perso j'ai une Beuchat Focea, choisie après essai au vieux voleur, car la seule marque qui taillait bien pour mon petit gabarit (pas pensé à faire une combi sur mesure). RAS à l'usage (env 200 sorties plongée/apnée), je commence à avoir froid vers 1h45 dans de l'eau à 25° sur des plongées longues.
  11. Pour avoir une Xblack depuis quelques temps, je confirme, très très confortable et système de poche au poil (même si pas besoin de lest pour moi aux Antilles ). Pour la finition et la qualité du produit, top également (j'ai encore réussi à ne rien abimer après +/- 150 plongées).
  12. A coté de ça, avant-hier, sur le Franjack (épave, dans la zone du Parc, très riche en faune), plongée de nuit, on était 3 potes en autonomie, puis arrivée de deux clubs, largage de 20 et 10 gugusses, la plupart photographes. Bilan : on se serait cru en plein jour, flash dans la gueule des tortues (espèce protégées, dont le dérangement est interdit), des langoustes qui ne savaient plus où elles étaient tellement elles se sont pris de lumen en pleine face, etc. Dégoutés, de notre coté, on a mis assez rapidement fin à la plongée... Je fais pas assez de photo pour savoir si ce déluge de Watts est impératif pour avoir des rendus corrects, mais clairement au niveau impact sur la faune, c'était une catastrophe... Il y a sûrement un (gros) manque de sensibilisation, mais le jour où les plongées de nuit seront proposées à l'interdiction, ou très strictement encadrées, certains auront leur grosse part de responsabilité également...
  13. https://www.actu-environnement.com/ae/news/autorisation-activites-commerciales-parc-national-guadeloupe-juges-39798.php4 " Au moment où le débat fait rage sur ce que recouvre la notion de protection forte, le tribunal administratif de la Guadeloupe ajoute sa pierre au débat. Par un jugement du 1er juin 2022, il a annulé l'arrêté de la directrice du Parc national qui définissait les modalités de délivrance des autorisations d'activités commerciales dans les espaces maritimes en cœur de parc. Cet arrêté portait sur les sites des îles Pigeon et du Grand-Cul-de-Sac. Plusieurs professionnels du tourisme et des activités nautiques exerçant dans ces zones l'avaient attaqué car ils s'estimaient lésés. En décembre dernier, ils avaient déjà obtenu en référé la suspension d'une disposition de l'arrêté qui interdisait aux plongeurs l'usage de toutes palmes supérieures à 45 cm et de tout éclairage artificiel de jour. Le tribunal annule donc la totalité de l'arrêté après avoir invalidé un grand nombre de ses dispositions, estimant que la directrice du parc avait excédé ses pouvoirs de police spéciale. Les dispositions incriminées prévoyaient une autorisation du parc en cas de cession d'une activité commerciale existante, une phase d'instruction des demandes d'autorisation seulement deux fois par an et une durée d'instruction de trois mois sans assortir ce délai de conséquences. Elles prévoyaient également un audit des activités réglementées, ainsi que des formations obligatoires pour les encadrants et les représentants légaux des sociétés commerciales, assorties d'un contrôle des connaissances à l'issue des deux périodes de formation prévues chaque année. L'arrêté imposait aussi l'obligation pour les plongeurs de porter un brassard d'identification et interdisait les prises de vues et de sons. Par un communiqué daté du 9 juin, le Parc annonce faire appel de la décision. « Depuis sa création en 1989, le Parc national veille sur ses cœurs reconnus à l'échelle mondiale comme "hot spot de biodiversité". Avec l'évolution de la réglementation en 2009, la préservation des îlets Pigeon, cœur de parc marin, est un enjeu majeur pour l'archipel guadeloupéen. L'objectif du Parc vise à maintenir le caractère exceptionnel de ce patrimoine naturel commun où s'exercent de nombreuses activités économiques et de loisirs. Cela exige d'encadrer ces pratiques de manière raisonnée et équilibrée », explique le gestionnaire du parc. Par une décision du 15 novembre 2021, le Conseil d'État avait précisé les pouvoirs de police spéciale du directeur du Parc de la Guadeloupe. Il avait indiqué que relevait de cette police la modification d'un arrêté autorisant une société à pratiquer des activités de loisirs dans le cœur marin du parc, en vue d'encadrer plus strictement ces activités." Le Parc fait appel ...
  14. Une bonne chose tant cet arrêté a été pris sans (ou avec le minimum du minimum) de concertation avec les différents acteurs, la perte de l’habilitation à la revente était particulièrement dure, la taille minimale des palmes pas des plus applicable, etc. Par ailleurs, les services de la pref n'ont pas été consultés. Reste que malgré cette "alerte", les clubs (et les autres prestataires touristiques autours), n'ont pour leur grande majorité, pas pris la mesure du foutoir que devient Malendure, et de l'urgence d'insérer un peu d'environnemental entre le speech de 2' au début (quand il existe) et le planteur à la fin... sous peine de revenir pleurer quand de nouvelle restrictions (et pour la faune et la flore, elles sont nécessaires) tomberont.
  15. Hello, J'habite en Guadeloupe depuis 2016, 3 ans sur Petit-Bourg, 3 ans à Vieux-Habitants. Pour répondre à tes questions : Est-ce que ce n'est pas trop touristique (je pense notamment à la réserve Cousteau qui semble très (trop ?) populaire) ou alors c'est ainsi seulement à certains spots/plages en particulier ? --> Clairement les touristes s'agglutinent sur certains spots, notamment Malendure. Rapidement, autours de Basse-Terre et sur l'ensemble de la côte sous le vent tu trouves facilement de super spots d'apnée et de plongée du bord, avec ... pas grand monde voir personne. Même dans la réserve cousteau, il y a qq spots pas ou peu connu des touristes, ou tu peux être relativement seul. Si tu as l'appli SSI sur téléphone, de nombreux sites sont indiqués, dont pas mal qui se font du bord. Est-ce que c'est facile de s'en sortir sans voiture (en vélo ou à pieds) pour aller plongée en apnée depuis le rivage ? A Basse-Terre, est-ce que les sites accessibles dépendent fortement de la saison ? Ca donne quoi pendant/hors saison touristique ? --> Très très compliqué sans voiture, entre le climat, les routes (dangereuses, pas de pistes cyclables), et le relief. Après, le stop marche pas trop mal, mais il fait chaud sur le bord de la route en tous cas, même les stagiaires sans le sous qui arrivent régulièrement au taf, optent rapidement pour l'achat d'un véhicule, quitte à le revendre rapidement par la suite. Ca donne quoi au niveau des îles alentours (La Désirade, îles des Saintes et Marie Galante) ? Est-ce que c'est facile de s'intégrer ? --> pour la Plongée/Apnée : - Les Saintes, c'est le must, plein de sites pour faire de l'apnée du bord, eau limpide, poissonneuse, tu peux tout faire à pied, et suffit de marcher et/ou de palmer un peu pour éviter les touristes. Niveau plongée, 2 clubs, tenus par la même personne, qui acceptent de gonfler le matos. Plongée du bord sympa, mais les meilleurs sites sont à faire en bateau. Pour l'intégration, c'est comme partout, mais double insularité et effet village à prévoir. Les logements sont assez chers. - La Désirade : le must pour la plongée,mais forcément en club. Quelques spots d'apnée sympas, mais faut marcher ou être bon nageur (passer derrière la barrière de corail etc). Le meilleur endroit pour voir du gros. Après, c'est encore "sauvage", pour l'intégration, c'est pas le lieu le plus simple. -Marie-Galante : Apnée : bof, bof, quelques sites pour aller chasser la langoustes, mais rien de bien fou. Niveau plongée, en bateau de super sites par contre, à ma connaissance, pas grand chose du bord. Plus facile de s'intégrer par contre, une île au ralenti où il fait bon vivre. Possibilité de se déplacer intégralement en vélo si tu es un peu sportif. Dans tous les cas, la Basse-Terre est un super terrain de jeu, que ce soit pour l'apnée ou la plongée du bord (entre 50 et 100 sites entre Gourbeyre et Deshaies) avec pas mal de groupes sur Facebook ou autre, suivant ton âge et tes envies (apnée, chasse). En cherchant bien, c'est bien plus facile que la Corse pour trouver des endroits tranquilles La "vraie" Guadeloupe est également en Basté, et l'intégration n'est pas plus difficile qu'en Alsace ou qu'en Corréze , tout dépend de la personne. Expérience perso, je dois être le seul métro à 3 km à la ronde où j'habite, et RAS. Petit rappel pour l'apnée, les eaux claires et chaudes rendent "confiant", dans mon cercle proche il y a eu un mort et une syncope qui a failli très très mal se terminer en 2021, grosse invitation à la prudence. N'hésite pas si tu as d'autres questions.
  16. Y'a pire Par contre , il est pas très bon D'un autre coté, les distilleries de Guadeloupe et de Martinique proposent de plus en plus plus des "brut de colonne" (sans réduction) dans les 70-75°C, c'est hyper aromatique... et super goutu ! (un petit faible pour la gamme génésis de Longueteau).
  17. Très bon choix le longueteau Mon dernier coup de cœur (d'ailleurs à 56,9° ça le réchauffe :p) :
  18. Le grand classique en chasse sous marine... j'ai d'ailleurs un ami qui a perdu ses nerfs (grosse frousse à la remontée) et a tiré sur le jet, heureusement qu'il vise mieux les pagres...
  19. Merci de l'information et du doc ! Possible selon toi d'être emmené sur le site sans avoir préalablement plongé avec la structure (quand je passe en Martinique, rarement plus d'une journée de libre). Je pose la question, car ici, pour le sec pâté notamment, les clubs demandent souvent de voir le comportement à 40m+ des plongeurs qu'ils ne connaissent pas.
  20. Pour les restrictions oui, pour les contrôles moins.... Les blocages par quelques abrutis/voyous ont fortement diminués (reste un ou deux points chauds encore mais les gendarmes veillent au grain), et ne concernent pas les points intéressants plongistiquement parlant. Sinon, tous les clubs sont ouverts, l'eau est froide (brrrr 25-26°C), et les baleines chantent à tue-tête Reste le couvre feu pour le moment jusque 20h.... il faut nuit à 18h, les resto sont toujours ouvert, l'occasion de vivre au rythme du pays, de se coucher tôt et de profiter de la journée Dans tous les cas, la saison touristique bat son plein !
  21. Ici aussi on plonge, Malendure (réserve Cousteau) a jamais été aussi bondée (beurk ). Obligé de se rabattre sur des plongées du bord de 90'
  22. Après c'est comme partout le risque zéro n'existe pas, mais pas eu échos de soucis particulier, peu importe le genre. Et pour y avoir fait bivouac + stop, pas de soucis particuliers, à part ne pas s'attendre à un pays luxueux, mais plutôt à vivre en mode un peu roots, et à savoir négocier un peu.
  23. Hello, Pour la période : mi-décembre, mi-janvier, c'est la fin des pluies, début de la saison sèche. C'est le moment où il fait le plus "froid" , eau à 25° La période est sympa, notamment pour y passer les fêtes, mais c'est aussi là que les billets d'avions sont les plus chers. Mars-Avril : fin du carême, eau et climat un peu plus chaud, aucun risque cyclonique, et billets moins chers ( 450-500€ A/R de la Martinique ou de la Guadeloupe + billet du bateau). J'aurais tendance à privilégier cette période. Aucun soucis pour une femme seule, le stop se fait très bien, moyen de louer une voiture sur place, sinon transports en communs pas chers. Niveau plongée, c'est un cran au dessus de ce que tu peux retrouver en Guadeloupe et en Martinique, eau chaude, très bonne visibilité, et faune caraibes (poissons, tortues, coraux en bon état vu le peu de rejet d'assainissement autours de l'île. Plusieurs clubs PADI et ou SSI, environ 100$ US la two tank dive, possibilité de négocier. A noter un super spot d'apnée également, avec une plate forme équipée permettant d'aller à + de 100m. Concrétement, autant sur terre, on remarque encore les stigmates de l'ouragan Maria, autant en mer, les fonds sont très beaux. De petites pépites comme la baie de champagne, où tu peux plonger dans les bulles. Enfin petit point covid, schéma vaccinal complet demandé + test PCR avant + un ticket à remplir en ligne, ça se fait assez facilement, mais compter quelques dizaines de dollars (j'ai plus le chiffre en tête). En somme, île magnifique, encore bien conservée, de très belles randonnées, et de très belles plongées
  24. En Corse, le plus beau site accessible à la palme que j'ai pu faire, ce sont les îles Bruzzi, au nord de Pianottoli. Le site est en réserve naturelle (pas de chasse), et assez peu visité, par contre il faut marcher un petit peu (entre 30min et 1h ) pour trouver des criques où tu pourras être seul
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.