Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

vincent moen

Membres
  • Posts

    331
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Réunion
link1
link2
link3

Personal Information

  • Localisation
    saint barthélemy
  • Profession
    ça dépend

La plongée

  • Professionnel de la plongée
    Yes

Recent Profile Visitors

584 profile views

vincent moen's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Dedicated Rare
  • First Post
  • Collaborator
  • Conversation Starter
  • Week One Done

Recent Badges

159

Reputation

  1. Pour moi même idée que @Matt, mettre une ceinture avec pains de mousse autour du bloc . Je fais plonger mon fils depuis qu'il a 5 ans , le top si dispo c'est quand même un petit bloc Alu 7 ou 9 litres . il y a juste à mettre 1 ou 2 kilo en ceinture sur le ventre et ça fait comme une quille de bateau pour l'équilibre . bonnes plongées !
  2. Tu as sur FB également Spiro vintage . un très grand connaisseur des Spiros . je te conseille vraiment de le contacter .
  3. beau reportage , cela se passe où? vincent
  4. merci pour l'info ! Super épave , on plongeait dessus quand j'habitais à Tourville . D'accord avec @christophe 38 avec le froid , le noir , les conditions , la narcose était bien présente !
  5. tu as eu de la chance de pouvoir en profiter veinard ! l'article en espagnol dit justement que les compteurs sont passées au rouge sur le mois de janvier depuis la fréquentation touristique des fêtes de fin d'années . Les soucis à mon sens est que en ce moment nous ne sommes jamais certains qu'il n'y aura pas une augmentation sévère des restrictions pendant la durée où nous serions sur le territoire . Je n'aime pas trop aller au devant des soucis surtout quand ton ambassade te conseille de ne pas voyager .. je vais attendre des jours meilleurs
  6. même moi qui aime le Yucatan , la , je crois que c'est clair ! il va falloir reporter à dans longtemps !
  7. moi perso qui suis un habitué j'ai annulé mon séjour de Février : http://quintanaroohoy.com/quintanaroo/bumerang-turistico-por-negligencia-de-carlos-joaquin/?fbclid=IwAR1iP_CIN4-jH9f4sdGhm7-SjhNLZr6s73i3fkWtd0zEpXc5mZh1lQ5UxNA et : Boomerang touristique dû à la négligence de Carlos Joaquín (Gouverneur de l'état du Quintana Roo) --------------- Cette situation a amené le Canada, deuxième marché en importance pour l'entité après les États-Unis, à suspendre ses vols vers le Mexique. La négligence du gouverneur Carlos Joaquín González est ce qui a conduit le Quintana Roo à être l'un des États les plus touchés par la pandémie de Covid-19, affirment les mêmes hommes d'affaires et habitants de cette destination touristique, depuis décembre dernier, elle n'a pas respecté le trafic épidémiologique. Comme le feu des autorités fédérales qui été de maintenir la couleur orange et qui ne respecte pas les mesures sanitaires pertinentes pour contenir les niveaux d'infections et en réponse à cela, des pays comme le Canada ont annulé des vols vers cette zone. Les autorités canadiennes ont rapporté que les voyageurs revenant de l'État ont été testés positifs au Covid-19. La falsification des tests de Covid, les bars déguisés en restaurants complètement saturés, les transports avec plus de passagers que leur capacité et, si cela ne suffisait pas, aucun protocole pour arrêter un touriste lituanien qui se promenait dans la ville malade de Covid, ne sont que quelques-unes des situations qu'ils vivent à Quintana Roo en raison de l'irresponsabilité du Gouverneur. Cela a déjà eu des effets néfastes sur l'économie de l'État, puisque le Canada a fermé la porte au tourisme dans les Caraïbes mexicaines jusqu'en avril, car ils ont détecté que les voyageurs revenant de Quintana Roo étaient positifs au Covid-19. Selon les données du ministère du Tourisme, la suspension des vols du Canada vers le Mexique représente une perte de 782 millions de dollars. La vérité est que 40% des passagers infectés du 5 au 20 janvier se trouvaient dans l'état du Quintana Roo, la plupart d'entre eux en vacances dans la municipalité de Tulum. Le pourcentage a été comparé aux cinq premiers vols détectés par le gouvernement canadien qui avaient transféré des passagers infectés par le Covid vers les villes de Montréal, Toronto et Calgary le 28 novembre de l'année dernière. À ce moment-là, le service canadien de l'immigration a déclaré que: «Si vous êtes récemment revenu au Canada, vous devez être mis en quarantaine pendant 14 jours à compter de la date de votre arrivée au Canada. Ceci est obligatoire, que j'aie des symptômes ou non », en plus des compagnies aériennes Sunwing, Westjet et Air Canada; ils ont été alertés de la situation qui se profilait déjà dans les Caraïbes mexicaines. Malgré la contingence sanitaire dans des municipalités comme Tulum, des événements massifs continuent de se produire comme si de rien n'était. Ce qui précède est clair à partir des données publiées par le Service canadien de l'immigration (Service Immigration Canada), qui a trouvé une constante dans les vols détectés avec des passagers infectés, au départ de l'aéroport international de Cancun. Le gouverneur entend tromper non seulement les Mexicains mais les étrangers, car à Quintana Roo le supposé feu orange ne restreint vraiment rien, car l'économie est privilégiée, autorisant les festivals, ouvrant des bars jusqu'aux petites heures du matin qu'ils quittent des sommes d'argent uniquement au gouvernement, mais cela signifie finalement l'expansion d'une pandémie qui a laissé jusqu'à hier 2 237 décès et 18 879 cas positifs, selon les données du même chef du ministère de la Santé (SESA), Alejandra Aguirre. Le 31 janvier, la mesure imposée par le gouvernement canadien est entrée en vigueur et sera en vigueur jusqu'au 30 avril. Comme nous l'avons dûment informé, sauver des vies n'est pas la priorité du gouverneur du Quintana Roo, Carlos Joaquín González, car la couleur orange du supposé feu de circulation épidémiologique qu'il a déterminé depuis le 25 janvier pour la zone nord de l'État est en fait une moquerie pour la population, il ne respecte pas les restrictions qui doivent exister à ce niveau. L'annonce d'un changement de ton du feu épidémiologique est de la démagogie, car malgré le fait que dans la couleur orange seule une capacité de 30% d'occupation de l'hôtel est autorisée, la capacité sera désormais de 50%, c'est pourquoi elle privilégie la préservation. L'industrie du tourisme mais pas pour contenir la propagation du Covid-19 et donc pas pour protéger la vie des visiteurs et des habitants de Quintana Roo. Et malgré le fait que la zone Nord soit devenue orange au feu épidémiologique, ce qui limite le fonctionnement de l'hôtellerie à 30%, le gouverneur a décidé que la capacité serait de 50%, mais a ajouté à cela, le permis spécial pour l'hôtel. L'industrie peut fonctionner avec 20% au-dessus de ce que le feu épidémiologique reste en vigueur et se maintient, a confirmé Marisol Vanegas, chef du Secrétariat d'État au tourisme (Sedetur) à Quintana Roo, ce qui signifie que la capacité sera de 70%. Même s'ils sont en orange, les habitants et les visiteurs continuent de venir sur les plages. Quintana Roo a fait l'objet d'infections à Covid-19 en raison du fait que les restrictions indiquées par les autorités sanitaires ne sont pas respectées, des festivals massifs se chevauchent à Tulum et Playa del Carmen, il n'y a aucun contrôle sur les services de transports publics qu'ils proposent. Les unités sont pleines et même les autorités elles-mêmes assistent à des mariages de masse au milieu de la pandémie, tout comme le gouverneur Carlos Joaquín González lui-même et son épouse Gabriel Rejón le 20 novembre, auxquels ont assisté un millier de personnes. Ici, il est important de mentionner que le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, dans l'un de ses premiers décrets lors de sa prise de pouvoir, a déclaré que les voyageurs internationaux seront invités à présenter un test négatif avant le départ et à se mettre en quarantaine à l'arrivée, ce que cela réduira sans aucun doute le tourisme à Quintana Roo au maximum, puisque ce ne sera pas au touriste de faire un voyage d'une semaine dans les Caraïbes mexicaines s'il doit retourner en quarantaine. Les compagnies aériennes Air Canada, Westjet, Air Transat et Sunwing ont suspendu leurs vols vers le Mexique, Cuba et la République dominicaine depuis dimanche dernier Au feu orange actuel dans la zone nord de Quintana Roo, il est permis d'ouvrir les plages, ce qui n'est pas autorisé à ce stade de la pandémie. De plus, les parcs à thème auront une capacité allant jusqu'à 50%, alors qu'avant il n'était autorisé que de 30% dans cette couleur et le même avantage le sera pour les restaurants, puisqu'ils auront une capacité de 50% alors qu'elle devrait être de 30%. Au feu orange, l'ouverture des casinos n'est pas autorisée et maintenant ils auront une capacité de 20% et il en va de même dans le cas des gymnases qui ne sont pas autorisés à fonctionner dans cette couleur, mais maintenant ils le feront et jusqu'à 50% dans les espaces extérieurs. Au feu jaune, les hôtels sont autorisés à 60% d'occupation, donc la réduction de 10% est une moquerie, puisqu'ils fonctionneront désormais à 50% et le même cas se produit avec les restaurants qui peuvent avoir 50% de leurs tables occupées. Le désintérêt du gouverneur coûte cher à Quintana Roo pour ne pas avoir suivi le feu épidémiologique Les différences dans les restrictions peuvent être vues dans l'annonce faite par le gouvernement de l'État lorsqu'il a décrété le feu orange pour la zone Nord l'année dernière, les dispositions pour l'activité économique étaient: 30% ouvertes dans les hôtels, restaurants, sites historiques, parcs thématiques , terrains de golf et services touristiques; services religieux; théâtres et cinémas; centres commerciaux, grands magasins; fabrication; immobilier; vente d'appareils et d'ordinateurs; coiffeurs et salons de beauté. En orange, l'ouverture des plages et des parcs publics, ainsi que des bars, discothèques, discothèques, centres de divertissement, brasseries, billard, bowling; et gymnases. Dans le cas des écoles, il a toujours été stipulé qu'elles ne peuvent être ouvertes que lorsque le feu est au vert. 18.879 cas positifs de Covid-19, ont été comptés jusqu'à hier dans l'entité selon les données de SESA Maintenant, le gouvernement de l'État a signalé que les restrictions alléguées seraient les suivantes: ouverture de 50% d'hôtels, de restaurants, de sites historiques, de parcs à thème, de terrains de golf et de services touristiques; gymnases et clubs sportifs (uniquement espaces extérieurs); ainsi que des services comptables, administratifs, professionnels et techniques; Conseil et conseil. 30% ouvert aux plages et aux parcs publics; cinémas et théâtres; centres commerciaux; boutiques départementales; casinos; coiffeurs et salons de beauté; services religieux; immobilier; fabrication; les ventes d'appareils et d'ordinateurs, cependant, toutes les entreprises sont complètement pleines et sans le contrôle des autorités compétentes pour les sanctionner. Malgré le recul du feu épidémiologique, les restrictions semblent avoir été adaptées en conséquence, afin de ne pas nuire aux hôtels et restaurants, même si cela implique que les cas de Covid peuvent augmenter. Quintana Roo a fait l'objet d'infections en raison du non-respect des restrictions indiquées par les autorités sanitaires.
  8. cool merci pour l'info je mets cela au programme , nous y allons le mois prochain
  9. J'ai adoré Holbox également ça vaut le coup de s'y reposer quelques jours ! petit village encore typique et sans tourisme de masse . Quelques photos :
  10. Je suis un mec carrément tranquille , c'est juste que le gars il te propose des produits quand tu montes diner , puis encore quand tu redescends la rue pour aller dormir et ce tous les jours .. au final j'ai dis un "no gracias" plutôt agacé ..
  11. Oui j'ai bien conscience de ces petits coins très jolis que tu mets en photo. Mais après avoir loué 12 appartements différents ces 6 dernières années sur la 5 eme et ses environs je recherche à me loger dans un autre environnement. Si tu as des plans je suis preneur Mes observations sont du vécu et concernaient essentiellement le centre ville de Playa où sur mes 3 derniers voyages les militaires ont abattus 2 hommes dans la 5 au moment où l'on se promenait . Je me suis pris la tête avec un dealer après 3 refus de lui acheter sa marchandise , il m'a préciser qu'ici c'est son cartel qui fait la loi alors attention à moi ... Bref clairement avec mon recul de seulement 6 ans de pratique du centre de Playa je peux dire ,sans idée faussée, que ça se dégrade à vitesse grand V. Et je n'aborde pas le sujet des Narcos pour ne pas troller le sujet de Lioson. Heureusement ma passion pour les Cenotes est intacte et je continuerai à venir voir ses mondes merveilleux dont tu es à l'origine de ma découverte
  12. Merci pour cette info également @Lioson. c'est vrai que ça change mais pas dans le bon sens pour ce que l'on recherche .. A Akumal je crois qu'il y a encore de petits coins tranquilles .
  13. Merci @ Lioson , je vais étudier la question .Playa et tout ce bruit commence à me décevoir sans parler des gars dans la rue qui nous proposent d'acheter de la drogue tous les 200 mètres ...
×
×
  • Create New...