Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

doumes

Membres
  • Posts

    1,834
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9
  • Country

    France
link1
link2
link3

doumes last won the day on February 19 2020

doumes had the most liked content!

About doumes

  • Birthday 07/01/1927

Personal Information

  • Localisation
    Ailleursland
  • Profession
    je ne bosse plus, et je vie mieux ! ......................

La plongée

  • Féderation(s)
    FFSESM, Heineken
  • Niveau en plongée
    au fond !
  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

8,531 profile views

doumes's Achievements

Veteran

Veteran (13/14)

  • Dedicated Rare
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In
  • Reacting Well Rare

Recent Badges

427

Reputation

  1. Bonjour "on s'équipe dans l'eau (un seul plongeur reste sur le bateau pour passer les blocs). Pour remonter dans le bateau, l'échelle est inutile: on attache l'équipement à un mousqueton, un coup de palme et on est à bord." Cela fait des années que j'agis et procède de cette manière sur mon bateau !! surtout lorsqu'il est question de plongées engagées du type trimix, Plusieurs pendeurs autours du bateau afin de clamper les blocs, un des plongeur monte sur le boat il y range et sécurise le matos sur le rack au fur et à mesure que les autres l'aident a monté le matériel a bord...................
  2. Bonsoir, Situation ,qui il me semble ne dégage pas pour autant de l'obligation d'inscription du (des) bloc(s) au sein d'un club car même Tech Inspection Visuelle ce que je suis aussi !! Et propriétaire de son compresseur 'ce qui est aussi mon cas !! mon ( mes ) bloc(s) doivent de toutes les manières pour entré dans le régime TIV être pour cela dument inscrit sur le registre d'un club ou d'une structure bénéficiant du régime dérogatoire !
  3. Bonjour, surpris, pourquoi ? tu peut très bien être propriétaire de ton ( tes blocs ) et que ceux ci soit enregistrè au club !! mes blocs sont chez moi, il ni a que moi qui les utilise et pourtant ils sont inscrit au registre du club ou je prend ma licence, et sont donc sous régime IV . Il ni a la rien de surprenant c'est une pratique des plus courante
  4. Et oui quand tu vois que Monsieur Henri Cosquer a mis si longtemps pour être seulement reconnu et respecté comme découvreur/ inventeur et éventuellement recevoir un remerciement pour la découverte de ce qui est un élément témoin de notre humanité découverte unique au monde à ce jour ! Je fais partie d ’un Groupe de plongeurs qui depuis plus de trente ans maintenant vulgarise les découvertes qu’i l fait ou ressort de l’ombre des épaves parfois connues et plongés sans pour autant que leurs découvertes en soit officiellement faite, mais surtout de faire ressurgir leur histoire et celle de leur naufrage, déclarer un bout de bois ou un morceau de ferraille ici ou la n’a aucun intérêt si ont en recherche pas la provenance et l’historique. Sur le Secteur d’Oéron Rè par exemple nous en connaissons au moins huit ou dix qui ne sont pas répertoriées ni déclarées, elles sont pourtant fréquentées pour quelques une par les clubs et les plongeurs locaux et même par le correspondant local de l’ADRAMAR/ DRASSM elle ont des noms fantaisiste « l’aile d’avion » ( 25/30 m de ferrailles éparses) « l’Espagnol » « l’enchanteur » « le Recoin » etc etc …….. Par ailleurs revendiquer la « découverte » d’une épave sans même savoir si des dizaines de plongeurs sont eux aussi déjà passer dessus et cela depuis peut être des décennies . Dans notre groupe nous avons pris le parti de faire les investigations d’usage qui n’ou paraissent être celles utiles qui permettent d’identifier l’épave et da partir de la de connaître tout ou parties de sont histoire c’est cela et rien d’autres qui nous motive, et beaucoup de groupe de recherche agissent de même une fois c’elles si faites ont communique de diverses manières et ont les communiqué au Drassm cela par obligation. Encore aujourd’hui nous somme et je suis en contact avec une des Archéologue du Drassm sur le cas d’une épave en particulier très riche en histoire récente …… elle m’affirme elle même ne pas avoir de budget ne serais que pour financer même partiellement le cout de recherches en archives, alors remercié financièrement un découvreur elle ne l’évoque même pas . Nous n’avons jamais perçu le moindre subsiste que ce soit financier ou matériels, de la part de l’état ou de l’un de ses organisme, par contre nous avons quelques sponsort . Par aiileurs je connais et ai connu beaucoup de monde dans ce domaine, et je peux vous affirmer mettre souvent entendue dire au fil de nos échanges , qu’aucun de ces gens n’ont jamais toucher le moindre centime de l’état , et dans ces personnes il y a Monsieur JP Joncheray Monsieur Demaisoneuve, et quelques autres pointures de vrais découvreurs et passionnés dont le volume et la qualité des travaux ainsi que la valeur culturelle de leur découvertes ne peuvent être mis en doutes !! Tous loin d’être des amateurs Tous nous ont affirmer n’avoir jamais perçu le moindre centime, hormis une ou deux deux amphores ou pièces de vaisselle provenant de leur découverte ou des caves du fort Saint Jean pour « remerciement ». Par contre tous, nous ont contée des déboires plus ou moins sérieux avec certaines organisations d’état ! Nous connaissons tous l’histoire du procès fait à monsieur Joncheray après des années de proche collaboration, ou la spoliation de découverte comme ce qui fut le cas pour mr Dabady qui découvrit en sont temps les épaves de l’Ariane et de L’Andromaque …… Il avait d’ailleurs écrit un livre très documenté avec preuves et documents à l’appui sur son aventure a laquelle j’ai eu la chance de participé une ou deux fois………….
  5. Et les épissures ? et la cheville ou le piton qui tient le câble de l'autre coté dans le mur ? et le parpaing dont est fabriquer le mur ? , ou la solidité et le poids du cadre du compresseur mobile ou ils sont fixé ? et , et , et ................. ET le poids ma Grand mère quand elle a les cheveux mouillé ? MDR, vous avez raison les gars si sa vous occupe .............. moi j'ai plongé cet am ................
  6. Bonjour, C'est vrai qu'il est certainement beaucoup mieux de laisser le robinet joué tout seul au ricochet .............. Quand au bloc dans tout les cas il vivra sa vie avec ou sans câble ......... Pour le reste voir mes réponses précédente
  7. Bonjour, Ne vous à on jamais dit que lors d'une opération de remplissage, il est très fortement conseillé de ne pas se trouver a proximité immédiate ( et encore moins penché au dessus ) des blocs en cours de gonflage Dans certains locaux bien équipé les blocs sont enfermé dans une cage ou dans une armoire lors de leurs gonflage ...... Dans un local dédiez seul l'opérateur doit si trouver !!
  8. Bonjour Juste une info comme cela ......... 6 mm2 charge de rupture 2580 kg , et si on passe sur du 8 mm2 4180 kg https://www.eurocargocontrol.com/cable-diametre-mm-acier-galva-en-couronne-50-metres-xml-401_372_488-1110.html
  9. Bonsoir Certes...... Aussi ! mais comme tu passe la boucle du câble acier autour de la tète du robinet avant de monté l'étrier ou le din ........... tu préviens aussi la rupture éventuel du filetage ....... "D'une pierre Deux coups "
  10. Bonjour Peut tu me dire svp ou aurait je écrit que : se fait un malin plaisir à montrer qu'il peut utiliser n'importe quoi sur le domaine public" Quand j'écris cela : "Donc, un cas concret : Je suis au bord de l'eau seul et m'équipe avec mon bloc de plongé que j'ai gonflé chez moi je suis hors structure hors licence et plonge solo !" il me semble qu'il est facile de comprendre que c'est un exemple et non une action réelle ! Lorsque je parle de plongeurs spéléo , ou ai je écrit que JE plongeais avec un ou des blocs non ré- éprouvé ? J'ai seulement posé une question vis vis d'une affirmation non documenté.................... Maintenant toi tu u affirme cela : "garder un bloc gonflé aussi longtemps.La matière sous pression souffre, elle peut aussi faire souffrir son environnement." peut tu développer et expliquer pourquoi, comment ? merci
  11. "grâce aux réglementations ! Elles sont faites pour ça. " Quelqu’un ici dans cette conversation a t'il écrit le contraire ?
  12. bonjour Lors d'un gonflage oui,c'est arrivé c'est la que les accidents arrive, pas lors des manipulations ou de transport . j'ai vu des blocs tombé de la benne de remorque de jeep, des blocs resté debout en attente de chargement tombé comme des dominos sur le quai, ou mal attaché su un rack de bateau par mauvaise mer........ je n'ai jamais vu ou entendu qu'un robinet était parti !! ( pourtant sur certains bateaux en Corse on avait plus de cinquante bloc en même temps....... j'ai même renconter un moniteur qui " prétendais" ( je ne peux l'affirmer ne l'ayant pas vu ) lors d'un accident avoir fait plusieurs tonneaux avec deux blocs dans son coffre de voiture sans qu'aucun deux n'ai eu de graves soucis ! Si cela doit arrivè se sera immédiatement au gonflage, c''est d'ailleurs pour ce risque éventuel que maintenant on met une boucle en câble acier de bonne section sur les robinetteries lors d un gonflage .
  13. donne moi un seul exemple prouvé pas inventé hein ..... pas " ont ma dit que " ou j'ai entendu dire que " ou cette situation est arrivée ou serait arrivé !! ,...... Depuis 40 ans que je plonge , j'ai connu et manipulé des milliers de blocs transporté/ stockés tant bien que mal dans des remorques, dans des coffres de voiture, des bennes de camions, des jeeps des 4x 4 ( des vrais pas des truc pour rouler a 70 km ) manipulé sur des bateaux en tout genre, en dix ans d'encadrement cela avant les IV , la ré épreuve a deux ans, on utilisaient encore parfois des blocs ayant encore des robinets à filetage conique, les bouteille PA non soumise a ré épreuve ( 0.4 l ) Je n'ai jamais vu un robinet partir, que ce soit au gonflage ou lors ou après des manutentions parfois plus que musclé. Va voir actuellement sur les sites de plongé spéléo par exemple les centaines de plongeurs de l'est ( pour ne cité que eux ) qui ont parcouru plusieurs millier de km avec des dizaines de blocs gonflé pour venir plongé sur les spots sout Français du ceux du Lot par exemple, et regarde les blocs utilisé...................... Demande aux stations de gonflage du secteur !
  14. Bonsoir, "probablement que de par son métier, il connaît l'endroit où la trouver..." C'est bien pour cela que je le lui demande ! "a page 26, il y a la liste des différents articles de loi et réglementations." Aucun texte ou il est stipulé qu'il est interdit a un particulier si il plonge seul et gonfle seul , d'utiliser un bloc hors qualification "Nul n'est censé ignorer la loi..." Justement qu'elle lois quels textes ? C'est peut-être écrit en bleu, hein... En tout les cas pas en rouge Gras sinon le texte serais déjà ici sous forme de lien ............
  15. Qui a dit, ou ou ai je écrit que ces/cette bouteille pouvait être utiliser en palanqué ou en groupe , dans tout mes exemples je n'est toujours parler que d'une personne , et non pas d'une planqué ou d'un groupe de plongeur hors structure ou pire en structure associative ou commerciale. Quand au savoir vivre et le respect des autres ........................ il en ai qui ferrait bien de prendre des leçons ! Donc le texte de loi dans lequel il est écrit qu'il est interdit à une personne de plongée avec une bouteille non qualifié ou non requalifié, bouteille hors structure qui lui est personnelle et qu'il gonfle chez lui pour plongée seul ? Ou peut on le consulté ? C'est la seul question posé ! donc la seule réponse que je demande ? le reste .......................... inutile de parler pour ne rien dire .........
×
×
  • Create New...